Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 27 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ces voies détournées par lesquelles les attentats favorisent l'islamisation de l'Europe

Le discours post-attentat est désormais tellement bien rodé qu’un ordinateur pourrait écrire les articles à la place des journalistes. Seuls les noms et les dates sont à changer.

A nos corps défendants

Publié le
Ces voies détournées par lesquelles les attentats favorisent l'islamisation de l'Europe

Le récit se répète comme une ritournelle : l’islam n’y est pour rien, les terroristes sont une poignée de fous radicalisés sans lien avec l’islam ; ils lui font même un tort considérable ; d’ailleurs, les musulmans figurent aussi parmi les victimes, même si ce ne sont jamais les lieux ou les symboles musulmans qui sont visés. Et face à ces actes odieux, il faut certes prendre des mesures sécuritaires, y compris en détruisant les bases des terroristes à l’étranger, mais la meilleure réponse est surtout de ne rien changer, de continuer à vivre comme avant, de préserver nos valeurs et nos libertés, et surtout de rester unis en s’aimant les uns les autres car les pays européens n’ont pas d’ennemis.

Ce discours apaisant, centré sur la lutte contre le terrorisme, peut évidemment se justifier par la volonté d’éviter les violences intercommunautaires. Cette crainte a pu sembler d’autant plus sérieuse que, d’après Gilles Kepel, les violences interreligieuses sont justement supposées faire partie du plan des théoriciens de l’Etat islamique.

Toutefois, cette grille de lecture est-elle la bonne ? Pire : ne conduit-elle pas à faire fausse route ? Le scénario noir des affrontements communautaires ne s’est pas réalisé. La répétition la régularité des attaques sanglantes permettent maintenant d’avoir un peu de recul. La démonstration a été faite : dans aucun pays, les Européens ne sont descendus dans la rue pour s’en prendre aux musulmans. C’est même tout le contraire. En France, les actes islamophobes ont baissé et l’image des musulmans s’est plutôt améliorée. Et chaque nouvel attentat renforce un peu plus les appels à l’amour, rejetant encore plus loin tout débat sur les causes des problèmes, et sur l’islam en général. Que ce soit par crainte d’un basculement dans la guerre civile, ou par empathie envers une population musulmane qui est vue sous l’angle de la seule victimation, les pouvoirs publics s’attachent prioritairement à écarter tout débat de fond pour se cantonner éventuellement aux problèmes d’organisation institutionnelle, ce qui paraît aussi dérisoire qu’inefficace. La critique de l’islam est découragée, voire sanctionnée, au moins moralement. Critiquer l’islam devient un sport de combat. A-t-on encore le droit de dire que l’on n’aime pas l’islam ? Ne pas être en admiration suffit à rendre suspect. Et ne parlons pas de la dénonciation de l’obscurantisme religieux, qui n’est manifestement plus d’actualité au pays de Descartes et de Voltaire. 

Mais le problème ne s’arrête pas là. En partant du principe que l’islam ne pose aucun problème, voire que les musulmans sont eux-mêmes aux premières loges des victimes du terrorisme, une réponse coule de source : il faut faciliter son développement. C’est tout le paradoxe de notre temps : loin d’avoir provoqué un rejet de l’islam, le terrorisme favorise  un processus d’accommodement et d’encouragement. Proposer un moratoire sur la construction de mosquées relèverait purement et simplement de l’hérésie, à l’heure où le discours institutionnel ne tarit pas d’éloges sur la civilisation islamique, à laquelle la civilisation européenne apparaît tellement redevable.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Djib - 26/05/2017 - 07:33 - Signaler un abus Donc pour l'instant l'Islam gagne à tous les coups,

    soit les peuples de souche européenne se rebiffent, ce qui serait après tout assez normal s'ils n'avaient pas été émasculés par la bien pensance car on n'a jamais vu dans l'histoire de l'humanité une minorié agressive et communautariste s'en prendre à la majorité sans représailles souvent sanglantes contre elle, et Daech a gagné car on est en guerre civile, soit on continue de faire la promotion de l'Islam, "religion de paix et d'amour", comme on le constate tous les jours, el ils ont gagné aussi.

  • Par tubixray - 26/05/2017 - 09:05 - Signaler un abus soumission

    Ce roman décrit avec finesse ce que deviendrait notre pays si l'islam politique s'y imposait ..... Un ouvrage d'une grande maitrise et tout sauf islamophobe .... Les padamalgames, gauche sociétale, associations "anti" racisme et autres mouvements anti gaulois / céfrancs nous amènent progressivement à cette soumission..... Combien de temps va t'on tolérer ces collabos ?

  • Par Ganesha - 26/05/2017 - 09:24 - Signaler un abus Incapables de maîtriser leurs émotions !

    Au 18ème siècle, Voltaire et Rousseau, et quelques autres, ont déclaré la guerre au Christianisme. Le combat a duré deux siècles et demi, et s'est toujours déroulé sans violence. Après une étape importante en 1905, il a été gagné en 1968. Désormais 5% des ''français de souche'' vont à la messe le dimanche : les bourgeois fillonistes du 16ème et quelques vieillards ailleurs. Il reste des ''séquelles'' à nettoyer dans notre législation : sur l'avortement, le suicide assisté et l'homosexualité. Il reste aussi une ''poche de résistance'', avec les français d'origine africaine, qui trouvent dans les églises une solidarité ethnique. Combien de temps mettrons-nous pour ''éradiquer'' l'Islam, par l'assimilation pacifique des français musulmans ? En tout cas, les nombreux commentaires sur Atlantico appelant à une guerre civile sanglante avec nos compatriotes actuellement embrigadés avec cette nuisance peuvent s'expliquer, mais ils viennent, tout de même, de faibles d'esprit, de minus, incapables de maîtriser leurs émotions !

  • Par Marie-E - 26/05/2017 - 09:29 - Signaler un abus Article réaliste

    Malheureusement nous sommes empêtrés dans nos bons sentiments, notre culture de bisounours " vous n'aurez pas notre haine", l'islam est la religion d'amour et de paix....Et bien non pas moi : je n'ai aucune haine mais il est hors de question de se soumettre à une culture importée de haine vis à vis des autres et surtout des minorités et de destruction. Le problème est que c'est pratiquement tout le monde occidental qui est touché : lisez le discours de Mogherini après l'attentat de Manchester, elles est beaucoup plus compréhensive que lorsqu'elle parle de Netanyahou, lisez l' histoire de Sarah Halimi z""l, la vitrine du magasin Gap avec une nana en hijab (non ils n'en vendent pas, c'est pour montrer qu' ils respectent tout le monde) et tant d'autres choses. Il est tard, nous devrions être plus nombreux à resister. Bientôt il sera trop tard

  • Par Marie-E - 26/05/2017 - 09:39 - Signaler un abus @ Ganesha

    Je ne suis pas pour l'assimilation. Les juifs on les a em... 2000 pour qu' ils s' assimilent et qu' ils renoncent à leur spécificité culturelle. Par contre je suis favorable à l'intégration qui consiste à reconnaître qu' on est un élément de la nation dans laquelle on vit. Moi je defends la République française, je prie le samedi pour elle, ses valeurs et ses soldats, .... en échange j'ai la possibilité de suivre les préceptes de ma religion ( y compris la nourriture) et c'est très bien ainsi.

  • Par vangog - 26/05/2017 - 10:00 - Signaler un abus Pour stopper l'islamisation rampante de la France...

    envoyez suffisamment des députés patriotes à l'AN! C'est la seule manière de résister à la collaboration avec le fascisme islamiste. Vous ne stopperez rien en envoyant des députés Macronistes ni Ripoublicains...au contraire! déjà vu, déjà essayé...

  • Par Anouman - 26/05/2017 - 10:06 - Signaler un abus Assimilation

    @Marie-E. Que les juifs soient intégrés ou assimilés n'est pas le problème car ils n'ont jamais voulu convertir personne. C'est d'ailleurs pourquoi ils ne sont pas nombreux. L'islam est tout le contraire et c'est pour cela que c'est une religion dangereuse. Dangereuse comme l'était le catholicisme au moyen-age quand les "hérétiques" avaient le choix entre la conversion et le bûcher. A chaque fois que l'on fait preuve de faiblesse avec l'islam il progresse un peu plus. Et avec les guignols qu'on a au pouvoir en Europe la faiblesse est une seconde nature.

  • Par bherry - 26/05/2017 - 10:23 - Signaler un abus Les catholiques français ont

    Les catholiques français ont subi les répressions de la révolution française : des milliers de catholiques morts pour leur foi et ont subi la spoliation de tous les biens de l'Eglise par la nationalisation des biens du clergé. Et aujourd'hui c'est cette même république qui finance les mosquées comme Lenine qui disait que les capitalistes leurs vendraient la corde pour les pendre.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 26/05/2017 - 10:44 - Signaler un abus La ganeshânerie du jour

    ...............un gars capable de citer l'esprit de tolérance de Voltaire ou Rousseau .. et qui termine son propos en traitant ses adversaires de simples d'esprit, et de minus.....Quelle ouverture d'esprit !!!!

  • Par C3H5.NO3.3 - 26/05/2017 - 10:46 - Signaler un abus Pas un problème.

    10 millions de muses en France, c'est 10 millions de paiens à convertir au catholicisme. Il faut juste être patient, et attendre qu'ils nous débarrassent de la société promue par Ganesha et les siens.

  • Par Ganesha - 26/05/2017 - 10:47 - Signaler un abus Marie-E

    Marie E, vous semblez vouloir connaître mon avis sur Israël ! Je constate qu'aux USA et en Australie, l'opération d'anéantissement des populations autochtones a réussi. Les blancs se maintiennent en Afrique du Sud. Les guyannais, martiniquais et gadeloupéens ont renoncé à l'indépendance. Mais partout ailleurs la colonisation échoué. Que se passera-t-il en Israël ? A mon avis, la seule chance de survie des juifs dans cette région serait de montrer qu'ils peuvent apporter une contribution positive à son développement. Mais je ne suis pas très optimiste. Je n'en dirai pas plus... En ce qui concerne la France, les juifs ne me dérangent pas plus que les francs-maçons ou les joueurs du PMU !

  • Par Ganesha - 26/05/2017 - 10:55 - Signaler un abus C3H5.NO3.3

    Comme d'habitude, vous semblez incapable de comprendre un texte écrit ! Les religions ne sont tolérées que si elles se limitent strictement à la sphère privée !

  • Par Ganesha - 26/05/2017 - 11:05 - Signaler un abus Bellicistes et autres ''va t'en guerre'' !

    Les vieillards ont toujours été plus bellicistes que les jeunes... Assis devant son ordinateur, on se se sent (faussement ?) en sécurité !

  • Par GP13 - 26/05/2017 - 11:25 - Signaler un abus @Ganesha

    La situation est bien plus complexe. Il semble impossible d'éluder la question des rapports entre religion et civilisation. Ensuite il serait utile de trancher la question de savoir si la laïcité peut être considérée comme une religion ou non. Selon la réponse apportée, les pouvoirs publics sauront quelle religion doit être soutenue, et sans revenir, pour autant, au principe de séparation avec l’État.

  • Par Ganesha - 26/05/2017 - 11:46 - Signaler un abus GP 13; c'est l'article 1er de la Constitution !

    Article 1er de la Constitution de 1958 : ''La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances'' ==== https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Laïcité_en_France

  • Par jurgio - 26/05/2017 - 13:47 - Signaler un abus On le savait; il n'y a qu'une réponse trouvée à l'islam

    : la soumission.

  • Par Idea - 26/05/2017 - 14:58 - Signaler un abus Les bonnes questions

    Merci M. Tournier de poser les bonnes questions. Reste à espérer que nos politiques de tous bords s'en saisissent ce qui faire preuve d'un optimisme sans doute béat...

  • Par Semper Fi - 27/05/2017 - 08:34 - Signaler un abus Et bien chez nous....

    ... sur une île fort loin de la métropole, il n'y a pas d'attentat et pas de mosquée non plus, depuis que l'imam salafiste importé du 9-3 a failli terminer en appât pour la pêche au gros et a finalement préféré aller sévir ailleurs. Bref, on est tous peinard, entre catho, juifs, mormons, protestants, adventistes, agnostiques etc... on mange notre poisson cru tous les jours, notre cochon rôti le dimanche matin, le veau à la broche entre copains et copines en buvant des bières et en jouant du ukulele le samedi soir... Bon courage en métropole !!!

  • Par Djib - 27/05/2017 - 09:18 - Signaler un abus Ces étonnantes régions qui résistent à l'Islam

    Retour d'un séjour au pays basque. Une amie enseignante m'a confié dans la même phrase "qu'ici le front national faisait peanuts aux élections, mais qu'il n'y avait pas de voilées dans les rues". Explications: les basques n'apprécient pas qu'on leur impose des modes culturels étrangers de façon agressive. Et la permanence des réseaux et des actions collectives issue des conflits indépendantistes ont rapidemment fait comprendre aux musulmans prosélytes qu'ici il ne fallait pas trop la ramener. La preuve que ces derniers ne sont forts que de notre lâcheté.

  • Par GP13 - 27/05/2017 - 09:23 - Signaler un abus @Ganesha

    Hélas, Hélas...... comme si la France pouvait se réduire à n'être qu'une république, comme si le vin n'était plus qu'une bouteille. C'est l’État qui est une République. La France c'est bien plus.....

  • Par Atlantica75000 - 27/05/2017 - 11:22 - Signaler un abus Article roboratif, certains commentaires, beaucoup moins !

    A Marie E Je suis définitivement pour l'assimilation. Qui montre que notre pays est bel et bien choisi et non pas traité commue une vache laitière où chacunporte haut son "identité" alors que nous n'avons pas le droit de le faire à moins de se voir traité de "facho", voire de "minus" (quelle déception que de lire ce genre de terme chez les commentateurs d'Atlantico ! On n'est pas chez Libé ou chez ceux qui se prennent pour des "lettrés" c-à-d sur le site du Monde). Cela me fait penser à une jeune actrice qui dans la série "10%", maintenant que le succès est assuré explique doctement dans un magazine féminin qu'alors que sa mère voulait absolument que la famille s'européanise (bravo Madame !), elle choisit de se coiffer à l'afro pour revendiquer son identité. Mademoiselle, je ne vous avais rien demandé. Avec ce genre de remarque, vous m'êtes immédiatement devenue antipathique et "autre" alors que la question ne se posait pas avant que je lise cette interview !

  • Par Atlantica75000 - 27/05/2017 - 11:44 - Signaler un abus Président US roboratif,

    Sables mouvants On s'enfonce de plus en plus et de plus enplus vite En regardant les affichespublicitaires, le "Blanc" n'est plus qu'un parmi de nombreux autres, et ainsi est devenu visuellement minoritaire. Avec le ramadan, les media nous donnent des cours (ainsi, le péquin moyen est supposé "avoir moins peur" !). Parfois ces media ne se rendent pas compte qu'ils aboutissent au résultat contraire ! Entendu sur RTL ce matin chez l'ineffable très à gauche Bernard Poirette, un "reportage" : on y entend (interview dans le 20ème arrondissement) des mères aindiquer qu'elles ne font pas le ramadan mais que les "jeunes générations" veulent le suivre et qu'elles préparent donc les rapas idoines Entendre parler des nouvelles générations agir ainsi (ce qui confirme le rapport de l'Institut Montaigne oh combien aveugle sur ce point la plupart du temps!) m'a fait frémir et mépriser un peu plus encore les mass media PS : bon point au Président US. Il a osé avoir la voix/voie du bon sens en exigeant que dans la discussion sur l'immigration, soient indiqués, le retour des immigrés, la différenciation entre réfugiés politiques et économiques, ET

  • Par Atlantica75000 - 27/05/2017 - 11:53 - Signaler un abus ET

    ET la nécessaire protection de leurs citoyens par les Etats. Ces imbéciles de décideurs européens avaient préféré parler de valorisation des immigrés, etc (article du Monde.fr). Ca en dit long sur le danger mortel que représentent ces "élites" ps bis : puisque l'Italie peut bloquer les ports pendant le G7, pourquoi ne les bloque-t-elle pas le reste du temps ? Je fais le // entre le discours des medias (biberonnés par les voix autorisées des politiques) : chque jour, on nous annonce des "sauvetages" de "migrants". Or, l'ex Ministre itaienne de gauche qui représente l'UE sur le plan international a annoncé qu'il fallait 30 millions d'immigrés pour compebser la démographie européenne. Donc, à quand un article qui nous précise noir sur blanc les choses. Si ce n'est pas un "agenda" caché, qu'est-ce ? C'est la mise en place sous nos yeux éberlués et tétanisés du projet des élites, ce qui explique qu'hormis le FN, aucun parti politique ne bouge (ils sont plus lucides et courageux en Hongrie et en Pologne !) : il faut que les Européens, chloroformés s'en rendent compte lorsqu'il sera trop tard (cf. Emmanuel Todd : "c'est trop tard" (mais visiblement, on continue, donc, ce n'est pas assez !

  • Par Atlantica75000 - 27/05/2017 - 11:55 - Signaler un abus Et'

    Que penser du projet "Eurabia" ? Est-ce un "fake" ? Si cela en est un, c'est drôlement bien imité ! Pourquoi personne n'en parle ? Loin d'être complotiste, le nom de Soros apparaît régulièrement

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Vincent Tournier

Vincent Tournier est maître de conférence de science politique à l’Institut d’études politiques de Grenoble.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€