Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 23 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ces trottinettes électriques connectées qui pourraient révolutionner les transports urbains… enfin peut-être

Ces nouveaux véhicules sont attrayants et rapides.

La Minute Tech

Publié le
Ces trottinettes électriques connectées qui pourraient révolutionner les transports urbains… enfin peut-être

Atlantico : Ces moyens de transport représentent-ils un danger pour les piétons ? Si oui, pourquoi ?

Stéphanie Vincent-Geslin : Ces nouveaux véhicules sont attrayants et rapides. Ils partagent le même espace que d’autres usagers moins rapides : les autres piétons qui peuvent de fait se sentir en danger, surtout les plus vulnérables d’entre eux, les enfants, les personnes âgées, et plus largement les personnes à mobilité réduite. Peu habitués à ces nouveaux modes de transports, tous les usagers - piétons, autres usagers des modes doux mais aussi conducteurs de ces véhicules, peuvent avoir des réactions de peur, potentiellement dangereuses (arrêt brutal sur la route, changement de direction sans regarder, etc.) car susceptibles d’entrainer une collision. 

 

Est-ce que l'utilisation de ces véhicules motorisés doit être encadrée ?

Comme toute innovation de transport, celle-ci nécessite que les différents usagers s’y accoutument, et ce faisant, mettent en place des codes et des règles dans les usages. Ces codes et ces règles peuvent être implicites, simples conventions entre les usagers, ou bien règlementaires. Il semble assez clair cependant qu’un  partage des espaces de circulation soit nécessaire, du fait de la grande différence de vitesse de circulation entre ces véhicules et les piétons. de la meme manière que l’on a séparé les voies cyclables des voies de circulation routière pour protéger les usagers les plus vulnérables, les cyclistes! 
 

Est-ce que ce nouveau mode de transport peut révolutionner notre manière de se déplacer ? Cette technologie apporte-t-elle réellement quelque chose de nouveau ?

Révolutionner est un peu fort ! Il ne faut pas imaginer que ce mode de transport viendra supplanter tous les autres et remplacer la voiture! En revanche, il apporte quelque chose de nouveau et d’intéressant dans le cocktail transport c’est-à-dire dans la palette des modes de transport disponible, en proposant une alternative plus rapide à la marche en ville… 
 

Les trottinettes électriques en libre-service ont-elles un avenir en France ?

Pourquoi pas ! A la manière des vélo en libre service, elles pourraient occuper un chainon de la mobilité urbaine en venant compléter l’offre de transport urbain!
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par LouisArmandCremet - 23/04/2018 - 13:48 - Signaler un abus Bobo adolescent attardé !

    Franchement, quand j'en croise dans la rue, ce genre d'engin ne me semble qu'un gadget de bob adolescent attardé, qui est prêt à faire prendre des risques aux autres pour ne pas se fatiguer par quelques minutes de marche à pied. Et ceux sont les mêmes qu'on trouve ensuite à la salle de sport à pleurer sur le fait qu'ils ne font pas assez d'exercice et enfin, on les retrouve avec "des préoccupations pour un développement durable". Eh bien dans ce cas, qu'ils fassent un peu l'effort de marcher, ça leur fera faire du sport et ça évitera la fabrication de batteries, processus qui est, on le rappelle, extrêmement polluant et pour lesquelles la question du recyclage à grande échelle n'a pas encore été posée, mais qui risque de d'être tout autant polluant. Bref, un gadget de bobo inutile, coûteux, polluant, qui va à l'encontre des grands principes que ses gens disent défendre à longueur de journée, et qui fait prendre des risques aux pétions normaux qui eux n'ont rien demandé !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Stephanie Vincent Geslin

Sociologue 

Associée, cheffe de projet Mobil’homme 

www.mobilhomme.ch 

Chargée de cours Institut d’Urbanisme de Lyon 

Chercheure associée au Laboratoire de Sociologie Urbaine (LaSUR) EPFL Suisse   

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€