Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 21 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ces raisons qui auraient pu pousser l'armée française à vouloir se débarrasser de Jérôme Cahuzac

Des informations révélées par "L'Hebdo" mettent en cause les services secrets français dans la divulgation de l'affaire Cahuzac. Un "coup" qui aurait été dicté par la volonté de faire tomber le ministre du Budget alors que ce dernier préconisait des coupes massives dans le budget de la Défense.

Indices

Publié le - Mis à jour le 7 Septembre 2013
Ces raisons qui auraient pu pousser l'armée française à vouloir se débarrasser de Jérôme Cahuzac

Les services secrets français auraient joué un rôle dans la divulgation de l'affaire Cahuzac selon "L'Hebdo". Crédit Reuters

Se mêler de trop près des affaires de l'armée française peut-il coûter cher politiquement ? C'est en tout cas ce que sous-entend la dernière édition du magazine suisse l'Hebdo. Des "sources sécuritaires" dont plusieurs membres de la Commission de Défense de l'Assemblée nationale ont ainsi affirmé à la rédaction romande que les services secrets français auraient provoqués la chute de Jérôme Cahuzac en transmettant les informations sur son compte suisse à la presse.

Bien qu'aucune preuve formelle n'ait été avancée, ces mêmes sources évoquent une suite logique d'évènements qui auraient empoisonné les relations entre Bercy et l'hôtel de Brienne autour de la question du budget de l'armée.

Sans se prononcer sur la véracité de cette histoire d'alcôve, il n'en reste pas moins que les deux ministères sont effectivement bien en froid depuis plusieurs mois sur la question...

L'origine de la dispute remonterait à novembre dernier, date de la présentation du projet de budget de la Défense pour 2013 à l'Assemblée nationale. Jean-Yves Le Drian est alors sommé, au nom de la "stabilisation des ressources", de prévoir des économies dans son ministère avant la parution du Livre blanc pour l'année suivante. D'après Etienne de Durand, expert de défense à l'IFRI interrogé par Atlantico, deux options étaient alors sur la table :  "Il y a un premier seuil, proche du budget actuel, en deçà duquel les ambitions françaises devront être temporairement revues à la baisse, notamment parce que des commandes d’équipements devront être étalées et que notre budget d’intervention extérieure sera moindre. Il y a ensuite un deuxième seuil, plus grave s’il est atteint, en deçà duquel un déclassement stratégique serait en effet « irréversible ». Le risque serait alors que la France devienne une sorte de « Hongrie avec la Bombe »."

Cette perspective d'une forte baisse budgétaire fait rapidement réagir les milieux militaires inquiétés par des coupes sauvages. Edouard Guillaud, chef d’État-major des armées, met ainsi en garde les députés contre les "impacts stratégiques, opérationnels et industriels irréversibles" d'une telle décision.

La grogne des hauts-gradés prendra une nouvelle ampleur à partir du mois de mars alors que Bercy vient de préciser deux scénarios budgétaires pour l'armée. Le premier, baptisé hypothèse Y, prévoit des coupes nettes bien qu'équilibrés dans tous les secteurs, tandis que le deuxième (hypothèse Z) avance des solutions radicales comme la vente du Charles de Gaulle, la suppression de 30 régiments ou encore l'arrêt des chaînes de production du Rafale. Qualifiée "d'apocalypse budgétaire" par Jean Guisnel, journaliste au Point, cette option vertement défendue par Jérôme Cahuzac est considérée par la plupart des militaires comme un suicide géopolitique pour la France. De nouveau contacté par Atlantico, Etienne de Durand confirme le caractère peu consensuel de la mesure :

"L’hypothèse Z n’est même pas un modèle, ce serait plutôt "Z comme zéro". C’est une optique dans laquelle le gouvernement massacre complètement son armée pour porter peu à peu le budget annuel de 32 à 20 milliards d’euros constants 2012 - c’est-à-dire un déclassement total. Il n’y a aucun précédent historique à une telle coupe dans le budget de la Défense si ce n’est l’armée de Vichy postérieure à la défaite de 1940 [...] Si la situation ne semble pas dangereuse actuellement, elle le deviendra peut-être or nous ne pouvons pas "couper dans le gras" car il n’y a plus de gras, il n’y a même plus de chair. Il n’y a plus que les membres que nous pouvons encore trancher et c’est ce qui risque de se passer. Les équipements actuels, qui ont souvent 20, 30 et parfois 40 ans vont finir par tomber en ruine et comme nous n’aurons pas payé pour les remplacer, il ne restera plus rien."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 12/04/2013 - 16:12 - Signaler un abus Et bien sur...

    J-Y Le Drian ne savait rien.

  • Par Le Hollandais - 12/04/2013 - 16:13 - Signaler un abus Dans un monde de plus en plus instable...

    ... voici toute la mesure de l'intélligence stratégique socialiste à l'oeuvre... A ceux interessé par la chose militaire, je ne saurais trop conseiller de lire les articles de Jean Guisnel sur son blog sur Le Point : http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/

  • Par Titan75 - 12/04/2013 - 16:23 - Signaler un abus Et si l'hypothèse Z n'avait existé que pour mieux faire passer

    l'hypothèse Y ? Ce qui est sur c'est que les officiers généraux bien que républicains ne sont en général pas à gauche. Et que les socialistes n'aiment pas l'armée le plus souvent.

  • Par jerem - 12/04/2013 - 16:44 - Signaler un abus Peu importe - il mentait : point final

    ca commence a bien faire cette histoire. que les juges , le fisc fassent leur boulot et basta sur le comment et le pourquoi.

  • Par Skagerrak - 12/04/2013 - 16:46 - Signaler un abus Histoire d'alcôve

    médiapart n'a pas fait de recherches , Cahuzac trompait sa femme avec Stéphanie Jarre ( belle-fille de Drucker ) . L'épouse trompée a donné l'info à médiapart . C'est un autre son de cloche glané sur le net . Donc ce malheureux Cahuzac avait beaucoup de monde à dos , l'armée et son ex , parfois il en faut moins que ça pour tomber de son piédestal !

  • Par SteakKnife - 12/04/2013 - 16:47 - Signaler un abus Un jour peut-être....

    ...l'armée française comprendra qu'elle n'a plus les moyens de son impérialisme.

  • Par Equilibre - 12/04/2013 - 17:13 - Signaler un abus La république apaisée, c'est maintenant.

    Saura-t-on le fin mot de l'histoire? En un sens, dommage. Vendre le cdg aurait pu être un motif de rébellion généralisé. Déjà que le présiglan avait du désarmer les troupes pour les passer en revue. La confiance règne. Dommage.

  • Par Ben hayat - 12/04/2013 - 19:33 - Signaler un abus Parole de Suisse

    Ils sont meilleurs que nous dans la désinformation ,les Suisses.

  • Par xenophon - 12/04/2013 - 19:50 - Signaler un abus Interessant

    Ce serait donc le Ministre du budget qui déciderait de l' existence ou non d' une armée dans notre pays. L' idéal serait d' avoir une industrie d' armement puissante ( pour la sauvegarde de l' emploi, la balance commerciale, etc...) qui travaillerait exclusivement pour l' étranger, en fonction des besoins. Nos militaires feraient durer les matériels en les canibalisant jusqu' à extinction, en coordonnant avec avec la fonte des effectifs.. En cas d' intervention extérieure, il suffirait de faire appel au privé ou à des milices constituées par nos ressortissant auto-équipés car nos soldats clochards se feraient tuer face à de djihadistes bien armés ou autres trublions et les cérémonies aux Invalides coutent cher. On confierait à Trierweller,Eva Joly et Cécile Duflot l' organisation du défilé du 14 juillet qui serait animé par Goude et ne concernerait que les "jeunes de banlieue. Cette gaité factice qui, lorsqu'on vient d' en rire, vous oblige à pleurer. Nous avons probablement mérité cela.

  • Par vangog - 12/04/2013 - 20:00 - Signaler un abus Depuis Décembre 2012, on ne voit plus Le Driant!

    Et son budget, où il en est depuis que Cahuzac a pris le maquis?...

  • Par LeLiberal - 12/04/2013 - 23:33 - Signaler un abus Et alors?

    Si Cahuzac n'avait pas eu de compte en Suisse, il n'y aurait pas eu de riposte de l'armée...Si cette hypothèse est la bonne, j'en sais rien et nous le saurons jamais car je vois mal Edwy Plenel balancer ses sources. Conclusion: quand on veut faire le chaud, il faut avoir les fesses propres.

  • Par Lepongiste - 13/04/2013 - 09:13 - Signaler un abus Comme aux US l'armée sera petit à petit supléée ou remplacée

    par des organisations privées d'hommes rompus aux combats et payés largement compte tenu des risques qu'ils prennent.. Mais qui financera ? En Irak il y a peu de temps il y avait plus de privés que de militaires de carrière ... Je ne dis pas que c'est bien ou que c'est mieux je fais simplement un constat.

  • Par Lepongiste - 13/04/2013 - 09:15 - Signaler un abus On ne rigole pas avec la grande muette !!!

    cqfd

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Atlantico.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€