Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Mars 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ces proches de François Fillon qui grincent des dents

Depuis le second tour de la primaire et ses déclarations sur la Sécurité sociale, le candidat de la droite subit un véritable trou d'air. Ses soutiens sont soucieux, d’autant que le candidat semble sourd aux conseils qui lui sont prodigués.

passage à vide

Publié le - Mis à jour le 20 Janvier 2017
Ces proches de François Fillon qui grincent des dents

« Cet homme fonctionne de façon très étrange, il est très seul. Son entourage, c'est trois personnes et on ne peut pas dire qu'elles soient d'une grande influence. En fait, on ne sait pas qui il écoute »... L'ancien ministre qui parle ainsi connaît bien François Fillon. C'est même un soutien de longue date. Un soutien, rompu aux campagnes présidentielles, qui surveille son candidat comme une mère poule. Et depuis un mois rien ne lui a échappé, ni les erreurs de com', ni la baisse dans les sondages.

Ni, surtout, la distance prise par certains élus LR et certains sympathisants qui regardent de plus en plus ostensiblement vers Emmanuel Macron. Il a entendu cette dame, samedi, lors du Conseil national qui a officiellement investi l'ancien premier ministre candidat de la droite à l'élection présidentielle, claironner aux oreilles des journalistes qu'elle avait sa carte LR mais allait voter Macron ». Rien ne lui a échappé. Pas une miette.

 

Et selon cet esprit affûté, le positionnement libéral du candidat en matière économique n'est pas le principal problème. « Bien sûr, ses déclarations sur la réduction des dépenses de santé n'ont pas aidé », explique-t-il mais, selon lui, c'est la personnalité du candidat qui pose problème. L'affichage de son catholicisme tout d'abord. « D'autant, se moque l'élu, qu'avec Bruno Retailleau et Gérard Larcher comme porte-paroles, il est entouré d'un type qui fait jeune curé, et d'un autre qui fait vieux moine ». De plus, la présence de Dominique Calmels, représentant des mormons en France et anti IVG, au sein du pôle fiscalité n'est pas pour rassurer les troupes. « La manif pour tous, c'est un gros million d'électeurs, ça ne suffit pas pour l'emporter d'autant que ça fait fuir encore plus de gens. Une partie de nos électeurs se rapprochent de Macron qui n'est pas repoussant pour la droite modérée », ajoute un autre soutien qui affirme en avoir parlé au candidat sans être certain d'avoir été entendu. « J'ai le sentiment, murmure l'élu, que François reste sourd, il n'écoute que lui-même et c'est assez dangereux durant ces périodes de gros temps. »

 

Tous notent, en outre, le manque d’enthousiasme de ce début de campagne comparé aux dernières semaines de la primaire. « Il y avait une vraie ferveur dans les meetings, on sentait une envie de vaincre. Mais depuis le second tour, c'est fini. C'est comme si le soufflé était retombé », observe un député. Beaucoup en veulent aux sarkozystes, qu'ils accusent de jouer contre leur camps tant ils ont du mal à accepter leur défaite. « Ils ne sont plus dans les cercles de décision, les journalistes ne les appellent plus 10 fois par jour, les candidats aux législatives ne les flattent plus pour s'assurer de leur future investiture, ils sont exaspérés », explique un élu. Mais surtout, pour les fillonistes, la période de deuil n’est pas achevée, ce qui explique la morosité d'une partie des troupes. « Ils passent leur temps à comparer Fillon et Sarko, du coup Fillon leur paraît fade, pas assez direct dans ses propos, pas assez proche des gens mais ils ne comprennent pas que c'est justement le style Sarkozy qu'ont rejeté les gens lors de cette primaire », explique un député.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vacciné - 19/01/2017 - 08:13 - Signaler un abus et pardon pour les fautes de frappe

    et encore LoL ! Guignols , va !

  • Par zouk - 19/01/2017 - 09:11 - Signaler un abus Fr. Fillon

    Est-ce un tel défaut que d'être catholique et de le dire?

  • Par Ganesha - 19/01/2017 - 09:23 - Signaler un abus Caractéristiques

    Les francs-maçons, les juifs et les homosexuels ont, eux, la décence de ne pas étaler ces ''caractéristiques'' au grand jour...

  • Par Jean-Benoist - 19/01/2017 - 09:32 - Signaler un abus J'attendais un article de qualité

    Fouillé, argumenté. ..mais que dalle.. Ce sont des "on" dune dame, de proches...qui s épanchent.."trop catho, anti establishment "... Svp, parlons du programme, des valeurs et dun homme d'état capable de rendre a la france et ses citoyens sa fierté et ses valeurs. . Macron, candidat des medias, hollande bis illusionniste prédicateur qui nous présente son souri raconte une histoire a dormir debout et nous vend du vent...Comment sortir la france de sa morosité? Aucune proposition sérieuse chiffrée.... Svp demandez aux economistes leur avis et cessez de faire la promotion de cet énarque non elu..

  • Par jc0206 - 19/01/2017 - 09:51 - Signaler un abus Rien compris ....

    Je relirai l'article ce soir.

  • Par Yves3531 - 19/01/2017 - 10:04 - Signaler un abus On attend ici de vrai journalistes ...

    qui décortiquent comparent les programmes, objectifs, moyens, méthodes des candidats, ... et notamment celui de celui que la mediacratie nous survend en ce moment. Bref on attend qu'un vrai journaliste nous dise enfin quel est le programme de Macron ? Parceque jusqu'à présent on ne nous rapporte que de jolies phrases d'énarque bon chic bon genre type germanopratin... Allez, Madame Bertrand au travail au lieu de nous pondre du roman de gare au kilomètre ...

  • Par Mario - 19/01/2017 - 10:07 - Signaler un abus Fillon a bien raison de ne

    Fillon a bien raison de ne pas s'affoler, Macron devra lui aussi se définir notamment sur l'identité et quand nos amoureux d'un soir verront qu'ils ont en face d'eux un libéro libertaire qui ne pense que mondialisation heureuse et société libérée des vieux carcans , ils changeront peut être d'avis. Fillon trace son chemin comme le paysan son sillon et le fruit de son travail se révélera .

  • Par Ganesha - 19/01/2017 - 10:20 - Signaler un abus Aveuglement

    Ce qui se passe, comme l'indiquait un autre article d'Atlantico, c'est que Pierre Gattaz, le patron du Médef, se rend compte maintenant que le candidat désigné par la droite n'est qu'un introverti, une minable nullité, qui n'a aucune chance d’être élu ! Mais miser sur la bulle de gauche, Macron, c'est faire preuve d'encore plus d'aveuglement !

  • Par g16 - 19/01/2017 - 10:30 - Signaler un abus Faute de Fillon, j'ai bien

    Faute de Fillon, j'ai bien écouté Macron, dire faire 100 milliards d'économies, pareille que Fillon, mais je me pose la question, avec quelle majorité va t'il pouvoir le faire ? Et ce qu'on voudrait, ce ne sont pas que des promesses.

  • Par moneo - 19/01/2017 - 10:34 - Signaler un abus une erreur pas soulignée

    NKM désignée au remplacement de Fillon dans une circonscription imperdable à Paris... ça c'est une...........bêtise incommensurable. il fallait la laisser à Macron,car soit ensuite la dame va être au gouvernement et va se faire un malin plaisir de vous mettre de bâtons dans les roues pour exister médiatiquement notamment par les dogmes écologiques dont elle a fait son cheval de bataille,( son but c'est 2022 femme candidate face à Hidalgo et Pecresse )ou soit elle organisera la guérilla parlementaire contre son camp à l'assemblée nationale.Monsieur Fillon je ne sais qui vous conseille mais là c'est une grosse,grosse une "henaurme" stupidité :d'autant que la Rachida va maintenant sortir des horreurs sur vous tant elle l'espérait cette circonscription que vous lui aviez piquée;Quant à faire il valait mieux n'avoir qu'une ennemi que 2. perso je n'ai pas le choix ,;en principe je vais voter pour vous mais si vous nous en aligner d'autres de ce style et que nous vous faites de la relance par la dépense verte , désolé j'irai à la pêche;y a de limites à tout

  • Par cloette - 19/01/2017 - 10:38 - Signaler un abus il faut attendre

    Selon le vainqueur de la primaire, il y aura variations dans les pronostics sauf pour Marine le Pen et sans doute Fillon même s'il est en perte de vitesse .Si c'est Valls Mélenchon montera, si c'est Hamon, Macron montera .

  • Par cloette - 19/01/2017 - 10:40 - Signaler un abus bourde de Fillon

    Il fallait laisser Rachida Dati dans le 7 ème qui lui allait bien . Il aurait eu de plus le vote des musulmans .

  • Par joke ka - 19/01/2017 - 11:00 - Signaler un abus NKM et Apparu ...les 2

    NKM et Apparu ...les 2 épouvantails ,la machine à perdre , représentent tous les deux l'incohérence de sa ligne ...une socialo, un juppéiste partisan du multicu et de "l'identité heureuse"

  • Par dodobis - 19/01/2017 - 11:00 - Signaler un abus arrêtez les fautes ou relisez-vous

    je cite : Beaucoup en veulent aux sarkozystes, qu'ils accusent de jouer contre leur camps plan anti Marcon

  • Par vangog - 19/01/2017 - 11:08 - Signaler un abus Trop tôt! la campagne sera lancée lorsque Marine le Pen

    aura présenté son programme, contre lequel vont s'articuler tous les archaïques, Micron-Rothschild inclus...

  • Par Leucate - 19/01/2017 - 11:27 - Signaler un abus Je vais défendre Fillon :-)

    Marine Le Pen s'était tue pendant les primaires de "la droite" (?), Fillon fait de même pendant celles de la gauche PS - je précise parce que Mélanchon et Macron représentent également la gauche. Pourquoi ? tout simplement pour éviter d'être inaudibles, une partie de l'attention des médias et de leurs lecteurs étant accaparée par ces primaires. La campagne présidentielle démarrera quand l'ensemble des candidats sera connu, ce qui n'est pas le cas actuellement.

  • Par prifar - 19/01/2017 - 11:55 - Signaler un abus mais qui c'estcet ancien ministre

    qui connais aussi bien les moines et les curés.... qui doit beaucoup les aimé .... non? madame Bertrand a l'art de nous informer ...tout en nous désinformant !!! madame dite nous qui sait cet "ami" de mr Fillon oiu vous protéger vos sources complicité de vieux amis qui vous a contacté pour vous dire des secrets ....pas tres courageux sans aucun doute puisque il se cache derriere vous pour "parler" a Fillon qui lui est courageux et veux faire des reformes pour la France pas pour ce bien etre personnel ....resultat la droite la plus bête du monde !!!

  • Par Christobal85 - 19/01/2017 - 12:30 - Signaler un abus très deçue

    Comment Mr Fillon peut il s'entourer de NKM et d'Apparu qui auraient plus leur place dans le camp de Macron ? nous avons décidément la droite la plus bête du monde.... un boulevard s'offre à nous mais avec la complicité des médias qui nous vendent du Macron à toutes les sauces, il se pourrait bien que nous ne passions pas le deuxième tour...au moment ou la droite n'a jamais été aussi affirmée dans notre pays le risque est immense de perdre l’élection présidentielle. la France ne s'en relèvera pas...

  • Par Leucate - 19/01/2017 - 12:52 - Signaler un abus @Christobal85 - la droite

    Heureusement, la droite ce n'est pas que le machin appelé LR :-) Elle a deux candidats déclarés, Marine et Fillon. Si l'un baisse, c'est bon pour l'autre. Vous voyez, je ne suis pas méchant. D'autres, qui sont certainement de mauvaises langues, disent qu'il y a deux gauches concurrentes en France, le PS et LR.

  • Par chamouton - 19/01/2017 - 13:28 - Signaler un abus L'heure c'est l'heure

    Fillon a raison de ne pas se précipiter. Contrairement à ce que disent les craintifs, les défaitistes et les média de gauche sa campagne ne patine pas. Pour démarrer une compétition, il faut que tous les concurrents soient présents. Les choses sérieuses vont démarrer le 29 janvier, avec le candidat désigné par les Socialistes et le grand rassemblement de Fillon. Vu la stature des candidats sur le ring, même si Valls remporte la primaire, o est obligé de constater qu'il y a Fillon et les autres. Plus on va approcher du premier tour, plus cet écart va se creuser. Qui peut imaginer Macron ou Hamon se confronter à Poutine ou Trump ? Aujourd'hui, les média font "mu muse" et bavardent sur des scénarios qui n'ont aucune chance, les sondeurs nous gavent de tendances dont personne ne croit, et pendant ce temps les Français s'occupent de leurs affaires quotidiennes. On cherche à imposer la politique spectacle, et Fillon a mille fois raisons de ne pas entrer dans ce cirque. Il tient le cap, et sait où il va. Rachida Dati, qui déteste Fillon, est plus intéressée par la mode que par l'intérêt du pays. Quant à NKM, elle sera moins nuisible à l'intérieur qu'à l'extérieur.

  • Par sphynx17 - 19/01/2017 - 14:20 - Signaler un abus Bas les masques :

    Les lecteurs d’Atlantico sont surpris et contrariés qu’on laisse un sous-marin de gauche exercer son fiel diviseur et destructeur dans ces pages. En réalité, Mme Bertrand est issue de deux entreprises marquées à gauche : le Point (laminé) et BFM dont chacun connait l’orientation aussi systématique qu’insupportable. Son cursus officiel - Fr Soir et Vsd – témoigne d’une culture, plus proche du people et des chiens écrasés que de l’économie nationale dont elle n’exprime jamais – par « pudeur » sans doute - l’accablante réalité. Jusqu’à la fin, le système bertrand, tentera de faire passer les discussions internes bien naturelles de la droite, pour des divisions. La « madame Soleil » de la politique utilise ses aiguilles en forme de coin pour soulever les écailles de la cuirasse Fillon. C’est peine perdue. En fin vous citez un auditeur fantôme qui aurait « l’esprit affûté ». Mais maladroitement, vous le désignez par « elle » (cette dame), puis par « il » (et: selon lui). La malice réclame de la rigueur aussi. Dommage d’être démasquée pour un détail si flagrant.

  • Par adroitetoutemaintenant - 19/01/2017 - 14:35 - Signaler un abus Fillon comme Marine n'ont aucun intérêt à parler

    Car cela laisse les moribonds socialopes sans rien à dire. Et leurs débats sont totalement sans intérêt. C’est une fois qu’ils auront un semblant de candidat qu’ils leur faudra parler pour ranimer les débats et attaquer Micron.

  • Par simplicissimus - 19/01/2017 - 14:58 - Signaler un abus Mots de droite, cervelles à gauche

    Les récents sondages montrent que les intentions de vote perdues par Fillon ces dernières semaines ne se sont pas reportées sur Macron mais sur Marine Le Pen. Mais il n'est pire aveugle que celuî qui ne veut pas voir. L'entourage centro-centriste de Fillon le presse donc de dédroitiser sa campagne alors que c'est exactement l'inverse qu'il faudrait faire! Et voilà pourquoi Fillon va continuer de baisser jusqu'à être éliminé du second tour. Tous ces politiciens se disent de droite à chaque campagne mais ont la cervelle à gauche sur les questions sociétales et d'immigration. Ils sont incorrigibles et seraient tout disposés à rejoindre Macron si leur carriére en dépendait...

  • Par Wortstein - 19/01/2017 - 15:18 - Signaler un abus La campagne n'a pas encore commencé.

    pas la peine d'aller s'épuiser alors que la gauche élit son défunt. Les sondages ne font pas l'élection. Macron mange à tous les râteliers et n'a surtout pas de majorité ni d'appareil derrière lui. Il va se carboniser vite fait une fois la bataille lancée. Surtout si la gauche bascule pour lui. Fillon aura beau jeu de rappeler l'évidence: il restera le seul candidat de droite conservato-libérale. Les traitres du modem iront de toute façon voter pour Macron. Pas la peine d'aller les draguer. Le réservoir de voix est à droite toute.

  • Par euphorbevenus - 19/01/2017 - 15:20 - Signaler un abus Quel salmigondis !

    Le titre est contredit par l'article.... Les proches de Fillon sont en fait ceux de...Sarkozy. Madame Bertrand, rappelez vous ce que vous écriviez pendant la primaire de la droite: Juppé, Juppé... On a vu le résultat....

  • Par Deudeuche - 19/01/2017 - 16:02 - Signaler un abus Les Juppéistes

    Sont encore la et pourrissent son image. Solution éjecter les NKM Apparu et consorts. Macron fera voiture balais.

  • Par pierre de robion - 19/01/2017 - 17:28 - Signaler un abus Gardez moi de mes amis, je me charge de mes ennemis!....

    comme aurait pu dire Voltaire en lisant la diatribe de M. Reynès, député de la circonscription de Châteaurenard dans les B. du Rh, député au plus proche de JF Copé qui chaque année y faisait sa rentrée, mais qui avait viré casaque et soutenu Sarko pour la primaire! Je suis désespéré et me dis que vraiment bous avons la droite la plus c.. du monde quand j'entends de telles âneries! Si M. Reynès, ou d'autres sarkozistes sont en mal de notoriété ou saisis par la nostalgie, ce n'est pas en tirant sur "leur"(?) candidat qu'ils favoriserone la victoire de "leur"(?) camp! Mais peut-être, comme Chirac avait fait battre Giscard en 1988 dans l'espoir que 2 ans plus tard, vu la chienlit mitterrandienne, il arriverait au pouvoir, ces politiques au petit pied et à la vue courte, espèrent-ils que Macron élu sa

  • Par kelenborn - 19/01/2017 - 17:35 - Signaler un abus MADAME BERTRAN

    Bien l'bonjour madame Bertrand, vous avez des fillon , vous avez des filles Bon je laisse terminer c'était trop tentant

  • Par pierre de robion - 19/01/2017 - 17:42 - Signaler un abus Gardez moi de mes amis, je me charge de mes ennemis!....

    ...aurait dit Voltaire en lisant la diatribe de M. Reynès, député du 13, proche Copé mais qui soutenait Sarko pour la primaire! Je ne peux m'empêcher de penser que vraiment nous avons la droite la plus c.. du monde quand j'entends de telles âneries! Si M. Reynès, ou d'autres sarkozistes sont nostalgiques ou en mal de notoriété, ce n'est pas en tirant sur "leur"(?) candidat qu'ils favoriseront la victoire de "leur"(?) camp! Mais peut-être, comme Chirac avait fait battre Giscard en 1988 dans l'espoir que 2 ans plus tard, vu la chienlit mitterrandienne, il arriverait au pouvoir, ces politiques, au petit pied et à la vue courte, espèrent-ils que, Macron élu sans majorité parlementaire lors des législatives de Juin, ils pourraient revenir, profitant du chaos, en sauveur du pays! La question étant de savoir qui serait le sauveur?

  • Par kelenborn - 19/01/2017 - 17:45 - Signaler un abus Par sphynx17

    J'ai personnellement peu d'estime pour la merdiacratie mais j'apprends que le Point et France Soir sont des torchons de gauche! Bon c'est vrai qu'au train où vont les choses où la droite singe la gauche, où la gauche n'est plus la droite, ce n'est même plus un panier de crabes, tout juste de cancrelats pour améliorer le quinoa de Melenchon . Il fallait désigner Fillon pour virer Ali Juppé, c'est fait, maintenant on ne va quand même pas remplacer le Père Dupanloup par le Te Deum Et puis et surtout, je n'achète jamais un seul merdia et suis seulement abonné à Causeur et Atlantico parce qu'on y trouve une diversité d'opinions , une liberté d'expression qui est bannie à l'ImMonde ou Fiente Inter , radio Pravda!! Alors oui, bien le bonjour madame Bertrand et si ses filles ont le cul trop grand, elle a droit de penser que Fillon est un con trop grand!

  • Par Iker - 19/01/2017 - 18:15 - Signaler un abus Mobilisation ???

    Fillon a toujours le chouchou des notables et non des militants. Son discours n'est pas mobilisateur, son style est celui d'un tâcheron fonctionnarisé et son charisme fait penser au personnage de Droopy ("You know, I'm happy") Par ailleurs son passage à l'Elysée qui n'est pas estompé dans l'esprit des militants, et la perspective d'une alliance (secrète) avec Bayrou, ne sont pas des éléments mobilisateurs. Pour l'instant nous assistons à des positionnement pour se partager avant l'heure des postes et positions par les "fonctionnaires politiques" des partis de Droite Dans ces conditions, les militants, s'ils ne sont pas encore partis vers Marine ou Macron, ne sont pas très motivés et les salles risquent de n'être pas aussi remplies que celles de Macron.

  • Par Orchidee31 - 19/01/2017 - 18:26 - Signaler un abus Fillon la machine à perdre

    Il n'a vraiment rien compris - nous "coller" NKM, Apparu, etc.... Après avoir étalé sa fermeté, sa rigueur voire son austérité ....de la poudre aux yeux ... Il négocie avec Lagarde....beurk - l'erreur c'est trop de centre, trop de gauchos compatibles - finalement ça n'aura servi à rien d'écarter Juppé pour se retrouver avec les mêmes ...déjà qu'il n'a jamais fait rêver Ni enthousiasmer, là il est entrain de s'achever tout seul -

  • Par Orchidee31 - 19/01/2017 - 18:32 - Signaler un abus Et nous n'oublierons pas ....

    En effet, ses magouilles avec Jouyet - alors, droit Fillon ? Pas si sûr....

  • Par clint - 19/01/2017 - 19:24 - Signaler un abus Une partie de l'électorat va vers Le Pen vu le pg économique !

    MLP est plus ouverte sur les problèmes de société (elle n'est pas contre l'avortement ni contre les homos !), elle a un programme économique mélanchonien où "on rase gratis" avec 35H, retraite à 60 ans et augmentation du SMIGC. Elle a une bonne dose de populisme vs un discours de bénitier : alors il ne peut que perdre des voix !

  • Par Liberte5 - 19/01/2017 - 19:32 - Signaler un abus "rien ne sert de courir............."

    Vous connaissez la suite. Pour le moment il faut affûter le programme et surtout ne pas écouter ceux qui voudraient, plus de social, plus de recentrage, etc. etc. Une fois la séquence primaire socialiste terminée, les choses sérieuses commenceront. L'effet Macron, qui vient de recevoir le soutien de P. Guettaz, va commencer à retomber. Les médias qui avaient choisi A. Juppé se reportent sur E. Macron.

  • Par crobard007 - 19/01/2017 - 20:10 - Signaler un abus Un type qui dit la vérité...

    Inquiète forcement les démagogues...

  • Par DrPal - 20/01/2017 - 11:59 - Signaler un abus C'est marrant

    Sur Fillon, on entendait exactement les mêmes "analyses" pendant la primaire de la droite. Il n'avait aucune chance parce qu'il était anxiogène (traduire: il regarde la réalité en face, il ne promet ni de raser gratis ni de ré enchanter "le rêve" des gogos), triste (trad: il ne fait de blague dans les meetings comme Sarko), terne (trad: il ne fait pas de petites phrases assassines), radical (trad: il propose de traiter vraiment, énergiquement, les problèmes qui nous plombent depuis des décennies), réac (trad: il veut sauver ce qui peut encore l'être) etc. Et nos experts, nos sondeurs, nos médias, les "frondeurs" et les aigris, qui se sont tous lamentablement plantés, nous serinent les mêmes sornettes quelques semaines plus tard!

  • Par alam - 20/01/2017 - 21:44 - Signaler un abus Les journalistes sont-ils tous de gauche?

    Entièrement d ' accord avec DrPal. Le " Fillon bashing" dans les médias du "service public " ( France Inter, France Info, France 2 etc...) est particulièrement indécent.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christelle Bertrand

Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande, François Bayrou ou encore Ségolène Royal.

Son dernier livre, Chronique d'une revanche annoncéeraconte de quelle manière Nicolas Sarkozy prépare son retour depuis 2012 (Editions Du Moment, 2014).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€