Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 23 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ces leçons tirées par la Corée du Nord qui l'ont conduit à ne jamais renoncer à l'arme nucléaire

Selon les informations du Washington post, le régime nord-coréen serait désormais en mesure de faire peser une menace nucléaire sur le territoire américain.

Corée du Nord

Publié le
Ces leçons tirées par la Corée du Nord qui l'ont conduit à ne jamais renoncer à l'arme nucléaire

Atlantico : Après plus de 20 ans d'une diplomatie ayant eu précisément pour objectif d'en arriver là, quelles ont été les erreurs commises par les Etats Unis ?

Valérie Niquet : Il est difficile de parler d’erreurs commises par les Etats-Unis dans un dossier complexe où les éléments de prudence entrent en jeu. Toutefois, on peut noter que la stratégie consistant à accepter le principe d’un dialogue prolongé, et  rechercher le soutien de la Chine, n’a pas fonctionné. Cette stratégie du dialogue, fondée sur l’idée que le régime nord-coréen serait prêt à monnayer l’arrêt du développement de ses capacités nucléaires et balistiques en échange d’une garantie de survie et d’une aide économique et énergétique n’a pas fonctionné.

Elle a au contraire permis  au régime de Pyongyang de gagner du temps et à la Chine d’imposer  son image d'interlocuteur « indispensable » et incontournable en dépit du caractère très limité  de son rôle.

En décembre 2003, le colonel Kadhafi renonçait officiellement à son programme "d'armes de destruction massive", ce qui n'a pas empêché sa chute en 2011, suite à l'intervention des Nations Unies, (principalement de la France et des Etats Unis). En quoi ce précédent a pu être un moteur dans la détermination de Pyongyang dans sa course au nucléaire ? Quels sont les autres cas qui ont pu également renforcer cette détermination ?

La Corée a commencé le développement de son programme nucléaire et balistique et nucléaire bien avant la chute du régime Kadhafi ou celle de Saddam Hussain en Irak. Ils l’ont fait pour pour des raisons complexes qui tiennent à la recherche de prestige, à la volonté de se hisser dans la « cour des grands » et d’imposer des négociations aux Etats-Unis, et à celle de se doter d’une « garantie de survie » pour le régime.

En ceci, les coréens du Nord ont suivi le modèle de Pékin à l’époque maoïste  qui, dans les années 1960, a également développé ses capacités nucléaires dans un contexte idéologique tendu pour s’imposer comme une puissance « qui compte » face aux Etats-Unis et à l’URSS.

Est-il trop tard ? Les Etats-Unis doivent​-ils finalement accepter une telle situation d'une Corée du Nord disposant d'une capacité nucléaire ? Quelles en seront les conséquences au niveau régional ?

Il n’est pas trop tard pour arrêter le développement des capacités nucléaires et balistiques de la Corée du Nord. Au contraire, il est même important de le faire avant que ces capacités ne deviennent réellement opérationnelles. Accepter la nucléarisation du régime nord-coréen serait particulièrement dommageable pour le régime global de non-prolifération et pour les équilibres stratégiques en Asie. Le Japon et la Corée du Sud, soumis à une menace directe particulièrement imprévisible, et peu assurés du soutien américain en cas de recul, pourraient être tentés de développer eux-mêmes leurs propres capacités de dissuasions conventionnelles ou nucléaires.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 10/08/2017 - 14:13 - Signaler un abus Échanger de l'aide économique,

    contre la garantie de ne pas utiliser l'arme nucléaire? Cela se nomme du chantage gauchiste, et cela n'a jamais conduit à libérer un pays du socialisme...sinon, cela se saurait!

  • Par Liberte5 - 10/08/2017 - 16:33 - Signaler un abus Négocier avec les communistes est voué à l'échec.

    Ces régimes totalitaires ne reconnaissent que la force. En l’occurrence les USA auraient du mettre la pression sur la Chine en refusant que celle-ci adhère à l'OMC, mettre des barrières douanières pour limiter son expansion économique , et cela jusqu'à ce que la Corée du nord renonce au nucléaire et qu'il y ait réunification de la Corée.. La Chine joue double jeu et fait semblant de faire, mais ne fait rien. Au contraire! Aujourd'hui D. Trump doit faire le boulot que ces prédécesseurs n'ont pas eu le courage de faire..

  • Par Piwai - 11/08/2017 - 09:46 - Signaler un abus amusant...

    Amusant combien les gouvernements tolerent que les dictatures socialistes avilicent et ruinent leurs peuples tant que leur propres interets economiques ne semble pas en péril. Terifiant aussi qu'il existe encore un parti socialiste en France a l'heure ou l'information est aussi accessible a tous...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Valérie Niquet

Valérie Niquet est Maître de recherche et responsable du pôle Asie à la FRS. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€