Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 14 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ces Français qui commencent à prendre des mesures personnelles pour se préparer à un éventuel choc politique

Alors que le résultat des élections approche à grands pas, les épargnants français ont déjà commencé à voter avec leurs liquidités, notamment en se réfugiant dans le livret A et dans l'immobilier.

Ciel mon épargne !

Publié le - Mis à jour le 21 Avril 2017
Ces Français qui commencent à prendre des mesures personnelles pour se préparer à un éventuel choc politique

Atlantico : Concrètement, est ce que les français ont pu modifier leurs comportements vis-à-vis de leur épargne en prévision des résultats des élections présidentielles, en "votant" avec leurs liquidités ?

Philippe Crevel : Les Français, depuis plusieurs mois, ont tendance à opter pour la prudence en matière d’épargne. Ils s’engagent de moins en moins sur le long terme et privilégient les liquidités. Ainsi, le Livret A, malgré son très faible rendement, 0,75 %, a retrouvé depuis le début de l’année une collecte nette positive. Par ailleurs, les Français conservent d’importantes liquidités, plus de 380 milliards d’euros en dépôts à vue contre 240 milliards d’euros avant la crise financière de 2008. En revanche, les placements longs comme l’assurance-vie sont boudés.

Le fait qu’Emmanuel Macron ait annoncé un durcissement du régime fiscal du premier produit d’épargne des Français joue en sa défaveur.

L’immobilier constitue pour le moment, à tort ou raison, la valeur refuge par excellence. Les Français considèrent que la pierre est un placement plus sûr que les titres financiers. En outre, les faibles taux d’intérêt les incitent à acheter des biens immobiliers et cela malgré leur prix élevé.

En ce qui concerne les autres valeurs refuges, il n’y a pas encore de réel engouement en particulier pour l’or. Si son prix monte c’est avant tout en raison des évènements internationaux (Corée).

Évidemment, si un éventuel 2ème tour Le Pen / Mélenchon se dessinait, les épargnants français seraient enclins à accroître leur poche de liquidités afin de pouvoir le cas échéant se protéger d’un éventuel blocage de leurs comptes et de leur épargne. L’or serait évidemment demandé ; en revanche, l’immobilier pourrait rapidement devenir moins attrayant car dans ce scénario, les taux d’intérêt pourraient rapidement augmenter. Du fait des tensions financières et du niveau élevé d’incertitudes, tous les placements financiers longs seraient alors pénalisés

Avec les récents scores très hauts de Jean-Luc Mélenchon ou Marine Le Pen, les Français sont-ils en train de prendre des mesures personnelles pour se préparer à un éventuel choc politique post présidentielle ?

Jean-Paul Betbèze : Bien difficile de savoir ce que font actuellement les Français par rapport aux élections, plus facile de savoir ce que font les non-Français. A l’extérieur en effet, l’inquiétude est assez visible sur la dette publique française. Mais ceci en tenant compte de ce qui se passe ailleurs, dans le contexte géopolitique actuel (tensions mondiales, Russie, Corée), plus l’influence croissante de Donald Trump, notamment sur le dollar. 

Les taux à dix ans France sont ainsi descendus à 0,91% (par rapport à 0,94% il y a quelques jours) sachant que les taux allemands sont à 0,18%. L’écart est donc de 73 points de base, le niveau le plus élevé depuis le début de l’année, mais sans vraie explosion. Le calme vient en effet, du point de vue financier, de la crédibilité de la Banque centrale européenne et de la tranquillité qui règle sur les taux longs, venant des Etats-Unis - d’abord et surtout (2,23%).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Michèle Plahiers - 19/04/2017 - 11:15 - Signaler un abus Le mal

    Ridicule. Le propre du mal est qu'il arrive au moment où on ne s'y attend pas. Fini le temps où l'on pouvait (apparemment ) gérer sa vie de manière "rationnelle";

  • Par zeliclic - 19/04/2017 - 12:03 - Signaler un abus Il y a bien longtemps

    que les plus prévoyants ont fait migrer leurs capitaux (officiellement) vers de l'assurance vie de droit luxembourgeois. Ces capitaux seraient ainsi rattachés à une éventuelle "zone mark" les protégeant d'une sortie hasardeuse de la zone euro ...

  • Par ISABLEUE - 19/04/2017 - 12:13 - Signaler un abus ???

    c'est comme les chars russes aux portes de Paris en 1981 ??? Ceux qui ont de l'argent à cacher l'ont fait depuis longtemps... ou sont partis en Belgique au Lux ou au Portugal très à la mode, car comme on est en Europe, on a fait, l'Europe, la fiscalité est différente et intéressante pour les Français au Portugal... Vive l'Europe.. Cherchez l'erreur....

  • Par casanostra - 19/04/2017 - 12:52 - Signaler un abus François Fillon Elu President

    je suis persuadé que M.F. Fillon sera le prochain President, il fera ce qu'il a prévu et il n'y aura de crise financiere, les Syndicats CGT et autres tenterons de mobiliser dans les rues des grandes villes mais il tiendra bon et gagnera cette nouvelle bataille Il retablira la confiance les français et les etrangers investirons a nouveau et creeronsdes emplois

  • Par clint - 19/04/2017 - 13:38 - Signaler un abus Comme d'habitude ça sera les classes moyennes perdantes !

    Et je suis sûr qu'il y a des gens dans certain parti qui ont leurs biens en Russie déjà !

  • Par cloette - 19/04/2017 - 14:04 - Signaler un abus Donc

    Ça veut dire ?

  • Par C3H5.NO3.3 - 19/04/2017 - 17:29 - Signaler un abus livret A

    On nous rabâche les oreilles en parlant de redémarrage de la collecte de livret A. Mais aucun de ges spécialistes ne nous fait part de l'obligation pour les copropriétés de disposer à partir de cette année d'un compte de travaux, qui se trouve souvent être sous forme de livret A, avec un encours maximum de 76 000 €. Quelle est la part réelle prise par les particuliers dans le renouveau du livret A, nul ne le sait.

  • Par C3H5.NO3.3 - 19/04/2017 - 18:09 - Signaler un abus mesures de précaution

    En bourse, liquide a 100%. Assurance vie : un minimum, juste pour ne pas cloturer. Immo : en Allemagne ou ailleurs en UE : meilleur rendement, et impôts moins élevés.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 19/04/2017 - 19:00 - Signaler un abus Seuls les très riches ont

    Seuls les très riches ont déjà pris leurs précautions, les riches pas encore....Mais ça peut se faire assez vite, et démarrer entre les deux tours si par malheur il y avait une finale Marine Mélanchouille . C'est plus compliqué pour les actifs immobiliers, mais pour le reste ça se fait en peu de temps, et la France devient le Venezuela..le pétrôle en moins. Heureusement, il nous restera les idées.

  • Par Anguerrand - 20/04/2017 - 06:05 - Signaler un abus Lundi sera le jour où le gros des capitaux en €

    partiront à l'étranger si les elections donnent MLP gagnante, les français ne veulent pas que les économies d'une vie deviennent des francs dévalués de l'ordre de 30% et les petits revenus ou retraités vont souffrir de l'énorme baisse de revenu . C'est ça l'économie de MLP.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe Crevel

Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.

Voir la bio en entier

Jean-Paul Betbeze

Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.

Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ; 2012 : 100 jours pour défaire ou refaire la France, et en mars 2013 Si ça nous arrivait demain... (Plon). En 2016, il publie La Guerre des Mondialisations, aux éditions Economica et en 2017 "La France, ce malade imaginaire" chez le même éditeur.

Son site internet est le suivant : www.betbezeconseil.com

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€