Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 19 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Cent ans de Chlorophylle, un bonheur à partager

La chaîne Histoire diffuse ce mercredi soir un film consacré à l’histoire des jardins ouvriers, de leur invention à la fin du 19ème siècle à nos jours. Plus de 100 000 de ces lopins de terre sont aujourd'hui cultivés en France. Des parcelles de jardins qui sont tout autant sources de nourriture, vecteurs de lien social, espaces de détente ou lieux de transmission.

Jardins collectifs

Publié le
Cent ans de Chlorophylle, un bonheur à partager

Lorsque le réalisateur Pierre Guyot m’a contacté l’année dernière au sein de la Fédération Nationale des Jardins Familiaux et Collectifs, il était à la recherche d’un endroit où tourner une scène dans laquelle les jardiniers proposeraient un repas autour des légumes du jardin. Nous étions alors au cœur de l’automne ; il était donc exclu de mettre l’accent sur les petits légumes printaniers. Notre choix s’est porté sur la cohorte de ceux qui composent le pot au feu. Rendez-vous fut donné pour que les jardiniers de Ris Orangis en Essonnes, accoutumés d’agapes collectives, participent à ce documentaire qui montre bien l’émergence des jardins collectifs à la fin du 19ème siècle et leur évolution sociale en ce début de 21ème siècle. 

En effet la multifonctionnalité des jardins collectifs se vérifie chaque jour et apporte des réponses aux facteurs de la crise.

Si l’apport alimentaire par jeu des productions légumières reste premier, la Fédération Nationale des Jardins Familiaux et Collectifs, illustre héritière de l’action de l’abbé Jules Lemire qui inventa le principe des jardins ouvriers, prône aujourd’hui une nouvelle gouvernance qui acte le bien vivre ensemble au sein de sites de jardins mondialisés. La culture d’un lopin de terre ancre le déraciné et favorise l’intégration de sa famille dans notre société. Elle défend également la valeur environnementale de ces ensembles de jardins parfois centenaires et elle se mobilise contre leur disparition. C’est actuellement le cas à Marseille, dans le quartier de Mazargues, où un projet de boulevard risque de détruire 4 hectares de jardins et de cures d’air, véritables poumons au cœur de la ville. Une hérésie manifeste, à l’heure où se ratifie le traité sur le changement climatique. Aidez nous à sauver ce site !

http://www.mesopinions.com/petition/politique/sauvons-jardins-familiaux-mazargues-marseille-4/18922

Plus que jamais, les jardins familiaux sont des équipements verts qui rendent services aux habitants des quartiers populaires, car ils installent une nature "maitrisée" apaisante, où se retrouvent l’ensemble des générations pour des usages différents : jardinage bien sûr, jeux divers d’extérieurs, promenades, rencontres  conviviales et discussions…Des ados, l’autre soir, venus se regrouper calmement  autour d’une table de pique nique, me disaient que s’ils venaient dans les jardins au pied des tours, c’était parce que "Ici c’est beau, c’est calme, c’est vert". Rien d’autre à rajouter ! 

Si ce n’est que d’inciter les responsables des collectivités à préserver et à développer au centre des projets d’urbanisme ces espaces qui répondent aux besoins fondamentaux pour notre avenir que sont : la biodiversité, la maitrise du climat, la cohésion sociale et le défi alimentaire et sanitaire. 

En visionnant le film "Cent ans de chlorophylle, des jardins ouvriers aux jardins partagés", mais aussi avec les conclusions du travail de recherche qui a été conduit pendant trois années sur sept métropoles françaises, par le groupe de recherche JASSUR, (Jardins Associatifs Urbains), les décideurs politiques et les aménageurs n’auront plus d’excuses s’ils n’intègrent pas ces jardins au cœur de leurs programmes urbains. Les passionnés, eux, trouveront dans ce documentaire des motifs pour se faire entendre et pour s’impliquer dans la création de jardins collectifs.

"Cent ans de chlorophylle, des jardins ouvriers aux jardins partagés", diffusions sur Histoire le mercredi 27 avril à 20h40, le dimanche 1er mai à 16h50 et le jeudi 5 mai à 23h15.

 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gil Melin

Gil Melin, Créateur des Jardins Familiaux de Ris-Orangis, fut pendant deux ans président de la Fédération nationale des Jardins Familiaux et Collectifs.

Retraité, il est également maire-adjoint chargé de l'environnement, du développement durable et des énergies de la Ville de Ris Orangis. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€