Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 25 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Carrefour /Amazon, le combat des géants mondiaux de la distribution tous produits se prépare. Il va être sanglant.

Carrefour change de tête, le jour où Amazon annonce son arrivée dans la distribution de produits alimentaires et fait trembler tous ses concurrents.

Fight

Publié le
Carrefour /Amazon, le combat des géants mondiaux de la distribution tous produits se prépare. Il va être sanglant.

Dans le business, les hasards de calendrier sont rares. Le jour même où Carrefour a présenté aux actionnaires le nouveau capitaine Alexandre Bompard, Amazon, le géant mondial du e-commerce a annoncé qu’il rachetait les supermarchés Whole Foods et entrait ainsi par la grande porte dans le secteur de la distribution des produits alimentaires. L’histoire ne s’arrête pas là: Bompard quitte la Fnac/Darty, qui avait Amazon comme principal concurrent sur la toile. Chez Carrefour, il va se retrouver encore une fois, face au géant américain, mais cette fois, sur le terrain des supermarchés physiques.

Autre champ de bataille.

Pour plus de 13 milliards d’euros, Amazon s’offre 462 magasins Whole Foods qui vont lui servir de laboratoires pour se former très vite à la grande distribution alimentaire, qui s’est développée dans le monde entier, avec des leaders comme l’américain Wal-Mart ou Cisco, l’allemand Metro ou le français Carrefour.

Amazon a commencé dans la vente de produits culturels, livres, DVD, CD à la fin des années 90... puis s’est élargi aux articles de la maison, aux vêtements, au mobilier, … On sait déjà qu’il se prépare à la vente de voitures en ligne, mais là, avec le rachat de Whole Foods, il s’est ouvert à un autre créneau avec la distribution de denrées alimentaires.

C’est un moment très inquiétant pour les distributeurs traditionnels, parce qu’ils pensaient être protégés grâce à leur part de marché dans le frais et l’alimentaire. Grace aussi a leurs équipements logistiques, Amazon n’a peur de rien et se lance dans la bataille.

La bourse et les marchés financiers ne s’y sont pas trompés. Casino, Carrefour, Costco, Wal-Mart ont tous perdu plus de 5% de valeur.

Pour l’instant, le e-commerce de produits alimentaires est très marginal. Aux US, il ne représente que 1% du marché américain, soit quelques 700 milliards de dollars. Ce marché n’a qu’une très faible croissance, mais la part du e-commerce se développe très vite.

De plus, Amazon a prouvé dans le passé que, quand il ouvrait de nouveaux rayons, c’était pour devenir champion mondial. Avec les magasins de Whole Foods, tous les professionnels du secteur savent qu’il peut aller très vite et faire mal à beaucoup d’entre eux. Très vite.

L’arrivée de Alexandre Bompard arrive au bon moment bien sûr. En prenant la direction du numéro deux mondial de la grande distribution, il apporte à Carrefour les clefs d’une mutation nécessaire. Tout le monde sait qu’il appartient à la nouvelle génération des quarantenaires, avec dans ses bagages toute la culture digitale, toute l’expertise de la grande distribution et toute l’expérience des mutations. Il a sauvé la Fnac, submergée par la vague du digital, en transformant l’enseigne et son modèle économique désormais fondé sur de tels changements. C’est lui encore qui à négocier le mariage avec Darty. Les deux entreprises étaient trop petites pour affronter la concurrence mondiale et leurs synergies sont évidentes. Les deux marques sont complémentaires. Les gammes de produits sont différentes, les segments de clientèle aussi.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zombikiller - 20/06/2017 - 08:51 - Signaler un abus Comme d'habitude

    J'ai toujours cette impression quand je lis les articles de Jean Marc Sylvestre. Celle de lire un article trop vite écrit, toujours empreint de certitude et malheureusement truffé d'erreurs de syntaxe. Alors que ce journaliste est brillant, ne pourrait il pas prendre un peu de temps pour approfondir l'article ?

  • Par hermet - 20/06/2017 - 11:45 - Signaler un abus Pourvu qu'il réussissent

    Si Amazon réussi et torpille la grande distribution où fait évoluer cette dernière, on va peut être retrouvé des espaces péri-urbains différents et non ses horribles ZAC qui ont tous détruit, cela peut aussi faire revivre le commerce de proximité massacré par la grande distribution en France, espérons que l'ère des Leclercs, Auchan, Carrefour s'achève.

  • Par assougoudrel - 20/06/2017 - 17:33 - Signaler un abus Carrefour est un

    enfant face à Amazon. De plus, cet enseigne se fout de nous en France. En Espagne, je fais mes course à Carrefour et c'est tout autre chose que chez nous. Pourquoi le faire bien uniquement à l'étranger.

  • Par Anouman - 20/06/2017 - 17:37 - Signaler un abus Tous produits?

    Carrefour c'est principalement alimentaire. Pour le reste il est plus que limité, en tous cas comparé à Amazon. Ca va être intéressant de voir ce que va faire Amazon, et s'il saura rénover le concept.

  • Par kelenborn - 21/06/2017 - 18:35 - Signaler un abus le combat va être sanglant

    Oui mais...que l'on se rassure, avec Sylvestre, Atlantico n'est pas sans gland!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€