Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 16 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Canicule : ce qu’il faut savoir pour passer cette rude semaine de juin (et encore plus si vous êtes âgé et sans ressources)

51 départements vont être placés en vigilance orange mardi 20 juin. Même si les fortes chaleurs pourraient concerner l'ensemble du territoire, toutes les régions et toutes les personnes ne seront pas atteintes de la même manière par les envolées des températures.

Chaud !

Publié le
Canicule : ce qu’il faut savoir pour passer cette rude semaine de juin (et encore plus si vous êtes âgé et sans ressources)

Atlantico : Météo Franc place dé mardi 51 départements en vigilance orange, les températures devraient osciller entre 30 et 36 degrés sur une grande partie du pays. Dix ans après, la canicule fait donc son retour en France ?

Frédéric Decker : La canicule d'août 2003, qui avait duré 2 semaines avec plus de 35 degrés tous les jours sur pratiquement tout le pays et des pointes à 44 degrés dans le sud (Gard notamment), était et est encore un fait météorologique inédit. Les relevés météo les plus anciens et les archives indiquent qu'il n'y a pas d'équivalent sur les 500 dernières années, voire depuis près de 1000 ans (à prendre avec précautions toutefois étant donné le manque de données et d'informations fiables à l'époque).

La canicule de 1976 (de fin juin à début juillet) avait duré aussi longtemps voire un peu plus (une quinzaine de jours), mais un cran en-dessous de 2003 en terme de pics de chaleur.

Les grandes canicules (2003, 1976, 1947...) ont une durée-retour de 20 à 25 ans environ. Le réchauffement actuel peut faire craindre une recrudescence de ce type d’évènements météo, mais ce n'est pas certain. La canicule de 2003 a permis de mieux prendre en compte ce phénomène en terme de vigilance (la vigilance canicule n'existait pas avant cette date). Il faut malheureusement parfois des phénomènes extrêmes pour déclencher de nouvelles procédures. La bonne nouvelle, c'est que météorologues et pouvoirs publics sont désormais prêts pour appréhender les futures canicules, notamment pour la prévention et l'organisation des secours.

Où faudra-t-il être en France la semaine pour se protéger aux mieux de la canicule ? Quelles seront les régions les moins touchées par ce phénomène ? 

Frédéric Decker : Comme souvent quand il fait très chaud et comme en 2003 d'ailleurs, les franges littorales sont moins exposées, y compris la frange littorale de la Méditerranée. L'effet marin et les brises marines modèrent les écarts de températures, qui grimpent moins haut les après-midis notamment. L'idéal sera de se situer près des côtes de la Manche où le mercure s'envolera moins qu'ailleurs, ou bien en montagne, assez haut, pour profiter des nuits fraîches. L'ouest en général retrouvera des températures beaucoup plus respirables dès mercredi, après une vague orageuse.

Qui sont les plus fragiles face à la canicule ? Où risque-t-on d’en souffrir le plus ?

Frédéric Decker : On l'a vu en 2003, les personnes âgées sont la catégorie de la population la plus fragile face à la canicule. Les nourrissons, les personnes très malades et les cardiaques notamment sont également exposés à des complications face aux fortes températures (essoufflement, déshydratation importante etc...).

C'est du sud-ouest au Bassin parisien que les températures seront les plus élevées lundi et mardi, dans l'est entre mardi et mercredi (qui s'ajouteront à la journée de dimanche). Nous serons souvent un peu à la limite des seuils de canicule, mais quelques personnes risquent déjà d'en souffrir. Les conditions seront plus difficiles dans les grandes villes (Paris, Toulouse, Bordeaux...) où l'air circule moins bien, où les surface bétonnées et goudronnées conservent la chaleur, même la nuit. Si on le peut, il vaut mieux fuir quelques jours vers les campagnes, forcément plus fraîches.

<--pagebreak-->

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par kelenborn - 20/06/2017 - 08:35 - Signaler un abus AH OUAIS

    Ben normalement, quand on est SDF ou sans le sous, ou bien alzheimerisé, on n'est pas sur un ordi et on ne lit pas Atlantico! alors allez raconter ça dans les squats ou les maisons de retraite!

  • Par Anouman - 20/06/2017 - 17:49 - Signaler un abus Canicule

    Il fait chaud pendant trois ou quatre jours et on en fait toute une histoire. Ils font comment dans les pays vraiment chauds?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Frédéric Decker et Patrick Pelloux

Frédéric Decker est météorologue à "Météo News" et géographe. Il est observateur bénévole pour Météo France (à Sainte-Geneviève-des-Bois, Essonne) depuis 2003

Patrick Pelloux est médecin urgentiste, président de l'Association des médecins urgentistes hospitaliers de France (AMUF), un syndicat qui regroupe les médecins urgentistes hospitaliers

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€