Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 26 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Camille. 24 ans et veuve d’agriculteur suicidé

Camille, jeune femme de 24 ans, vient de perdre Romain, son mari de 31 ans, producteur de porcs dans la Somme, qui s'est suicidé. Elle témoigne car elle veut que "les choses soient dites", et que "sa mort ne reste pas impunie".

Drame

Publié le

Car le vendredi 27 octobre 2017, là, il y a à peine un mois, tout se précipite. Romain se pend à nouveau. Son frère (salarié dans l'exploitation) et Camille le découvrent, et tentent encore et encore de le ranimer en attendant les secours. Mais cette fois ces efforts sont vains.

Que s'est-il passé cette fois ?

"Tous les ans, la banque nous accordait une avance de trésorerie. 9 500 € sur le compte de la ferme pour ne pas cesser de régler nos fournisseurs et notre bail de fermage le temps que les aides Pac arrivent. Cette année, elle a refusé. L’agence s’est vue obligée de passer par une autorisation du siège, qui a donné un avis différent.

 Alors que les conditions étaient les mêmes que les années précédentes, avec la même assurance de voir la somme arriver sous forme d'aides Pac peu de temps après..."

Romain s'est retrouvé avec une double pression, celle de la jonction budgétaire jusqu'aux aides impossible à réaliser comme les années précédentes d'une part, et celle de sa propre famille réclamant le bail du fermage d'autre part. Ce sont ces deux "responsables" que Camille veut voir payer "pour avoir tué Romain" : une famille incapable de comprendre, "si loin de l'idée que l'on se fait de la solidarité paysanne", et cette banque, d’apparence si inhumaine, ne jouant pas son rôle d'aide aux entreprises rurales pour au contraire les enfoncer : même si l’installation avait été bancale dès le départ (notamment avec ce fermage...), fallait-il d’un coup décider, sans préavis ni consultation, d’arrêter les frais ? Les conséquences ont été funestes...

Camille poursuit : "Quand nous avons su que la banque refusait le prêt, j'ai été voir notre député local. Il s’appelle Emmanuel Maquet, il est intervenu, demandant d’une part la renégociation des emprunts aux taux actuels, d’autre part de rallonger le délai de remboursement de l’emprunt d’installation, de façon à rendre les mensualités plus acceptables. Ce qui aurait abaissé de moitié la mensualité. Au passage, on dit toujours du mal des hommes politiques, il m’a fallu ces circonstances pour en croiser un de profondément humain. Grâce à lui, la banque a obtempéré et a fini par accorder le prêt... Est-il normal qu'il faille voir son député pour obtenir la reconduction d'un prêt dont dépend la survie d'une entreprise agricole ? Mais pour Romain, c'était trop tard. L'argent est arrivé sur le compte de la ferme... Le lendemain de son départ !" Et la banque n’a jamais évoqué la renégociation des taux des emprunts...

Camille dénonce

Derrière, c'est l'anéantissement. Une vie envolée (Romain), une autre déchirée (Camille). Plus celle du frère de Romain bien bouleversée aussi, puisque, évidemment, au-delà de la peine et des questions, la ferme s'arrête et son avenir professionnel avec.

"Il faut qu'ils payent, ils ont tué Romain", répète Camille. "Ils" représente à la fois une partie de la famille ("Romain m'a avoué au bout de 6 ans de vie commune que sa mère l'avait battu petit") intransigeante devant la rente représentée par le fermage, au point d'envoyer des relances au moindre retard, sans en chercher les causes. Et d'augmenter la pression. "Ils", c'est aussi, bien sûr, la banque. Les employés locaux disent à Camille n’avoir rien pu faire devant des directives du siège. Ce qui n’anéantit pas les responsabilités, mais ne fait que les déplacer au niveau de ce siège parisien.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par COUDY-MENARDEAU - 28/11/2017 - 08:39 - Signaler un abus bouleversant

    Cet article est bouleversant.

  • Par kelenborn - 28/11/2017 - 10:35 - Signaler un abus oui

    Oui ... mais Jacquet nous dirait sans doute qu'il a eu de la chance parce qu'au moins il a échappé au cancer du glyphosate! Ehh oui, c'est pas les écolos de salon qui mettent les pieds dans la merde!!! ils ne font que la foutre!

  • Par vangog - 28/11/2017 - 13:55 - Signaler un abus Je souhaite tout le courage à cette femme!

    le cas de ce couple est, malheureusement, très répandu en socialise macroniste, haineuse pour ses petits producteur et petits entrepreneurs. Seuls les étrangers, les groupes ethniques et sexuels sont privilégiés...privilèges des bien-votants au détriment des mal-votants, selon les codes terranovistes...

  • Par Frani - 28/11/2017 - 14:39 - Signaler un abus nini

    on accueille toute la misère du monde et on n'est même pas capable d'aider nos agriculteurs qui suent sang et eau pour s'en sortir et nous nourrir et sans réclamer la moindre aumône . quelle honte !

  • Par Ajar - 28/11/2017 - 14:59 - Signaler un abus Tous fautifs

    et à tous les niveaux nous avons lâché nos agriculteurs je suis honteux ...

  • Par excalibur2016 - 28/11/2017 - 16:41 - Signaler un abus Je parie que la mère de Romain

    doit encore penser que Camille lui a enlevé SON ENFANT qu'elle avait su si bien maltraiter lorsqu'il était enfant. Je souhaite à sa mère d'attraper un bon cancer et de souffrir le martyr jusqu'a la fin de ses jours....mais cela ne consolera pas Camille, malheureusement !

  • Par nemeton - 28/11/2017 - 16:53 - Signaler un abus Dans

    n'importe quel pays du monde, ses citoyens passent avant l'accueil des étrangers. Chez nous les arrivants, qui méprisent notre civilisation, sont accueillis avec des ponts d'or, voir les milliards dépensés pour de faux mineurs, tandis que des paysans qui travaillent se suicident. Que touchera cette jeune fille seule ? Rien ! Aura-t-elle droit à un appartement en HLM ? Non ! Tandis que les immigrés dont un bon nombre nous crachent dessus tout en profitant à fond de la sécurité sociale, et pire encore les retours des tueurs de Syrie, nos futurs tueurs, y auront droit, eux !!! Nous n'avons plus qu'un choix, celui de la révolte, avant notre propre disparition programmée par, et c'est à dégueuler, nos propres dirigeants.

  • Par gotharte - 28/11/2017 - 18:00 - Signaler un abus Révoltant

    Les paysans nourrissent en grande partie la France. Avec ce qu'ils prennent dans la tronche depuis des décennies, ce n'est pas possible qu'on n'en subisse pas les conséquences. Ce pays se suicide

  • Par jpd - 28/11/2017 - 20:00 - Signaler un abus Comme dirait Collong...

    Comme dirait G. Collong il y a surement des problèmes personnels, ce ne peut être les conditions de travail, c'est comme les policiers, c'est comme tout désespéré surtout pas de social mais du privé...

  • Par christian gaillard - 29/11/2017 - 15:40 - Signaler un abus l'agriculture et l'industrie, mamelles de la France (Henri IV)

    circuit court, vente directe hors GD et COOP. La solution est là ne rêvons plus a la redistribution et valorisons nos productions. En 1900 2.5 milliards d'habitants, actuellement 7....Cherchez l'erreur si l'on supprime nos paysans.

  • Par Deudeuche - 30/11/2017 - 08:41 - Signaler un abus @atlante29

    Les étranger qui méprisent “notre civilisation” ont des amis collabos, majoritairement cheveux bouclés et lunettes rondes qui méprisent tout autant notre “civilisation”.

  • Par lasenorita - 30/11/2017 - 19:06 - Signaler un abus Nos politicards se désintéressent des paysans!

    Avant 1962,les habitants de nos villages français vivaient comme au Moyen Age: ils n'avaient pas l'eau courante, pas de ''tout à l'égout'' ,pas de gaz, pas d'électricité (dans certaines maisons),pas de salle de bain, pas de W.C.(les toilettes étaient un trou dans leur jardin),pas de chauffage central, ils faisaient leur cuisine sur une cuisinière à charbon qui leur servait de chauffage; cela je l'ai VU dans le village de mon époux (en Bourgogne) et dans un village de l'Oise où j'enseignais en tant qu'institutrice! Mon époux répète que, dans son village, ils auraient bien aimé ''être colonisé''...

  • Par lasenorita - 30/11/2017 - 19:19 - Signaler un abus Et cela CONTINUE..

    On donne les sous des contribuables français aux ''étrangers'',terroristes et musulmans,qui nous envahissent,mais nos politicards ne font rien pour les ''vrais'' Français non-musulmans! Dans le village de mon époux,où il n'y a pas de musulmans parce qu'ils n'a pas ''d'aides sociales'', les villageois n'ont pas de ''transports en commun'', les personnes âgées, qui n'ont pas de voiture, ne peuvent se rendre au village voisin, plus important, pour acheter des médicaments, de la nourriture, parce qu'il n'y a aussi plus de commerce!.... Avant ''l'indépendance'' des colonies, nos politicards dépensaient (à fond perdu) chez les musulmans.. maintenant que les musulmans sont ''indépendants'', nos politicards CONTINUENT à donner les sous des ''vrais'' Français aux ''étrangers'' musulmans!... de Gaulle a ''donné'' l'Algérie aux F.L.N. parce que ''l'Algérie était un gouffre financier pour la France'' mais de Gaulle n'avait pas prévu (lui le visionnaire) que les musulmans suivraient les ''colonisateurs'' en Métropole!...

  • Par JG - 01/12/2017 - 00:12 - Signaler un abus Donnons un peu d'argent à cette jeune femme

    Qu'elle puisse reconstruire sa vie et faire son deuil : le lien est en fin d'article. Si tous les lecteurs d'Atlantico lui donnent même un petit quelque chose, elle pourra enfin échapper à cette "belle-famille" prédatrice

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

WikiAgri

WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les articles partagés sur Atlantico sont accessibles au grand public, d'autres informations plus spécialisées figurent sur wikiagri.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€