Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Bulle ou pas bulle ? L'explication de ce que vit vraiment la Silicon Valley actuellement

Internet des objets, Big Data, impression 3D (et maintenant 4D)... Les nouvelles possibilités technologiques alimentent une frénésie dans la Silicon Valley qui n'est pas sans rappeler les prémices de la bulle internet de 2000.

Eternel recommencement

Publié le
Bulle ou pas bulle ? L'explication de ce que vit vraiment la Silicon Valley actuellement

Atlantico : La Silicon Valley est-elle en train de vivre une bulle technologique aujourd'hui ? 

Driss Lamrani : Nous assistons aujourd'hui à une certaine excitation autour des nouvelles technologies qui pourrait faire penser à une bulle technologique. Cependant, il faut faire attention à ne pas tirer des conclusions hâtives. L'Internet des objets, le traitement des données grâce au Big Data, ou l'impression 3D, pour ne parler que de quelques unes des tendances actuelles, sont en train de modifier en profondeur l'industrie, le service et la consommation. Pour être personnellement un utilisateur frénétique du Big Data, je peux vous garantir que les gains de productivité que j'ai constaté sont bien réels et même impressionnants.

Avant, un économiste pouvait analyser une quantité limitée d'informations, disons quelques centaines d'articles par jour ; le Big Data lui permet aujourd'hui de traiter une quantité d'articles qui se compte en milliers en quelques heures. Les gains de productivité sont bien loin des "spéculations virtuelles" qui accompagnent en règle générale les bulles spéculatives. De plus, l'impression 3D est en train de modifier en profondeur les processus industriels et la chaîne de valeur. Les objets manufacturés n'ont plus à voyager. Il suffit, maintenant, d'obtenir les plans et de les faire imprimer à quelques mètres de son logement ou de son entreprise.

Mais c'est sûrement dans le savoir et l'éducation que nous trouverons les gains de productivité les plus impressionnantes. Lorsque nous étions avant obligés d'aller sur un banc d'université pour étudier, nous pouvons, dorénavant  suivre les cours des plus grandes universités sans bouger de son canapé, et ce à un coût extrêmement abordable. Ces modifications créent une révolution de nos économies, cependant cela ne va pas se faire sans heurts. En effet, certains côtés sombres de cet accroissement d'information ont été dévoilées par l'affaire Snowden. Il faut aussi s'interroger sur la tendance politique croissante qui prône le protectionnisme et le renfermement sur soit. Il est nécessaire d'ouvrir un débat de société et de faire évoluer nos institutions politiques pour qu'elles tiennent compte de la nouvelle donne. Sans cette adaptation nous risquons de faire tuer dans l'œuf cette révolution pour protéger les industries du xxème siècle. Je suis particulièrement inquiet du débat sur la neutralité du net qui pourrait mettre en risque les capacités d'innovation voire, si on souhaite voir le verre à moitié vide, mettre en place une certaine forme de censure. 

Quelles comparaisons avec les événements survenus en 2000 peuvent être faites ? On se souvient de la survalorisation de start-up, d'investissements à outrance...

Nous sommes certes face à des niveaux de valorisation élevés, soutenus par des conditions monétaires très accommodantes. Cependant cela n'a rien à voir avec les années 2000. À l'époque nous achetions l'espérance de ce que pouvait présenter Internet. Nous avions déjà imaginé qu'un jour un journal 100% sur internet verrait le jour. Maintenant cela est devenu une réalité bien tangible et ce sont les médias dits classiques qui commencent à souffrir.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Driss Lamrani

Driss Lamrani a exercé pendant plus de 10 ans les métiers de banquier d'affaires, d'opérateur de marché sur les produits dérivés et d'analyste financier au sein de divers établissements bancaires. Il a aussi participé à plusieurs ouvrages, en tant que spécialiste des opérations de marché.

Il a récemment publié, aux Editions Mélibée, un ouvrage intitulé "Vers de nouvelles bulles spéculatives... Comment les éviter ?", préfacé par Jacques Attali. Il est actuellement  stratégiste et économiste au sein d'un fonds alternatif à Londres spécialisée dans le Global Macro.

Il s'exprime sur Atlantico à titre personnel, et ses propos n'engagent en aucune façon son employeur.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€