Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 29 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Budget européen : radiographie de la façon dont Bruxelles utilise notre argent

Un rapport britannique s'est penché sur la façon dont étaient dépensés les près de 160 milliards d'euros du budget européen. On y apprend notamment que 2,4 milliards sont alloués aux dépenses publicitaires - plus que ce Coca-Cola y consacre...

Rayons X

Publié le
Budget européen : radiographie de la façon dont Bruxelles utilise notre argent

Le coût de fonctionnement de l'UE s'élève à 37,8 millions d'euros par jour. Crédit Wikipédia commons

Atlantico : Selon un rapport de l’alliance des contribuables britanniques, le coût de fonctionnement de l’UE s’élève à 37,8 millions d'euros par jour, une somme colossale. Quelles sont les plus grands postes du budget européen et que représentent les dépenses administratives de l’Union dans ce total ?

(Voir le lien vers le rapport ici)

Henri Lastenouse : Historiquement, le premier budget reste l’agriculture suivi de l’aide aux pays et aux régions européennes les moins favorisés, aussi appelé fonds structurel, qui est lié à la mise en place par Jacques Delors du grand marché unique.

Viennent ensuite les dépenses de recherches et d’innovation ainsi que les aides aux crises humanitaires.

On peut toujours discuter de l’allocation entre ces différents postes, mais il faut bien comprendre que le budget de la Politique agricole commune (PAC), par exemple, se substitue à celui des États membres. Si l’on veut le réduire, il faut soit mettre en place un nouveau budget spécifique dans les pays, soit supprimer totalement les politiques en faveur de l’agriculture dans chaque État. De même, les fonds structurels permettent de créer des infrastructures. En Savoir par exemple, une partie de ces aides est utilisée dans les plan de développement des stations de ski. Enfin lorsque l’UE débloque 100 millions d’aides en Syrie, ce choix fait consensus à mon sens.

Henri de Bresson : Les perspectives financières pour l'UE arrêtées pour les 7 prochaines années représentent un montant global de 960 milliards pour l'ensemble des 27 pays membres (entretemps 28). Par an le budget de l'UE représente environ 137 milliards. Elles ont été décidées le 27 juin. Les dépenses d'administration représentent 6%, c'est pour le budget français 14%. A titre de comparaison les dépenses publiques françaises sont de 1100 milliards par an.

La France est le deuxième contributeur de l’UE avec près de 7 milliards d’euros net dépensés en faveur de l’UE. Comment est réparti le budget européen par pays et comment est décidée cette répartition ?

Henri Lastenouse : Cette répartition tient compte à la fois des PIB, c’est-à-dire des richesses des uns et des autres mais aussi d’autres éléments spécifiques, d’où le fait que certains se sentent désavantagés, comme la Grande Bretagne vis-à-vis de la PAC notamment. Les Britannique ont ainsi l’impression de participer fortement au budget européen sans en bénéficier ni avoir leur mot à dire. On se souvient à cet égard du “I want my money back” de Margaret Thatcher !

Le montant de sept milliards de la contribution française doit être relativisé par rapport à d’autres postes de notre budget national. Ce coût net est aussi une condition de notre “codirection” franco-allemande. Pour diriger l’Union, il est donc normal que ces deux États acceptent de payer une part importante de son budget. Les allemands ont avancé l’idée que ces aides soient conditionnées aux efforts d’économie et de remise au pas des budget des différents États. Mais cela changerait leur nature et les transformerait en contrats engageants des éléments structurels d’économie.

Henri de Bresson : La répartition des recettes se fait au prorata du PNB des pays membres de l'Union européenne. Le montant des perspectives financières fait l'objet d'un accord entre les gouvernements puis d'une négociation entre le Conseil de l'Union et le parlement européen. Les budgets annuels, qui rentrent dans le cadre de ces perspectives financières, doivent faire l'objet également d'un accord entre les États et le Parlement européen.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gliocyte - 01/10/2013 - 08:17 - Signaler un abus UE: Une utopie... perverse

    L'aveu qui tue: "On peut trouver que l'Europe passe beaucoup de temps sur des sujets marginaux mais c'est souvent faute de pouvoir s'occuper du reste" Ce n'est pas parce qu'elle n'en a pas le temps mais c'est parce qu'elle ne le peut pas à cause du POUVOIR des politiques qui gouvernent chacun des pays. Soit " Tu peux regarder les pâquerettes, étudier la longueur de leurs queues, mais..pas touche pas à mon pré carré" Donc on dépense 8 milliards d'euros pour des penseurs européens qui pensent entre eux, qui élaborent du vent et qui dans le concret n'ont le droit que d'aider à la matérialisation de projets essentiellement loufoques pour ne pas faire de l'ombre aux Etats. A combien estime- t'on le coût d'un kilo de salive de l'UE? A combien estime t-on le coût horaire de la pince anatomique UE?(pouce contre index nécessaire à tenir un crayon? A combien estime t-on le coût horaire du pianotage UE sur un clavier?

  • Par FXMLIM - 01/10/2013 - 08:22 - Signaler un abus Et pourquoi pas pas ! plus de transfert vers l'Europe

    Vous voulez nous faire croire que l'Europe ce n'est pas si mal que cela en terme de gestion, Mort de rire, pendant des années l'Europe a déversé des flots de fric dans les pays européens comme la Grèce sans de réel contrôle et on voit le résultat, sur l'Italie etc et même sur la France avec des aides à des communautés locales etc , dans des projets qui n'avaient aucun sens économique. l'Europe devrait cesser de gaspiller l'argent des contribuables dans toujours plus de fonctionnaires et députés surpayés et des financements inutiles où la gabegie et la corruption sont les maitres du jeu. Que l'europe investisse dans la recherche, dans les domaines essentiels pour construire l'avenir et une vraie force d'intervention militaire, et laissent aux états le total contrôle de leur vie.

  • Par gliocyte - 01/10/2013 - 08:48 - Signaler un abus Finalement

    Il y a des drogues illicites et des drogues licites. L'UE est une drogue légalisée par Mitterand qui enfume tout le monde. C'est, au final, un trafic dépénalisé à la publicité non seulement autorisée mais plébiscitée, source de revenus très lucratifs pour ces producteurs et revendeurs.

  • Par vangog - 01/10/2013 - 09:35 - Signaler un abus Mieux que la reconversion des coiffeurs Hollandais,

    c'est cette agriculteur qui avait obtenu une aide importante pour construire une station de ski dans le fond de son champ, profitant d'une petite pente naturelle dans la cervelle d'un technocrate Européen. Aussi, cette station thermale pour riches Hongrois, qui a profité des subsides Européens pour retapisser entièrement son immense bassin de carreaux de faïence vernissée...aux couleurs de l'Europe, évidement! Mais le pire, c'est ce que suggère FXMLIM: La Grèce a coûté 16 milliards par an en fonds structurels et fonds de compensation Européens, pour arriver au désastre que l'on sait, où la Grèce coûte maintenant encore plus à l'Europe-et c'est pas fini! Existe-t-il une cour des comptes Européens pour nous dire si l'argent n'est pas allé directement dans la poche de fonctionnaires Grecs corrompus, et si des gens ont été sanctionnés, que ce soit en Europe ou en Grèce? Non, car cette Europe sans queue ni tête,conçue par les socio-démagogues des années 80, les Mitterrand, Delors, Lamy, marche sur la tête et souffre des maux endémiques de tout socialisme, la technocratie et la dépense incontrôlée...

  • Par Anemone - 01/10/2013 - 09:55 - Signaler un abus ????

    "Enfin lorsque l’UE débloque 100 millions d’aides en Syrie, ce choix fait consensus à mon sens." --Ah bon? Heureusement que vous écrivez "à mon sens"! . Parce qu'au mien de sens, 100 millions pour armer des islamistes, ça n'a pas de sens! . Quant au con-sensus, il a été adopté par des zélites zélées ou par le peuple?

  • Par Equilibre - 01/10/2013 - 10:00 - Signaler un abus Un budget? Mais pour quoi faire?

    Cette UE ne respecte déjà pas grand chose et pas la subsidiarité... Franchement, un budget fédéral pour faire les trucs reprochés dans l'article, non mais... Ce machin est une blague économique... Les myards "d'aide au développement" accordé à l'Irlande, Grèce, Portugal etc etc etc n'ont finalement servi qu'à créer une bulle immobilière chez les uns, buller leur bilan chez les autres voire les deux... Sans compter les aides aux copains et coquins. Dans les faits, les politiques n'en veulent pas du fédéralisme. D'où l'aberration d'un si petit budget pour une zone de cette taille. Dans les faits, l'UE ne contrôle pas grand chose et il y a pas grand chose qui marche (institutions, neuro). Dans les faits, elle part quand?

  • Par evy - 01/10/2013 - 10:52 - Signaler un abus combien coûte..

    ..Madame Reding, décorée de bijoux en or comme un sapin de Noël, et qui s'aime tellement que son bureau est décoré de tout ses diplômes. Cette bourgeoise Luxembourgeoise n'a pas le sens de la réalité. D'ailleurs si le Luxembourg était envahi de campements illicites, ça se saurait.

  • Par yavekapa - 01/10/2013 - 12:00 - Signaler un abus Sévices publics

    Cela fait déjà quelques temps que les services publics se sont transformés en sévices publics. Il n'y a plus rien à en attendre de positif. Du pire oui.

  • Par Sophile - 01/10/2013 - 13:02 - Signaler un abus Tout va mal

    Depuis l'U.E. La preuve : on ne connait pas nos voisins et l'UE ne fait rien pour que cela soit, mais en revanche, tout ce qui se passe en Palestine, Israel, Syrie, Egypte etc ;;; tous les jours nous avons notre surdose. De plus, je ne savais pas que "notre argent" servait à la Syrie ????? Ces gens de l'U.E. qui sont-ils ??? Mis en place par les Usa pour nous ruiner ??? Mais oui. L'U.E. est le syndicat de la destruction de l'EUROPE ANCESTRALE et de son changement de population et avec nos sous.

  • Par celasepasseenfrance - 01/10/2013 - 16:49 - Signaler un abus A revoir sans modération la

    A revoir sans modération la conférence de F. Asselineau de l'UPR sur les dépenses somptuaires liées à l'UE : "L'Europe, c'est la paiE" http://www.upr.fr/videos/conferences-en-ligne/leurope-cest-la-paie

  • Par gliocyte - 02/10/2013 - 07:49 - Signaler un abus @celasepasseenfrance

    Après avoir regardé la conférence de F Asselineau, j'engage, comme vous, tous les commentateurs à la visionner. C'est édifiant! Cela ne fait que renforcer tous les posts que j'ai pu écrire concernant l'utopie UE. L'UE ne produit rien, si ce n'est des ennuis supplémentaires aux Français, pressés comme des citrons par l'oligarchie des fonctionnaires européens qui, pour eux-même, ont une politique financière à l'exacte opposée de celle qu'ils imposent aux Français. Vade rétro satana UE!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Henri Lastenouse et Henri de Bresson

Henri Lastenouse est un entrepreneur belge. Il est le secrétaire général de l'association "Sauvons l'Europe".

Henri de Bresson a été chef-adjoint du service France-Europe du Monde. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Paris-Berlin.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€