Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 14 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Bras de fer sur tapis rouge : le monde selon Xi Jinping et Donald Trump

Donald Trump a rencontré Xi Jinping à Pekin ce mercredi 8 novembre. L'expression d'un bilatéralisme qui sied aux deux leaders et une méthode qui a prouvé son efficacité depuis un an, bien plus que le multilatéralisme en vigueur jusqu'alors.

Je te tiens, tu me tiens par la superpuissance

Publié le
Bras de fer sur tapis rouge : le monde selon Xi Jinping et Donald Trump

Atlantico : Donald Trump s'est rendu à Pékin mercredi 08 novembre à la rencontre de Xi Jinping. Deux dossiers sont à l'honneur de cette rencontre entre les deux dirigeants : l'explosif dossier nucléaire nord-coréen et les mesures à prendre pour réduire le déficit commercial entre les deux pays. Au-delà de ces dossiers, dans quelle mesure cette rencontre marque-t-elle une nouvelle étape dans la relation entre Washington et Pékin, dans un contexte de rééquilibrage des forces consécutif à la rapide montée en puissance chinoise de ces dernières années ? 

Jean-Vincent Brisset : Les rapports entre la Chine et les Etats-Unis ne se limitent pas au dossier Nord-Coréen et à la réduction des déséquilibres commerciaux.

Il est d’ailleurs intéressant de constater la profonde différence de nature entre ces deux dossiers, différence qui reflète de très belle manière les priorités des centres d’intérêt des deux pays et de leurs deux dirigeants. D’un côté, l’intérêt national direct et la légitimité comme chef de l’Etat. De l’autre, l’image donnée à l’international par chaque pays et, surtout pour le Président américain, le besoin d’engranger un succès diplomatique. 

Il est très à la mode de tout analyser en partant de deux postulats. Xi est le maître incontesté dans son pays et Trump est un abruti imprévisible. Ces caricatures, largement répandues et très confortables, reflètent avant tout une volonté d’ignorer des réalités qui pourraient déranger. 

La rencontre Xi/Trump du 8 novembre, qui peut être présentée comme une nouvelle étape des rapports entre  Washington et Pékin, est en fait l’affirmation d’une nouvelle manière de considérer les rapports entre les deux Grands. Dès son entrée en fonction, la manière de fonctionner du nouveau Président américain a surpris, surtout ceux qui pensaient que son élection était impossible et qui avaient donc traité par le mépris sa candidature. Le tournant se situe donc plutôt lors de la rencontre entre les deux hommes, qui a eu lieu en avril 2017, dans la résidence privée de Trump . Cette rencontre, « d’homme à homme », n’a pas fait l’objet de comptes rendus exhaustifs. Mais elle a très vraisemblablement été la fondatrice d’un nouveau style de rapports entre les deux pays et entre les deux hommes. Purement bilatérale et strictement basée sur du donnant-donnant, sans que l’on sache exactement à quoi se sont engagés les deux protagonistes. Parmi les seuls résultats concrètement visibles, un tournant tout à fait inédit de l’attitude chinoise vis-à-vis de la Corée du Nord. Pékin est désormais clairement identifié comme une clé majeure et a accepté de prendre –enfin- de vraies sanctions. Ceci après 24 années d’une inefficacité à peu près totale de la politique américaine dans ce domaine. Les contreparties offertes par Trump apparaissent moins nettement, mais on peut imaginer qu’elles concernent –entre autres- les échanges commerciaux et –peut-être- le soutien à Taïwan. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par tubixray - 09/11/2017 - 18:28 - Signaler un abus Affreux Donald contre gentil Barack

    Comme beaucoup j'avais été ému par l'élection de Barack Obama et interloqué au mieux par celle de Donald Trump ..... Ceci étant dit, la situation internationale après 8 années Obama s'est bien aggravée hélas ..... Le fou furieux de Corée du Nord a pu préparer son missile atomique en toute sérénité ..... Alors si le vilain Donald peut obtenir du plus puissant communiste du monde de se distancer de la Corée du nord, ce sera un progrès ....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Vincent Brisset

Le Général de brigade aérienne Jean-Vincent Brisset est directeur de recherche à l’IRIS. Diplômé de l'Ecole supérieure de Guerre aérienne, il a écrit plusieurs ouvrages sur la Chine, et participe à la rubrique défense dans L’Année stratégique.

Il est l'auteur de Manuel de l'outil militaire, aux éditions Armand Colin (avril 2012)

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€