Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Bilan Insee 2017 : ce rapport schizophrénique des Français à la démographie

Malgré une volonté clairement établie dans les enquêtes d'opinion de voir l'immigration extra-européenne diminuer, les Français ne sont pas prêts à faire des efforts en matière de démographie.

Baisse des naissances

Publié le
Bilan Insee 2017 :  ce rapport schizophrénique des Français à la démographie

Atlantico :  Les dernières données démographiques publiées par l'INSEE révèlent, une nouvelle fois, un affaissement de l'indicateur de fécondité, à 1.88 enfants par femme en 2017. Dans une étude publiée par l'IFOP au début de ce mois de janvier 2018 sur les théories du complot et leur acceptation, il apparaissait que 48% des Français approuvaient l'idée que l'immigration "est un projet politique de remplacement d’une civilisation par une autre organisé délibérément par nos élites politiques, intellectuelles et médiatiques et auquel il convient de mettre fin en renvoyant ces populations d’où elles viennent".

Dans quelle mesure une telle croyance pourrait-elle, au contraire de la baisse constatée, provoquer une hausse de la natalité en France ? 

Laurent Chalard : Comme d’autres grandes théories complotistes qui circulent, le « grand remplacement » connaît un « succès » certain au sein de la population française car il repose sur une interprétation, qui, si elle s’avère erronée (il n’y a pas de « projet politique » !) et exagérée (la France ne se résume pas à La Courneuve !), concerne des évolutions démographiques, qui, elles, sont bien réelles, c’est-à-dire la diversification du peuplement de la France. Cette dernière évolution est consécutive d’une immigration quasi-continue depuis la Seconde Guerre Mondiale et d’un faible dynamisme démographique des populations « autochtones », peu fécondes depuis 1975, ce qui peut modifier localement totalement le profil ethnique de la population (le département de Seine-Saint-Denis en constitue un exemple-type). Or, cette évolution inquiète une large partie de nos concitoyens, qui redoutent de devenir minoritaires à terme dans leur propre pays. 

Dans ce cadre, on pourrait penser que la « réaction » logique des populations se sentant démographiquement menacées serait de faire plus d’enfants, pour pouvoir absorber plus facilement le flux des nouveaux arrivants. En effet, la « peur de disparaître » est, en théorie, susceptible de déclencher un choc psychologique auprès des personnes concernées, conduisant à l’adaptation de leurs comportements de fécondité à leur objectif, maintenir un certain volume démographique.

Dès lors, que peut nous apprendre la baisse constatée du nombre de naissances en France, en l’occurrence 767 000 enfants nés ? Quelle "psychologie" de la France peut induire cette baisse continue ? 

L’évolution des naissances à la baisse depuis 2010 montre que derrière les complaintes répétées d’une partie des Français face à la diversification du peuplement de l’hexagone, il n’y a aucune adaptation de leurs comportements de fécondité en conséquence. En gros, les Français ont tendance à vouloir « le beurre » et « l’argent du beurre », c’est-à-dire qu’ils aimeraient que la part des personnes issues de l’immigration extra-européenne en France se stabilise, voire diminue, mais ne sont pas prêts à changer de comportement de fécondité pour aboutir à cet objectif. En effet, rappelons que le moteur principal de l’immigration est économique, résorber les besoins de main d’œuvre, en particulier concernant les emplois que les Grançais ne veulent plus faire depuis bien longtemps (pensons aux mineurs !). Si les Français avaient maintenu un niveau de fécondité proche du seuil de remplacement des générations depuis 1975, la part des populations d’origine extra-européenne serait bien moindre qu’aujourd’hui et les quartiers « ethnicisés » beaucoup plus rares. Nos concitoyens, comme pour d’autres sujets, n’apparaissent donc pas très cohérents avec eux-mêmes !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Michel Baubet - 17/01/2018 - 10:00 - Signaler un abus Moins d'enfants, ou enfants plus tard ?

    Tout est dit dans le titre. Il peut y avoir une baisse temporaire du fait que les parents attendent d'avoir une situation stable avant d'avoir des enfants.

  • Par Ganesha - 17/01/2018 - 10:09 - Signaler un abus ''Yaka Faukon'' !

    Cette information avait déjà été publiée dans les ''nouvelles brèves''. Et un ''gentil débile'' avait aussitôt trouvé le ''remède miracle'' : ''Yaka augmenter les allocations familiales'' ! Ci-dessus, un intervenant nous propose : ''Attendons, cela ira mieux, plus tard'' ! Si vous voulez des solutions plus réalistes, il y a deux étapes : 1) arrêter complètement l'immigration. Sur ce sujet, pas de problème, l'ensemble des ''papys-Atlantico'' sont d'accord ! Ce qui est beaucoup plus délicat à vous faire ''entrer dans le crâne'', c'est que : 2) Les français musulmans, vous ne pourrez pas les faire expulser ! Il y a donc urgence, il ne nous reste plus que quelques années pour voter pour un gouvernement qui mène une politique capable ''d'intégrer'' nos compatriotes de Seine St Denis ! Et comment cela ? En leur donnant du boulot par la Préférence Nationale !

  • Par philippe de commynes - 17/01/2018 - 10:33 - Signaler un abus Réalité du grand remplacement

    que ce monsieur ne veut pas voir, pas seulement la banlieue parisienne, mais aussi des petites villes de province (à quelques exceptions prêts, style bretagne), si ce monsieur ne sort pas de paris ( ou seulement en touriste, pour visiter les centres historiques, pas pour s'aventurer dans les zup ) et qu'il ne peut constater de visu, comme le français moyens de province aussi, le grand remplacement, il peut se référer entre autres aux travaux de michèle tribalat. Quand à l'aspect "complotiste" du grand remplacement , peut-être (ou peut-être pas), dans la mesure ou ce serait à tort attribuer à une volonté délibérée de mal faire ce qui ne saurait en fait causé que par la naïveté, l'incompétence, l'aveuglement. Mais toujours est il que le résultat est là, on ne peut pas le nier : il saute aux yeux.

  • Par Ceolwyn - 17/01/2018 - 10:44 - Signaler un abus "L'idée que l'immigration est

    "L'idée que l'immigration est un projet politique de remplacement d’une civilisation par une autre, organisé délibérément par nos élites politiques, intellectuelles et médiatiques et auquel il convient de mettre fin en renvoyant ces populations d’où elles viennent" Ceci est un fait établi, non pas "une idée". Il suffit de voir la politique sur l'immigration, sur la popoulation des prisons, et la hausse de l'insecurité liée à cette accroissement des "entrants" non européens et musulmans. Bref arrêtez de nous prendre pour des andouilles. L'idéologie prévaut sur le bien être de nos concitoyens, l'avenir de notre culture et de notre société. En prime c'est à nous que l'on demande de financer cela par une hausse perpétuelle des impôts. Donc pour vivre bien, les gens font moins d'enfants... CQFD. Et on se demande toujours pourquoi et comment Néanderthal a disparu ? Normal les universitaires sont tous super à gauche... Réponse : Néanderthal comme nous a arrêté de faire des enfants, simple.

  • Par Ganesha - 17/01/2018 - 10:51 - Signaler un abus Solutions ?

    Et vous, les papys, quelles sont vos solutions ? Les miennes sont à 10h09 !

  • Par philippe de commynes - 17/01/2018 - 11:27 - Signaler un abus Ganesha, tiens, en voilà une

    "Les français musulmans, vous ne pourrez pas les faire expulser !" D'abord , à quel titre français ? La plupart des français de "souche" ne vont pas les considérer comme tels, et la plupart de ces musulmans ne vont pas se le considérer non plus. Ensuite les faire repartir serait bien plus simple que tu ne feint de le croire, qu'est ce qui les retient ici? Le travail ? L'amour de la france ? Non, les allocs ( à tout le moins pour le plus grand nombre) Vous le leur supprimer et vous allez voir s'ils ne préfèrent pas revenir chez eux, au soleil, là ou la vie est moins chère.

  • Par Alain Briens - 17/01/2018 - 11:52 - Signaler un abus Quelle schizophrénie ?

    Article à côté de la plaque. 1/ Le grand remplacement est bien un projet d'une large fraction de nos élites pour sortir le peuple français de son incurable plouquerie. 2/ Le grand remplacement existe, il est bel et bien entamé, et pas qu'à la Courneuve mais partout en France 3/ Une natalité plus importante des Français "de souche" aurait diminué le pourcentage de la population immigrée, pas son nombre en valeur absolue 4/ Il y a longtemps que nous n'avons plus d'immigration de travail dans ce pays, mais une immigration qui fuit la misère et la violence des pays d'origine. 5/ Les peuples heureux et responsables ne se livrent pas à une fuite en avant démographique mais au contraire la stabilisent. Serions nous plus heureux et épanouis dans une France à 100 millions d'habitants ? 6/ La nécessité d'augmenter la natalité pour payer les retraites ressemble à une pyramide de Ponzi : toujours plus de nouveaux entrants pour payer les sortants...mais même les arbres ne montent pas au ciel. 7/ il n'y a pas de schizophrénie : nous voulons une population stabilisée à son niveau actuel, l'arrêt de toute immigration extra-européenne et le renvoi des étrangers qui se conduisent mal chez nous.

  • Par Ganesha - 17/01/2018 - 12:25 - Signaler un abus Philippe de Commynes, chantiers navals

    Philippe de Commynes, quel age aviez-vous en 1940 ? Manifestement, vous êtes un fervent admirateur du maréchal Philippe Pétain et de ses ''magnifiques'' lois de déchéance de la nationalité française. Les solutions que vous nous proposez sont tellement stupides, absurdes et répugnantes, qu'elles ne méritent qu'un haussement d'épaule ! En tout cas, vous allez faire la fortune des chantiers navals : imaginez le nombre de bateaux nécessaires pour faire franchir la Méditerranée à 13 millions de français musulmans ? Et vous pensez qu'ils partiront volontairement ? Ou bien, vous comptez les menacer de ''La valise ou le cercueil'' ? Et vous pensez, que, comme l'ont été les Pieds-Noirs, ils seront accueillis à ''bras ouverts'' sur la terre de leurs ancêtres ?

  • Par Ganesha - 17/01/2018 - 12:42 - Signaler un abus Vichy

    http://libertes.blog.lemonde.fr/2015/12/05/decheance-de-nationalite-le-precedent-de-vichy/

  • Par kelenborn - 17/01/2018 - 13:55 - Signaler un abus Et comment cela ? En leur donnant du boulot par la Préférence Na

    Ah oui Ganesha!!! on va donner du boulot par la "préférence nationale" à des enfoirés qui pour la moitié estiment que la charia est supérieure à la loi nationale, qui accessoirement commettent des attentats , qui ... Ben non, moi je veux bien d'une immigration indienne, sud américaine , du sus-est asiatique, c'est à dire de gens civilisés mais pas de sauvages attardés qui ont déporté 14 millions de noirs , les ont châtrés, massacrés , lapident , décapitent et sont incapables de créer la moindre richesse en dehors de la rente pétrolière

  • Par kelenborn - 17/01/2018 - 13:56 - Signaler un abus Et puis merde

    Ce Chalard!!! Atlantico est il obligé de faire les soldes sur le Bon Coin?

  • Par ajm - 17/01/2018 - 14:45 - Signaler un abus L'Antidote.

    Il faut soigner le mal par le mal . Quitte à avoir des immigrés, introduisons et selectionnons l'antidote du poison : chrétiens d'Orient bosseurs et pacifiques, asiatiques entreprenants et respectueux de la culture et de l"enseignement, africains ou haïtiens noirs chrétiens élevés par les " bonnes soeurs " ( qui ont étudié le Français avec les vieilles méthodes ), maghrébins intellos et laics etc...

  • Par Citoyen-libre - 17/01/2018 - 17:18 - Signaler un abus Une éternelle lacheté...

    Une éternelle lacheté ou un calcul économique. Les deux peut-être. J'ai appris que beaucoup d'anglais fuyant le Brexit, s'installent en France. Et apparemment, ils ne posent aucun problème d'intégration. Que nous soyons obligés de gérer l'immigration en place, est maintenant une évidence, mais que cette immigration en provenance essentiellement du Magreb et de l'afrique perdure, du fait du regroupement familial, est une énorme absurdité que la société française va devoir laisser comme cadeau à ses enfants.

  • Par Anouman - 17/01/2018 - 22:16 - Signaler un abus Besoins

    J'ai toujours du mal à comprendre comment on peut résorber les besoins de main d'œuvre en faisant venir des immigrés non qualifiés quand on nous dit et répète depuis des années que le chômage est bien plus élevé chez les gens non qualifiés et que l'économie recherche surtout du "haut de gamme". M. Chalard nous expliquera sans doute ça dans un autre article.

  • Par JG - 17/01/2018 - 22:50 - Signaler un abus @Anouman

    Entièrement d'accord !! L'immense majorité des immigrés n'a aucune qualification (même pas le Bac niveau actuel , c'est dire) et ne parlent qu'un français approximatif voire pas français du tout. Ils ont une culture tribale et pour la plupart musulmane....Bon courage pour les intégrer....La seule solution (contrairement à ce que pense Ganesha, je doute qu'il y ait assez d'argent en France pour leur donner à tous un revenu universel....) : la remigration pour ceux qui n'ont pas les moyens intellectuels de s'intégrer...ou pire pas la volonté de s'intégrer : plutôt pour la Charia que pour la loi Républicaine? DEHORS !! Et le meilleur moyen pour les dégouter de rentrer : plus d'allocations , cela en dissuadera plus d'un....

  • Par cloette - 18/01/2018 - 07:16 - Signaler un abus Mais oui

    Il y a bien un problème, énorme problème dû à l'immigration , et les Français sont prêts à faire un effort en matière de démographie contrairement à ce qui est dit dans l'article .

  • Par pale rider - 18/01/2018 - 08:04 - Signaler un abus @anouman +1

    et j'ai aussi du mal à comprendre qu'un pays comme le nôtre avec 10% de chômeurs ait un besoin irrépressible d'en importer . Il est à ce sujet à noter que les chiffres du chômage des jeunes explosent dans les quartiers où se concentrent les enfants d'immigrés récents...

  • Par Ganesha - 18/01/2018 - 08:37 - Signaler un abus Anouman et Pale Rider

    Anouman (le 17/1 à 22h16) et Pale Rider à 8h04, vous apportez un peu de bon sens et de modération, tout à fait bienvenus, dans une discussion où beaucoup d'intervenants ''pètent les plombs'', racontent ''n'importe quoi'', des absurdités haineuses, racistes, ou inconstitutionnelles, tellement invraisemblables qu'elles n'ont aucun intérêt pratique ! Oui, la priorité est d'assurer l'intégration et le plein emploi de tous les citoyens français. Et cela fera remonter la natalité !

  • Par jurgio - 18/01/2018 - 15:08 - Signaler un abus Les Français font moins d'enfants

    malgré les aides sociales, car quelle place auront-ils ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Laurent Chalard

Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€