Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 21 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Bienvenue dans notre univers aseptisé... Ne pas avoir été suffisamment exposé aux germes & microbes cause certains cancers chez les enfants

Notre vie moderne exempte de germes serait la cause d'un type de cancer chez les enfants, la leucémie lymphoblastique aiguë (qui touche un enfant sur 2 000). Selon le professeur Mel Greaves, de l'Institut de recherche sur le cancer, le système immunitaire peut devenir cancéreux s'il ne «voit» pas assez de bactéries au début de la vie.

Il faut les aimer aussi

Publié le
Bienvenue dans notre univers aseptisé... Ne pas avoir été suffisamment exposé aux germes & microbes cause certains cancers chez les enfants

 Crédit Pixabay

Atlantico : Un manque d'exposition aux microbes dans la première année de la vie ne parvient visiblement pas à apprendre au système immunitaire à faire face aux menaces correctement. Quels peuvent être ces menaces qu'évoque le professeur Mel Greaves ? Les progrès réalisés en matière de lutte contre les bactéries dans notre corps avec les antibiotiques et dans notre environnement avec les désinfectants n’ont-ils pas des conséquences fâcheuses ?

Stéphane Gayet : Le terme « microbe » fait déjà problème. C’est un mot dont l’acception est floue et qui est toujours perçu de façon négative. Le principal fabricant français de produits désinfectants à usage sanitaire avait conçu ainsi un slogan publicitaire au début du XIXe siècle : « Le microbe : voilà l’ennemi. » Il figurait sur des affichettes où l’on voyait des personnes - parmi lesquelles un agent de l’état - déverser du désinfectant dans l’environnement, afin d’éradiquer les « microbes » de la peste, du choléra, du charbon, du typhus et de la tuberculose.

Cette affichette a semble-t-il été largement diffusée et on la trouve encore sur certains sites internet. Ce visuel et sa formule sont significatifs de la perception des « microbes » par une immense majorité de la population, perception erronée.

La première chose à faire serait déjà de ne plus employer le terme « microbe ». Dans le dictionnaire de référence « Le Grand Robert », il est indiqué que microbe signifie « micro-organisme ». Or, les micro-organismes ou organismes invisibles à l’œil nu comprennent, des plus simples aux plus complexes, les prions, les virus, les bactéries, les champignons microscopiques et les parasites microscopiques. Pas moins de cinq grandes catégories. En fait, dans le langage courant, le mot « microbe » est employé à la place de « virus et bactéries », plus exactement de « virus et bactéries pathogènes. » Les virus ne sont pas de organismes vivants : ils ne se multiplient pas et s’inactivent plus ou moins rapidement dans l’environnement selon les conditions physiques et chimiques. Mais le sujet qui nous occupe ici est constitué des bactéries. Il serait donc bien de ne plus parler de « microbes », mais uniquement de « virus » et de « bactéries ».

Une bactérie est un être vivant - contrairement à un virus - qui est constitué d’une unique cellule et ne comporte qu’un unique chromosome (génome bactérien). La bactérie se nourrit, respire, grossit un peu, se montre parfois mobile – cela dépend de l’espèce -, se reproduit et finit bien sûr par mourir. Elle a un métabolisme. La bactérie est la forme la plus abondante de vie sur terre, au moins en nombre d’individus, mais peut-être aussi en volume et en masse. C’est naturellement aussi la forme la plus simple de vie.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Alain Briens - 23/05/2018 - 16:57 - Signaler un abus Il faudrait savoir !

    Il y a quelques mois, le même contributeur nous pondait un article délirant sur la désinfection de nos objets quotidiens...je n'ai plus les données en tête mais tout devait être nettoyé scrupuleusement (boutons de portes, interrupteurs, claviers, souris que sais-je encore, la liste était très très longue) et ce avec des méthodes et à une fréquence tellement irréalistes que ça devenait carrément très drôle. Seuls les imbéciles ne changent pas d'avis...

  • Par Stéphane Gayet - 23/05/2018 - 17:25 - Signaler un abus Non, il faut lire complètement les articles : ce n'est pas juste

    En voici déjà trois : http://www.atlantico.fr/node/3313965 http://www.atlantico.fr/node/3310999 http://www.atlantico.fr/node/3299547

  • Par kelenborn - 23/05/2018 - 20:59 - Signaler un abus ah le bon docteur Gayet

    le lundi c'est les souris, le mardi c'est les corn flakes, le mercredi les rutabagas, le jeudi le Big Mac, le vendredi les fraises Tagada , le samedi le miel de frelon! Reste seulement le dimanche: jeûne pour tous Gayet encaisse le pactole!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Stéphane Gayet

Stéphane Gayet est médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, chargé d'enseignement à l'Université de Strasbourg et conférencier.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€