Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 12 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Bernard-Henri Levy : mais pourquoi tant d’animosité ?

Réponse à Eric Dupond-Moretti et à tous les crânes rasés de la pensée.

En défense

Publié le
Bernard-Henri Levy : mais pourquoi tant d’animosité ?

La lettre indigne, insultante et ordurière, que Eric Dupond-Moretti a écrite à Bernard-Henri Lévy, et le soutien unanime que celle-ci reçut sur les réseaux sociaux - c'est-à-dire, globalement, auprès des femmes et des hommes de ma génération - ont l'unique vertu de réactiver un problème qui secoue la France depuis de nombreuses années, de porter au jour un constat désormais ancien : à savoir que la haine suscitée par Bernard-Henri Lévy est la passion folle du siècle, partagée aussi bien par une grande partie des universitaires que par les membres de l'extrême gauche, les antisémites, les antisionistes, et les supposés « dissidents ».

Bernard-Henri Lévy avait publié, dans Le Point, une chronique cultivée, nuancée et respectueuse, au sujet de celui qu'il qualifiait de « ténor du barreau », voilà que Dupond-Moretti, avec l'élégance qu'on lui connaît, répondait à travers le prisme d'insultes grossières, de divagations au sujet de chemises Charvet ainsi que de Rolls-Royce. A l'argumentation intellectuelle répondait la haine à l'état pur, plébiscitée par l'infamie des réseaux sociaux. Et cette haine revêt une spécificité insigne : contrairement à bien des haines (la passion nationaliste, l'antisémitisme - songeons aux nazis qui, pour certains, connaissaient sur le bout des doigts la littérature talmudique -, l'islamophobie...), elle se nourrit de sa propre ignorance. J'avais fait l'expérience de ce constat lorsque j'enquêtais sur Dieudonné, sous une fausse identité politique, époque durant laquelle je dialoguais souvent avec des spectateurs du théâtre de la Main d'Or qui, entre une cigarette et un cocktail (boissons nommées, dignement, «  Chaud Ananas »), me livraient leurs principaux démons. Je remarquais alors qu'avant le « complot sioniste », qu'avant « la corruption des hommes politiques livrés à la mainmise des Rothschild », ces derniers évoquaient toujours, au premier rang de leurs haines, la figure de Bernard-Henri Lévy : « BHL, me disaient-ils, le problème, c'est qu'il est mauvais, c'est qu'il ne connaît rien, c'est qu'il dit des conneries ». « Ah bon, rétorquais-je alors, et toi, qu'as-tu lu, parmi ses bouquins ? » A cette question, je les voyais fuir, prendre la poudre d'escampette, retourner écouter les hallucinantes logorrhées de leur idole au sujet des Juifs-colons, des chambres-à-gaz-qui-n'ont-jamais-existé, des sionistes-qui-gouvernent-la-France, des médias-qui-sucent-la-****-des-Juifs...

Et j'en déduisis, à ce jour, que le procès intenté à de multiples reprises à Bernard-Henri Lévy repose non sur une erreur de lecture, non sur un malentendu philosophique, non sur une bévue herméneutique, non sur un désaccord politique - mais, paradoxalement, sur une absence radicale de lecture, sur le règne absolu de la dérision dans nos sociétés, sur une mesquinerie généralisée, et sur un refus de la grandeur humaine. D'où la volonté, ancienne pour ma part, de dissiper cette caverne abracadabrantesque, et de mettre fin, une fois pour toutes, au procès intenté à Bernard-Henri Lévy. De dissocier, en un mot, la critique, légitime et enrichissante, de la haine, répandue à travers les réseaux sociaux et les comptoirs d'ivrognes. De distinguer radicalement l'objection, qui fait partie de la vie intellectuelle et que j'admets pleinement, des déversements de fiel - qui ont, pour propriété première, de dénigrer Bernard-Henri Lévy sans l'avoir jamais lu.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 16/11/2017 - 14:35 - Signaler un abus La lettre de BHL

    est tout à fait juste, il a cité le mot vanité ,en le comparant à d'autres ténors qui ont plaidé des causes détestables, c'est tout à fait cela . ( il n'a pas osé cité Verges qui cependant avait tout de même dit de son client maudit pendant le procès " si je l'avais eu devant moi je l'aurais tué ") .Tout le monde sait y compris BHL, que le pire salaud doit bénéficier d'un avocat, mais on voit bien que dans ce cas, il y a eu autre chose de pas noble chez EDM ,(le désir de gagner à tout prix ? )

  • Par MIMINE 95 - 16/11/2017 - 14:55 - Signaler un abus la meilleure nouvelle du jour

    " Bernard-Henri Lévy aura été, indubitablement, le.... dernier héritier de Sartre.". Le dernier !!! OUF ! Qu'on les enterre donc et qu'on n'en parle plus.

  • Par kelenborn - 16/11/2017 - 14:59 - Signaler un abus Mr Naccache

    Je ne suis pas allé jusqu'au bout de votre prose parce qu'elle m'indispose et parce qu'un minimum de bon sens aurait du vous faire comprendre combien elle est improductive! Je ne suis ni antisémite, ni anti-sioniste. Je tiens en horreur le terrorisme palestinien autant que celui de Daech, mais je puis vous assurer que le fait d'être juif ne constitue en aucun cas un droit de cuissage sur la réalité et l'honnêteté intellectuelle! Oui BHL est un CON et de chez Con!!!! C'est quand même ce trou du cul prétentieux qui a cru bon de citer le grand philosophe Botul à l'appui de ses théories foireuses. C'est bien BHL qui a pris la tête d'une pitoyable croisade en Libye dont on connait le résultat! BHL de Lybie!!! ce que Nabila doit être à la Belle au bois dormant! Et si le Gloupier a entarté plusieurs fois votre empaffé de protégé, ce n'était pas parce qu'il était juif ! mais parce qu'il était con ! "Entartons, entartons le couple cornichon "! Avec mon plus parfait mépris!

  • Par Marie-E - 16/11/2017 - 15:09 - Signaler un abus Nathan Naccache

    Je ne vous connaissais pas et je trouve votre effort pour défendre Bernard Henri Levy tout à fait louable. Je ne me considère pas comme une intellectuelle, je n'aime pas tellement lire à l'exception des résolutions de l'ONU, des circulaires de l'UE, des traités....c'était mon boulot et j'aime. Donc j'ai essayé de lire des ouvrages de BHL mais je ne suis jamais arrivée au bout. IL faut reconnaître qu'il n'est pas le seul auteur que j'ai abandonné en cours de lecture .... Je ne suis ni antisémite ni antisioniste et chaque fois qu'il intervient je l'écoute. Mais je n'ai pas aimé ses interventions au niveau politique que ce soit Libye, ou Syrie ou avec les Kurdes car nos politiques sont trop mauvais. Peut être que je n'aime pas son style après tout... je suis sioniste et n'aime pas ses positions sur le conflit israélo palestinien car je pense qu'il se trompe, mais il faut dire que les opinions du CRIF et autres organisations communautaires similaires sont à peu près identiques et que j'en pense la même chose. Bref je pense que malheureusement pour moi il en fait trop ce qui est rebutant mais cela ne m'empêchera pas de continuer de l'écouter avec attention et de le défendre s'il faut

  • Par Liberte5 - 16/11/2017 - 15:15 - Signaler un abus Je n'aime pas beaucoup BHL et sa suffisance.

    C'est un intellectuel certes, mais sur plusieurs dossiers je ne suis d'accord en rien. Je ne l’insulterai pas pour autant. Quant à sa proximité avec Sartre, ce seul fait ne me le rend pas sympathique. Sartre un communiste Stalinien qui a couvert tous les crimes des communistes. Comme quoi on peut sortir de Normal Sup et être un salaud de communiste..

  • Par Atlante13 - 16/11/2017 - 16:01 - Signaler un abus Au fait,

    je ne sais si mr BHL est juif, sioniste, ou autre chose, et personnellement je m'en fous, je ne juge personne sur sa religion ou sa race, mais depuis que je le vois parader dans les médias, laissant éclater sa suffisance et son mépris des autres, donner des leçons au monde entier, et engager des pays dans des guerres sanglantes, je me dis qu'il ferait mieux de prendre les armes et se battre pour ses convictions. Mais bon, passons, c'est peut-être plus facile d'écrire. Si tant est qu'il écrive lui-même, je me souviens qu'il lui arrivait de faire préparer ses cours par ses élèves, et même de s'être fait enfumer... Par contre, qu'il soit un adorateur de Sartre m'inquiète beaucoup, je croyais qe l'histoire avait réglé son compte à ce sinistre individu, collaborateur des nazis (vous diriez crânes rasés aujourd'hui) et communiste stalinien par la suite, ou en même temps, je ne sais. Du coup je m'inquiète de l'ambiance dans Normale Sup. Et enfin, la prochaine fois que vous écrirez la défense d'un "ami", essayez d'être un peu moins obséquieux et lèche-bottes, car en fin de compte cela se retourne contre lui. Mais peut-être était-ce votre intention?

  • Par kelenborn - 16/11/2017 - 17:06 - Signaler un abus Atlante13

    Oh très bien en très condensé et...merci pour le rappel sur Sartre car le nombre de "salauds" (expression sartrienne) qui ont échappé à la honte est édifiant ! Je crois effectivement que ce jeune homme , très certainement motivé par le louable souci de défendre les juifs aurait été bien inspiré de se taire!

  • Par vangog - 17/11/2017 - 01:07 - Signaler un abus Vous voulez écrire que seul l’argent évite la prostitution?...

    Je crois franchement que je préfère les auteurs qui se prostituent. Au moins sait-on pourquoi on leur file des sou-soux....putes adorées, va!

  • Par patamoto - 17/11/2017 - 08:47 - Signaler un abus "Déversement de fiel et d

    "Déversement de fiel et d'insultes" plutôt que "la critique légitime et enrichissante", il suffit de lire ici certains commentaires pour approuver ce jeune homme , au moins sur ce point.

  • Par moneo - 17/11/2017 - 09:59 - Signaler un abus BHL hum...

    Le dernier héritier de Sartre.... Pour un type qui faisait encore la noce avec les occupants Allemands encore en 1944 ,à Paris ,étrange comparaison. Ce n'est pas parce que le monsieur s'est racheté une conduite comme tant d'autres ,peu de temps après , qu'il devint le phare pro communiste que l'on sait, que cela en fait un compagnon de route. Les salaud qu'ils s"appellent Céline ou Sartre restent des salauds ,n'en déplaisent aux intellectuels qui se croient au dessus de la mêlée et qui la plupart du temps exposent seulement leurs manques de réalisme ,de bon sens( ouch ...) MAIS entre initiés... Quand je lisais BHL je me suis dit plus d'une fois Assez... ça suffit, il a loupé la guerre d'Espagne ,alors comme ses aînés qu'il parte le fusil à la main pour combattre le MAL (enfin le sien) Maintenant je tourne la page et je ne le lis plus,ça m'épargne des démangeaisons.Si tout le monde faisait comme moi on serait débarrassé d'un inutile Ensuite le dernier bouclier à la mode anti sionisme = anti juif ce n'est ni plus ni moins qu'un atteinte à la liberté de pensée ...Ne voyez vous pas que ce genre d'exagération nourrit vos ennemis

  • Par POLITQ - 17/11/2017 - 10:04 - Signaler un abus A patamoto….

    Ben… non, les commentaires sont très respectueux, longs, argumentés, pas agressifs. Pourquoi dites-vs cela?… Les avez-vs lus?… Et je ne suis pas allé au-delà de la 1ère page. Car j'ai trouvé au fil de ces lignes un jeune diplômé, verbeux c à d fier de sa capacité à aligner des mots et des adjectifs. Et BHL, on n'avait pas besoin d'attendre ce jour pour le trouver nuisible. Lisez bien tout. Bon courage.

  • Par kelenborn - 17/11/2017 - 10:56 - Signaler un abus En tout cas

    Naccache n'aura plus ni faim ni froid: il est habillé pour l'hiver et sa musette est remplie!.Comme aurait dit ce cher Thierry Roland (oh BHLerance ne l'aurait même pas embauché comme garçon d'écurie!) "il n'a pas fait le déplacement pour rien"

  • Par Liberdom - 17/11/2017 - 12:34 - Signaler un abus Naccache

    Hagiographe verbeux comme son idole.

  • Par Atlante13 - 17/11/2017 - 16:30 - Signaler un abus @kelenborn

    Merci,

  • Par Alain Proviste - 17/11/2017 - 17:16 - Signaler un abus Fan Club

    Le fan club de BHL a au moins un membre et c'est un adolescent. Qu'est-ce qu'on est naïf à cet âge-là .

  • Par philippe de commynes - 17/11/2017 - 21:03 - Signaler un abus BHL

    prend la posture de l'intellectuel engagé, soit une double imposture: en fait d'intellectuel, ce n'est qu'un adroit name dropper, c'est à dire qu'il balance des grands philosophes et de grandes théories (en multipliant les contre-sens), pour impressionnner le béotien naïf, et comme engagé ...il est engagé dans des impostures plus criminelles les unes que les autres (bosnie, kosovo, lybie, etc)

  • Par vangog - 17/11/2017 - 22:23 - Signaler un abus En réalité, BHL est un maître de guerre...

    qui cache ses ambitions guerrières derrière un masque de vertu outragée et compatissante...un faux-cul, quoi!

  • Par Alain Briens - 18/11/2017 - 10:22 - Signaler un abus Il y a du vrai dans cet article...

    ...à commencer par la hideur de la lettre de Dupond-Moretti. Franchement, un pareil étalage de haine écrit d’une plume sans aucun talent donne envie de se ranger direct du côté de BHL alors que je n’avais pas aimé son édito du Point. La dénonciation des éructeurs qui n’ont jamais lu une ligne de l’écrivain est tout aussi recevable. Il y a mille reproches argumentés à faire à BHL, nul besoin de se discréditer en braillant à l’unisson des rétrécis du bulbe qui sévissent sur la toile.

  • Par Beredan - 18/11/2017 - 23:36 - Signaler un abus Au thuriféraire Nakkache :

    Il est des circonstances où la chemise blanche au col largement échancré évoque irrésistiblement le bas de soie ...et c.est l.avis d.un franchouillard comme les aime votre mentor .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nathan Naccache

Nathan Naccache a 19 ans. Élève à l'Ecole Normale Supérieure de la rue d'Ulm, il est co-organisateur d'un séminaire d'élèves portant sur Heidegger. Il travaille également sur la métaphysique et la religion.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€