Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 20 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Benvenuto Cellini" : Berlioz se serait, sans doute, régalé

Atlanti-culture

Publié le
"Benvenuto Cellini" : Berlioz se serait, sans doute, régalé

OPERA

BENVENUTO CELLINI
 d’HECTOR BERLIOZ
MISE EN SCÈNE: TERRY GILLIAM
DIRECTION MUSICALE :PHILIPPE JORDAN

INFORMATIONS

OPERA NATIONAL DE PARIS
Place de la Bastille-75012 Paris
Tel : 0 892 89 9O 90
www.operadeparis.fr
En alternance jusqu’au 14 avril.

RECOMMANDATION

EN PRIORITÉ

THEME

A Rome, au début du XVI° siècle, en pleine renaissance italienne, Benvenuto Cellini, sculpteur flamboyant, impulsif et bon vivant, est très ennuyé.

Il a reçu du pape la commande urgente d’une monumentale  statue de Persée, alors qu’il voulait profiter du carnaval - qui bat son plein dans la ville - pour enlever Téresa, la femme qu’il aime, et qui a été promise à un autre -sculpteur lui aussi mais d’un classicisme mortellement ennuyeux- par son père, le trésorier du pape…

Imbroglios, bagarres… Cellini, dans son emportement, tue le meilleur ami de son rival.

Pour obtenir l’absolution pour ce crime et, dans la foulée, la main de sa bien-aimée, il est contraint, par le Souverain Pontife, de lui livrer sa statue dans les meilleurs délais. Mettant en œuvre à la fois son ingéniosité et sa puissance de travail, Cellini viendra à bout du défi papal. Teresa sera à lui et la ville le portera en triomphe. 

POINTS FORTS

Inspiré du roman autobiographique que le vrai Benvenuto Cellini, sculpteur et  orfèvre aussi génial que rocambolesque, publia de son vivant, le livret de l’Opéra de Berlioz est un régal pour qui aime les œuvres « gargantuesques ». Le metteur en scène Terry Gilliam, l’un des plus « éruptifs » d’aujourd’hui, le « sale gosse » des Monthy Python, y a plaqué son goût pour le délire, la démesure et le burlesque! On n’est pas prêt d’oublier la scène d’ouverture, où, sous une pluie de confettis multicolores, il fait surgir, de toutes les entrées de la salle, une foule de monstres, d’acrobates, de jongleurs et de marionnettes géantes. Et tout ce petit monde joyeux, paillard et effervescent, de converger vers la scène par des passerelles sises à cour et à jardin, pour se fondre, après une réjouissante fiesta, dans d’époustouflants  décors noir et blanc qui évoquent  les gravures et dessins de Piranèse.

La scène de clôture restera en mémoire aussi, où tout un petit peuple, en liesse et en délire, célèbre Cellini au pied d’une gigantesque statue dorée, censée être celle de Persée. Les spectateurs sont, pour leur plus grande joie, noyés sous une averse de confettis, mordorés ceux-là, pour évoquer l’or de la statue.

Entre ces deux scènes, on aura écouté un opéra, certes, romantique, mais surtout  ébouriffant,  sans véritable ligne mélodique, qui s’autorise des arrières - plans orchestraux parfois déroutants, surtout dans l’acte 1, où l’orchestre a indéniablement le pouvoir, au détriment des chanteurs, qui doivent attendre l’acte 2 pour déployer l’étendue de leur talent.

Face à cette partition « cascadante »,  si périlleuse pour les voix, les chanteurs  convoqués ici sont (presque) tous excellents, notamment le ténor américain John Osborn qui , dans un très bon français, compose un Cellini à la fois puissant, fougueux et en même temps déchiré entre son art et sa passion amoureuse. Remarquable, aussi, le baryton norvégien Audun Iversen qui interprète Fiéramosca son rival.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Dominique Poncet pour Culture-Tops

Dominique Poncet est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€