Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 15 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Une belle prouesse d'équilibriste

Atlanti-Culture

Publié le
Une belle prouesse d'équilibriste

 Crédit (DR)

LIVRE/MANGA

 ÉCLAT(S) D’ÂME

de Yuhki Kamatani

éd. Akata

 3 tomes sortis actuellement. 

RECOMMANDATION

            EXCELLENT

THEME

En fouillant dans son téléphone, un copain de classe de Tasuku tombe sur une vidéo très particulière... Dès lors pour la bande, Tasuku est devenu le « pédé ». Anéanti, le lycéen décide d’en finir pour ne plus avoir à subir les moqueries. Et surtout pour oublier cet horrible surnom qui en dit bien trop sur lui. Alors qu’il s’apprête à se jeter dans le vide, l’adolescent aperçoit une femme en train de sauter d’une fenêtre. Se précipitant sur les lieux, Tasuku découvre alors une association qui regroupe des personnes LGBT de tous âges.

Et, oh surprise ! La femme qu’il a vu plonger dans le vide est vivante, c’est l’ « hôte » de l’association. Pourquoi Tasuku ne deviendrait-il pas membre lui aussi ? Mais il a encore beaucoup de chemin à faire pour s’accepter lui-même.

POINTS FORTS

Avec un style très délicat et poétique, donnant à ses planches une atmosphère presque féérique, Éclat(s) d’âme abordent plusieurs thèmes très actuels sans jamais tomber dans le pathos. La fragilité de Tasuku, adolescent, est très universelle. Ses questions, ses erreurs et ses tâtonnements permettent aux lecteurs de suivre une histoire très personnelle. On assiste à l’éveil d’un jeune homme sur sa propre identité, au cœur d’une société japonaise réaliste, ni trop blanche ni trop noire.

POINTS FAIBLES

La vie peut être très amère, et ce manga nous le rappelle bien. Risque de vague à l’âme après lecture !

EN DEUX MOTS

Avec sa multitude de personnages très différents et son ton très humain, Éclat(s) d’âme est un manga qui parvient à marcher sur un fil sans jamais pencher d’un côté ou d’un autre. Une belle prouesse d’équilibriste !

UN EXTRAIT

Ou plutôt deux:

 - « Tu peux tout me dire mais je ne t’écouterai pas. »

 - « Je ne dois surtout pas changer d’attitude. C’est ma seule chance de survivre ».

L’AUTEUR

Née le 22 juin 1983 à Hiroshima (Japon) Yuhki Kamatani est une mangaka qui a frappé fort dès le début. Avec sa première série, Nabari, l’auteure abordait l’univers passionnant des ninjas. Sa première série a d’ailleurs été traduite en français par les éditions Asuka puis Kaze. Changeant complètement de registre, elle publie à partir de 2015, sa nouvelle série Shimanami Tasogare qui s’est terminé sur son quatrième tome cette année. La série est publiée en France aux éditions Akata sous le titre Éclat(s) d’âme et a rapidement fait parler d’elle.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Olivia Tripault pour Culture-Tops

Olivia Tripault est chroniqueuse pour Culture-Tops. 

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€