Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 23 Juillet 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Bataille des mémoires : à l’applaudimètre de l’émotionnel, les "colonisés" seront toujours vainqueurs face aux "colonisateurs"

Le président de la République a estimé ce jeudi que la colonisation française en Algérie avait été "brutale et injuste". Gérard Longuet a expliqué quant à lui que "si elle était injuste, elle constituait, au regard de ce qu'était la société traditionnelle ottomane, un véritable progrès".

L'Histoire aux historiens

Publié le

Atlantico : Le président de la République a estimé ce jeudi que la colonisation française en Algérie avait été « brutale et injuste ». Interrogé par Public Senat, l’ex ministre de la justice Gérard Longuet a déclaré ce vendredi matin que le colonialisme ne peut être jugé à l'aune d'aujourd'hui, et que, replacé dans son contexte historique, il a eu un bilan « acceptable » et même « positif ». Il a également ajouté que "si elle était injuste, elle constituait, au regard de ce qu'était la société traditionnelle ottomane, un véritable progrès".

Cette bataille des mémoires est-elle de nature à faire avancer le débat ?

Bernard Lugan : Le débat sur la colonisation est stérile car il a échappé aux historiens pour être monopolisé par des groupes mémoriels. Or, la Mémoire n’est pas l’Histoire. L’historien est un peu  comme un juge d’instruction : il travaille à charge et à décharge, alors que le mémorialiste ou le témoin sont, par définition, en pleine subjectivité. Avec le rôle « positif » ou « négatif » de la colonisation, deux mémoires se dressent ainsi l’une contre l’autre : celle des anciens « colonisateurs » et celle des anciens « colonisés ». Or, comme colonisation est devenu un mot-prison synonyme, à tort, d’exploitation, d’injustice et d’esclavage, l’incommunicabilité entre les deux mémoires est totale.

Les anciens colonisateurs ont une logique comptable, alignant le nombre d’hôpitaux construits, les pourcentages d’enfants scolarisés ou encore les kilomètres de routes quand les anciens colonisés parlent de dignité bafouée. A l’applaudimètre de l’émotionnel, les seconds sont assurés d’être les vainqueurs. Que pèse en effet un livre de comptes face à une humiliation historique, réelle, supposée ou ressentie ?

Pour tenter de « reprendre la main » les premiers devront alors mettre en avant leurs propres souffrances : exode de 1962, spoliation, attentats, assassinats, enlèvements qui ont d’ailleurs été scandaleusement oubliés par François Hollande dans son discours d’Alger. Désormais, ce sera donc Mémoire contre Mémoire.  Mais dans ce type d’exercice, les jeux sont faits par avance et les anciens « coloniaux » assurés de perdre une fois de plus. En effet, et à supposer que leur part de souffrance soit prise en compte, il leur sera toujours opposé, in fine que, pour respectable qu’elle soit, la leur l’est dans tous les cas moins que celle de ceux qu’ils ont humilié en les colonisant… Les colonisateurs étant toujours présentés comme des agresseurs et les colonisés comme des victimes, nous sommes donc dans une impasse et comme  je n’aime pas me sentir enfermé, je refuse d’entrer dans ce débat biaisé. 

Pour autant, peut-on laisser de côté le bilan "civilisationnel" de la colonisation ?

Evidemment non car il est nécessaire de rappeler à ceux qui ne cessent d’accuser la France de les avoir colonisés, qu’à la veille des indépendances, ils mangeaient à leur faim, étaient gratuitement soignés et se déplaçaient le long de routes ou de pistes entretenues  sans risquer de se faire rançonner. Mais cela avait un coût pour les Français, toutes les infrastructures créées en Afrique, ports, routes, pont, écoles, hôpitaux, voies ferrées etc., ayant été payées par les impôts de nos grands-parents.

Daniel Lefeuvre a magistralement démontré comment l’Algérie fut un insupportable fardeau pour la France. En 1959, toutes dépenses confondues, celle qu’il baptise la « Chère Algérie » engloutissait ainsi à elle seule 20% du budget de l’Etat français, soit davantage que les budgets additionnés de l’Education nationale, des Travaux publics, des Transports, de la Reconstruction et du Logement, de l’Industrie et du Commerce !  Quels intérêts la France avait-elle donc à défendre en Algérie pour s’y ruiner ainsi avec une telle obstination, l’on pourrait presque dire avec un tel aveuglement ? La réponse est claire : économiquement aucun ! Qu’il s’agisse des minerais, du liège, de l’alpha, des vins, des agrumes etc., toutes les productions  algériennes avaient en effet des coûts supérieurs à  ceux du marché. Quant au pétrole et au gaz découverts par des Français, ils ne furent véritablement exploités qu’après l’indépendance.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 22/12/2012 - 11:42 - Signaler un abus à elle seule 20% du budget de l’Etat français

    Bel article. Y aura t il quelqu'un à gauche pour demander le remboursement ? comme pour Depardieu :o)

  • Par Wrchurchild - 22/12/2012 - 12:38 - Signaler un abus Ca Peut recommencer ici aussi

    Les anciens expropriés et leurs enfants n en peuvent plus de ces discours accusateurs alors qu'on a tout perdu que ce soit matériel mais aussi moral suite à notre abandon par l état français après nous avoir mis en guerre pendant toutes années. Si l état laisse la France à ces mêmes gens qui voulaient l algerie pour eux c est une guerre civile qui se prépare car on en peut plus et il ne manque qu'un détonateur pour que tout explose.

  • Par jag69 - 22/12/2012 - 14:00 - Signaler un abus Le longuet, c'est juste bon au petit dej ou à l'apéro

    C'est sûr que le passé, on ne doit pas vivre avec. Mais le meilleur moyen de tourner la page, comme le font les allemands d'ailleurs, c'est de reconnaître ce qui n'a pas été un honneur, au lieu de vouloir à tout prix le glorifier. Il suffit de constater le nombre de nos rues ou ponts qui portent le nom de victoires napoléoniennes...c'est comme si les allemands nommaient leurs rues du nom des victoires de 1940. Quant à citer ce M. Longuet, on n'a pas mieux comme référence morale?

  • Par gile - 22/12/2012 - 14:05 - Signaler un abus Relativisons

    Les conditions de vie d'un algérien colonisé au milieu du XIX siècle n'étaient guère plus mauvaises que celles d'un mineur du nord de la France. Sans doute par la suite la situation a changé mais rappelons au passage que l'algérien, attaché à son statut de musulman réfractaire aux lois françaises, n'a pas voulu s'intégrer dans la république laïque, préférant souvent l'école coranique à celle de jules Ferry. D'ailleurs, même maintenant nous voyons surgir en France des postures communautaristes et religieuses qui sont proches de celles vécues en algérie. Nous verrons bien où nous en serons dans 20 ans.....mais je doute que cela s'améliore.

  • Par vangog - 22/12/2012 - 14:18 - Signaler un abus Faux, c'est la dé-colonisation qui fut "brutale et injuste"!

    la colonisation, elle, ne fut que la conséquence du désir expansionniste de toutes les puissances "qui comptaient"! si les colonisateurs étaient restés dans leur pays, sans jamais se nourrir et nourrir les autres peuples de leurs avancées scientifiques et spirituelles, le monde aurait fait du sur-place! Si Flamby cherche à se donner bonne conscience en dénonçant des injustices, il en trouvera plein en France, notamment celles crées par les Socialistes dans les années 80...

  • Par cbrunet - 22/12/2012 - 14:50 - Signaler un abus Références

    J'ai beau chercher une "référence " morale à gauche , Cahuzac ? Hollande ? Désir ? Et à droite ,Chirac ? Je n'y arrive pas . Par contre pour ce qui est du courage politique , Mr Longuet peut effectivement donner des leçons ! Certain ont de l'honneur , d'autres les culottes sur les chevilles . Question de tempérament sans doute . Ceci étant dit , Mr Lugan n'intervient pas assez sur Atlantico !!

  • Par Eowyn - 22/12/2012 - 14:55 - Signaler un abus Nid de pirates

    Excellent article. J'ajoute qu'avant la colonisation, la Régence d'Alger était un nid de pirates esclavagistes. La France a eu parfaitement raison de le détruire. Même des Européens blancs ont le droit de se protéger de l'esclavage.

  • Par Terranostra - 22/12/2012 - 15:50 - Signaler un abus Sans haine ni repentance....

    Sommes nous responsables de notre Histoire ? Non Devons nous l'assumer pleinement et sans honte ? Oui J'approuve à 100% Gérard Longuet , car lui au moins n'a pas perdu ni bradé son honneur etr celui de la France.

  • Par Romuald38 - 22/12/2012 - 16:09 - Signaler un abus Réciprocité ?

    A quand la prise de conscience des Africains subshaéliens quant au fait que leurs empires, leur culture ont été détruits par les colonisateurs arabo-berbéro-musulmans, à partir du VIIIe ou IXe siècle ? Donc largement bien avant que les Européens ne posent le pied dans cette partie de l'Afrique. A quand donc les demandes de repentance formulées par les Subsahéliens d'aujourd'hui à l'encontre des Etats du Maghreb ? Quant aux Algériens pleurnichant encore au sujet de la colonisation, qu'ils renoncent donc à tout ce que la colonisation leur a apporté et qu'ils retournent à l'ère pré-1830. Qui a découvert le pétrole dans le sous-sol algérien ? A quoi sert-il ? A acheter de l'armement russe, ou encore à construire une méga-mosquée d'1 milliard de $ construite par des... Chinois. HS, dans un reportage de France 3 en 2009 à l'occasion du cinquantenaire de l'indépendance de l'Afrique, on voyait un prof nigérien enseigner l'Histoire à ses élèves. Avec un livre apporté par les missionnaires et datant de la fin du XIXe siècle (ou début XXe je ne sais plus). Bref, depuis tout ce temps, personne n'a eu l'idée là-bas de concocter un programme d'Histoire propre au Niger..

  • Par troiscentsalheure - 22/12/2012 - 18:54 - Signaler un abus La France a apporté la démocratie à l'Algérie

    Qu'en ont ils fait ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_d%C3%A9put%C3%A9s_de_l%27Alg%C3%A9rie_fran%C3%A7aise

  • Par Wrchurchild - 22/12/2012 - 23:43 - Signaler un abus Dire les choses

    Je vous qu'a part quelques ignard je vous que les gens ne sont pas dupes sur le comportement des arabes alors pourquoi n'entends jamais ces vérités dans les grands médias ?

  • Par Redomier - 23/12/2012 - 14:48 - Signaler un abus Moi je suis pied noir de la

    Moi je suis pied noir de la rue de Chartres puis de Bab El Oued, ex élève du collège Guillemin puis du Lycée Bugeaud que vous avez rebaptisé , forbans du F.L.N., Lycée Abd El Kader alors qu’il a été construit à l’initiative et par les Français . La grande synagogue d’Alger créée du temps des Français a été récupérée par les Arabes, transformée en mosquée, rebaptisée . Mais ce qui est le plus dégueulasse, c’est qu’à la différence des Eglises qui portent , sur les cartes postales, le nom ancien et le nouveau nom musulman, la grande synagogue de la rue Randon où, enfant j’ai tant fait le fou, ne porte plus sur les photos officielles et sur les cartes postales ni le nom ni l’identité ancienne du bâtiment ; On fait comme s’il s’agissait d’une mosquée à l’origine . Pour ma part, je l’ai tout de suite reconnue grâce à sa particulière coupole . Non seulement, ils ont tout volé mais en plus, ils éradiquent toute trace juive passée . Puis, ils viennent ,ces psychotiques, donner des leçons . Les Juifs étaient largement là avant les Arabes,on peut l’affirmer sans aucun doute puisqu’on a retrouvé des pierres tombales avec des Magen David accompagnées de caractères..grecs,

  • Par Redomier - 23/12/2012 - 14:49 - Signaler un abus Ils ont pourtant été coupés

    Ils ont pourtant été coupés de leurs racines , en plus spoliés, détroussés . Ils se sont enfuis de là bas et n’ont plus voulu y retourner , considérant ce pays » maudit « . Et ses dirigeants , créatures du » diable » . Mais ils ne l’emporteront pas au paradis car l’histoire réserve bien des surprises dont , pour l’instant , la plus évidente est la fuite de ce pays de salopards pour qui peut obtenir un visa, Fuite vers où ? Vers la France….vers les anciens « oppresseurs « !!!!!! Saligauds

  • Par Redomier - 23/12/2012 - 14:51 - Signaler un abus Halte aux mensonges

    Si nous prenons pour références les chiffres de l’armée française,la guerre d’Algérie aurait coûté la vie de 250 000 personnes en comptant les 3O OOO Français , militaires et civils (Juifs compris bien sûr ).Si on ajoute à ce nombre , les nombreux musulmans , M.N.A.(groupe nationaliste rival ) ou Harkis ou simples insoumis au sinistre F.L.N. ,qui se livrait sans cesse à ses nuits de longs couteaux (règlements de compte fratricides),on peut constater que la plupart des morts ou mutilés proviennent du fait du F.L.N. .Que ce soit l’épisode des nez-coupés à ceux qui continuaient de fumer malgré l’ordre contraire du F.L.N. ou celui du massacre du village kabyle M.N.A. de Melouza, en Juin 57(300 morts )perpétré par les tueurs de Krim Belkacem (et pourtant au début imputé mensongèrement à l’armée française) . Cela a été un véritable Oradour Sur Glane algérien http://fr.wikipedia.org/wiki/Massac… En Algérie, dans l’ensemble , c’est l’état de droit qui régnait et à part quelques bavures , bien limitées , surveillées et immédiatement dénoncées par la Gauche et les Gaullistes , les grands tueurs eurent droit à des procès , des avocats _ comme en Israël d’ailleurs _ et faisaient l’objet quand

  • Par Redomier - 23/12/2012 - 14:54 - Signaler un abus Halte aux mensonges

    et faisaient l’objet quand ils étaient arrêtés d’une protection supérieure à celle des citoyens français quels qu’ils fussent , Pieds Noirs , fonctionnaires ou militaires. Aucun massacre de population n’eut lieu mais quelques bavures vis à vis de tueurs individuels . Par contre , l’armée avait la charge de la protection des populations et elle dût faire usage de ses armes lors de manifestions de forcenés qui s’adonnaient à des pogroms d’Européens comme à Guelma et à Philippeville en Août 1955 . Il y eut, d’autre part , des passages à tabac musclés afin d’avoir des renseignements et démanteler les réseaux de poseurs de bombes lors de la sanglante bataille d’Alger qui a fait suite à d’innombrables attentats à la bombe. Mais tout cela ne fit pas un génocide car malgré l’intensité des attentats et l’immanquable maintien de l’ordre , à peine moins de 3% de la population musulmane furent touchés. Par contre les hululements ,les vociférations de Jacques Vergès ou de Gisèle Halimi , Henri Alleg ,sur de prétendus viols commis par des parachutistes contre des poseuses de bombes (Djamila Boupacha ,Djamila Bouïred ) plombèrent toute réflexion en métropole et tro

  • Par Redomier - 23/12/2012 - 14:56 - Signaler un abus Halte aux mensonges

    plombèrent toute réflexion en métropole et trompèrent l’opinion française sur le légitime travail de la noble armée française Descendante de l’armée de colonisation qui émancipa les esclaves , nombreux dans la capitale de la Barbaresque et de la Course ,et les Juifs , du joug musulman Voir à cet égard comment l’armée française sauvait les Juifs pendant la conquête (épisode de la prise de Mascara en 1835) http://www.terredisrael.com/infos/?p=43446 Kol Akavod , Honneur à l’armée coloniale française

  • Par oicaros - 23/12/2012 - 17:10 - Signaler un abus On croyait en avoir fini avec la colonisation

    Ils voulaient être Algériens. Ils le sont devenus. On pensait en avoir fini avec la colonisation. Aujourd'hui, ils veulent tous être Français et la France s'incline.

  • Par destartin - 23/12/2012 - 21:51 - Signaler un abus A Redomier

    Votre témoignage, pour intéressant qu'il soit, est forcément subjectif puisqu'affectif. Il est une question simple à se poser: si les Arabes et Kabyles avaient tout pour être heureux sous l'occupation française, pourquoi ont-ils voulu, dans leur grande majorité, leur indépendance?

  • Par Diego - 23/12/2012 - 21:54 - Signaler un abus Ras le bol de la repentance

    Ras le bol de la repentance. Normal1er a parlé de Setif, mais si il avait eu des cojones il aurait aussi parlé d'Oran 1962. Mais voilà les socialos et les cocos grand porteurs de valise pour le FLN, alors que les gars du contingent se battaient en Algérie, sont au pouvoir maintenant. Ce qu'ils ont fait alors qu'on était en guerre se serait traduit par le peloton d’exécution dans un pays normal. Rappel des faits Setif et Oran: A SETIF en 1954, les choses ne sont pas arrivées par hasard ni sans préambule incitatifs. Oublier ce qui précède « le massacre » est une faute à l’encontre de la vérité. « le massacre », aussi répréhensible soit-il n’est que la conséquence d’actes criminelles perpétrés préalablement par ceux qui s’en réclament les victimes. Les faits sont indéniablement têtus quelque soient les tentatives pour les effacer. A Oran, en 1962, la messe était dite : l’indépendance était acquise, le cessez le feu prononcé depuis longtemps et l’histoire sur les rails de la Paix. Pourtant, des milliers de Harkis, des centaines de pieds noirs ont été assassinés, égorgés, pendus à des crochets de boucher, enlevés et disparus à jamais, d’autres violés démembrés…des hommes, des femmes, :

  • Par maeva.lecalonec - 23/12/2012 - 22:04 - Signaler un abus 50 ans après, les journalistes porteurs de valise du FLN

    reviennent avec un nouveau regain pour cracher sur la France, encouragés par la nomenklatura socialiste toujours anti-France. Décidément, il y en a qui ne changeront jamais !

  • Par Redomier - 24/12/2012 - 08:36 - Signaler un abus Des innocents tués

    Destartin , Mon témoignage est , le moins qu'il soit possible , subjectif contrairement à votre affirmation totalement gratuite . La grande partie des musulmans arabes ou kabyles ne voulaient pas de l'indépendance car ils savaient qu'ils auraient tout à perdre avec le départ des Français .Et dans tous les scrutins libres , ils l'ont montré . Par contre , tous ceux qui manifestaient leur amitié pour la France étaient traqués, mutilés , ensuite assassinés pour prétendue trahison . A preuve , dès la funeste indépendance , nombreux furent les musulmans à fuir le pays en direction principalement de la France . Pourquoi fuient ils leur pays pourvu de nombreuses ressources ? Car ils ont été émancipés par les écoles françaises et ne peuvent plus supporter la chape de l'islam ambiant.

  • Par Redomier - 24/12/2012 - 08:44 - Signaler un abus Manipulation d'assassins

    Diégo, Vous vouliez parler des événements de Sétif de Mai 1945 . En effet , ce qu'on appelle les "massacres de Sétif ", c'est le rétablissement de l'ordre accompli par l'armée suite aux pogroms anti européens et anti juifs accomplis par les nationalistes algériens manipulant des foules musulmanes dans tout le département de Constantine . Aurait on souhaité que les massacres racistes, d'origine musulmane et nationaliste, fassent plus de morts ? C'est du "n'importe quoi "

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Bernard Lugan

Bernard Lugan est expert auprès du TPIR (Tribunal pénal international pour le Rwanda). Il anime un blog www. bernard-lugan.com et il édite par internet une revue mensuelle l’Afrique réelle. Il vient de faire paraître Les guerres d’Afrique des origines à nos jours, 400 pages, 70 cartes et planches en couleur. Le Rocher, 2013.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€