Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 22 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Avis de recherche : mais qui a découvert cette "théorie du ruissellement" qui n’existe pas ?

La théorie du ruissellement expliquerait et justifierait le bien-fondé de la politique fiscale du gouvernement. Ça en arrangerait certains, sauf que le problème est que cette théorie n’existe pas.

Atlantico Business

Publié le
Avis de recherche : mais qui a découvert cette "théorie du ruissellement" qui n’existe pas ?

Selon « la théorie du ruissellement », l'enrichissement des riches ou la multiplication des riches permettraient le recul de la pauvreté et la diminution du nombre des plus pauvres. Un peu comme ces fontaines de champagne que l'on offre dans les cocktails chics avec une pyramide de coupes ou de flûtes en verre. Le maitre d’hôtel en gants blancs prend généralement un magnum de champagne et remplit la coupe la plus haute, à ras bord, la coupe déborde sur les verres qui sont en dessous jusqu’au dernier rang. Tout le monde applaudit et s'en prend plein les doigts parce que ça dégouline de partout. La mariée (parce ça marche souvent dans les mariages) essaie de servir tous les convives. Ça fait des belles photos, dit-on. Que l’on pense ou non que ce soit d’une élégance rare, les fabricants de champagne sans doute l’encouragent parce que ça pousse à la consommation.

Je serai responsable de la filière, je ferai tout pour décourager cette pratique qui donne du champagne épouvantable. Les vins de dieu mériteraient plus d’attention.  Les moines de l‘abbaye de Dom Pérignon doivent se retourner dans leur tombeau du côté d’Epernay devant tant de grossièreté, mais passons !

Cette théorie du ruissellement pratiquée dans les fêtes envahit depuis quelques jours le discours politique de droite comme de gauche, la parole des experts aussi, pour justifier ou critiquer la politique fiscale du gouvernement.

Les avocats de la théorie du ruissellement nous expliquent qu‘en enrichissant les riches, on enrichit aussi les pauvres, tout simplement parce que l’argent des riches revient dans le système économique, soit sous forme de consommation, soit sous forme d’investissement. Du coup, cet argent profite à tout le monde : aux fournisseurs de produits et de services, aux sous-traitants…

Les autres ne sont pas plus convaincants en criant à la supercherie et en expliquant que l’argent des riches va aux riches qui le deviennent encore plus et que ça accroit les inégalités.

La vérité dans tout cela, est que la théorie du ruissellement n’existe pas (sauf chez les restaurateurs de luxe, les traiteurs et les producteurs de champagne ou de mousseux qui ont du stock à écouler). Elle n’existe pas, sauf que ca ne signifie pas pour autant qu ‘il n y a pas de rapports entre l'enrichissement des riches et le progrès général. Ca dépend beaucoup des modalités, des conditions et des cultures.

1er point. La théorie n’existe pas . Dans toute l’histoire de la pensée économique, depuis Aristote jusqu'à Piketty, en partant des mercantilistes et des physiocrates jusqu’aux monétaristes, en passant par les libéraux, les keynésiens ou les schumpetériens, on ne trouve pas la moindre trace de cette fameuse théorie du ruissellement. Pas le moindre auteur, français ou étranger qui ait écrit ou réfléchi sur le concept. C’est dommage.

Et pourtant, tout le monde en parle, ça fait sérieux. Encore quelques jours et les profs d’éco dans quelques lycées en feront l‘analyse critique. Au moins, ça renouvèlera un peu le discours de Jean-Luc Mélenchon.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 07/10/2017 - 11:10 - Signaler un abus Ce n'est pas une théorie: c'est une constatation

    Ça déplait fortement à la gauche, et c'est pour ça qu'on n'en parle pas, ou qu'on évacue le sujet comme si ça n'existait pas. Lorsqu'on veut taxer les signes de richesse, on "oublie" qu'ils permettent aux riches de dépenser leur argent, et que cela profite à des entreprises et donc à l'emploi; "on" préfère que ce soit l’État qui prenne une partie de cet argent, pour que les politiciens et les fonctionnaires s'en gavent. Pour mieux comprendre le processus, quel économiste osera enfin défier les communistes et faire l'éloge de la richesse, base du progrès économique (moyennant certaines conditions) ?

  • Par 2bout - 07/10/2017 - 11:30 - Signaler un abus Vous plaisantez Mr Sylvestre, le « trickle down » existe !

    C'est un de ces anglicisme savant qui fédère tous les « progressistes » autour de la gamelle.

  • Par Ganesha - 07/10/2017 - 12:03 - Signaler un abus Blocage

    Il semblerait que cette expression du ''ruissellement'' est une création de Ronald Reagan. Mais surtout, mr. Sylvestre fait semblant d'ignorer que si ce mécanisme a effectivement pu fonctionner dans le passé, il est actuellement complètement ''bloqué'' ! De partout dans le monde, les économistes les plus sérieux confirment le fait incontestable que, désormais, 1% de la population possède plus de 50% du patrimoine ! Ceci dit, le prochain Krach boursier va probablement remettre un peu d'ordre dans ce ''bordel'' intolérable !

  • Par Clotilde DE BIEVRE - 07/10/2017 - 15:26 - Signaler un abus RUISSELLEMENT

    Depuis cette théorie, le "microcosme Davosien" composé des quelques milliers de milliardaires, financiers spéculant sur les monopoles des matières premières, les monnaies, etc, au niveau mondial ne fait dégouliner la manne que sur les produits de luxe. En revanche, si un pays est en paix, libre et prospère, équilibre sa balance des paiements, le citoyen courageux a un peu plus d'espoir d'élever sa famille que dans un pays pauvre ..(quand la France équilibrait sa balance export/import, 1/3 des salariés de l'industrie travaillait pour l'export)

  • Par vangog - 07/10/2017 - 15:47 - Signaler un abus Et Frederic Basquiat?

    "Le libre-échange permet un effet multiplicateur de richesses"...ce n'est pas du ruissellement, peut-être?

  • Par gerint - 07/10/2017 - 17:11 - Signaler un abus La richesse globale et le progrès profitent à tous

    Mais il me paraît clair que le plus gros des richesses de fait capter par une oligarchie et que les miettes retombent sur la multitude. Bien sûr ce n’est pas rien mais ol demeure trop de misère et beaucoup trop de très bas salaires qu’en France on amortit avec des aides multiples beaucoup plus payées par les classes moyennes que par les plus riches qui s’exemptent par un moyen ou un autre des charges qui leur reviendraient proportionnellement. Mais je pense aussi que moins de charges et plus de salaire serait une meilleure façon de faire en revenant sur de nombreux gaspillages et erreurs de jugement sur l’utilisation de fonds publics. La réforme de l’Etat doit être permanente car tout change vite et de plus en plus vite.

  • Par JLH - 07/10/2017 - 18:13 - Signaler un abus une belle image peut être pédagogique

    et qui arrange bien les choses, les théories économiques n'étant TOUJOURS que l'analyse du moment d'une situation passée, pour en tirer des conclusions sur les options futures qui sont elles mêmes toujours contrariées. Ce qui ne veut nullement dire que les économistes ne servent à rien, mais il me semble qu'aujourd'hui les évolutions sont si rapides que comme les vaches au bord des voies ferrées, les économistes voient passées trop rapidement des mutations que PERSONNE NE PEUT PLUS SAISIR ni encore moins analyser. Alors l'idée du ruissellement est à peu près pédagogique, fait comprendre que ce que les équations absconses et dépassées lors de leur publication ne peuvent pas faire comprendre à 99.9999% des lecteurs. Que Reagan, ou Greenspan, deux tenant disciples de la philosophie de l'égoïsme rationnel utilisent cette image, est plutôt bien, au moins compréhensible par tous. Et M Sylvestre, avec d'autres mots, effectivement en décrivant les phénomènes économiques en quelques phrases, en 3 pages, vous confirmez non la théorie mais la réalité même partiel de l'utilité du ruissellement.

  • Par ajm - 08/10/2017 - 00:20 - Signaler un abus Ruissellement de la pauvreté.

    Il est certain en tout cas que d'une économie socialiste rien ne ruisellent que la pauvreté, la médiocrité générale provoquée par l'absence de competition et d'émulation, la pénurie et souvent le rationnement pour le plus grand nombre.

  • Par Ganesha - 08/10/2017 - 14:35 - Signaler un abus TINA

    Encore plus grotesque et lamentable que le ''point Godwin'', il y a l'inusable ''argument TINA'' ! On croirait entendre Adolf Hitler nous vociférer : '' le Reich Millénaire du Capitalisme durera mille ans !'' === https://fr.m.wikipedia.org/wiki/There_is_no_alternative

  • Par cloette - 08/10/2017 - 17:04 - Signaler un abus l'historique

    depuis la féodalité de l'économie est très intéressant , l'évolution semble avoir été bonne, progrès pour tous ( malgré des périodes douloureuses) avec la bourgeoisie, le capitalisme, les découvertes qui ont pu voir le jour etc, mais voila, il y a eu un certain changement nommé financiarisation de l'économie, la globalisation financière et ça change tout y compris les pronostics .On l'a bien vu en 2008.A quand le prochain crash boursier ? et "la main invisible des marchés" n'est- elle pas dépassée ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€