Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Avis aux obsessionnels des calories : trop compter celles que vous dépensez en faisant du sport fait souvent prendre du poids

Lorsqu'il s'agit de perdre du poids, on s'oriente souvent vers le sport. Pourtant, faire du sport sans suivre un régime approprié et sans faire attention aux calories digérées n'est pas la bonne solution.

Cours Forest cours

Publié le
Avis aux obsessionnels des calories : trop compter celles que vous dépensez en faisant du sport fait souvent prendre du poids

Atlantico : Lorsque l'on cherche à perdre quelques kilos, faire de l'exercice peut-il suffire? Tous les types d'exercices sont-ils bons? 

Charles Antoine-Winter : La prise de poids est la conséquence de plusieurs facteurs. Mais les plus importants et sur lesquels nous pouvons facilement agir sont la sédentarité et le manque d’équilibre alimentaire. Ce duo de choc est responsable de la majorité des maladies non transmissibles qui, selon l’OMS, représentent pratiquement 60% des 56 millions de décès annuels mondiaux... Donc faire de l’exercice aide effectivement à perdre quelques kilos et préserver votre capital santé. De plus cela agit sur les sphères mentale et émotionnelle, deux sphères qui « pêchent » sérieusement chez la plupart de nos contemporains et mettent en échec bons nombres de suivis diététiques.

Enfin, pour certains, se mettre au sport est plus simple que de se mettre à maitriser son alimentation. La perte de poids, même légère, de la reprise sportive, suffit à motiver la prise en main de leurs réflexes alimentaires. Y associer la nutrition optimise et stabilise la perte de poids.

L’effort physique le plus efficace et souvent le plus adapté aux personnes en surpoids est l’interval training. Travaillant seulement avec le poids du corps et mobilisant toutes les filières énergétiques de l’organisme par un travail de coordination et de conscience corporelle, l’interval training se réalise sur 30 à 45 minutes. Il tonifie l’organisme sur des fibres musculaires fonctionnelles et profondes. Rien de mieux pour redonner de la tonicité à l’organisme. Je vous invite donc à découvrir, entre autre, le TRX.

Une motivation supplémentaire : là où il y a muscle, il y a de la chaleur, de l’oxygénation et une bonne circulation sanguine. Un trio anticellulite !

Après un effort physique la sensation de faim est-elle augmentée? N'a-t-on pas tendance à s'orienter vers des aliments qui nous font plaisir, à faire un excès en se disant "qu'après l'effort vient le réconfort"? 

La sensation de faim qui suit dépend de l’intensité de votre effort. C’est donc à vous de côtoyer vos limites et de ne jamais rester dans votre zone de confort. Cependant, la faim après l’effort n’est pas le problème. C’est plutôt la confusion entre les sensations de soif et de faim et/ou le type d’aliments que l’on consomme. Un corps qui reçoit des aliments au moment où il réclame de l’eau citronnée va en pâtir. Et si il reçoit des aliments inadéquats, il en pâtira également. Retenez qu’il n’y a aucune raison de manger la première demi-heure qui suit la fin de votre séance. Cette demi-heure devrait être consacrée aux étirements, à la réhydratation et à la respiration. Tout le reste est nuisible car l’organisme n’est pas disposé au travail digestif.

L’aspect affectif est effectivement l’une des premières causes de corruption de notre relation à l’alimentation. Il serait temps de comprendre qu’un aliment plaisir n’est pas le plaisir de transgresser une règle, le plaisir d’aller à l’encontre. Car la seule personne à en récolter la nuisance c’est vous !! Troquez donc le plaisir d’un « écart » au bonheur d’une santé constante.

Ici, l’activité physique doit devenir réconfort. Les sportifs réguliers trouvent la récompense dans l’effort...

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Charles-Antoine Winter

"Diététicien nutritionniste, consultant médias & entreprises, dirigeant fondateur de "Devenir un Ambassadeur de Santé", les premières formations françaises independantes de responsabilisation à la santé de l'Homme et de sa planète."

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€