Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 16 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Avec Notre-Dame-des-Landes, Macron prend le risque de signer son premier et grave échec

Le rapport des médiateurs revient à préconiser l’abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes et l’agrandissement de l’aéroport de Nantes. Pour Emmanuel Macron, c’est le casse-tête chinois.

Atlantico Business

Publié le
Avec Notre-Dame-des-Landes, Macron prend le risque de signer son premier et grave échec

Après avoir mardi, lors du sommet sur le climat qu’il a organisé à Paris, réconcilié l‘écologie avec la logique d’entreprise, le voilà que mercredi, avec l’affaire de Notre-Dame-des-Landes, il se prépare à désespérer les entrepreneurs du grand ouest qui attendaient cet aéroport depuis plus de 40 ans.

Mardi, je ris. Mercredi, je pleure.

Le rapport des médiateurs sur Notre-Dame-des-Landes ne fait que ramasser et confronter toutes les études et toutes les expertises qui ont pu être faites depuis plus de 30 ans sur ce projet d’aéroport.  A partir de cette synthèse analytique, les médiateurs ne préconisent pas de décision, il laisse au gouvernement et au président la responsabilité de la prendre.

Sauf qu’on a compris qu’en remettant dans la balance le projet d’agrandissement de l’aéroport de Nantes, il en nait une solution alternative.

Ce rapport peut permettre au président de dire qu'il existe un plan B pour tous ceux qui réclament un outil de développement international pour l’ouest Atlantique et la Bretagne. Le rapport glisse au passage que Notre-Dame-des-Landes produirait 12% de plus d’émission de CO2 que l’agrandissement de Nantes. C’est un argument que ne manqueront pas de ressortir les opposants à Notre-Dame-des-Landes, à l’heure où la lutte pour le climat est devenue la priorité du président. Sauf que le rapport dit aussi que le trafic va doubler dans les dix ans. Alors, retour à la case départ, parce qu’avec près de 10 millions de passagers annuels, Nantes explose.

Pour Emmanuel Macron, Notre-Dame-des-Landes est le pire des dossiers. Il doit tous les matins maudire ses prédécesseurs qui n‘ont jamais eu le courage de régler ce dossier. Il va pourtant falloir trancher et quelque soit la décision, assumer les dégâts collatéraux. Parce qu’il va y en avoir.

Sur le terrain politique, ce dossier est une véritable bombe à éclats multiples. Lors de la campagne présidentielle, le candidat Macron a assuré que « les décisions de justice seront appliquées, que les experts qui ont tous conclu au bien fondé du projet seront écoutés et que l’avis des populations locales qui ont voté à plus de 55% pour le projet seront entendus» et d’ajouter, pendant cette campagne, qu’il n’était pas acceptable que la violence et le chantage de ceux qui occupent la zone de NDDL bafouent la loi, le droit et l’autorité de l’Etat. »

Par conséquent, si Emmanuel Macron se prononce pour un transfert du projet sur Nantes, il lui sera toujours reproché de ne pas respecter sa promesse de campagne.

D’autant qu’on a demandé l‘avis des habitants et que les habitants se sont prononcés pour l’aéroport contre les zadistes.

Sur le terrain juridique, le projet de Notre-Dame-des-Landes a obtenu toutes les garanties possibles et imaginables. Il serait étonnant qu’une décision de droit soit ainsi bafouée. C’est l’autorité de l’Etat de droit qui est en jeu.

Sur le terrain économique, le bilan est évidemment très négatif pour le grand ouest, la Bretagne. Cette région qui est la troisième région économique de France (après l’Ile de France et Rhône Alpes) a besoin d’infrastructures de communication de façon à augmenter les liaisons avec le reste du monde. Pour les passagers comme pour les marchandises, le projet de Notre-Dame-des-Landes a toujours été considéré comme un investissement structurant pour son développement à venir.

Sur le terrain de la sécurité civile, le projet apporte également une situation invraisemblable. Les terrains dédiés au projet sont maintenant occupés par des habitants qui ont pris possession de la zone, qui ont construit des locaux et qui se sont organisés en camp retranché, prêts à prendre les armes pour défendre cet espace.

Si le projet de Notre-Dame-des-Landes est effectivement abandonné, le signal envoyé sera déplorable. Les zadistes vont triompher en démontrant qu’il est désormais possible de résister aux partisans de la modernité et du développement économique.

Apres l’abandon de Notre-Dame-des-Landes, il sera très difficile en France d’imaginer un projet d’équipement structurant, parce qu’il y aura toujours un groupe d’écolos radicaux, d’idéologues de la non-croissance pour s’y opposer. Et aucun projet ne peut être épargné par ce type de manifestations : une route, une voie de chemin de fer, un grand hôtel, un club des vacances pourra être barré par des zadistes.

Puisqu’ils auront gagné en Bretagne, ils pourront gagner ailleurs.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 14/12/2017 - 08:19 - Signaler un abus Argument massue

    ''Le nombre de passagers va doubler en dix ans'' ! C'est ''l'argument massue'' que l'on entend partout ! On aimerait voir les courbes statistiques sur les dix dernières années ! Des hordes de japonais et de chinois vont débarquer à Nantes pour visiter les biscuiteries Lu ? Les rares chômeurs de cette région apprécient particulièrement les vacances prolongées aux Maldives ?

  • Par Ganesha - 14/12/2017 - 08:21 - Signaler un abus Mot de Vin

    Ce qui paraît essentiel, c'est de déterminer le montant du pot de vin de ''dédommagement'' à verser à Jean-Marc Ayrault !

  • Par Anguerrand - 14/12/2017 - 08:25 - Signaler un abus Quand 200 RMISTES ( il n’y a pas de mot pour le RSA)

    Pourraient gagner contre la démocratie, tout un pays. Ils ont déjà gagné à Sievens, les médias ont oublié de dire que les agriculteurs du coin ont manqué d’eau tout l’ete Et ces « écolos «  payés à casser ne sont que des anarchiste qui feront qu’en France, on ne pourra plus rien faire. Souvenez vous du pont de Millau où les écolos se battaient contre ce magnifique pont, pas un maintenant s’y oppose . À Nantes on a oublié de dire que le nouvel aéroport deviendrait un « hub «  comme à Paris et que cette état de fait augmenteront de façon considérable le trafic et permettra une création de richesse pour toute la région. Une facilité de se déplacer dans le monde entier.

  • Par kelenborn - 14/12/2017 - 09:36 - Signaler un abus oh oui

    Ganesha n'a pas vu que les Khmers rouges avaient massacré un tiers de la population cambodgienne mais Ganesha voit bien un revenu universel versé à tous en abondance et en kilos de quinoa par Benoit Hamon déguisé en Jean -Pierre Coffe! Ganesha ne voit que ce qu'il croit et comme il croit en se levant le matin qu'il fait plus chaud que la veille, c'est la preuve que le réchauffement climatique existe. Ganesha fait penser à cet humanoïde qui a fait entrer Alien dans l'aeronef et qui continue à parler même quand on lui a tranché le cou! Ganesha c'est la version de gauche de Vangogol!!! Cela ressemble aux C4 que commet Citroen : pour l'instant, avec Ah2bou il y a trois versions! espérons que cela ne gremline pas !

  • Par vangog - 14/12/2017 - 10:35 - Signaler un abus Les fascistes-Zadistes, ou le peuple de France?...

    Selon moi, Macron-Rothschild va choisir la soumission à la minorité dictatoriale...on parie?

  • Par Borgowrio - 14/12/2017 - 10:36 - Signaler un abus Les clodos des zads , l'avenir de l'homme

    Un détail a retenu mon attention . En cas de réaménagement de l'aéroport Nantes Atlantique , celui ci sera hors service pendant minimum 9 mois ..Quel impact économique cela aura t'il ? où ira la clientèle ? De quoi réjouir les adeptes de la décroissance , mais qui paiera les factures ? les clodos de la zad ?

  • Par patafanari - 14/12/2017 - 11:46 - Signaler un abus Il faut satisfaire tout le monde

    Construire l'aéroport de Notre Dame des Landes et en même temps réaménager l'aéroport Nantes Atlantique et en même temps déplacer la Z.A.D dans le marais (parisien).

  • Par CasCochyme - 14/12/2017 - 18:43 - Signaler un abus Avec Philippe de Villiers

    Je m'en remets à l'opinion circonstanciée de Philippe de Villiers en la matière. L'abandon de ce projet est le choix qui s'impose, zadistes ou pas. Il n'y a qu'à regarder du côté de l'Espagne pour voir comment certains de ces projets loufoques ont fini.

  • Par Pourteau - 14/12/2017 - 19:30 - Signaler un abus évacuer les Zadistes

    Pouvons nous imaginer de fixer comme préalable l'évacuation des Zadistes , avant même de prendre une décision dans un sens ou dans un autre ? Le Président est face à un piège ; s'il abandonne le projet de NDDL ce qui est sans doute la voie de la sagesse et de l'économie , on va le taxer de laxisme vis à vis des opposants qui squattent le site. Cela créera un précédent fâcheux pour tout prochain dossier de ce niveau . Dans le cas contraire , il faudra de toute façon faire évacuer par la force et il sera accusé de pollueur qui augmente la dérive des dépenses et de la dette. Intervenir de suite, même si la mesure (toujours brutale) est difficile à prendre sera politiquement habile et permettra de prendre une décision en pleine sérénité.

  • Par didierjohan - 14/12/2017 - 21:37 - Signaler un abus Vous avez dit grand Ouest ?

    La reconfiguration des régions est passée et la région Grand Ouest n'est pas prête d'exister. Le nouvel aéroport perd ainsi sa fonction structurante pour cette nouvelle région qui n'existera pas. Vue de Chine ou de Californie, la petitesse de la région Pays de Loire restera son principal défaut avec ou sans nouvelles aéroport

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€