Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 20 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Il y a avait un œuf sur un émoji de Google ! Ouf il a été supprimé…

Il paraît qu'on n'arrête pas le progrès. La bêtise est encore plus difficile à arrêter.

Vegan de tous les pays

Publié le
Il y a avait un œuf sur un émoji de Google ! Ouf il a été supprimé…

 Crédit MIGUEL MEDINA / AFP

C'était une jolie petite salade. Toute belle. Toute fraîche. Ne demandant qu'à être croquée. Mais voilà. Elle était polluée, souillée par une présence susceptible de heurter des âmes sensibles : un œuf dur ! Un produit d'origine animale issu de poules martyrisées. Google a donc fait amende honorable et a retiré cette horreur. A sa place, sur le nouvel émoji, figure un concombre 100% Vegan. Ainsi, explique Google, la salade est plus "inclusive" !

Tous les fournisseurs d'accès rivalisent d'imagination pour nous fournir de touchantes petites images qui donneront une saveur particulière à nos mails et à nos posts. D'adorables petits chiens … De mignons petits chatons… Mais pour des raisons mystérieuses pas de petits cochons.

Ceux de Walt Disney étaient pourtant si touchants.

Un coup d'œil rapide, et néanmoins incomplet, nous a permis de nous rendre compte que la gamme des émojis comprend des figurines de sexe masculin qui voisinent avec de charmantes figurines de sexe féminin. Mais tout ça n'est pas vraiment "inclusif". Pas d'émojis androgynes. Tient-on pour rien la sensibilité des bisexuels et des transsexuels ? Egalement pas d'émojis avec une fille voilée. De quel droit exclut-on les musulmanes ? Enfin sur Facebook nous avons découvert en frémissant qu'il y avait une salade avec un œuf dur. Boycottons Facebook !  

 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€