Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 20 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Automobile : comment les constructeurs français ont réussi à sortir du marasme pour retrouver des ventes record

Selon les dernières statistiques publiées par l’Insee, les ventes de voitures neuves ont pu progresser de près de 40% depuis leur creux de l’année 2013.

Cocorico !

Publié le
Automobile : comment les constructeurs français ont réussi à sortir du marasme pour retrouver des ventes record

 Crédit DANIEL ROLAND / AFP

Atlantico : Selon les dernières statistiques publiées par l’Insee, les ventes de voitures neuves ont pu progresser de près de 40% depuis leur creux de l’année 2013. Quels sont les constructeurs qui ont pu tirer leur épingle du jeu de cette progression de la demande?

Jean-Pierre Corniou : L’histoire de l’automobile démontre que les périodes de contraction du marché, aussi violente que fut la crise de 2008 à 2010, sont chaque fois suivies d’une reprise tonique du marché. De fait, le marché automobile est très dynamique et retrouve ses chiffres d’avant-crise. Les résultats du mois de juin 2018 n’en demeurent pas moins spectaculaires car avec une croissance de 9,2% par rapport à juin 2017, on atteint des performances remarquables qui, de plus,mettent en valeur  les constructeurs français.

Avec la poursuite de ce rythme, après quatre années de croissance, le marché français devrait s’établir pour l’année 2018 à près de 2,2 millions de véhicules vendus.

Ce résultat brillant est d’autant plus intéressant qu’il traduit la résilience du désir d’automobile au moment où la limitation de vitesse à 80 km/h, effective depuis le 1er juillet, a suscité une vigoureuse fronde contre l’anti-automobilisme supposé des pouvoirs publics. Malgré une campagne de critiques très intense, relayée par les réseaux sociaux et grand nombre d’élus, cette mesure, qui concerne près de la moitié du réseau français, n’a pas eu pour effet de dissuader les Français d’acquérir des véhicules modernes. La presse magazine a également publié en juin plusieurs études montrant que la voiture n’avait plus l’attractivité d’hier, notamment auprès des jeunes générations, en raison de son coût de possession élevée et des multiples contraintes d’usage. Mais la hausse du prix du pétrole, et donc du carburant à la pompe, les menaces de sanctions supplémentaires sur la vitesse n’ont pas suffi à ralentir la dynamique du marché. Juin est aussi le mois où a été annoncée la fin d’Autolib, qui avait conduit certains conducteurs urbains à cesser de posséder une voiture en propre, séduits par la mutualisation qu’autorise l’autopartage.

C’est, une fois encore, démontrer par les faits que l’achat d’un véhicule neuf est toujours le résultat de facteurs multiples et contradictoires. De plus le marché de l’automobile n’est pas homogène puisque près de la moitié des décisions d’achat ne résulte pas de décisions de particuliers, mais de gestionnaires de flottes dont les relations avec l’automobile sont beaucoup plus rationnelles et économiques qu’émotionnelles. C’est le climat économique soutenu qui conduit à un rajeunissement du parc des flottes.

Il faut aussi souligner l’excellente tenue du marché de l’occasion qui au premier semestre 2018 est en croissance de 1,5% avec 2,8 millions de véhicules. Mais les véhicules diesel commencent à trouver plus difficilement preneurs. La demande sur le marché de seconde main pour le diesel s’effrite régulièrement ( -5,4 % au premier semestre 2018) mais représente encore 69% des ventes, contre 40% pour le marché du neuf. C’est un effet mécanique de la relation offre/demande, le parc plus ancien étant pour les deux-tiers diésélisé. Ce sont les prix qui subissent donc directement cette désaffection pour le diesel.
 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jerome69 - 05/07/2018 - 15:48 - Signaler un abus manque à la gamme

    les constructeurs francais risquent de souffir dans un avenir proche du manque de modèle à technologie hybride. la Chine va sous peu interdire les voitures thermiques , PSA et peut développer dans la voiture électrique.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Pierre Corniou

Jean-Pierre Corniou est directeur général adjoint du cabinet de conseil Sia Partners. Il est l'auteur de "1,2 milliards d’automobiles, 7 milliards de terriens, la cohabitation est-elle possible ?" (2012).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€