Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 28 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Aurélie Filippetti démontre qu’elle est uniquement capable d’être la ministre de la Culture de gauche

La ministre de la Culture a refusé de commenter la disparition de Gérard de Villiers, décédé à l'âge de 83 ans. L'auteur a pourtant écrit 200 romans de la série "SAS" entre 1965 et 2013. Retour sur cette polémique avec son ami, l'avocat Eric Morain.

Sectaire

Publié le - Mis à jour le 7 Novembre 2013
Aurélie Filippetti démontre qu’elle est uniquement capable d’être la ministre de la Culture de gauche

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti n'a pas commenté la mort de Gérard de Villiers. Crédit Reuters

Atlantico : La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, s’est gardée de commenter la mort de Gérard de Villiers, l’auteur de la série de romans SAS. Quelle impression ce silence vous laisse-t-il ?

Eric Morain : C’est unique, un silence aussi assourdissant. On parle d’un Français qui payait ses impôts, et qui au cours d’une carrière de 50 ans a vendu plus de 200 millions d’exemplaires dans le monde, exemplaires  traduits dans au moins 25 langues. Au-delà du volume, on peut donc parler de rayonnement. Il a créé un genre qui n’existait pas, le genre SAS. Celui-ci n’aura pas de suite, personne pour assurer la succession. Malgré ces faits, on n’observe pas seulement un silence, mais un refus de réaction venant d’un ministre de la République.

Cela tient-il au fond ? Qu’est-ce qui ne plaît pas à la ministre pour ainsi refuser de réagir ? Ou bien – et c’est plus inquiétant – s’agit-il de la personnalité de Gérard de Villiers ? Cela signifierait que pour obtenir "l’onction" de l’hommage républicain, on considère la personnalité avant l’œuvre. C’est ainsi qu’on met en avant la première pour balayer la partie la plus importante, qui est l’œuvre. Des précédents existent, et au motif que Gérard de Villiers aurait tenu des propos ou eu des pensées jugées politiquement incorrectes par Madame Filippetti, on refuse de rendre hommage à son œuvre. Pourtant, procéder à une distinction entre la personne et son œuvre, cela est éminemment légitime. Ce n'est pas parce que certains auteurs se sont perdus dans des pensées nauséabondes au cours du XXe siècle que leurs livres n'ont pas été reconnus.

"Faire des choix, c'est donner du sens", a twitté Madame Filippetti. Que faut-il entendre par là ?

A elle d’expliquer ce « sens » : est-il digne de répondre à une telle polémique par un tweet qui n’explique rien lorsque l'on est ministre de la République ? L'hommage n'est pas une obligation, mais à partir du moment où l'on indique faire des choix, autant les expliquer. Des choix culturels ? Auquel cas nous aimerions les connaître. Ou sont-ils tout bonnement idéologiques ? Si elle n'aime pas les livres de Gérard de Villiers, c'est un choix personnel, mais ce qu’on attend d'elle, c’est d’adopter un point de vue qui s’élève au-dessus de la mêlée.

L’idéologie l’emporte-t-elle dans ce choix de ne pas réagir ? D’autres auteurs sont-ils beaucoup plus susceptibles d’obtenir une reconnaissance de la part de la ministre, parce que plus "raccords" sur le plan des idées ? 

C'est parce que l'on préfère l'idéologie à l’œuvre que, si la première déplaît, la deuxième est balayée. Or des deux, c’est l’œuvre qui perdure. On peut se montrer prudent ou circonspect sur un personnage controversé, certes, mais refuser de l'évoquer est tout simplement fascinant. Surtout lorsqu'il atteint, comme ici, des millions de lecteurs, qui sont de vrais fans. Et même si on considère ces livres comme des romans de gare, on ne peut pas nier une carrière de cinquante ans.

Pour conclure sur une note plus légère, je dirais que Gérard de Villiers doit bien rire de tout cela en ce moment, lui qui toute sa vie a refusé les décorations et a été méprisé par les grands commis de l’Etat, à l’exception de quelques-uns.

Propos recueillis par Gilles Boutin

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par un_lecteur - 05/11/2013 - 08:55 - Signaler un abus Le temps fait le tri

    Le politiquement incorrect Céline est - avec proust. - l'un des deux auteurs français les plus lus dans le monde. Le temps fera le tri, et la ministresse sera vite oubliée.

  • Par iznogoud - 05/11/2013 - 09:02 - Signaler un abus Terrorisme intellectuel classique !

    Cette réaction (ou plutôt absence de réaction) est un grand classique du "politiquement correct" qui préférera une personne qui "pense bien" à une personne qui fait des choses bien.

  • Par Loupdessteppes - 05/11/2013 - 09:16 - Signaler un abus De la haut...

    De Villiers doit s'en battre le coquillart de l'hommage manquant de Filippetti... Et nous aussi...

  • Par groumpf - 05/11/2013 - 09:19 - Signaler un abus ben oui

    Au moins elle est franche. Ca change de ceux qui font des hommages en pensant le contraire. D'un autre côté, elle est ministre de la République, donc elle a une obligation quelles que soit ces préférences idéologiques. C'est dans la ligne de notre régime socialiste qui n'a envoyé personne aux obsèques de Thatcher, mais a pleuré la mort de Chavez (Le monde gagnerait à avoir des dictateurs comme Chavez, dixit Lurel, Ministre de la République). Faut pas rêver non plus.

  • Par QuadPater - 05/11/2013 - 09:26 - Signaler un abus Les Français de gauche sont de petits veinards...

    ... ils ont un président et un gouvernement, eux !

  • Par Benvoyons - 05/11/2013 - 09:30 - Signaler un abus C'est incroyable dans cette France aucun journaliste n'a lu SAS

    Aucun présentateur de TV, rien illustre inconnu. Bon heureusement que les Américains et autres pays sont moins C.. Bon moi je vais allé pisser sur la tombe de Sartre car il a laissé sans rien dire la mort de plus de 200 millions de morts du Marxisme et en faisant l'apologie du même Marxisme.

  • Par sirius78 - 05/11/2013 - 09:54 - Signaler un abus Filippetti...

    Qu'attendre d'un tel Personnage que Filippetti ? Rien. Elle confond les pouvoir détenus par un Ministre, à celui de faire le bon, le beau, le normal... Si vous êtes un ami, un camarade, elle fera au moins semblant de vous écouter. Si vous n'êtes pas de son avis, vous êtes un réac, un bon à rien, bon à jeter... Je pense qu'elle restera dans l'histoire de Ministère de la Culture comme ayant était le pire ministre que cette institutions à vu défiler.

  • Par Locacau - 05/11/2013 - 10:00 - Signaler un abus Chronique de l’ostracisme ordinaire

    Ne pas reconnaître une oeuvre prolifique et largement diffusée reflète le mépris de Mme Filipetti pour la littérature populaire et ses lecteurs. Elle méprise son rôle de ministre de la culture qui devrait se caractériser par l'éclectisme et l'absence de censure. Quant à l’ostracisme infligé à Gérard de Villiers, Mme Filipetti et ses semblables ne surprennent pas. Leur intolérance est à la mesure de leur certitude de détenir la vérité sur ce qui est bien et mal. Quelque gène soviétique, sans doute.

  • Par boubarbe34 - 05/11/2013 - 10:00 - Signaler un abus de villier

    qui c est celle la une ex employee de maison revancharde ou une jalouse

  • Par pandore - 05/11/2013 - 10:01 - Signaler un abus ministricule...

    Fillipetti est a l'image du gouvernement : sectaire, idéologue et dogmatique. Nous sommes revenus 50 années en arrière avec la gauche la plus rétrograde qui soit. Dans tous les domaines ( éducatifs, culturels, économiques...) leur logiciel de base reste un système de pensée du XIX è siècle : marxisant .

  • Par gegemalaga - 05/11/2013 - 10:21 - Signaler un abus ministere de la culture ??

    vu son avis sur la B.D. ! vu son boycote de l'école du cinéma de Luc Besson ! ... son attitude envers Gerard de Villiers n'a rien de surprenant ..;pensez donc : de la " litterature de gare " ...! je ne sais pas d'ou?? elle tient son ministere , mais elle n'est pas entrain de le valoriser ( ce qui est surement le dernier de ses soucis j'imagines).

  • Par charlotte corday - 05/11/2013 - 10:29 - Signaler un abus Je suis étonnée que vous le soyez.

    Bien sur. G de Villiers. Un noble. Il fallait le raccourcir quand il était encore temps. Cette ministresse a été formatée à l'idéologie marxo -léniniste. N'attendez d'elle nulle compassion pour ce qu'elle considère comme des "ennemis de classe". C"'est simplement une pourrie, qui a sur le cœur la responsabilité de tous les massacres liés à cette idéologie, du stalinisme le plus écœurant au Pol Potisme le plus abject. Cette soixante-huitarde attardée est à l'image de ce gouvernement d'incapables,et d'idéologues à la petite semelle,

  • Par Eugénie - 05/11/2013 - 10:44 - Signaler un abus En vérité !

    Ce gouvernement n'est pas le gouvernement de la France et des Français, il est réduit aux gauchos et ne pense qu'à l'autre versant de la méditerranée ! Un gouvernement à faire vomir les Français et le gros mou disait qu'il voulait rassembler les Français ? OUI, mais il voulait les rassembler à gauche !! Triste SIRE qui ne dirige plus rien après 18 mois de règne !!

  • Par Nico Attal - 05/11/2013 - 10:50 - Signaler un abus Le beau Linge

    La Ministre de la Culture est aussi Ministre de la Communication! On sourit donc à son obstination... à ne pas vouloir communiquer... sur un génial conteur dont les livres ont été diffusés à plus de 200 millions d'exemplaires à travers le monde. De Villiers était sans doute trop transgressif pour être admis dans le cercle fermé de la frileuse culture de gauche. Filippetti peut bouder dans son coin: c'est bien lui qui a "fait les choix" et qui a "donné du sens" à des millions de lecteurs.

  • Par Pierre29000 - 05/11/2013 - 11:06 - Signaler un abus La culture pour quelques-uns ... mais avec l'argent de tous

    La culture pour quelques uns ... mais avec l'argent de tout le monde. Il est anormal que le service public (France Inter, France Television, Ministere de la Culture) soit le monopole de la gauche.

  • Par l'enclume - 05/11/2013 - 11:12 - Signaler un abus Faites votre choix !!!!

    Rétrospectivement, à la lecture de ce commentaire, je me pose la question, Fillon avait-il tort, lorsqu'il a répondu à J.P. Elkabach, "en cas de duel FN/PS, pour quel candidat feriez vous voter?" Le moins sectaire des deux, d'après vous madame Filipetti, n'és-telle pas le sectarisme personnifiée ?????

  • Par ocean5 - 05/11/2013 - 11:18 - Signaler un abus Franchement !!!

    Franchement les Français s'en foutent des réactions ou pas de cette ministre, en réponse ils achètent les livres de cet auteur, dans quelques années de qui se souviendra-t-on entre Filipetti et De Villiers ?

  • Par Visiteuse - 05/11/2013 - 11:20 - Signaler un abus Indignez-vous ….

    C’est que, l’auteur de SAS était un horrible machiste un peu pornographe, et ses bouquins de gare ne valent pas de la salive gâchée pour cette ministresse. Non ; elle la réserve pour la vraie littérature comme ce livre qu’elle écrivit : « un homme dans la poche » et dont voici un petit extrait : « Toi sous moi, dans une chambre volée, ta tête entre mes cuisses et ta langue glissant en moi, lapant ma vulve, accélérant ton rythme avec l’expérience de tes années passées ….. Bon, pour des raisons évidentes de pudeur (et pas de pudibonderie) je m’arrêterai là. « On peut décrire une scène de sexe torride sans rentrer dans les détails médicaux. C’est la différence entre un écrivain et un scénariste de "Poubelle la vie". Médiocrité, manque de talent et d’envergure, vulgarité, destruction de la pudeur et de l’intimité, tous les ingrédients du Hollandisme sont réunis dans ce passage de littérature bas de gamme pour bourgeoise en manque de sensations ». Bon, voilà vous savez tout maintenant….

  • Par 2bout - 05/11/2013 - 11:32 - Signaler un abus 5.99 Euros chez Amazon

    Visiteuse, il ne faudrait pas vous contentez de visiter.

  • Par PACHACHIAN - 05/11/2013 - 11:33 - Signaler un abus QUELLE TRISTESSE !

    Et ça c'est ministre ! rien dans la cervelle, incapable comme son sire, je me demande vraiment comment elle l'a eu ce poste, sûrement pas par rapport à sa culture. Le malheur c'est que d'ici quelques années nous l'aurons complètement oubliée, mais elle, elle n'oubliera pas d'aller toucher sa retraite et qu'elle pourra vivre sans souci à vie sur le dos des contribuables.

  • Par Benvoyons - 05/11/2013 - 12:12 - Signaler un abus Visiteuse 05/11/2013 - 11:20 Au moins l'on sait sa préférence

    Pas de baise main, la vulve directement.

  • Par antiflambyste18 - 05/11/2013 - 12:21 - Signaler un abus Des progrès..un peu!

    Il faut 2 ans pour apprendre à parler, et le reste de sa vie pour apprendre à se taire! (proverbe chinois). De toute manière, elle aurait dit des conneries.

  • Par arminius - 05/11/2013 - 12:26 - Signaler un abus vive notre maitre bien aimé,le camarade Staline

    Elle est rance ,moisie,pourrie par son passé soixante-huitard.On en a marre de tous ces profiteurs haineux qui ,en 1793, auraient travailé avec Hébert au Père Duchesne.Ils finiront comme lui. En plus, cette bonne femme est nulle,comme son maitre.

  • Par sandhom - 05/11/2013 - 12:39 - Signaler un abus A l'image de

    Elle est à l'image de l'ensemble du gvt. Haineuse, sectaire, sans respect pour ceux qui ne pensent pas comme eux, sans respect pour sa fonction, sans hauteur d’âme. Bref, minable. A éradiquer au plus tôt et à oublier au plus vite.

  • Par Glop Glop - 05/11/2013 - 13:17 - Signaler un abus Filippetti...

    ... n'est qu'une de ces icônes représentatives du marxisme suffisant, arrogant, incapable, nullissime, ... une de ces choses qui flottent ou se collent aux parois avant qu'on ne tire la chasse. Les plumes colleront toute seules, le goudron ne sera même pas nécessaire.

  • Par yavekapa - 05/11/2013 - 13:26 - Signaler un abus Fili-petit ministre de l'inculture

    tout est dit !

  • Par wolfgangamadp - 05/11/2013 - 13:27 - Signaler un abus La culture de gauche ? ça

    La culture de gauche ? ça existe ça ? Ah oui, ce sont les graffitis sur les HLM de banlieues et le rapp. Il a eu un hommage à gauche Michel Audiard ?

  • Par pertuisane - 05/11/2013 - 13:35 - Signaler un abus jalousie...

    il est vrai que Son Altesse Sérénissime n'aurait pas un regard pour ce laideron sectaire...

  • Par jmpbea - 05/11/2013 - 13:51 - Signaler un abus Même pas ministre...

    On s'en fout.... Elle est minable comme le reste de la clique à flanby...

  • Par SkipJ - 05/11/2013 - 13:55 - Signaler un abus de Villiers était aussi sexiste et raciste

    Impossible pour un ministre de la République de lui rendre hommage sans l'évoquer. Soyez content qu'elle ne l'ait pas fait. Et de Villiers n'était pas Céline, ce n'est pas pour ses qualités littéraire qu'il a été reconnu...

  • Par winnie - 05/11/2013 - 13:58 - Signaler un abus Evidement !

    Quand un écrivain ou un artiste n'est pas de gauche il n'a pas droit au chapitre voir même il a droit au pilori . Or notre DEVILLIERS était de droite, bretteur et aimait les femmes ; certes il a vendu des millions de livres mais pour un grand écrivain comme Mme FILLIPETI (qui elle a écrit un porno) c'est de la littérature de gare voir de ch...te. Le rap, la break dance,le pisse christ ça c'est de l'art . La gauche caviar c'est vraiment la DICTATURE

  • Par Gégé9c - 05/11/2013 - 13:58 - Signaler un abus Ministre de quoi déjà ?

    Ministre de quoi déjà ? C'est n'importe quoi,quelle bande de charlots gauchistes !Ils ne vont pas tarder a dégager !

  • Par SkipJ - 05/11/2013 - 14:10 - Signaler un abus Winnie. C'est effectivement de la littérature de gare

    Comme le polar (qui n'est pas forcément du roman noir). On dit "pulp" en anglais, d'où "Pulp fiction" Ce qu'on appelle de la sous-culture ou contre-culture. Comme le rap par exemple. Et c'est un genre littéraire reconnu. Pas forcément pour ses qualités littéraire, surtout pour de Villiers. Donc, bof, tentative de polémique à 2 balles. Surtout concernant de Villiers qui lorgnait plus du côté de la Défense que de la Culture.

  • Par Patatras47 - 05/11/2013 - 14:11 - Signaler un abus Elitisme oblige

    Cet auteur n'était sans doute pas assez intello pour cette ministre qui prétend se préoccuper du peuple (mais pas n'importe lequel).

  • Par 2bout - 05/11/2013 - 14:19 - Signaler un abus Bradé à 2 Euros sur le bon coin

    Pour ceux que cela intéresse, si cela pouvait intéresser quelqu'un. http://www.leboncoin.fr/livres/offres/ile_de_france/?f=a&th=1&q=filipetti

  • Par Imragen - 05/11/2013 - 14:25 - Signaler un abus @l'auteur

    Comment avez vous pu imaginer que Mme Filippetti, ancienne élève de Normale Sup (Saint-Cloud) ait un jour lu un livre de Mr de Villiers ? Comme professeur de lettres, elle ne peut avoir lu que des ouvrages recommandés par les Facultés, c'est à dire des livres lourds, écrits par et pour une élite capable d'en disputer des heures sans les avoir lus. Elle est définitivement formatée par l'EN : parler avec brio et longuement sur des sujets totalement inutiles mais incapable de brancher une prise électrique, - soit par incapacité - soit, pire, par mépris de caste. Je pense même qu'elle se garde de lire le Goncourt (trop populaire), sauf s'il a été écrit par un ami. Remarquez qu'au vu de sa bio Wikipédia, elle semble pourtant assez oecuménique avec des centres d'intérêt qui varient du communisme à l'UMP, en passant par les Verts...

  • Par Mani - 05/11/2013 - 14:31 - Signaler un abus Ministre ou pas, voir un

    Ministre ou pas, voir un socialiste partisan et sectaire, il y a des gens que ça étonne encore...

  • Par LeditGaga - 05/11/2013 - 14:32 - Signaler un abus Bon à part...

    A part le benêt de service skipj, alias laurentso, coquelicot ou isga par ailleurs et pour faire diversion, tous ici s'accordent à direqu'un "écrivain" ayant dépassé les deux cent millions d'ouvrages parus dans le monde mérite un peu plus de considération d'un gouvernement qu'il a contribué - largement - à enrichir ! Cette fipiletti est bien dans le moule, revancharde , aigrie, moche, bête et méchante, qui préférera toujours encenser Léonarda et consorts plutôt qu'un grand écrivain français, fût-il sexiste ou machiste, ce qui reste à prouver !

  • Par ISABLEUE - 05/11/2013 - 14:38 - Signaler un abus La Filipetti qui se prend pour un écrivain !!!

    ses livres sont nuls.... Tabassée par son compagnon Piketti le socialiste, elle est maintenant en couple avec un ancien UMP..... Comme quoi, elle est sectaire quand elle veut......

  • Par 2bout - 05/11/2013 - 14:38 - Signaler un abus Un Ministre à 2 balles

    Ce n'est plus de la vulgarisation, c'est de la vulgarité !

  • Par Gamelledebouse - 05/11/2013 - 14:41 - Signaler un abus Kultur

    N'est pas Malraux qui veut . Au delà de cette polémique on peut s'interroger sur l'intitulé officiel de ce "ministère de la Kultur" . Ca fait un brin totalitaire , hitlérien ou mussolinien , soviétique , cubain , khmer-rouge au choix . Ca passerait peut-être mieux si on disait : "ministère des affaires culturelles" par exemple . Quelle prétention cette volonté des jacobins de gauche comme de droite de tout contrôler . En 1981 quand l'autre François , celui de la francisque , est arrivé au pouvoir , il y a même eu un temps un "ministère du temps libre" ... Carrément flippant .

  • Par SkipJ - 05/11/2013 - 14:49 - Signaler un abus de Villiers a crée un genre ??

    Directement inspiré de Ian Flemings. Ce sont les profs de géo-politique qui conseillent de lire de Villiers, pas les profs de littératures... De Villiers était très bien informé, assez bon analyste géo-po, ces bouquins marrant à lire (bien moins chiant que Clancy, mais on peu aussi sauter des paragraphes), vraiment rien d'extra-ordinaire sur le style ou la construction et surtout bien marqués sexistes et racistes. (Les pieds-noirs apprécierons au passage, des arabes-blanc pour de Villiers). Donc soit elle lui rendait "hommage" et elle aurait soulignée son racisme et son sexisme. Soit elle ne disait rien. Il n'y aura pas un après de Villiers, sans ses infos solides ses bouquins ne valent rien, il n'a rien de rien amené à la littérature. Le rapport à la culture chez les droites est vraiment inquiétant.

  • Par LeditGaga - 05/11/2013 - 15:02 - Signaler un abus Et encore...

    A part l'idiot utile de service skipj, alias laurentso, coquelicot ou isga selon son humeur, tous ici s'accordent à dire qu'un écrivain ayant dépassé les deux cent millions d'ouvrages parus dans le monde mérite un peu plus de considération d'un gouvernement qu'il a largement contribué à enrichir ! Cette filipeti s'inscrit bien dans le moule socialo-coco-bobo, revancharde , aigrie, moche, bête et méchante, qui préférera toujours encenser une Léonarda inculte plutôt qu'un grand écrivain français, fût-il sexiste ou machiste, ce qui reste à prouver !

  • Par sheldon - 05/11/2013 - 15:09 - Signaler un abus Cette personne nommée ministre ? sans objet

    sans objet

  • Par SkipJ - 05/11/2013 - 15:13 - Signaler un abus Leditgaga. Ça reste à prouver ?

    C'est simple : lisez-le. J'en ai une quinzaine j'peut vous en passer un, ou ça trouve à 2-3, voir même 1€ chez les bouquinistes. Et à partir de là peut être permettez-vous un avis, il aura l'air moins stupide (votre avis seulement).

  • Par MichelCollin - 05/11/2013 - 15:20 - Signaler un abus Assez d'accord !

    Et pourtant… je ne partage pas les opinions de ce site et de ses lecteurs assidus mais… je dois bien admettre que Filipetti se distingue par son infinie bêtise… Cette dame a juste oublié qu'elle était ministre de la france et pas ministre du PS. Même si je n'ai jamais pu lire un bouquin de de villiers et que le personnage me paraissait plutôt antipathique, son succès de librairie mérite à lui seul le respect…

  • Par Demos - 05/11/2013 - 15:24 - Signaler un abus Berlin des années 30: Chasse

    Berlin des années 30: Chasse à l'art décadent. Paris 2013 : Silence méprisant et sectaire pour un écrivain, bon Français et bon contribuable. Une page entière d'éloge dans le "Newyork Times"....

  • Par SkipJ - 05/11/2013 - 15:30 - Signaler un abus Non Demos

    Le NY Times l'a salué comme l'écrivain le mieux renseigné,un gros producteur et vendeur, mais pas comme un romancier hors pair.

  • Par VeLiVoS - 05/11/2013 - 15:34 - Signaler un abus SkipJ ou celui qui regarder le fétu de paille du voisin …

      “Le rapport à la culture chez les droites est vraiment inquiétant” … tandis qu'à gauche le rapport à la “culture” est tout simplement effrayant, essentiellement utilisé qu'il est comme bourrage de crâne idéologique pervers (humoristes à la noix - Aram, Bedos, groupes de musique, films TV placant leur scène d'homo, leur vision du salaud de blanc raciste - plus belle la vie, la vie d'Adèle et son prix de Cannes, les mystères de l'amour , pièces de théâtres abjectes,…)   Ainsi, la droite se sert de la culture pour vendre des produits, la gauche s'en sert pour vendre son idéologie mortifère … Les deux produisent finalement le même résultat pour celui qui y adhère, résultat pas flatteur pour deux sous.

  • Par 2bout - 05/11/2013 - 15:37 - Signaler un abus @ Leditgaga

    1) SkipJ, laurentso et Isga sont 3 internautes différents. 2) Par expérience, si vous ne lui faites pas la moindre concession, SkipJ finira par écrire que vous êtes "malade" ou que vous avez une "petite bite", ce qui vous amènera à penser que finalement, un échange de posts avec SkipJ n'a que très peu d’intérêt.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Eric Morain

Eric Morain est avocat au barreau de Paris.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€