Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attentat de Paris, le grand gâchis : un premier bilan des ratés du gouvernement

Gâchis diplomatique, gâchis policier, gâchis judiciaire... Après les attentats de Charlie Hebdo, la France a perdu un temps terrible pour mettre en place de nouvelles mesures pour lutter contre le terrorisme.

Les bras croisés

Publié le
Attentat de Paris, le grand gâchis : un premier bilan des ratés du gouvernement

Immédiatement après les attentats contre Charlie Hebdo, la riposte française s’est limitée à autoriser la surveillance cybernétique de tous les citoyens. Crédit Reuters

Après les attentats de janvier, et après cette fameuse marche du 11 janvier où un Français sur dix est descendu dans les rues pour dire son engagement à vaincre, la France a perdu un temps terrible - un temps d’indécision où ce qui devait être fait pour lutter contre le terrorisme ne l’a pas été.

L’illusion technocratique

Immédiatement après les attentats contre Charlie Hebdo, la riposte française s’est limitée à autoriser la surveillance cybernétique de tous les citoyens.

Déployons des outils nouveaux qui permettront d’écouter tous les Français et le problème sera réglé. Dix mois plus tard, le constat est accablant: non seulement ces méthodes ultra-modernes n’empêchent pas le pire, mais les auteurs des attentats étaient, au moins pour partie, connus des services de renseignement.

La France s’est donnée l’illusion qu’une guerre pouvait se gagner en achetant des armes, mais sans combattant pour s’en servir. Preuve est faite que la technique ou la technologie ne suffisent pas à vaincre.

Un gâchis politique

François Hollande n’a pas voulu admettre que la guerre menée par Daesh est d’abord une guerre politique, fondée sur une propagande habilement menée auprès de nos jeunes déstructurés dans nos banlieues. La marque « Daesh » est devenue le symbole d’une résistance au prétendu racisme français, ou à notre prétendue islamophobie.

Dix précieux mois ont été perdus pour un travail politique de reconquête. Non, nous ne sommes ni racistes, ni xénophobes. L’impôt des Français finance des soins gratuits pour les migrants, la sécurité sociale bénéficie autant aux arabo-musulmans qu’aux autres, les écoles sont gratuites pour tous, les collectivités locales offrent des bibliothèques gratuites, des équipements peu chers pour tous ceux qui en ont besoin. Je passe ici sous silence les musées parisiens qui sont gratuits, où l’on voit curieusement très peu de visiteurs issus de l’immigration, ou encore les festivals d’été dans les parcs de la Ville, là aussi gratuits, mais curieusement boudés par les immigrés.

Ajoutons que, dans certaines communes, ou dans certains arrondissements parisiens, les classes moyennes (où les autochtones sont fortement représentés) sont souvent assommés pour financer la solidarité vis-à-vis des nouveaux venus qui accèdent au service public gratuitement. C’est le cas dans le 19è arrondissement, le quartier des Kouachi, où les tarifs des crèches sont prohibitifs pour les revenus moyens (proches de 1.000 euros mensuels), et gratuits pour des populations qui sont majoritairement immigrées.

Depuis janvier 2015, au lieu de souligner la solidarité des Français avec les nouveaux venus, le gouvernement tient le discours inverse: ceux qui financent la solidarité sont des méchants qui « ont les moyens », donc quelque chose à se reprocher. Seuls ceux qui bénéficient de la solidarité sont des gentils. A force de flétrir les autochtones, François Hollande a fait le lit du mensonge selon lequel nous serions de perfides racistes qui doivent collectivement expier leurs péchés.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par tubixray - 19/11/2015 - 11:33 - Signaler un abus La voilà qui apparait en conclusion de cet excellent article

    Mme Taubira, de concert avec le syndicat de la magistrature, invoque la liberté pour ne pas mettre en œuvre des moyens exceptionnels face à ce fléau nommé Daesh. Elle et le syndicat du mur des cons récusent la justification de l'état d'urgence ..... Combien de temps va t-on tolérer ces traites ???? Idem pour le NPA et lutte ouvrière justifiant ouvertement le recours au terrorisme de ces pauvres persécutés de l'état islamique .... Nous attendons des actes forts qui vont nécessairement limiter nos libertés mais améliorer notre sécurité..... Rétablir les frontières en Europe est l'une des priorités vitales.

  • Par Yves3531 - 19/11/2015 - 14:05 - Signaler un abus Pearl Harbor ?

    Le 7 décembre 1941 les japonais détruisent par surprise une partie de la flotte américaine du pacifique. Aujourd'hui encore le comportement du President Roosevelt, avec une Amérique qui bascule ainsi du pacifisme ou de la non ingérence dans le conflit en cours à la guerre est sujet à polémiques.......

  • Par chichi_zibest - 19/11/2015 - 14:11 - Signaler un abus Juste chronique

    Je trouve votre analyse très juste. On pourrait ajouter que Mr Hollande a vendu des armes létales aux opposants du régime Syrien (il suffit de faire une recherche avec ces mots clés pour voir que l'intéressé lui-même le reconnaît). Alors oui, la cohésion nationale nécessaire ne doit pas faire taire les critiques, car nous devons maintenant faire confiance à ceux qui se sont trompés à ce jour. Mieux vaut rester vigilants.

  • Par vangog - 19/11/2015 - 14:49 - Signaler un abus Et si le chien fou mordait la main de celui qui

    le nourrit le mieux? la marque « Daesh » serait-elle devenue le symbole d’une résistance à notre faiblesse coupable? Si ce chien fou trouvait plus opportun de mordre la main de celle qui le sert le plus, la France? Si on fait le bilan des aides tous azimuts, aide aux Palestiniens, discriminations positives, politiques de la ville, aides sociales indues, privilèges honteux de la communauté ethnique favorable au pouvoir gauchiste, guerre contre leurs propres ennemis, Assad, Kurdes...la France gauchiste est la plus généreuse envers Al Nosra, façade modérée de Daesch, non? Les arabes détestent les faibles, c'est bien connu! Cette faiblesse tous azimuts est bien de notre responsabilité...

  • Par Yves3531 - 19/11/2015 - 14:57 - Signaler un abus Rebondir sur le drame...

    Pouvoir faire des virages sur l'aile: - sur les impasses juridiques de la désastreuse politique Taubira - sur la tout aussi désastreuse politique étrangère Fabius-Hollande - sur le discours sécuritaire ... Pouvoir admonester et faire admonester par la presse aux ordres toute voix dissonante s'écartant de la concorde nationale derrière le chef de guerre grand timonier ... Pouvoir incidemment tenter de trouver des arguments pour s'affranchir du pacte de responsabilité ... tout cela représente du pain béni à quelques jours d'élections prévues catastrophiques... bon heureusement on a pu immédiatement perquisitionner, arreter et mettre hors d'état de nuire de nombreux responsables et complices du drame parceque connus et fichés semble t il ...

  • Par Camtom - 19/11/2015 - 16:27 - Signaler un abus Selon Houellebecq, Hollande

    Selon Houellebecq, Hollande est un "insignifiant opportuniste" et Valls un "attardé congénital"!!! Lire son interview sur un autre site car apparemment pas encore sur atlantico...

  • Par Liberte1776 - 19/11/2015 - 16:28 - Signaler un abus Rien a ajouter...

    Merci pour votre article clair, logique, concis. Attention, sous le "couvercle" de l Union Nationale, il y a une très grosse colère qui bout. Personne n est dupe, désormais, de la faillite totale de nos dirigeants depuis 40 ans, avec une acceleration brutale du renversement des valeurs sous Hollande et Taubira. Quand je pense a tous ces gens de droite modérée, qui voulaient juste que les valeurs de travail, honnêteté, chrétienté charitable, famille comme creuset du développement humain, école laïque, soient respectées. Ils vont s engouffrer dans les bras du FN, qui parle juste, et qui n a eu de cesse de dénoncer la culpabilisation permanente des "Gaulois". Et la droite, au lieu de faire normalement son travail, s est soumise au terrorisme intellectuel de la gauche. Tristesse et Colere.

  • Par Malaparte - 19/11/2015 - 16:50 - Signaler un abus Les ratés du gouvernement

    ça, on peut dire, une belle bande de raté(e)s !

  • Par jurgio - 19/11/2015 - 22:27 - Signaler un abus D'un côté, nous avons la girouette Hollande

    qui tourne au moindre vent mais finit toujours par s'immobiliser vers 2017 et, de l'autre Taubira dont on ignore si, à force de haïr, elle s'aime elle-même et qui doit se demander aujourd'hui si les sympathiques terroristes d'hier ne sont pas des atroces aujourd'hui.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€