Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attaque de Levallois-Perret : comment les militaires de l’opération Sentinelle sont devenus des cibles

Mercredi 9 août au matin à Levallois Perret, un véhicule a foncé sur six militaires de l'opération Sentinelle en patrouille. Quatre d'entre eux ont été blessés et deux autres ont été plus gravement touchés. On observe un changement de cible entre les tueries de masse (Nice etc..) et les attaques contre les policiers et les militaires.

Sentinelle

Publié le

Donc ces récentes années, on a vu divers individus fragiles "décompenser", comme le dit la psychiatrie, un précaire équilibre mental explosant en une bouffée ultra-violente. Les criminologues ont baptisé ces cas-limites des "bombes humaines" et à présent, le travail du renseignement intérieur devrait consister à repérer ces "bombes humaines" parmi (ou aux alentours) les quelques milliers d'individus "radicalisés". Le renseignement intérieur français veut-il, peut-il le faire ? A voir.

Quelles sont les failles de l'opération Sentinelle ? En voulant rassurer le public français, les autorités n'ont-elles pas transformé les militaires en cibles, et ce, sans qu'un tel dispositif ne puisse être efficace dans la prévention des actes terroristes ?

Alain Rodier : Je n’aime pas le mot « faille » employé très fréquemment. Il y a eu une « faiblesse » bien connue des hommes de l’art. En mission, l’attention des militaires (et policiers) est extrêmement élevée. Mais là, il s’agissait d’une « relève » près de leur cantonnement où ils se sentaient (à tort) en sécurité et un relâchement de la vigilance a eu lieu. C’est humain car l’on ne peut rester en éveil en permanence. Un retour d’expérience (RETEX) va certainement être tiré par la hiérarchie qui va prendre les mesures nécessaires pour qu’un tel incident ne se renouvelle pas.

Il est vrai que les hommes en uniforme attirent les foudres des terroristes comme le papier à mouches les insectes. La question qui peut être posée est : s’ils n’avaient pas été attaqués, quelles auraient été les cibles des terroristes ? De plus, un militaire en opération est obligatoirement la « cible » de l’ennemi donc il n’y a rien de nouveau sur le territoire national. Les terroristes sur le sol français sont des ennemis et pas des citoyens égarés comme certains ont parfois tendance à le croire.

Xavier Raufer : Il n'y a pas de failles dans l'opération sentinelle ! Elle est de part en part conçue pour rassurer la population, ce qu'elle fait bien. Quand, face à un péril intraitable, un gouvernement européen ne sait trop que faire (L'Italie en Sicile dans la décennie 1990, après les grands attentats mafieux, la France post-Merah, etc.) il met l'armée dans les rues, comme dispositif calmant. Au-delà, la France n'est pas confrontée à une sorte de "bataille d'Alger" avec, comme ennemi, une organisation militaire clandestine, armée, entraînée, dotée d'un état-major et de bases à l'étranger ; auquel cas en effet, notre armée serait en mission militaire ; là, son rôle (j'utilise le terme techniquement et sans nul mépris, bien sûr) est purement cosmétique : rassurer, calmer.

Emmanuel Macron a d'ailleurs annoncé dans son discours à la communauté de la défense une évolution à venir sur l'opération sentinelle : «Nous proposerons à l’automne une nouvelle doctrine d’intervention qui permettra de revenir en profondeur sur l’organisation de Sentinelle afin d’avoir une plus grande efficacité opérationnelle et de prendre en compte l’effectivité et l’évolution de la menace.» Comment pourrait se traduire cette "nouvelle doctrine d'intervention" selon vous ? Quels seraient les moyens à mettre en place pour une efficacité optimale, même si ceux-ci sont moins visibles auprès du public ?

Alain Rodier : Le président Macron a parfaitement raison de vouloir proposer une « nouvelle doctrine », mais laquelle ? Pour moi, le but est d’assurer le mieux possible la sécurité des personnes se trouvant sur le sol français. C’est une affaire qui nécessite une stratégie de longue haleine qui définit précisément quels sont nos ennemis et où il faut les combattre. Ensuite, ce n’est plus qu’une affaire de méthode et de moyens.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par moneo - 10/08/2017 - 11:54 - Signaler un abus espérons que l'erreur sera corrigée

    les militaire n'étaient pas en situation "dynamique" selon l'expression plaisante entendue sur BFM... Il n'y a pas eu de morts, il pourrait y en avoir 6: .Moralité? dés qu'il sortent hors du casernement,il doit y avoir une procédure de protection par les premiers sortants au profit des suivants ( balle dans le canon..et oui on est en querre pas au spectacle) peut être d'ailleurs cette procédure existe mais personne n'osera le dire;les icônes sont intouchables .Ainsi à Nice la vérité ne sortira jamais du puits Si à tout chose malheur est bon , dés la prochaine sorti ils auront la même attitude que s'ils étaient au Sahel.L'ennemi est partout, mieux caché qu'au sahel, surtout quand on sait que les pouvoirs n'osent pas déchoir de la nationalité les salopiauds que nous avons élevés et qui désormais veulent nous tuer pour juste appliquer la bonne religion. Maintenant dire que ce sont des cinglés ,c'est ne rien comprendre ;1/00 de la population mondiale donc aussi Française est schizophrène ( ça fait 660000 personnes)/A ma connaissance ils ne se précipitent pas pour tuer les français... KTO et Juifs ne tuent personne pour motifs religieux....

  • Par vangog - 10/08/2017 - 12:47 - Signaler un abus Comment ont-ils pu (les socialauds) en arriver là?

    Il fallait, dès le début des menaces, prendre des solutions préventives d'urgence sur les fichés S, imposer aux juges roses d'appliquer' la loi en totalité, influer au niveau européen sur la CEDH afin qu'elle autorise les expulsions de clandestins sans états d'âmes, interdire les prières de rue, interdire les associations caritativo-gachistes qui trafiquent la chair humaine etc...les gauchistes (sens large) n'ont pas eu le courage de faire de la prévention (sans mort), ils auront donc la honte et la guerre (des morts civils, car ces barbares vont se faire un malin plaisir d'exploiter la faiblesse gauchiste, et de provoquer les militaires sentinelles au milieu de foules importantes)...prévention nulle!

  • Par gerint - 10/08/2017 - 13:43 - Signaler un abus Ces assassins ne risquent pas grand-chose

    Dès lors qu'ils survivent à l'attaque. C'est anormal

  • Par Liberte5 - 10/08/2017 - 16:17 - Signaler un abus Une invasion voulue et soutenue par toute la classe politique...

    tous les médias depuis 40 ans., conduit aujourd'hui à cet état de guerre sur notre sol où les dès sont pipés. D'un côté un islam conquérant, qui avance partout, qui grignote du terrain, qui fait des attentats et de l'autre , une police, une armée qui est sur la défensive et qui doit bien faire attention à ne pas commettre de bavure. Un flot continu de clandestins qui arrive tous les jours et qui trouve le gîte, le couvert et au bout des papiers. Il n'y a qu'une seule volonté: faire de la France une terre d'islam avant 20 ans. Aujourd'hui cela est devenu irréversible. Les soldats dans les rues c'est de la com. Le pouvoir fera ce qu'il faut pour que les Français puissent avaler la pilule sans trop rechigner et que l’invasion continue.

  • Par assougoudrel - 10/08/2017 - 17:26 - Signaler un abus Femmes de militaires

    Ce matin à 7h20, sur RTL, une femme de militaire qui a créé un mouvement pour parler pour les maris (ou pour les épouses) qui doivent se taire. Elle parlait de l'hébergement où les matelas sont remplis de vermines, de punaises. Toilettes inexistantes, tout comme les douches. Un sandwich en guise de repas, ou un plateau ridiculement petit pour des hommes et de femmes qui sont debout pendant des heures. Les primes ne sont touchées que quatre mois après, obligeant le couple à piocher dans sa "chaussette". Après Vigipirate, ils repartent fatigués en Opex et ne sont présents à la maison que moins de deux mois par an. Cette femme a déjà réuni un millier de conjoints de militaires, de policiers et même de civils et une manifestation est prévue très bientôt à Paris. Ce n'est pas dans ces conditions que nos militaires seront opérationnels.

  • Par Geolion - 10/08/2017 - 18:31 - Signaler un abus Je pense que les policiers

    Je pense que les policiers ont commis une erreur en tirant directement sur l'homme. Ils auraient dû tirer dans les pneus du véhicule et non pas directement sur l'homme dont ils n'avaient pas la preuve qu'il était bien celui qu'ils recherchaient ! Ils ont pris, ainsi, le risque de le tuer et ils seraient maintenant bien avancés pour remonter l'affaire ! Depuis quand on tire sur les gens lorsqu'ils refusent de s'arrêter en voiture ? De plus, les policiers n'étaient absolument pas menacés ! Il faut revoir les procédures !

  • Par Geolion - 10/08/2017 - 18:38 - Signaler un abus Qui est ce commandant Daniel Cerdan !!

    Sur CNews hier 9 août vers 22h20 le commandant Cerdan interviewé sur la chaîne a vanté la façon exemplaire dont l'interception a eu lieu, en précisant, notamment qu'il n'y avairt pas eu de dommage colatéral...Ah ! Bon ! Et le policier qui a reçu une balle perdu (sauf pour lui) tirée par un collègue ?? Ça n'est pas un dégât colatéral ?? A moins que cette exoression ne soit réservée qu'aux civils ?? A quel titre et avec quelle compétence ce commandant s'est-il exprimé , notamment pour dire une telle bêtise ???? Et la journaliste qui n'a pas relevé cette "bavure" : carton rouge !!

  • Par FISCHER - 10/08/2017 - 20:36 - Signaler un abus Oui mais comment on agit pour stopper l'islamisation?

    Je partage les analyses de la plupart des commentaires mais j aimerais pouvoir agir pour un changement radical Il faut déjà manifester son désaccord, défendre notre culture quotidiennement... Comment être efficace et ne plus se contenter de constats ?

  • Par cerimo - 10/08/2017 - 21:30 - Signaler un abus JE crains que

    les français ne se rendent pas compte de la gravité dans lequel nous sommes ! le pire est devant et dans pas longtemps

  • Par vangog - 11/08/2017 - 14:15 - Signaler un abus Quarante années d'immigrationnisme sauvage gauchiste...

    ont abouti à ce désastre! Tous les politiciens gaucho-centristes (girouette) et ripoublicains supportent la responsabilité des morts et des blessés! responsables ET coupables, les LRPS-macronistes-écolo-gauchistes!

  • Par Pharamond - 13/08/2017 - 08:01 - Signaler un abus On entend très souvent:"il

    On entend très souvent:"il faut une augmentation d'effectifs dans les forces de l'ordre". Pour combattre qui? Y-a-t-il une armée d'invasion à nos frontières qui s'apprêterait à pousser ses blindés,son aviation,voire à pousser ses masses d'individus sur la France?. L'ennemi est à l'intérieur. Il n'est que temps de s'en préoccuper.Quand F.Hollande avait,dans un moment de lucidité,proposé la déchéance de la nationalité française,les sondages de l'époque avaient montré qu'il y avait une large majorité pour l'appuyer. Depuis, plus rien.Vox populi?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alain Rodier

Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la criminalité organisée.

Il est l’auteur, en 2017 de Grand angle sur l'espionnage russe chez Uppr et de Proche-Orient : coup de projecteur pour comprendre chez Balland, en 2015, de Grand angle sur les mafias et de Grand angle sur le terrorisme aux éditions Uppr ; en 2013 du livre Le crime organisé du Canada à la Terre de feuen 2012 de l'ouvrage Les triades, la menace occultée (éditions du Rocher); en 2007 de Iran : la prochaine guerre ?; et en 2006 de Al-Qaida. Les connexions mondiales du terrorisme (éditions Ellipse). Il a également participé à la rédaction de nombreux ouvrages collectifs dont le dernier, La face cachée des révolutions arabesest paru chez Ellipses en 2012. Il collabore depuis plus de dix ans à la revue RAIDS. 

 

Voir la bio en entier

Xavier Raufer

Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€