Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 21 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’assurance vie rapporte de moins en moins : petits conseils pour retrouver du rendement sans prendre de risques inconsidérés

A cause de la réduction massive des taux d'intérêt des obligations d'Etat et des entreprises, les taux des fonds en euros des contrats d'assurance-vie baissent sans discontinuer depuis plus de cinq ans.

Fonte des taux

Publié le

Il pourra évidemment dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie opter pour des unités de compte dont le cours évolue en fonction de leur valeur de marché. Ces unités de compte peuvent des parts d’OPC obligataires, actions ou immobilières. Elles peuvent être européennes, américaines, asiatiques. Il est également possible de loger des parts de Société Civile de Placement Immobilier qui peuvent rapporter entre 4 à 5 %. Il est également depuis la loi Macron de loger des titres en vifs. L’épargnant peut également choisir d’investir via un compte titre.

Autrefois fortement fiscalisé, le compte titre retrouve quelques lustres ave l’instauration du Prélèvement Forfaitaire Unique. A la différence du PEA, il n’y a pas de plafond et d’autre part, il n’y a pas de limitation géographique.

Les actions offrent du fait de la reprise économique en cours du rendement avec le versement des dividendes et de la plus-value avec l’appréciation des cours. Evidemment, en matière d’achat d’actions, il faut veiller à investir progressivement, à diversifier ses placements et à savoir prendre régulièrement ses plus-values pour éviter d’être victime d’un krach.

Sur le plus long terme, et en raison de l'annonce d'une probable persévérance de taux bas, et donc de rendements bas, l'assurance vie pourra-t-elle encore rivaliser avec d'autres placements ? Le risque d'une fiscalisation supplémentaire plane-t-il sur cette classe d'actifs ? 

L’assurance-vie conserve d’indéniables atouts. Premièrement, il ne faut pas oublier que tout le stock acquis avant le 27 septembre 2017 reste soumis à l’ancien régime. Deuxièmement, pour le nouveau, seuls les assurés ayant plus de 150 000 euros sont pénalisés. En revanche, tout le monde est gagnant en ce qui concerne les contrats de moins de 8 ans pour lesquels les rachats sont désormais soumis à la flat tax. Troisièmement, l’assurance-vie conserve ses avantages en matière de droit de succession avec la possibilité de déroger aux droits et aux règles de succession. Dernièrement l’assurance-vie permet de panacher sécurité avec le fonds euros et pris de risques avec les unités de compte.

Certes, les pouvoirs publics pourraient revoir au printemps le régime de l’assurance-vie afin d’encourager les épargnants à aller davantage sur les actions et afin d’allonger la durée de détention. L’ironie de l’histoire provient que le Prélèvement Forfaitaire Unique favorise les rachats précoces ce qui est contraire à l’objectif gouvernemental. Il est possible que cette contradiction soit corrigée au printemps. 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par besicles - 11/01/2018 - 18:21 - Signaler un abus Contrats en Unités de compte et jusqu'ici attrape-gogo

    J'ai pris, il y a plus de 12 ans, des fonds U.C. 5*, bien vus par morning star , sans droits d'entrée et aux performances alléchantes. Oui mais, pour se rémunérer, la compagnie en ligne, et les gestionnaires des fonds prélèvent, tous les mois, une proportion en apparence infime du nombre de parts possédés. Ça n'a l'air de rien mais le rendement annuel, grignoté sans discontinuer, s'affiche à 3,20% par an, avant I.S.F. Pas mieux que mon fonds en euros, avec les dents de scie en plus. Dépositaire et gestionnaires des fonds sont trop gourmands et me dissuadent de continuer à investir dans cette formule. Leurs 2,4% annuels prélevés en moyenne sont beaucoup trop gourmands et découragent la poursuite de l'investissement dans cette formule.

  • Par zeliclic - 12/01/2018 - 09:57 - Signaler un abus @besicles

    Votre fond en euros est une bombe à retardement. Je vous conseille vivement de regarder le montant des réserves de sécurité et la sensibilité du portefeuille. Avec la loi Sapin, en cas de remontée des taux, les compagnies d'assurance ne sauteront pas mais vos capitaux seront bloqués. Il faut donc fuir les contrats d'assurance vie; A toutes jambes ...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe Crevel

Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€