Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 27 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment peut-on être
assez ignorant pour croire encore
que les “collabos” venaient tous
de l’extrême-droite
et les résistants de la gauche ?

« L’extrême gauche en France était dans la résistance. L’extrême droite française était à l’époque dans la collaboration », c'est ainsi que Thierry Solère, député de l’UMP, a voulu distinguer l'extrême-droite de l'extrême gauche. Stéphane Courtois lui rappelle donc quelques petits faits historiques...

Passe ton bac d’abord

Publié le - Mis à jour le 28 Juin 2012
Comment peut-on être 
assez ignorant pour croire encore 
que les “collabos” venaient tous 
de l’extrême-droite
et les résistants de la gauche ?

Maquisards fusillés à Ligueil, Indre-et-Loire, près de la ligne de démarcation. Crédit DR

Je ne fais pas de politique et ne tiens pas à interférer dans les débats internes de l’UMP, mais je ne peux pas laisser sans réagir la déclaration de M. Thierry Solère, député de l’UMP qui vient de déclarer : « L’extrême gauche en France était dans la résistance. L’extrême droite française était à l’époque dans la collaboration. » Déclaration qui laisse pantois l’historien spécialiste de la période de la Deuxième Guerre mondiale, surtout venant d’un député appartenant à un parti réputé « gaulliste » et donc, en principe, concerné par l’histoire de l’Occupation, du régime de Vichy et de la Résistance.

M. Solère semble ignorer qu’en 1939, l’extrême gauche alors représentée par le Parti communiste fut interdite dès le 26 septembre 1939 par le gouvernement de la République dirigé par un chef du Front populaire — M. Daladier — pour avoir approuvé l’alliance entre Hitler et Staline, conclue le 23 août 1939 et qui aboutit, le 1er septembre, à l’attaque allemande contre la Pologne et surtout, le 17 septembre, à l’invasion de la Pologne par l’URSS.

M. Solère semble ignorer que le 1er octobre 1939, Jacques Duclos, dirigeant du PCF, diffusa une lettre ouverte invitant le gouvernement à engager d’urgence des négociations de paix avec l’Allemagne nazie, avec qui la France était en guerre depuis le 2 septembre, ce qui entraina la condamnation de 44 députés communistes en mars 1940.

M. Solère semble ignorer que dans la nuit du 3 au 4 octobre 1939, Maurice Thorez, secrétaire général du PCF, fut enlevé à son régiment par un commando de l’Internationale communiste et, sous passeport soviétique, passa en URSS où il demeura de 1939 à 1944. Pour cette désertion en temps de guerre il fut condamné par contumace et déchu de la nationalité française.

M. Solère semble ignorer que le 18 juin 1940 — au moment même où le général de Gaulle lançait son premier appel à la résistance —, un dirigeant du PCF, sur ordre de Moscou et sous l’autorité de Duclos, prenait contact avec les services allemands, installés place de l’Opéra à Paris depuis deux jours, et engageait avec Otto Abetz, le représentant de Hitler à Paris, une négociation politique qui dura jusqu’à la mi-août.

M. Solère semble ignorer que si le PCF critiqua violemment le régime de Vichy, il n’est entré dans la résistance active à l’occupant qu’en juin 1941. Tout ceci n’enlève rien aux sacrifices des militants communistes entre 1941 et 1944, mais l’extrême gauche communiste a été largement absente du combat contre l’Allemagne nazie entre septembre 1939 et juin 1941.

M. Solère semble ignorer que de très nombreux hommes politiques de gauche — radicaux, socialistes — ont voté les pleins pouvoirs à Pétain et ont participé à son Conseil national, quand ils n’ont pas été des collaborationnistes actifs, en particuliers ceux qu’on appelait les néo-socialistes (Déat, etc.).

Enfin, M. Solère utilise une expression — « l’extrême droite » — qui ne signifie rien. Que dire de tous ces premiers résistants qui étaient des monarchistes de l’Action française — Daniel Cordier, le secrétaire de Jean Moulin, De Vawrin le chef du BCRA (le service secret gaulliste), le fameux colonel Rémy premier agent du général de Gaulle en France occupée —, voire issus de la mouvance de la Cagoule — Guillain de Bénouville, chef du mouvement Combat, François Mitterrand ? Avec la défaite et l’occupation, « l’extrême droite » a éclaté en plusieurs courants, les uns allant vers la révolution totalitaire nazie (Doriot et son PPF), les autres vers le régime réactionnaire et autoritaire de Vichy bientôt engagé dans la collaboration, et les troisièmes entrant tête baissée dans la Résistance par nationalisme et détestation de l’Allemagne pangermanique. Le général de Gaulle lui-même était un conservateur catholique et nationaliste, violemment critiqué pour cela, encore en juin 1941, par les communistes français : c’est pourtant lui qui a lancé le cri de ralliement initial et a dirigé de main de maître le combat pour que la France retrouve sa place de nation indépendante à la Libération.

De grâce, Monsieur le Député, faites preuve d’un peu plus de culture historique avant de lancer des anathèmes.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ACL - 27/06/2012 - 09:35 - Signaler un abus Culture historique

    Comment un français, même député, pourrait faire preuve de culture historique alors que la si mal nommée "éducation nationale" a démoli patiemment l'enseignement de l'histoire afin d'établir dans les esprits une vision manipulée et mensongère glorifiant quelques idées fausses (esclavage, léninisme, trotskisme et stalinisme, résistance et comportement pendant la dernière guerre ...) ? Seuls quelques passionnés d'histoire savent combien il est difficile de rétablir la vérité.

  • Par Paul Emiste - 27/06/2012 - 09:44 - Signaler un abus Ha ha ha!!!

    Doriot ancien du PC, Laval ancien de la SFIO, Deat ancien de la SFIO pour ne nommer que les principaux et les plus excités dans la collaboration.

  • Par Lau73 - 27/06/2012 - 10:19 - Signaler un abus Décadence...

    Et voilà... même nos élus ne savent plus... A force de réécrire l'histoire pour qu'elle "fasse bien"... et qu'elle soit compréhensible (manichéisme nous voilà), on en arrive à des idioties de ce genre! M. Solère a 40 ans... son instruction (voire son manque d'instruction) montre bien tout le mal que Mai 68 a fait en matière d'éducation... Et malhereusement je ne pense pas que les choses iront en s'améliorant!

  • Par cloberval - 27/06/2012 - 10:36 - Signaler un abus Solère n'est qu'un propriétaire de circonscription

    élu par le PS pour ennuyer Guéant il ne faut rien en attendre

  • Par jef88 - 27/06/2012 - 11:02 - Signaler un abus OOOOOOOOHHHHHH ! ! ! ! ! !

    Détruire autant de mythes en si peu de mots ...... C'est gonflé !

  • Par slavkov - 27/06/2012 - 11:36 - Signaler un abus déjà vu ...

    ... en effet, ceux qui louent la "résistance" et qui rendent hommage effréné aux "résistants" sont les mêmes qui sont en train d'abdiquer devant les nouveaux venus ...

  • Par François78 - 27/06/2012 - 11:38 - Signaler un abus Du passé faisons table rase ...

    Transformation des mots, réécriture de l'histoire, mystification de l'information ... . Il me semble qu'on a déjà vécu ça, et que ça méritait le peloton d'exécution.

  • Par Ercole - 27/06/2012 - 11:53 - Signaler un abus Qui ?

    lui envoit un lien de cet article sur sa messagerie à l'AN ? Vous pourriez lui faire un courrier M Courtois et lui préciser les heures de rattrapages que vous pourriez lui assurer... :-D

  • Par Hicos - 27/06/2012 - 12:11 - Signaler un abus Merci de ces précisions

    Merci de ces rappels historiques. Ce qui me sidère le plus dans les propos de ce député UMP ce ne sont pas tant son inculture que son manque de loyauté envers son camp. Quand les autres responsables de l'UMP essaient de dénoncer -et à juste titre selon moi-une injustice (celle de la diabolisation d'une seule extrême : la droite) ce petit monsieur joue carrément le jeu de la gauche. Toujours ce même manichéisme digne des télétubbies ou des bisounours: les gentils de gauche et les méchants de droite. Si ce monsieur a bien 40 ans il a dû baigner dans la même atmosphère lénifiante que moi pendant toute sa scolarité. Misère de voir que les fonctions qui devraient être occupée par des types qui "en ont" sont au contraire tenues par des carriéristes politiquement correctes qui s'effraient de leur propre ombre.

  • Par Ravidelacreche - 27/06/2012 - 12:22 - Signaler un abus Thierry Solère, chut!! ne le réveillez surtout pas!

    http://2012.nosdeputes.fr/thierry-solere

  • Par kassian - 27/06/2012 - 12:27 - Signaler un abus la claque...

    remise en place bien salutaire.

  • Par Djib - 27/06/2012 - 12:34 - Signaler un abus Cela me rappelle cette blague allemande au sujet de l'Autriche,

    qui n'a jamais fait le même travail de mémoire et d'éradication du nazisme que sa grande voisine: "Les Autrichiens sont très forts: ils arrivent à faire croire que Hitler était allemand et que Beethoven était autrichien".

  • Par ZOEDUBATO - 27/06/2012 - 12:46 - Signaler un abus Merci M.COURTOIS

    Pour avor rappeler la vérité historique et enfin pouvoir engager ce débat sur des bases factuelles et non idéologiques

  • Par Montagne - 27/06/2012 - 13:19 - Signaler un abus Abrutis

    Il est désespérant d'être obligé de voter pour des cons pareils !

  • Par panchovilla - 27/06/2012 - 13:31 - Signaler un abus historiquement correct

    et que dire des croix de feu, parti "populiste" d'extrême droite, et première organisation à entrer en résistance !!! (moyennant quoi De Gaulle et les communistes ont réussi à les faire éjecter du conseil national de la résistance - trop gênants sans doute)

  • Par seesaw - 27/06/2012 - 14:01 - Signaler un abus @Fonky

    Ce sont des militants (et non le parti comme en Grèce qui fait les saluts nazis)... si tu veux trouver un parti d'extrême-droite qui copie le nazisme à la française, il y en a UN : le PSF de Thomas Werlet (et là, si tu veux te faire peur, va voir!!) mais c'est aussi LE FG (et non quelques militants) qui chante l'international (qu'on ne chante plus AILLEURS (même plus en Italie) et qui ont aussi nombre d'antisémites dans leurs rangs (ou s'acoquinent avec des antisémites : de Chavez à Theodorakis en passant par Castro...et tous ceux-là amis francs de Ahmadinejad) donc tu vois, les pourris tu les trouves partout

  • Par laïcité - 27/06/2012 - 15:21 - Signaler un abus il y a une volonté manifeste de la part de la "gauche-bobo"

    à vouloir, depuis un certain temps, manipuler l'histoire à son avantage !...Si maintenant des UMP ajoutent leurs voix à ce mensonge historique, c'est le bouquet !...il n'est pas inutile de rappeler que la majorité des résistants de la toute 1ère heure étaient de droite!...L'un de mes oncles, résistant de la 1ère et étant de ce fait l'une des exceptions parmi les communistes au début de la guerre, avait été dans les premiers à rejoindre de Gaulle à Londres et il nous a souvent affirmé après la guerre que les 1ers résistants ayant rejoint de Gaulle étaient hélas majoritairement de droite !...Après la rupture du pacte germano-soviétique, ce fut heureusement bien différent !...il faut donc arrêter de falsifier l'histoire dans un but de manipulation bassement politicienne !

  • Par c-corsini - 27/06/2012 - 15:31 - Signaler un abus merci

    Mille fois merci pour votre mise au point salutaire, il est temps de remettre les pendules a l'heure sur la période de l'occupation ou les bon n'étais pas toujours ceux que l'ont as proclamés. A ce propos j'encourage fortement de lire ce livre : un paradoxe français de simon epstein Encore merci.

  • Par uncailloudanslelac... - 27/06/2012 - 15:39 - Signaler un abus aussi cons !!!

    je commence à comprendre pourquoi avec de tels imbéciles......la gauche est présente partout !!!! pauvre de nous ............

  • Par Versini - 27/06/2012 - 15:45 - Signaler un abus Les trotskystes en 39-45

    Stéphane Courtois oublie de dire que les groupuscules trotskystes ont refusé de participer à la résistance pendant la dernière guerre, afin de ne pas collaborer avec les américains ! Ils ont choisi de rester neutres... Voilà un fait historique qui n'est pas très beau et dont nos journalistes ne parle jamais : surtout ne gênons pas Olivier Besancenot et compagnie !

  • Par Mitja - 27/06/2012 - 16:09 - Signaler un abus Et Hitler dans tout cela, de gauche ou de droite?

    On parle de la soit disant opposition de la gauche à la collaboration pendant la guerre mais il faudrait commencer par le commencement et se demander si Hitler avant la guerre était de gauche ou de droite. Il se déclare dans ses discours ennemi de la finance internationale, comme un certain président français, ami des ouvriers dont il élèvera le pouvoir d'achat, défenseur de la sécurité sociale, promoteur du vote des femmes etc... Il pratique avec succès, succès qui le différencie il est vrai de la plupart des autres socialistes, une politique d'intervention étatiste contre le chômage en jouant sur la banque d'Etat et sur de grands travaux, ce qui le classe aussi à gauche. Et dernier détail, il intitule son parti "socialiste national" (en allemand on inverse les adjectifs ce qui donne nazi).

  • Par HR - 27/06/2012 - 16:24 - Signaler un abus Comment peut-on être assez ignorant pour croire... (suite)

    2/2 Comme le grand ami de Mitterrand, Jean Védrine, a suivi exactement le même chemin que Mitterrand pour le rejoindre à Vichy dans le même service trois mois plus tard. Jean Védrine se contenta d’inventer que les Allemands l’avaient libéré pour “raisons médicales”. Comme si les nazis, début 1942, étaient connus pour libérer les prisonniers de guerre sur certificat médical. Mais le mythe des “raisons médicales” survit même aujourd’hui. Le tableau ne serait pas complet si on ne signalait pas aussi le mythe toujours vivace de René Bousquet organisant l’”évasion” de prisonniers à la même époque. Même aujourd’hui, où la lumière a été à peu près entièrement faite sur le degré de zèle de René Bousquet collaborateur des Nazis, on continue à vouloir croire que pour faire libérer des prisonniers des camps, il fallait qu’il organise leur “évasion” à la même époque où Mitterrand s’est “évadé”! Même un Stéphane Courtois, un des rares “intellectuels de gauche” qui a pourtant eu le courage de regarder en face la réalité des crimes du totalitarisme de gauche, ne parvient toujours pas à voir entièrement sous quelles figures tutélaires cette gauche se place encore aujourd’hui.

  • Par HR - 27/06/2012 - 16:24 - Signaler un abus Comment peut-on être assez ignorant pour croire...

    1/2 Stéphane Courtois aussi a ses limites, quand on le voit entretenir le mythe de François Mitterrand classé parmi les "premiers résistants"! C'est pourtant un des derniers mythes, entretenu par la gauche, où toute la gauche était dans la résistance. Ce n'est pas inintéressant de voir comment aujourd'hui Stéphane Courtois entretient encore ce mythe, à l'heure où Mitterrand reste la figure tutélaire de l'actuelle majorité socialiste. La réalité, c'est que Mitterrand ne s'est jamais évadé. Il a construit le mythe d'une évasion, qui aurait eu lieu en décembre 41 (un des pires hiver de l'époque), juste à temps pour passer Noël en famille, puis passer quelques jours à St Tropez, puis rejoindre directement son poste de fonctionnaire à Vichy. Pour une évasion, ça c'est une évasion! Et pour couronner le tout, le mythe s'accompagne de l'idée que Mitterrand était fonctionnaire à Vichy "bien que recherché par les Allemands"! Comme si, début 42, les Nazis, au faîte de leur puissance, pouvaient rechercher en vain quelqu'un qui était en poste officiel à Vichy!

  • Par mareso - 27/06/2012 - 16:29 - Signaler un abus Et Brest-Litvosk.......

    Je suis tout autant surpris que des personnalités comme Mkm,Guaino, ou Solère puissent tomber dans un tel panneau lorsqu'ils ont été invités chez Mr Bourdin. Effectivement des piqûres de rappel concernant l'histoire seraient les bienvenues, bien des intervenants se sont chargés de remettre certaines choses à leurs places. Je suis surpris qu'une personne comme Nkm dont les origines doivent être polonaises n'est pas sursautée face au propos de son interlocuteur concernant le communisme quand on sait qu'il est responsable du massacre de Kathyn et lorsque l'armée rouge a été passée en revue à Brest-Litvosk par les nazis en septembre 39 lors du dépeçage de ce pays.

  • Par LECANDIDE - 27/06/2012 - 17:05 - Signaler un abus C'est mal de tirer sur une ambulance

    Mais c'est vrai que ce pauvre M. Thierry Solere vient de vérifier cette vieille remarque: "Il vaut mieux se taire et risquer de passer pour un con que de parler et prouver qu'on en est un." Accablant.

  • Par Nana de la falaise - 27/06/2012 - 17:43 - Signaler un abus Eh oui

    La voilà notre présumée droite, complexée jusqu'à la moëlle à force d'intoxication marxiste. Plus envie de voter pour eux.

  • Par detounens - 27/06/2012 - 18:08 - Signaler un abus les résistants maurassiens

    Parmis les premiers résistants, beaucoup étaient royalistes, maurassiens et souvent ancien camelots du Roy.. Jean Eschbach alias le capitaine Rivière fut l'un d'eux . Il cacha des juifs, pris le maquis (GMA VOSGES) et fut déçu comme tant d'autres du ralliement de Mauras à la collaboration. Petain a même soutenu un moment ces mouvements de résistance avant de céder lui aussi. La résistance était d'abord une question d'individu et de courage, la collaboration l'affaire des lâches. Lisez Simon Epstein. Les résistants de demain ne seront pas non plus forcément là où on pense..

  • Par Fonky - 27/06/2012 - 18:09 - Signaler un abus Et qui est allé, récemment,

    Et qui est allé, récemment, pas il y a 70 ans, à Vienne valser avec des néo-nazis ??? la fifille à son popa Quel parti est aujourd'hui, pas il y a 70 ans, raciste et xénophobe ? Le F.Haine Ce meme parti autour duquel la droite républicaine établie un "cordon sanitaire". Un peu comme en cas d'épidémie ou de débordement des toilettes.

  • Par Salvatore Migondis - 27/06/2012 - 18:28 - Signaler un abus Il n'est jamais trop tard..

    La petite phrase de Mr. Solère m'a fait bondir. Je ne sais pas s'il s'agit d'un odieux calcul politique ou bien d'une totale méconnaissance de l'histoire. A tout prendre, je me demande ce qui est le plus grave. Dans un cas comme dans l'autre, et sans faire offense à Monsieur Courtois, il est déplorable qu'aucune voix réellement audible, notamment au sein de l'UMP ne se soit immédiatement élevée contre ces propos. En tout cas, merci à vous et à Atlantico.fr pour cet article. Près de 75 ans après les faits, il serait peut-être temps de dire la vérité.

  • Par Diego - 27/06/2012 - 18:32 - Signaler un abus Merci pour ce rappel!!!!!!!

    Merci pour ce rappel!!!!!!! C'est vrai que 70 ans de falsification de l'histoire due essentiellement aux communistes qui ont réécrit l'histoire à leur avantage, ça laisse des traces. Fonky c'est autour de vous qu'on devrait faire le cordon sanitaire !!!!!

  • Par Hubert Bonisseur de la Bath - 27/06/2012 - 18:45 - Signaler un abus Les connaissances de certains

    Les connaissances de certains se limitant à ce que disent les médias je suis allé jusqu'à me créer un compte afin de répondre à l'ineptie consistant à dire que Marine le Pen est allée danser avec des Néo-nazis! Les médias ont dit tellement de conneries sur cet événement qu'il faut dire ce qui est vrai: Non les juifs n'étaient pas interdit à ce bal: Il se trouve que Kent Ekeroth (député suédois) et David Lazar (député autrichien FPO), tous deux d’origine juive, étaient présents à ce bal. Ces associations ont aussi eu parmis leur membres parmis les Theodor Herzl, Heinrich Heine et même Karl Marx un certain colonel Von Schtoffenberg qui n'est autre que l'officier allemand ayant inspiré le film Walkirie pour son attentat contre Hitler! Pour des néo nazi il y a mieux! http://uniondesfrancaisjuifs.fr/sos-racisme-et-luejf-le-bal-des-menteurs/ Ce lien de l'Union de Juif Francais est d'ailleur très interessant à ce sujet! Arretez donc vos mensonges qui, je l'espère ne sont en faite que de l'ignorance! En vous souhaitant une bonne soirée! Cordialement

  • Par cbrunet - 27/06/2012 - 19:01 - Signaler un abus collabos!

    Aujourd'hui Solère,hier Bachelot et NKM ( vieille famille politicienne) ,qui nous tirera demain dans le dos ? La reconstruction de la droite ne pourrra pas ce faire avec des avatars pareil ! Merci Mr Courtois, votre intervention me rappele un certain " Livre noir du communisme" à offrir d'urgence aux crétins de droite .

  • Par Marc.b - 27/06/2012 - 19:03 - Signaler un abus la cagoule

    De Gaulle le dira lui-même "Je n'ai trouvé à Londres que la cagoule et la synagogue" l'historien Simon Epstein à d'ailleurs écrit plusieurs livres comme "Un paradoxe français : Antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la Résistance" et "les dreyfusards sous l'occupation " où il explique que beaucoup de pacifistes et d'antiracistes avant guerre sont devenus collaborateurs tandis que les gens d’extrême-droite anti dreyfusard sont entrés dans la résistance des le début de la guerre.

  • Par ciceron - 27/06/2012 - 19:13 - Signaler un abus Juste un mot

    Merci Mr Courtois pour ces rappels historiques et mille mercis pour votre collaboration à l'écriture du "Livre noir du communisme". Le mythe du communisme est tombé dans tous les pays à part Cuba, Corée du nord, Laos, France.... Luttons encore et toujours contre les totalitarismes et le terrorisme intellectuel. Que les pseudo-inltellos ne croient pas qu'ils échapperons aux poubelles de l'histoire. je suis un anti-communiste primaire et fier de l'être !

  • Par Fonky - 27/06/2012 - 19:16 - Signaler un abus Valse avec les néo-nazis

    A l'occasion du traditionnel cérémonial d'ouverture, des figures de proue du négationnisme sont ostensiblement applaudies, comme John Gudenus, un ancien membre du FPÖ dont le fils doit porter les couleurs du parti aux prochaines élections municipales à Vienne. L'Autriche a déployé un dispositif policier particulièrement important autour de la Hofburg, le palais des Habsbourg, au coeur de la Vienne impériale, où a lieu la soirée mondaine. Il donne sur la Heldenplatz, la place des Héros. Là où, en 1938, Adolph Hitler prononça l'Anschluss, l'annexion de l'Autriche à l'Allemagne. Bientot les révisioniste de tous poil du F.Haine vont nous expliquer que jean-marie n'a jamais parlé du "détail de l'histoire" qu'il n'a jamais torturé en Algérie ou qu'il n'est pas raciste.

  • Par Fonky - 27/06/2012 - 19:16 - Signaler un abus Valse avec les néo-nazis

    A l'occasion du traditionnel cérémonial d'ouverture, des figures de proue du négationnisme sont ostensiblement applaudies, comme John Gudenus, un ancien membre du FPÖ dont le fils doit porter les couleurs du parti aux prochaines élections municipales à Vienne. L'Autriche a déployé un dispositif policier particulièrement important autour de la Hofburg, le palais des Habsbourg, au coeur de la Vienne impériale, où a lieu la soirée mondaine. Il donne sur la Heldenplatz, la place des Héros. Là où, en 1938, Adolph Hitler prononça l'Anschluss, l'annexion de l'Autriche à l'Allemagne. Bientot les révisioniste de tous poil du F.Haine vont nous expliquer que jean-marie n'a jamais parlé du "détail de l'histoire" qu'il n'a jamais torturé en Algérie ou qu'il n'est pas raciste.

  • Par Fonky - 27/06/2012 - 19:17 - Signaler un abus valse avec les néo-nazis

    La candidate du Front National a répondu à l'invitation du FPÖ, le parti de feu Jorg Haider, et de sa figure de proue, l’antisémite et néonazi Martin Graf, au bal annuel d’Olympia, cette société secrète interdite aux Juifs et aux femmes, et dont les membres sont chargés de véhiculer dans la société des idées néonazies, pangermanistes, antisémites et négationnistes. Jean Marie Le Pen, qui assistait au bal avec Bruno Gollnisch, et qui en a été l'invité d'honneur en 2008, a ainsi montré à sa fille Marine Le Pen l’exemple à suivre. Pis, comble du cynisme le plus abject : la date de ce bal annuel coïncidait cette année, sans que ses indignes participants n’aient rien trouvé à redire, avec le jour du 67e anniversaire de la libération du camp de concentration d’Auschwitz, où, rappelons-le, furent exterminés pas moins de 6 millions de Juifs. Cette réunion était organisé par Martin Graf est un idéologue, le chef de file de l'aile la plus dure de l'extrême-droite autrichienne.

  • Par laurentso - 27/06/2012 - 19:19 - Signaler un abus Quoi ?

    "...mais l’extrême gauche communiste a été largement absente du combat contre l’Allemagne nazie entre septembre 1939 et juin 1941." Cela veut dire qu'entre septembre 1939 et juin 1940, les communistes ont déserté ? Ridicule d'écrire cela. D'autre part, beaucoup de communistes sont entrés très tôt dans la résistance (à commencer par un certain Guy Môquet) sans attendre les ordres de Moscou. Le pacte Germano-sociétique, les communistes n'en n'avaient rien à foutre, au fond. Cela étant, simplifier à l'extrême comme l'a fait ce député UMP est absurde, il y a eu assez tôt des Résistants venus d'horizons politiques divers.

  • Par Hubert Bonisseur de la Bath - 27/06/2012 - 19:26 - Signaler un abus entre 1939 et 1941 parceque à

    entre 1939 et 1941 parceque à ce moment l'Allemagne nazi et la Russie communiste sont alliés! Et en 1941 à lieu l'opération Barbarossa et les communistes sont traqués en France!

  • Par Hubert Bonisseur de la Bath - 27/06/2012 - 19:27 - Signaler un abus Les connaissances de certains

    Les connaissances de certains se limitant à ce que disent les médias je suis allé jusqu'à me créer un compte afin de répondre à l'ineptie consistant à dire que Marine le Pen est allée danser avec des Néo-nazis! Les médias ont dit tellement de conneries sur cet événement qu'il faut dire ce qui est vrai: Non les juifs n'étaient pas interdit à ce bal: Il se trouve que Kent Ekeroth (député suédois) et David Lazar (député autrichien FPO), tous deux d’origine juive, étaient présents à ce bal. Ces associations ont aussi eu parmis leur membres parmis les Theodor Herzl, Heinrich Heine et même Karl Marx un certain colonel Von Schtoffenberg qui n'est autre que l'officier allemand ayant inspiré le film Walkirie pour son attentat contre Hitler! Pour des néo nazi il y a mieux! http://uniondesfrancaisjuifs.fr/sos-racisme-et-luejf-le-bal-des-menteurs/ Ce lien de l'Union de Juif Francais est d'ailleur très interessant à ce sujet! Arretez donc vos mensonges qui, je l'espère ne sont en faite que de l'ignorance! En vous souhaitant une bonne soirée! Cordialement

  • Par protagoras - 27/06/2012 - 20:19 - Signaler un abus Un déni de vérité

    On ne devrait pas ignorer que la Maréchal Pétain a obtenu les pleins pouvoirs de la chambre du front populaire qui me semble-t-il était majoritairement de gauche. Que les plus fervents piliers de Vichy s'appelaient Déat, Doriot, etc.... sans compter tous les communistes qui ont flirté avec les autorités allemandes jusqu'à la rupture du pacte germano-soviétique ou ceux qui sont allés glorieusement se réfugier à Moscou. Sans oublier le flirt de Mitterrand avec Pétain. Si beaucoup de Français ignorent le passé, il y en a quelques-uns qui se souviennent de la réalité des faits et qui n'admettent pas l'impudence de certains points de vue. Quelqu'un, sur ce forum, a souligné à juste titre, que l'occultation systématique de l'histoire avait été une des conséquences de Mai 68. Remarquons au passage que la République française n'a toujours pas eu le courage de reconnaître le génocide commis en Vendée par les grands ancêtres républicains de nos socialistes d'aujourd'hui. Il est vrai que pour Robespierre, Barère et tous leurs complices, il fallait éradiquer ce qu'à l'époque on n'appelait pas encore l'extrême droite, mais presque;

  • Par Koba53 - 27/06/2012 - 21:58 - Signaler un abus Mr Courtois semble ignorer

    Mr Courtois semble ignorer que le France et l’Angleterre ont collaborer avec le régime nazie bien avant les soviétiques,notamment en signant le traité de Munich vivement critiquer par l'URSS qui iras jusqu’à proposée son aide militaire à la Tchécoslovaquie. Mr.Courtois semble ignorer que le pacte germano-soviétiques n'étais en rien une alliance mais un traité de non agression aujourd'hui considérer comme "la clé de la victoire antifasciste". Mr.Courtois semble ignorer que 80% a 90% des résistants étais communistes. Mr.Courtois semble ignorer que le général de Gaulle se trouvais à l'étranger comme M.Thorez après la défaite. De grâce, Monsieur le "spécialiste", faites preuve d’un peu plus de culture historique.

  • Par vangog - 27/06/2012 - 22:37 - Signaler un abus Le plus triste est l'enfumage des médias et enseignants

    Français qui peuvent faire penser à un député UMP, quasiment l'inverse de ce qui est arrivé pendant la seconde guerre mondiale! La propagande gauchiste française aurait-elle hérité des méthodes des anciennes dictatures socialistes du bloc de l'Est?...

  • Par LudoBan - 27/06/2012 - 22:41 - Signaler un abus @Koba53

    "La clé de la victoire antifasciste" ? Demandez donc l'avis des Polonais massacrés à Katyn par le NKVD en 39. Demandez encore l'avis aux Polonais de l'Armia Krajowa, abandonnés par l'Armée Rouge aux portes de Varsovie dans un soulèvement héroïque en 44. Demandez aux Baltes, Estoniens, Lituaniens et Lettons ce qu'ils pensèrent de l'annexion de leurs pays en 39 . Demandez aux Finlandais en quoi la guerre d'Hiver 39-40 a servi la victoire antifasciste. Demandez aux Roumains pourquoi l'annexion de la Bessarabie en 1940 par l'URSS était vitale. De grâce...N'essayez pas de travestir le sacrifice du peuple russe derrière les bas intérêts soviéto-communistes. Quant à vos 80- 90 % de résistants communistes... Même en URSS la majorité des partisans n'étaient pas des communistes encartés au PCUS, mais des soldats russes révoltés par l'invasion brutale de leur pays.

  • Par detounens - 27/06/2012 - 22:48 - Signaler un abus koba53

    Nous parlons de la première résistance, pas de ceux qui sentant le vent souffler, sont venus raccorder leur violon.

  • Par Grwfsywash - 27/06/2012 - 23:49 - Signaler un abus @ Fonky - 27/06/2012 - 18:09

    Vous aimez clairement balayer chez les autres, au risque de finir par ne plus savoir ou vous habitez...

  • Par Mayeul de Cluny - 27/06/2012 - 23:51 - Signaler un abus N'oublions pas non plus que

    N'oublions pas non plus que la plupart des évêques ont eux aussi désapprouvé la politique de collaboration, Mgr Saliège notamment, et la déportation des Juifs. Le catholicisme social a lui aussi fourni de brillants résistants, comme François Mauriac.

  • Par protagoras - 27/06/2012 - 23:51 - Signaler un abus Que de mensonges

    Koba53, Fonky et laurentso nous assènent des mensonges dignes du temps des réquisitoires de Vichinsky. @laurentso : oui, des communistes ont déserté entre septembre 1939 et 1941. Certains comme Thorez éta

  • Par protagoras - 27/06/2012 - 23:51 - Signaler un abus Que de mensonges

    Koba53, Fonky et laurentso nous assènent des mensonges dignes du temps des réquisitoires de Vichinsky. @laurentso : oui, des communistes ont déserté entre septembre 1939 et 1941. Certains comme Thorez éta

  • Par Grwfsywash - 27/06/2012 - 23:52 - Signaler un abus @ Koba53 - 27/06/2012 - 21:58

    "... que 80% a 90% des résistants étais communistes." Auriez-vous la bonté de nous préciser si cette statistique est calculée avant ou après les purges perpétrées par les communistes qui ont suivi la libération?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Stéphane Courtois

Stéphane Courtois est un historien et universitaire.

Il est directeur de recherche au CNRS (Université de Paris X), professeur à l'Institut Catholique d'Études Supérieures (ICES) de La Roche-sur-Yon, spécialiste de l'histoire des mouvances et des régimes communistes.

On lui doit notamment Le bolchevisme à la française (Fayard - 2010).

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€