Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 25 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les Asiatiques de France cibles d'une délinquance et d'une violence spécifiques

Alors qu’il participait au défilé du Nouvel An chinois, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a déclaré ce dimanche vouloir assurer "la protection au quotidien" de la communauté asiatique, trop souvent victime d’agressions. En France, la population asiatique est estimée à un million de personnes, principalement à Paris et en Ile-de-France.

Alerte

Publié le
Les Asiatiques de France cibles d'une délinquance et d'une violence spécifiques

Atlantico. Alors qu’il participait au défilé du Nouvel An chinois, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a déclaré ce dimanche vouloir assurer "la protection au quotidien" de la communauté asiatique, trop souvent victime d’agressions. En France, la population asiatique est estimée à un million de personnes, principalement à Paris et en Ile-de-France. Quelles sont les menaces spécifiques qui pèsent sur cette population ? 

Richard Beraha : La population chinoise, ou d’origine chinoise, de France éprouve un sentiment d’insécurité dans sa vie quotidienne, comme une partie des populations fragilisées de toutes origines.

Ce sentiment s’appuie habituellement sur des expériences émotionnellement éprouvantes, voire traumatisantes, partagées par la quasi-totalité de la population, quelles que soient leurs origines sociales, leur niveau d’acculturation et de socialisation dans la société française.

De plus, ces populations ne semblent pas trouver le secours attendu auprès des forces de police. Un quart des répondants signale avoir vécu, sans toujours en fournir le détail, une agression verbale ou physique de la part d’un policier ou d’un fonctionnaire. Le manque de confiance envers la police s’explique aussi, comme nous l’avons indiqué dans une précédente enquête[Note de bas de page] par la vision de la police française qu’ont les jeunes Chinois, par de fréquents contrôles d’identité dans le cadre des politiques migratoires, des arrestations et des placements en centre de rétention. L’immense majorité des Chinois de France était concernée par ce point, pour au moins un membre de leur famille ou de leurs proches. 

En juin 2009, l’ex-association "Hui Ji" a réalisé une enquête "Agressions subies en France par les populations d’origine chinoise", diffusée sur le site communautaire chinois huarenjie réalisée par Liang Ping Ping, étudiante chinoise dans une grande école et volontaire à l’époque. Le rapport avait alors été adressé aux autorités compétentes : la direction générale de la Police, la Préfecture de Paris, la mairie de Paris, centrale et d’arrondissement. Un an plus tard, rien n’avait été fait. S’en est suivi la grande manifestation de juin 2010 à Belleville, regroupant quelques 10 000 personnes et suivie d’incidents. 

Bien que cet échantillonnage ne soit pas représentatif, il reflète la réalité d’une dizaine d’années d’observations dans un cadre associatif. De là, quels ont été les constats ?

En moyenne, les sondés ont été victimes d’un peu moins de deux agressions depuis leur arrivée sur le territoire français. Plus de la moitié d’entre eux ont subi des agressions verbales ainsi qu’un vol, que ce soit en pleine rue ou dans un lieu public. On a également constaté que 39% des personnes d’origine chinoise ont été agressées physiquement, agression résultant souvent d’un vol, singulièrement de téléphone portable. 39% ont été cambriolées et 19% agressées à leur domicile.

Les agressions à connotation sexuelle touchent essentiellement les femmes, pour 7% de l’échantillon total. 26% déclarent avoir subi des violences verbales ou physiques de la part d’un représentant de l’autorité publique (policiers, agents d’accueil…). Cette insécurité est concentrée dans leurs quartiers d’habitation et de travail situé à Paris (particulièrement dans le Nord-Est et dans le 93), mais aussi dans une moindre mesure dans toute l’Ile-de-France. Sur ce territoire, où leur implantation date d’une vingtaine d’années, plusieurs vagues de migration se côtoient, puis se succèdent et la délinquance, entres autres liée à la drogue, prospère. Il est à signaler que les asiatiques ont une forte motivation à quitter ces quartiers, une fois l’échelle sociale gravie, notamment en devenant chefs d’entreprise. La sécurité est la raison la plus souvent évoquée pour expliquer leur départ.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par 20dicte - 19/02/2013 - 09:12 - Signaler un abus une population immigrée qui

    une population immigrée qui travaille et respectant l'ordre public ça dénote, surtout cela donne une valeur de comparaison au regard de ce qu une autre communauté, présenté comme une richesse pour le pays, ne veut pas faire si ce n est qu'être ... "les qualifs'" ne manquent pas

  • Par laurentso - 19/02/2013 - 10:01 - Signaler un abus Un peu facile

    de rejeter la faute sur "les journalistes" ! Curieuse idée tout de même. L'ultra communautarisme des populations asiatiques n'est pas une légende. Habitant non loin de Belleville, je suis stupéfait de constater qu'il n'y a quasiment aucun asiatique dans les fêtes ou manifestations de quartier ! On sait également que les petits entrepreneurs chinois font venir leurs cousins, les membres de leurs villages, pour travailler. Et si les commerçants de Belleville cessaient de tout faire payer en liquide et de transporter des sommes folles sur eux, ils seraient moins agressés. Beaucoup de communes du Grand Paris en ont fait les frais. En revanche, il est vrai que les jeunes enfants parlent un français impeccable et sont très attachés à la France. Hors de question de généraliser, bien sûr, mais faudrait pas tomber d'un cliché à un autre.

  • Par laïcité - 19/02/2013 - 10:16 - Signaler un abus il faudrait avoir le courage de dire

    de quelle origine sont les délinquants qui agressent la communauté asiatique!...Pour avoir discuté souvent avec des commerçants de Belleville, ceux ci m'ont toujours dit que les délinquants qui les agressaient étaient presque exclusivement issus de l'immigration africaine et surtout maghrébine!...Mais ça c'est une vérité qu'il est tabou de dire sous peine de se faire traiter de raciste, sous peine d'être accusé de STIGMATISER (le fameux mot à la mode ! ) certaines catégories de populations !....Moi, comme beaucoup, je constate que les populations issues de l'immigration asiatique sont très peu impliquées dans les actes de délinquance, n'en déplaise à tous les bobos pseudo bien pensants de la politique, du journalisme et du show-biz !

  • Par GOGO - 19/02/2013 - 11:21 - Signaler un abus Exercice ce langue de bois

    ....sauf les policiers (un comble) on n'arrive pas à savoir pourquoi et qui agresse la communauté asiatique . Heureusement les commentaires y veilleront . C'est ça la France !

  • Par ISABLEUE - 19/02/2013 - 11:25 - Signaler un abus Les asiatiques disent eux mêmes qu'ils sont agressés

    par des africains et arabes". Suite à leurs manifestations. Leurs enfants sont admirablement intégrés, parlent trés bien le français. ce qui n'est pas le cas des autres..... qui sont là depuis longtemps. Cherchez l'erreur !! Selon laurent le sot, c'est de faute, ils se baladent avec du liquide.... on croit rêver....

  • Par SteakKnife - 19/02/2013 - 11:43 - Signaler un abus Encore une fois

    Il y a des communautarismes qui dérangent moins que d'autres.

  • Par drzwi - 19/02/2013 - 12:10 - Signaler un abus .

    Article très politiquement correct qui laisse entendre que les Chinois sont victimes d'un peu tous le monde. Ceux qui les agressent sont les mêmes qui font fuir les Juifs de banlieues.

  • Par pemmore - 19/02/2013 - 12:19 - Signaler un abus Une population peut être trop discrète,

    donc naturellement victime de violences, assez rarement de la part de Français d'origine, mais c'est sur de ceux pour qui la loi se fait de force et les populations d'autres origines ou la violence est un mode de vie. Il faut préciser quand même que les asiatiques qui vivent comme nous dans les petites villes ou villages semblent bien s'intégrer et ne sont pas plus victimes que nous d'agressions. Il n'y a pas d'obligation de vivre dans un coin ou on risque sa vie et ses biens à chaque instant et du boulot pour les bosseurs il y a de quoi faire.

  • Par kettle - 19/02/2013 - 13:02 - Signaler un abus @drzwi - "Article très

    @drzwi - "Article très politiquement correct qui laisse entendre que les Chinois sont victimes d'un peu tous le monde. Ceux qui les agressent sont les mêmes qui font fuir les Juifs de banlieues." --- Les maghrebins ? ;)

  • Par icare73 - 19/02/2013 - 13:26 - Signaler un abus milice

    Messieurs les asiatiques voici une solution: cree un milice et defendez vous. ne comptez pas sur nous dirigeants et journalistes pour être de vos côtés....ils sont du côté de Nos ennemis....vous savez,...toujours les mêmes

  • Par sheldon - 19/02/2013 - 16:21 - Signaler un abus Ils travaillent, ils n'imposent pas leurs dogmes : un rêve !

    - Oui un rêve pour nous, les Français qui les accueillons, mais, - à matraquer pour tous ceux qui viennent pour occuper la France !

  • Par westie51 - 19/02/2013 - 16:57 - Signaler un abus intégration réussie

    je pense que cette communauté arrivera à régler elle-même les problèmes ; ce sont des personnes courageuses, respectueuses, elles ne viennent jamais quémander, pleurer, imposer.... ; bref, tout l'inverse de la population d'Afrique du nord et Afrique noire. Ils bossent, ils se fondent dans la société.... quelle belle preuve d'intégration ! Le Valseur ferait-il du racolage en vue de 2014 ? Quant à la communauté française, vous savez, tous ces Français honnêtes qui doivent tout supporter et s'écraser au risque de se faire insulter... que comptez-vous faire pour eux ?

  • Par Glop Glop - 19/02/2013 - 18:00 - Signaler un abus @ SteakKnife - 19/02/2013 - 11:43

    "Encore une fois Il y a des communautarismes qui dérangent moins que d'autres." - CERTES, parce qu'il existe surtout UNE communauté intégrable nul part et dont de moins en moins de citoyens ne veut. Parlons peu parlons bien, il s'agit bien entendu de la communauté plié cinq fois par jour pour l'exercice, principalement nourrie à la semoule et au mouton. Auucne culture ni religion dans le monde n'a pour voie et philosophie de nuire à la vie de l'autre parce que d'ailleurs ou ne priant pas pour un barbu hirsute incompatible avec la civilisation. Le nazisme et même le communisme à côté de ce qu'est véritablement le dessein de l'islam sont des odes à l'amour. En tout cas, les deux n'ont pas assassiné l'alphabétisation, l'ingénierie... ce qui permet à la caste délinquante principalement issue de cette "culture d'Amour et de Paix" de rouler dans des berlines berlinoises. Toutes les civislisations qui ont été atteinte de cette gangrène sont devenues des civilisations perdues et sans avenir. Exemple? L'Egypte, l'Afrique du Nord et tant d'autres. Winston Churchill avait fort bien écrit que le fléau du futur serait l'islam, et on ne peut que le constater au quotidien.

  • Par carredas - 19/02/2013 - 18:14 - Signaler un abus @laurentso

    - "Et si les commerçants de Belleville cessaient de tout faire payer en liquide et de transporter des sommes folles sur eux, ils seraient moins agressés." Donc, s'ils sont agressés c'est de leur faute, c'est parce que leurs agresseurs ( de quelle origine ? ) sont horriblement tentés par l'argent que ces commerçants osent gagner et transporter sur eux...? " On sait également que les petits entrepreneurs chinois font venir leurs cousins, les membres de leurs villages, pour travailler." Parce que selon vous cette tendance à faire venir la famille ne concerne que la communauté asiatique...? C'est tellement confortable la discrimination sélective !

  • Par laurentso - 19/02/2013 - 18:34 - Signaler un abus @carredas

    Je me suis exprimé un peu vite. Oui, il est connu qu'à BELLEVILLE, des asiatiques -la plupart du temps sans papiers- se promènent avec d'importantes sommes en liquides. Sans parler des proxénètes qui vivent au crochet des nombreuses chinoises fraichement débarquées et placées sur le trottoir par des compatriotes peu scrupuleux (de ça, l'auteur de l'article oublie d'en parler, soit dit en passant). Ce fait entraine des agressions sur nombreux chinois, lesquels ne se promènent pas tous avec de gros billets, bien sûr. Ils sont victimes de la réputation des gens du quartier. D'autre part, le coup des petits patrons chinois qui appellent leur famille, oui, c'est très connu. Allez en parler aux maires des petites communes de la région parisienne. Je n'en tire aucune conclusions générales.

  • Par kettle - 20/02/2013 - 06:57 - Signaler un abus Les Blancs victimes du

    Les Blancs victimes du racisme. . "White people are suffering from an unspoken racism in Britain, according to the mother of murdered black teenager Stephen Lawrence." . http://www.dailymail.co.uk/news/article-2281445/Racism-hurting-whites-says-Doreen-Stephen-Lawrences-mother-warns-equality-going-backwards.html

  • Par kettle - 20/02/2013 - 07:00 - Signaler un abus @laurentso "" On sait

    @laurentso "" On sait également que les petits entrepreneurs chinois font venir leurs cousins, les membres de leurs villages, pour travailler." . @carredas "Parce que selon vous cette tendance à faire venir la famille ne concerne que la communauté asiatique...?" --- Pour travailler, oui...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Richard Beraha

Richard Beraha est l'auteur de La Chine à Paris (Robert Laffont 2012). Il anime le site lachineaparis.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€