Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Arno Klarsfeld "Quand Manuel Valls m'expliquait - en me virant - qu'il n'y a pas de différence de fond entre la gauche et la droite en matière d'immigration"

Arno Klarsfeld revient sur son éviction en janvier dernier de la présidence de l'Office français de l'immigration et de l'intégration.

La porte

Publié le

Le feu crépite dans la cheminée du bureau du ministre de l’intérieur place Bauveau. Ce feu crépitait sous Sarkozy, sous Guéant et il crépite encore sous Valls. Il devait crépiter aussi quand ce lieu était le ministère de l’Algérie et des Colonies. L’hôte des lieux qu’il soit de centre droit de centre gauche, ministre du II Empire ou d’un président du conseil voit sans doute dans ce feu comme un symbole du pouvoir qu’il montre avec un peu de vanité aux personnes invités ou convoqués.. L’homme de cro-magnon devait trouver un égal plaisir à faire contempler son feu dans la caverne.

-  Le Ministre va vous recevoir, me dit l’huissier.

Valls  se tient droit, son menton attiré vers le plafond comme par un fil invisible. Je l’ai déjà vu il y a quelques mois lorsqu’il est venu visiter l’Ofii rue de la Roquette. Il serait sympathique si ce n’était son air pompeux. Sa biographie indique ancien élève de Paris 1 (comprenne celui qui peut), un parcours d’apparatchik, son esprit opportuniste comprend cependant que la société française n’a guère changé depuis Balzac : morgue et sérieux suscitent aussitôt dans les milieux parisiens « autorisés » sympathie et empathie.

Il m’a « convoqué » pour me virer c’est certain. Il aurait pu s’épargner la peine de le faire personnellement. C’est une forme de courtoisie administrative française bien ridicule à mon goût. Douze heure trente : l’heure est cependant décente. Moins pénible que pour le préfet de Paris convoqué à 7 heures du matin. Un préfet proche de Sarkozy c’est vrai mais intègre, compétent, efficace et méritant. Un préfet qui faisait l’unanimité et à qui il ne restait qu’un an avant la retraite. Un soufflet  inutile.

-  Vous avez raison, me dit Valls après quelques minutes de conversation, ll n’y a pas de différence de fond entre la gauche et la droite en matière d’immigration. Et d’ailleurs je n’ai pas l’intention d’opérer une rupture en matière d’immigration. Tout est dans le ton. Ce n’est pas un sujet qui doit être central pour les français. ils ne doivent pas y penser, surtout ne pas y penser...

Suit un moment de silence.

Il prend un peu de respiration

-  Mais voila nous opérons des changements nous avons change le secrétaire général de l’immigration, nous avons nomme un nouveau directeur de l'ofii donc il serait normal...

-  C’est quand même paradoxal puisque vous faites aujourd'hui ce que je disais hier et contre lequel vous vous indigniez alors avec tant de grandeur d’âme.

Je lui rappelle que lui et ses amis accusaient Sarkozy de contribuer à écrire une page de honte dans le livre de l’histoire de France en démantelant les campements illégaux roms et qu’aujourd’hui c’est lui qui donne les ordres d’évacuation aux préfets.Je lui rappelle cependant que j’ai été à l’origine de l’abrogation de la double peine alors qu’il travaillait pour un gouvernement socialiste qui était contre, que j’ai été a l’origine de la circulaire permettant aux parents d’enfants scolarisés ayant toutes leurs attaches en France d’être régularises, que mon engagement contre l’extrême droite n’a pas été seulement en paroles comme lui mais en actes Je lui rappelle aussi qu’en 1993, mes parents, un groupe de fils et filles des déportés juifs de France, quelques jeunes juifs et moi-même avions manifesté à Rostock, où des foyers Roms avaient été brûlés par l’extrême droite. Le gouvernement allemand voulait  alors expulser vers l’ex-Yougoslavie, alors en guerre, plusieurs milliers de Roms et Cintis où ils couraient le risque d’être massacrés par les milices armées locales. Cela m’avait valu quelques jours de prison.

 

Il écoute sans entendre véritablement, il est habitué. Difficile de titiller un homme politique, il est comme un crocodile, il a le cuir épais. D’ailleurs ce qui est important ce n’est pas ce que j’ai fait ou pas fait, ce qui est important c’est ce que je symbolise : proche de Sarkozy, pro-américian, volontaire dans la police des frontières en Israël… c’est un chiffon rouge vif pour toutes les associations d’extrême gauche et qui ne pardonneraient pas à Valls de ne pas changer les hommes les plus haïssables pour eux si déjà il ne change pas de politique. De son point de vue  je dois tout de même admettre qu’il est dans le vrai.

L‘entretien est clos. Il me raccompagne à la porte et me dit

-  Vous remarquez je ne vous demande pas de démissionner. Mais il y a des choses qui ne doivent pas être dites… Notamment sur les Roms…Trop de franchise en politique, ce n’est pas une qualité…Au revoir M. le Président de l’Ofii

-  Au revoir M. le Ministre

On est toujours très poli en France, surtout dans la haute administration. C’est loin d’être une preuve de gentillesse. L’ important en France est d’accéder au pouvoir. Personne ne se soucie des promesses et des déclarations précédentes.

Valls ne veut pas,  dit-il, dormir dans le même lit que Guéant mais cela ne le dérange pas d’appliquer la même politique assis au même bureau. Il est tout de même paradoxal de donner Le Cid comme modèle aux écoliers pour placer Tartuffe au ministère de l’intérieur.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 19/03/2013 - 09:57 - Signaler un abus ministre du II Empire

    Maintenant on a le III en pire !

  • Par kettle - 19/03/2013 - 09:59 - Signaler un abus "Tout est dans le ton"

    "Ce n’est pas un sujet qui doit être central pour les français. ils ne doivent pas y penser, surtout ne pas y penser..." --- D'ailleur tout les sondages commandé par les gouvernements le disent: L'immigration n'interesse pas les francais.

  • Par la saucisse intello - 19/03/2013 - 10:27 - Signaler un abus Il a raison, le bavard.....

    P.S et U.M.Pont la même plitoque migratoire. Elle tient en deux mots : "venez nombreux(ses)" !

  • Par Roxy - 19/03/2013 - 10:37 - Signaler un abus fini les patins a roulette

    Il suffit de mentionner Israel en passant, et hop le tour est joué. Le compte de Valls est réglé .

  • Par FIGAROCB - 19/03/2013 - 11:19 - Signaler un abus Ministre du II ème empire ?

    Dommage que nous ne soyons pas sous le IIIème empire ! Le laxisme n'existerait pas tout au moins an matière d'immigration, de respect des institutions, et des lois !

  • Par ISABLEUE - 19/03/2013 - 11:27 - Signaler un abus Les Français ne doivent pas penser.....

    C'est vrai que ce valls est pompeux.. et bête.. : il pense vraiment que les français ne pensent pas;.. Déjà aux municipales en 2014 , il va se rendre compte que les français pensent...

  • Par mai2012 - 19/03/2013 - 11:45 - Signaler un abus Bravo M. Klarsfeld

    Vous avez bien résumé selon moi l'hypocrisie de cette gauche sectaire et j'ai toujours pensé que Valls en était un des modèles à ne pas retenir. Il fait la même politique que la droite mais en la planquant avec des mots. Valls est bien un socialiste et pompeux qui plus est comme vous le dîtes si bien. Bravo.

  • Par Robert41 - 19/03/2013 - 12:23 - Signaler un abus L'incompétence et l'emprise du particularisme.

    Jeu du Pouvoir, où les hypocrites se tiennent par « la barbichette » Aujourd’hui ou demain, ils seront tous virés et les problèmes toujours pas réglés. Voilà le résultat que l’on constate depuis plusieurs décennies et qui s’appelle : l’incompétence. Monsieur Klarsfeld, a bien de la chance d’être écouté, dans la défense de ses idées où il revendique l’origine de certaines lois. Ce n’est pas le cas pour une forte majorité de français, qui n’ont aucune chance d’être représenté et écouté dans leurs revendications sociétales. Deux poids, deux mesures, dans cette République bananière où ceux sont toujours les mêmes qui sont consultés : BHL, Kouchner, Klarsfeld, Bergé, bref, un particularisme non démocratique, qui s’impose auprès du pouvoir, pour distiller leurs avis. Ils en ont de la chance ! - Quand on sait que la guerre de Lybie déclenchée par Sarkozy est à l’origine du cornac BHL, on s’étonne d’une telle emprise sur un pouvoir normalement démocratique.

  • Par kettle - 19/03/2013 - 13:04 - Signaler un abus "il n'y a pas de différence"

    C'est toujours "Operation Portes Ouvertes" !

  • Par Jacquet - 19/03/2013 - 13:59 - Signaler un abus Un peu de discrétion monsieur Klarsfeld junior

    Même s'il a raison sur le fond , monsieur Klarsfeld junior , devrait rester discret , lui qui a obtenu ses différents poste surtout 'étant le fils de ou l'ex de .

  • Par casanova - 19/03/2013 - 14:01 - Signaler un abus Viré à midi trente

    j'espère que ça ne vous a pas coupé l'appétit. lol. Toutefois, tout le respect que je vous dois, je n'ai pas plus d'estime (politiquement j'entends)pour vous que pour Musclor.

  • Par CN13 - 19/03/2013 - 15:13 - Signaler un abus à robert41 :

    Je vous signale que la guerre en Lybie "déclenchée" par le Président Sarkozy, a été déclenchée après concertation et avec l'appui aérien de l'Onu, les aides des Britanniques et porte-avion USA = ZERO mort. Alors qu'au Mali, Hollande l'a déclenché sans l'aide de personne = en un mois : 5 soldats français tués. C'était bien la peine d'annoncer que nos troupes françaises se retirent d'Afghanistan plus tôt pour les renvoyer mourrir au Mali.

  • Par CN13 - 19/03/2013 - 15:18 - Signaler un abus à kettle :

    Voilà donc une vérité qui sort de la bouche d'un socialiste : surtout que les "français" ne doivent pas penser. En sous-titre, ce sont des veaux. On va finir par le savoir, surtout pour les municipales et législatives, avec pour mot d'ordre : Chers Veaux, chassez le PS à tout prix, ils vous prennent pour des cons.

  • Par lorrain - 19/03/2013 - 18:40 - Signaler un abus aucune différence

    la même chanson de Dalida parole , parole , parole, rien que des mots encore des mots toujours des mots. et derrière, des baudruches gonflées à l' hélium, qui vont dans le sens du vent et disparaissent à la première tempète

  • Par zebulon54 - 19/03/2013 - 20:06 - Signaler un abus M. Valls

    Un être appartenant à la basse cour de Sa Fourberie 1er mais dont l'égo ne peut se limiter aux murs de son ministère.

  • Par VeLiVoS - 19/03/2013 - 21:59 - Signaler un abus Arno Klarsfeld

    "Quand Manuel Valls m'expliquait - en me virant - qu'il n'y a pas de différence de fond entre la gauche et la droite en matière d'immigration"   ————————   Je vais pas dire que ce propos est honnête de votre part, Monsieur Klarsfeld, car il est dit sans doute en toute innocence, mais nous savions déjà, pour beaucoup d'entre nous ici, que gauche/droite, c'est blanc bonnet et bonnet rose, la seule différence finalement étant peut-être dans la politique au Moyen-Orient … et encore, politique qui vous turlupine tant.   Signé car il semble que cela soit une caution, un gage de politiquement et judicieusement correct, signé donc, & même si je ne suis pour rien dans l'acte de mon ancêtre, d'un petit-fils de résistant … maurrassien … mort à Neuengamme.

  • Par vangog - 19/03/2013 - 23:11 - Signaler un abus Cinq ans pour détricoter la politique de Sarko et dégommer ses

    soutiens! Ensuite seulement, les socialo-cocos agiront et Valls est chargé de "réfléchir à cette action"...

  • Par Decebal - 20/03/2013 - 00:49 - Signaler un abus On va pleurer

    ah ce type, A K fils de S K, dont une partie de l'idéologie digne héritière des AG de 68, a contribuer a briser ce pays pour que ces dingues puissent vivre et y obliger les autres, les rêves insensés. Et bien ils devraient êtres contents ils ont réussis, on ne peut dire que certains vols, profitent et haïssent le France. Tous ces fils, petits fils etc d'immigres qui Grace a ce pays ont réussis, piétinnent les valeurs qui les ont fait. Et non content les honnêtes gens doivent se laisser spolier et insulter et renier notre culture.

  • Par Robert41 - 20/03/2013 - 11:02 - Signaler un abus Réponse à CN13 page 1/2

    Oui, vous avez raison pour le protocole interventionniste onusien. Mais, sans être grand devin, on s’est très bien que les Etats-Unis font ce qu’ils veulent à l’ONU puisqu’ils y apportent la plus grosse contribution financière. D’ailleurs, l’IRAK en est un parfait exemple où en manipulant le renseignement, ils ont fait croire à un potentiel militaire faux, ce qui a justifié leur intervention. Pour la Lybie, Sarkozy a voulu joué son petit chef de guerre, sous l’emprise du sorcier BHL et en roquet des States qui ont avalisé son os à ronger. Ce qui est insupportable, c’est qu’il a invité le leader libyen, quelques mois avant son élimination, (peut être par précautions particulières dans sa finalité) et dans un casting fiévreux.

  • Par Robert41 - 20/03/2013 - 11:03 - Signaler un abus Réponse à CN13 page2/2

    La justification du SOS libyen comme prise de conscience, c’est du pipeau. A vrai dire, c’est pas les hommes trucidés mais le business qui l’intéresse. Le résultat de cette intervention en Lybie a armé les groupes mafieux djihadiste. L’intervention au Mali était urgente et nécessaire. Vous parlez de cinq morts depuis cette intervention, certes c’est toujours de trop mais c’est le métier des armes ou alors on ne s’engage pas personnellement, c’est un choix noble. Statistiquement, il y a eu plus de morts sur nos routes françaises pendant la même période. Devons-nous supprimer l’automobile ?

  • Par SteakKnife - 20/03/2013 - 11:55 - Signaler un abus Ha ha tu nous fais bien rigoler Arno

    Toi le grand défenseur des droits des opprimés, qui a fait la promo de l'invasion de l'Irak (j'espère que tu es fier de toi, beau succès) et qui t'es porté volontaire à 37 ans pour servir dans Tsahal et aller faire chier les autochtones au check-point. Toi qui n'as jamais rien foutu de valable de ta vie, à part bénéficier de l'aura de tes parents. Tu viens pleurnicher parce que tu as perdu ton boulot de planqué refilé par ton copain Sarkozy (maintenant qu'il est marié à ton ex-petite copine, il te devait au moins ça), mais au final, entre sa politique et celle de Valls, il faut vraiment chipoter pour voir une différence. Mais je me fais pas trop de souci pour toi, tu vas vite trouver du boulot par un de tes copains de l'oligarchie, qui savent toujours comment entretenir les parasites de ton genre. Sinon, au pire, tu rentreras chez papa maman, comme d'habitude hein.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Arno Klarsfeld

Arno Klarsfeld est avocat. Il a été entre septembre 2011 et janvier 2013 président du Conseil d'administration de l'Office français de l'immigration et de l'intégration.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€