Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 28 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Armes chimiques en Syrie : le spectre de la désinformation

Le régime de Bachar al-Assad a accepté que des inspecteurs de l'ONU se rendent dans la banlieue de Damas, sur le site de l'attaque chimique présumée de mercredi.

Prudence

Publié le - Mis à jour le 29 Août 2013
Armes chimiques en Syrie : le spectre de la désinformation

Le régime syrien a donné son accord aux inspecteurs de l'ONU pour enquêter "immédiatement" sur les allégations d'usage d'armes chimiques près de Damas.  Crédit Reuters

Mercredi dernier, l’utilisation d’armes chimiques aurait fait des centaines de morts près de Damas, selon l'opposition syrienne, qui a réussi, par la divulgation massive de cette information, à faire sortir de l’ambiguïté Barack Obama, qui était resté ces derniers mois bien plus prudent que la France et la Grande Bretagne sur ce sujet embarrassant, puisqu’une partie des rebelles syriens est liée à Al-Qaïda en Irak, qui combat les Etats-Unis depuis 2003. Washington a ainsi annoncé, samedi 24 août, un renfort militaire dans la région et le Secrétaire à la défense américain, Chuck Hagel, a déclaré que les forces américaines étaient prêtes à intervenir le cas échéant contre le régime syrien. Avant même d’avoir attendu les résultats de experts onusiens présents sur place, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius - qui défend depuis des mois la vision des Frères musulmans syriens et du Qatar concernant le soutien aux rebelles syriens - a rendu responsable le régime de Damas et a exclu toute autre hypothèse. 

A l’opposition, qui accuse le régime d’avoir bombardé à l’arme chimique des secteurs aux mains de la rébellion près de Damas, le régime syrien répond que l’armée loyaliste n'a jamais utilisé d'armes chimiques en Syrie sous quelque forme que ce soit, liquide ou gaz, renvoyant la responsabilité des massacres à une unité de terroristes islamistes encerclée dans un secteur de Jobar.

Il s'est dit prêt à travailler de concert avec l'ONU pour prouver l'utilisation d'armes chimiques par les rebelles. Pour Damas, l’accusation est insensée car l’armée syrienne, qui est en train de gagner la bataille contre les rebelles sur le terrain, n’a aucun intérêt à fournir un prétexte à une intervention de l’OTAN. Pour les rebelles comme pour l’armée, c’est donc toujours la faute de l’autre, aussi est-il pour l’heure impossible de savoir qui est le vrai responsable des massacres au gaz sarin. Mais ce qui est sûr, c’est que, parallèlement à cette guerre civile syrienne que l’Occident alimente en refusant les solutions russes de sortie de crise fondées sur le dialogue, nous assistons, comme au temps des interventions de l’OTAN et anglo-américaines contre les régimes pro-russes de Milosevic (ex-Yougoslavie-Serbie) et de Saddam Hussein (Irak), à une nouvelle guerre froide entre "Occidentaux" et Russes doublée d’une guerre psychologique à coups de slogans et d’images destinées à diaboliser chaque camp en présence.

Or, il y a nécessairement désinformation dès lors que les agences de presse qui ne peuvent pas se rendre en territoire syrien utilisent les images d’agences locales acquises au camp des rebelles, comme l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, dont les sources ne sont que des réseaux de blogueurs, ou encore l’agence officielle des rebelles, Shaam News. Ces images et vidéos sont postées sur les réseaux sociaux par qui ont tout intérêt - ce qui est de bonne guerre - à noircir le tableau du régime, à nier leurs propres erreurs, et à retourner à leur avantage toute atrocité quels qu’en soient les vrais auteurs. Et personne ne doit être dupe du fait que nombre de "cyber-combattants" des révolutions arabes ont été formés par des officines occidentales qui préparent depuis des décennies les opposants des dictatures ou régimes pro-russes dans le cadre d’un nouveau containment (cf les révolutions de couleurs en ex-Union soviétique). A Paris, par exemple, le groupe Smart (Syrian Media Action Revolution Team) a formé par Skype plus d'une centaine de "correspondants". Au début des révolutions arabes en Tunisie et en Egypte, on a ainsi retrouvé la marque de fabrique de la fondation Albert Eistein qui forme depuis des années des cyberactivistes avec les méthodes du grand théoricien des guerres d’images, Gene Sharp. Pour prendre de distance, nos officiels devraient donc tenir compte de la remarque de bon sens de Lama Fakih, responsable de Human Rights Watch (HRW) au Liban, qui estime qu’"on ne tire jamais de conclusions à partir de vidéos"…

Comme la bien montré Vladimir Volkoff, la "désinformation est un art et ne se réduit pas au mensonge", car elle désigne "la manipulation de l’opinion publique à des fins politiques avec une information, véridique ou mensongère, traitée par des moyens détournés". Ainsi, quand les médias occidentaux citent depuis plusieurs jours que "même l’'Iran a reconnu pour la première fois, par la voix de son président, Hassan Rohani, que des armes chimiques ont été utilisées en Syrie et a appelé la communauté internationale à les interdire", ils ne mentent pas factuellement, mais ils insinuent que la Syrie est presque désavouée par son allié, alors qu’en réalité, Téhéran, comme Moscou, dénoncent l’utilisation de gaz sarin non pas par le régime mais par les rebelles sunnites liés à Al-Qaïda.

Le fait de céder à l’émotion et de condamner Assad avant toute enquête, juste pour ne pas passer pour "complice passifs des méchants" et aller dans le sens des médias manichéens est une attitude irresponsable et contraire à toute déontologie diplomatique, explique Randa Kassis, présidente du "mouvement de la société pluraliste" (opposition laïque-pacifiste). "On ne peut pas savoir qui est l’auteur de ces attaques et même si il s’agit réellement d’une attaque à l’arme chimique, mais le régime n’y a aucun intérêt, puisqu’il est en train de gagner sur le terrain et que les enquêteurs internationaux de l’ONU mènent leurs enquêtes librement". Pour elle, "il ne faut ni céder à l’émotion ni se précipiter", car qui sait s’il ne s’agit pas d’un  prétexte des rebelles et de la communauté internationale pour justifier et précipiter une intervention militaire contre la Syrie ou la livraison d’armes anti-aériennes et sol-air aux rebelles ? Selon elle, il ne s’agit pas de "protéger" Assad, mais d’exiger des rebelles comme du régime que les enquêteurs onusiens puissent travailler objectivement. Pour elle, les appels des va-t'en-guerre en faveur d’une intervention armée contre Damas sont "irresponsables", car la Russie ne "laissera pas tomber le régime et les Nations Unies ne voteront pas une intervention, de sorte que si l’intervention a lieu sur volonté anglo-franco-américaine hors ONU, cela provoquera une crise avec la Russie (en plus de l’Iran, bien sûr), car Moscou ne peut lâcher son allié majeur en Méditerranée orientale et pourrait donc lui livrer les fameux S 300".

Israël restera-t-elle les bras croisés, alors qu’elle a toujours averti qu’elle ne laisserait jamais Damas acquérir ces armes, dangereuses pour l’Etat juif ? Quid aussi des réactions de la Turquie, de l’Iran, de l’Egypte et des pétromonarchies sunnites si le conflit régional dégénère dans toute la région, y compris du Golfe, vitale pour l’approvisionnement énergétique mondial ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gau - 26/08/2013 - 10:46 - Signaler un abus Les S-300 Dangereux?

    Ils me semblent que ce sont des missiles de défense, je ne vois pas en quoi cela pourrait être dangereux pour Israël s'ils se tiennent tranquilles à leur place.

  • Par carredas - 26/08/2013 - 10:49 - Signaler un abus Désinformation...?

    la "désinformation est un art et ne se réduit pas au mensonge", car elle désigne "la manipulation de l’opinion publique à des fins politiques avec une information, véridique ou mensongère, traitée par des moyens détournés". Et cela ne se limite pas à ce qui se passe en Syrie... il n'est qu'à lire la presse française ( avec dernièrement une superbe une du Parisien sur François Hollande " et s'il avait raison ? " ) et constater qu'une même "pensée unique" qu'elle soit sociologique, écologique ou politique circule dans les médias et nourrit aussi bien les fictions que les documentaires et les innombrables talk-show.

  • Par Gamelledebouse - 26/08/2013 - 11:02 - Signaler un abus Guerre de trente Ans

    La situation actuelle en Orient ressemble de manière frappante à la Guerre de Trente Ans , la première "guerre civile européenne" (1618-1648) . Les catholiques et protestants sont ici les sunnites et chiites , beaucoup de puissances extérieures tirent les ficelles et s'affrontent en coulisse sans prendre part à la guerre elles-mêmes et finissent par tirer les marrons du feu . C'est ce qu'avait fait la France à l'époque , avec intelligence . Elle en était devenue la première puissance d'Europe sans pratiquement tirer un coup de fusil . Aura-t-elle la même sagesse cette fois-ci ?

  • Par mich2pains - 26/08/2013 - 11:16 - Signaler un abus Mais que se passe-t-il vraiment en ...FRANCE ,

    Peu ou prou d'infos sur les GAZAGES généralisés , perpétrés par les sbires du VALSE sur tous ses opposants à son régime ! Quand des manifestations se déroulent ici , en FRANCE (contre le Mariage pour Tous , contre la corrida , contre tout ....) curieusement , les organes de propagandes gouvernementales qualifient les opposants à la G000che de ...terroristes ! Sauf , bien entendu , quand les manifestants sont ultra-violents , issus de " milieux défavorisés et de l'immigration " et qu'ils n'ont plus aucune limite dans leurs exactions . Dans ce cas seulement , la Propagande Officielle leur trouve systématiquement des circonstances atténuantes ...., "Peuchère , les pÔvres " ! Devra-t-on en arriver à solliciter l'intervention des Casques Bleus de l' ONU , ici même , en France , pour rétablir enfin l'ORDRE , ou voter pour MARINE ? Cette 2ème option semble beaucoup plus évidente .

  • Par elie de paris - 26/08/2013 - 12:14 - Signaler un abus rien de nouveau sous le sommeil

    Quelques semaines avant la guerre du golf, et même pendant, on avait assisté à une activité incessante de transports de l'Irak vers la Syrie. Et ces révélations avec leurs preuves avaient d'ailleurs expliqué l'absence de découverte d' armes de D.M..Israël est parfaitement au cou-rant ,et à même localisé leur emplacement, pour preuve la destruction de sites "sensibles". Absolument secrets(!!)...on dira que ces armes sont surveillées par Israël, mais à contrario d'armement nucléaire pas encore opérationnel, le chimique , de par ses propri-étés , ne se neutralise pas par un simple bombardement, dommages collatéraux à grande échelle obligent. Alors oui, les bras croisés, mais les yeux bien grand ouverts...

  • Par elie de paris - 26/08/2013 - 12:32 - Signaler un abus @ mich2 pain Calmez-vous,

    @ mich2 pain Calmez-vous, vous risquez une foulure au ventricule...Si le Bouton Rouge était sous votre doigt, vous l'auriez déjà pressé... On ne sait pas encore si des armes chimiques ont été utilisées, ni par qui, ni sur qui, ni dans quel but, mais les photos chimiques ont fait déjà beaucoup de victimes, et vous compris très certainement...ne serait-ce leur premier but ???

  • Par Le Lampiste - 26/08/2013 - 13:04 - Signaler un abus Vas-y Fafa, montre tes p'tis bras! et tes gros mensonges.

    Deux petites remarques : 1) Le fameux "Observatoire des Droits de l'Homme en Syrie" comprend officiellement DEUX personnes, un couple qui tient un magasin de vêtements à Oxford, sans aucun financement. Il diffuse des informations qu'il "recoupe" venant de réseaux secrets. infos bien entendu impossibles à vérifier, aucun journaliste ne se trouvant sur place. COMMENT PEUT-ON CROIRE QUE CES INFOS SONT FIABLES ? Il faut vraiment avoir un vide sidéral entre les oreilles quand on sait que les services US et le manipulateur-ONG Soros, spécialisé dans la déstabilisation des pays d'Europe de l'Est et d'Asie Centrale, sont derrière? Ces deux personnes étaient connues comme des opposants réfugiés en GB, bien avant cette guerre. 2) Le système S300 est effectivement une arme défensive anti-aérienne et anti-missile, en réseau sur camions, avec des radars de veille à longue portée, des radars de poursuite à cibles multiples et des lanceurs. Les fusées "Favorit" sont modulaires, jusqu'à 3 étages selon la distance d'interception. Le système peut détruire des centaines de cibles simultanées.. La destruction d'un chasseur turc montre que même sans le S300, c'est pas joué d'avance! Brave Fafa !

  • Par Vinas Veritas - 26/08/2013 - 13:09 - Signaler un abus Utilisation des Armes chhimiques

    Il apparait que des armes chimique ont provoqué un nombre de morts certain et de bléssés invalides à vie. Voilà pour un fait facile à prouver. Qui a utilisé ces armes ? plus difficile car le transport reste aisé et demande moins de moyens que'un transport d'e missiles ou projectiles de gros calibre en quantités. L'origine de ces armes : Arsenal militaire de l'armée syrienne ou importation clandestine issue d'autres pays (gouvernements) favorables à l'une ou l'autre des factions en conflit ouvert ? Mais ensuite, qui s'est retrouvé avec ces armes en main et les a activé pour mettre en émoi l'opinion internationale des gouvernants par le biais des citoyens indignées de tells actes ? La réponse, hélas, reste ancore une grande inconnue et personne ne doit aller trop vite pour lyncher l'un ou l'autre et se retrouver dans une situation de guerre encore plus ingérable qu'elle ne l'est actuellement.

  • Par Le Lampiste - 26/08/2013 - 13:19 - Signaler un abus @carredas : vous avez parfaitement raison

    La désinformation n'est pas la propagande, c'est nettement plus subtil. Le sujet a été clairement développé par Vladimir Volkoff dans ces ouvrages: - Petite Histoire de la désinformation - Désinformation: flagrant délit - Désinformations par l’image - La Désinformation vue de l’Est sans oublier son Manuel du politiquement correct et tant d'autres comme "le Montage", ou "le Complot", plus proche du sujet syrien, avec le rôle des prétendues ONG US, faux nez des "services"...

  • Par Equilibre - 26/08/2013 - 13:55 - Signaler un abus Merci pour cette piqure de rappel

    Cela fait du bien de lire des personnes qui n'ont pas posé leurs cerveaux au rayon propagande et caisse de résonance de la parole politique officielle propagandiste et certainement fausse d'ailleurs. Non que je sois un supporter d'Assad, mais les guerres pour des motifs faux avec tout plein d'arrières-pensées, de dollar et géostratégie derrière sur fond de moraline droitdelhommiste qui foutent plus le bordel qu'autre chose, il commence à y en avoir un peu marre.

  • Par cloette - 26/08/2013 - 13:58 - Signaler un abus gros comme un camion

    grosses ficelles ! c'est une manipulation !!!!!!!!!!

  • Par jeanluc809 - 26/08/2013 - 14:30 - Signaler un abus Memoire courte ou desinformation...de nos dirigeants !

    Qui se souvient de cette information en provenance de l'ONU le 31 Mai 2013 a 23:38 ? Titre: L'ONU préoccupée par l'interception du sarin à la frontière turco-syrienne (les incrédules peuvent verifier sur Google) L’ONU se dit préoccupée par les informations concernant l’interception des rebelles de l’opposition syrienne à la frontière de la Turquie équipés de bombonnes avec du gaz sarin. Cette information a été annoncée par le porte-parole adjoint de l’ONU Farhan Haq. Il a exprimé l'espoir que les autorités turques partageront l’information sur cet incident avec la commission d’enquête de l’ONU sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie. Cette commission, créée à la demande de Damas pour enquêter sur les cas d'utilisation par l'opposition des poisons à Alep, n’a toujours pas commencé son travail. Les pays occidentaux insistent sur les inspections sur tout le territoire de la Syrie. Damas y voit également une répétition du « scénario irakien ». Ce qui pourrait expliquer l'actuelle réserve de l'ONU. Il n'y a que notre spécialiste...en sang contaminé pour être certain de ce qu'il raconte.

  • Par pehm - 26/08/2013 - 18:15 - Signaler un abus Neutralité

    Il est urgent de quitter l'OTAN ! Nous nous impliquons dans des conflits qui ne sont pas les nôtres et où ne serions bien en peine de distinguer le bon camp du mauvais. La Syrie se trouve surtout être le champ de bataille entre grandes puissances (rang perdu par la France, qui, par dépit, se sent l'obligation de servir un maître). S'il n'est pas certain, le risque d'une riposte russe n'est pas à exclure, malgré les déclarations rassurantes du ministre des affaires étrangères russe. La Russie n'a qu'à jouer un peu avec le robinet du gazoduc pour plonger l'Europe dans une crise majeure. Sans compter les combattants islamistes qui risquent de nous revenir...

  • Par Léa - 26/08/2013 - 18:32 - Signaler un abus Une manipulation ratée

    Force est de constater que très peu donnent dans le panneau. Si François Hollande compte sur son attitude va-t-en-guerre pour se refaire une santé dans les sondages, il va droit au chou-blanc. Même panorama du côté d'Obama, qui ne compte qu'une toute petite minorité d'Américains prêts à lui emboîter le pas pour une énième guerre au Moyen Orient. Internet grouille de sites qui dénoncent la désinformation dans toutes les langues, le nom de Carla Del Ponte et le mot "false flag" (preuve montée de toutes pièces) reviennent comme des leitmotiv, les liens sur des sites d'infos russes se multiplient, bref, personne ne croit un seul mot de leurs allégations "d'armes chimiques employées par le régime d'Assad". Reste à savoir pourquoi l'Occident, USA en tête, cherche à tout prix à faire tomber Assad.

  • Par titine - 26/08/2013 - 19:37 - Signaler un abus Parfaitement orchestrée

    toute cette opération... L'objectif est de manipuler l'opinion publique pour ensuite rendre ladite opération crédible. Manque de bol, c'est que l'opinion en général est de plus en plus éveillée et c'est parfaitement reconnaitre une manipulation à des fins politiques ; et ce n'est surement pas un Fabius qui convaincra...

  • Par walküre - 26/08/2013 - 20:16 - Signaler un abus Une chose est certaine

    Fabius est plus dangereux pour la paix que le gars Bachar el Assad.

  • Par Glop Glop - 27/08/2013 - 02:06 - Signaler un abus Il serait utile dans un premier temps...

    ... que les politiciens français et notamment un certain nombre de politiciens occidentaux s'expriment clairement sur leurs intentions réelles après avoir aidé la mise en place successivement de régimes obscurantiste dont les seuls discours et desseins sont charia, extermination des minorités non islamisées, tout en menant, à l'intérieur de leurs propres pays une politique de désinformation quant aux auteurs d'un nombre croissant de crimes et délits en tous genres en quasi impunité et majoritairement, pour ces criminels, une appartenance religieuse et fanatique identique à ceux qu'ils aident à mettre en place là où tout le monde pouvait cohabiter. A propos des Etats-Unis, il y avait au moins l'avantage sous Bush qu'il affichait clairement être un "va t'en guerre" presque tous azimuts, le contraire de ce que disait être l'actuel résident de la Maison Blanche, personnage bien ambigu profitant de son statut de premier Noir placé sur le trône pour planquer une politique pro-islamiste que les Etats-Uniens (moyens, majorité silencieuse disciplinée) comme l'ensemble des Occidentaux (moyens eux-aussi majorité silencieuse et disciplinée) ne vont pas tarder à payer cher.

  • Par Glop Glop - 27/08/2013 - 02:06 - Signaler un abus @ walküre - 26/08/2013 - 20:16

    Je suis entièrement d'accord avec vous.

  • Par Heizen - 27/08/2013 - 04:01 - Signaler un abus On aura jamais vu autant de

    On aura jamais vu autant de propagande, de manipulation, de foutage de gueule en direct, qu'a l'occasion de ce conflit syrien. Et pourtant, on en avait vu pas mal avec l'Irak notamment, mais là !!! C'est incroyable, nos médias sont soient devenus totalement incompétents, indignes d'être appelés "journalistes", soient ils sont totalement vendus 'est pas possible ! Quant à Fabius, là aussi, jamais on aura vu un Ministre des Affaires Etrangères aussi nul et aussi déshonorant pour la France. Quant on est à la tête de la diplomatie française, on mesure ses propos ! On accuse pas à tort et a travers dans l'heure !!!! Tout ça prouve que nos médias (et politiques) sont incompétents et à la fois travaillent à un projet odieux, totalement déconnectés des peuples, qui eux ne sont plus dupes, la ficelle est devenue bien trop grosse......

  • Par un_lecteur - 27/08/2013 - 05:26 - Signaler un abus Catastrophe financière imminente ?

    Il se pourrait que cet empressement à lancer une guerre soit du au fait que les rustines servant à camoufler la crise soient au bout de leur effet, et que la catastrophe financière soit imminente. Risque de faillite de quelques grosses banques, par exemple, entraînant un effondrement général. Si c'était le cas, rien n'arrêterait une guerre décidée par les maîtres du monde : les banquiers.

  • Par laïcité - 27/08/2013 - 11:22 - Signaler un abus il faut bien réaliser à qui profite le plus ce crime

    qu'est l'emploi d'agents chimiques!...il est évident qu'à priori cela profite surtout aux rebelles car l'armée d'Assad qui est en train de gagner la guerre n'a aucun intérêt à se mettre à dos la communauté internationale. Dans cette affaire syrienne, Obama et ses laquais européens jouent un jeu très trouble!...Surtout Obama qui a déjà pris fait et cause de façon scandaleuse pour les frères musulmans d'Egypte alors qu'en temps que démocrate, il aurait dû prendre fait et cause pour les démocrates laïcs égyptiens. Cet Obama n'est pas net du tout !...Je me demande même s'il ne serait pas une "taupe" de l'islam !!!

  • Par Marty476 - 27/08/2013 - 13:55 - Signaler un abus Une question....

    .... le mainstream médiatique français pèche-t'il par endoctrinement, ignorance ou hypocrisie ?

  • Par sam75 - 28/08/2013 - 21:47 - Signaler un abus Manipulation

    Souvenez vous de Timisoara en Roumanie ou les victimes des massacres filmes par les journalistes n'etaient que des cadavres recuperes dans les morgues. On nous fait le meme coup car il faut un prétexte pour éliminer le régime Syrien et laisser la place aux islamistes. Les occidentaux vont faire le sale travail pour le compte des barbus, ce sont les toutous des emirs du golfe. Non a l'intervention en Syrie

  • Par zebulon54 - 28/08/2013 - 23:40 - Signaler un abus Caton et Fafa

    auraient-ils voulu se "racheter une conduite" en se présentant comme des justiciers. Comment maintenant "négocier" le retour sans complète démission si les discours enflammés s'avéraient sans fondement. Caton et Fafa sont "déjà rodés" mais le temps passe et le bon peuple a aussi internet.

  • Par Le Lampiste - 29/08/2013 - 00:40 - Signaler un abus @sam75: Oui, Timisoara et quelques autres exemples honteux

    Timisoara, et le marché de Sarajevo où on n'a jamais prouvé que c'était un obus serbe, et les couveuses koweti avec les bébés piétinés par les soudards de Saddam, l'infirmière en larmes qui témoignait devant les caméras US, alors que c'était la fille d'un émir du Koweït, pas plus infirmière que moi évêque, mais briefée par une boite de comm' de New-York... Sans parler de l'ambassadrice US qui susurrait à Saddam que le petit Koweit qui ne voulait pas cesser de pomper dans les nappes pétrolières du sud de l'Irak et qui refusait de régler sa quotepart pour sa défense contre les vilains iraniens "n'était pas considéré comme un enjeu stratégique par les USA". Ceci juste avant de rentrer au Sweet Home... Et la provoc de la baie du Tonkin, pour l'escalade en 64.. Une grande spécialité des services US, la désinformation. Que ce soit du même jus que l'incendie du Reichstag ou que l'attaque des garde-frontières allemands par de faux soldats polonais en 39 ne gêne aucunement nos grands moralistes. Une fois que les bombardiers sont rentrés à leur base, on trouve bien un truc pour faire oublier le début de l'histoire. La télé s'est con, mais ça sert à ça. Rien de plus menteur que les images.

  • Par cvoboda - 29/08/2013 - 11:28 - Signaler un abus "Moi Je" enfumé

    "Moi Je" comme d'habitude n'a rien compris suivi par Fabius qui est comme son cher patron un toutou à la solde des lobbies US et GB pilotés par les sionistes avec des chantres comme BHL le va-t'en guerre avec la vie des autres.Même histoire que Kosovo, Irak, Lybie où la parano US est responsable du b...créé dans toute la région parano soutenue par des crétins comme ceux que nous avons au pouvoir...à moins que....il serait intéressant de savoir exactement ce qui se passe sous la table!

  • Par arbat - 29/08/2013 - 11:59 - Signaler un abus ouvrez les yeux

    il suffit de regarder les images et photos qui circulent partout pour se rendre compte que ce n est que de la manipulation car les manipulateurs ne se sont pas donné la peine de ce renseigner sur les vrais symptomes d une contamination par des gaz neurotoxiques et surtout que l on ne peut pas manipuler les corps sans prendre des mesures très sérieuses sous peine de se voir contaminé;de plus toute personne qui a été contaminée garde de graves séquelles car l atropine doit être injectée avant l inallacion pour limiter au maximum les séquelles mais ce que les témoignages décrivent ce n est pas cela ils parlent d éfet immédiat et spectaculaire ce qui est faux

  • Par Redomier - 29/08/2013 - 12:02 - Signaler un abus Ligne rouge

    Les dirigeants de gauche de grandes puissances , le démocrate Obama, le travailliste Camerone et le socialo Hollande font le pari d'amadouer l'islamisme sunnite en le sauvant des griffes des Chiites syriens .C'est peine perdue , me semble t il car les Islamistes sont trop certains de leur " vérité" et n'auront aucune gratitude vis à vis d'un occident qu'ils jugent décadent et à abattre. D'autre part , ils n'ont pas attendu les résultats de l'enquête sur le gazage de civils pour envisager cette intervention car son but n'est qu'un: amadouer l'islamisme sunnite. Or la notion de gazage ou d'horreurs guerrières ne comporte de ligne rouge que pour une certaine forme de meurtres , l'emploi d'armes chimiques Et pourtant Il en est une qui me parait plus générale et très claire , celle qui consiste à prendre , à mêler des civils dans les zones d’affrontement . Or cette méthode , les combattants musulmans des conflits en abondent et ce depuis toujours afin d'exploiter cela. Cette déloyauté militaire combinée au cynisme déchaîne leurs adversaires , alors il faut s'attendre au pire dans les réactions . Et ce dans tous les conflits

  • Par Redomier - 29/08/2013 - 12:24 - Signaler un abus Ligne rouge (2)

    Dans tous les conflits externes ou internes il faut maintenir des lignes rouges : certes le rejet des crimes de civils quels qu'ils soient mais il faudrait instaurer aussi, pour les assassins DE CIVILS lorsque se faufilant en civil parmi des civils pour perpétrer une opération , quelle qu'elle soit Pris l'arme à la main, arme blanche ou arme à feu, après un bref interrogatoire : Il faut LE PELOTON D'EXECUTION ou la PENDAISON IMMEDIATE Dans le quartier ou sur la place du village de la racaille arrêtée Il y aurait , alors , moins de tueurs ,assurément . Dans les conflits importants , Syrie, Irak , Yougoslavie , il faut que les combattants portent le signe distinctif d'appartenance à une unité en opération ,par exemple un ruban sur l'épaule . Et qu'il soit considéré comme crime contre l'humanité et dépassement de ligne rouge que de MELER DES CIVILS aux positions de tirs. Car les armes iront en croissance , en quantité et en NATURE, c'est une forme inexorable de l'évolution , hélas . Donc il faut changer complètement de "perspective " dans les conventions . La morale et l'issue positive des conflits y gagneront

  • Par Papy Geon - 29/08/2013 - 13:22 - Signaler un abus Le spectre de la désinformation ?

    C’est une évidence ! Les Français ne sont que des « idiots utiles », pour certains salopards qui les manipulent. Ces saligauds tiennent des postes clés, noyautent les think-tanks humanistes, la presse, et bien sûr notre système gouvernemental. Ceci n’est pas nouveau. Ils prétendent défendre les droits de l’homme en général, mais défendent de fait, non pas des droits, mais les intérêts de quelques lobbies. Je me refuse à admettre que les organisateurs de troubles en Syrie, depuis début 2011, avec pour résultat un nombre impressionnant de morts et de malheureux, soient des humanistes. Ces humanistes sont la honte de l’humanité.

  • Par De France et de plus loin - 29/08/2013 - 15:25 - Signaler un abus walkure

    Merci au comique de service d'avoir écrit: "Fabius est plus dangereux pour la paix que le gars Bachar el Assad." Il en faut des neurones pour produire une telle pensée. Respect grand sage!

  • Par De France et de plus loin - 29/08/2013 - 15:27 - Signaler un abus Personne ne sait qui a

    Personne ne sait qui a utilisé les armes chimiques (à part quelques personnes dans le secret). Mais s'il s'avère que c'est Bachar, alors prôner l'absence de réaction est une saloperie. Si un jour notre gouvernement gaze des français innocents, j'espère bien que des nations se lèveront pour nous venger.

  • Par naejnaej - 29/08/2013 - 17:19 - Signaler un abus Et si...

    les enquêteurs démontent que se sont les rebelles(ou terroristes armés par le Qatar et l'Arabie Saoudite) qui ont utilisé des gazes, es ce que Hollande va les "punir" en les bombardant?

  • Par Leucate - 29/08/2013 - 18:26 - Signaler un abus Carla del Ponte

    Ce procureur suisse, chef de la mission indépendante de l'ONU en Syrie, avait, lors d'une précédente attaque au gaz sarin en mai 2013 (faire google, Carla del Ponte, syrie) attribué la responsabilité de cette attaque aux rebelles. Quelques journaux en avaient fait état à l'époque dont Le Monde. Pour ma part, il me semble plausible que des gens, les islamistes, capables de faire exploser un engin piégé au milieu de la foule un jour de marché, sont parfaitement capables également de gazer des civils dont ils n'ont rien à cirer histoire d'embarquer les USA dans une guerre qui affaiblirait le régime d'Assad. L'autre hypothèse serait qu'Assad, se sentant d'humeur taquine, aurait voulu titiller les mêmes américains sur leur fameuse "ligne rouge". S'agissant des Assad, le père et le fils ophtalmo, on peut tout dire à leur sujet sauf qu'ils ont été ou sont des imbéciles velléitaires.

  • Par Redomier - 29/08/2013 - 19:01 - Signaler un abus Ligne rouge

    Leucate , Tout ce que vous dites , cher ami, n'est que trop vrai sauf que les Assad ne seraient surtout pas des imbéciles velléitaires . Un peu qu'ils le sont car leur place centrale au P.O. aurait pu les inciter à promouvoir une union chiite-sunnite contre le grand satan soit Israël. Le père , ancien "général " d'aviation n'a rien pu faire contre la destruction de sa flotte aérienne et sa mise hors service par les chasseurs de Tsahal, que ce soit en 67 , en 74 ou en 82. Quant au fiston , grand dadais , plutôt oculiste qu'ophtalmo , il a dilapidé l'héritage ....politique du papa non au casino mais dans les ...charniers où l 'islam s'est retrouvé face..... à lui même , cannibale et prédateur. Pauvre Chirac qui ne peut plus contempler l'état et évaluer l'importance des ruines....

  • Par Redomier - 29/08/2013 - 19:03 - Signaler un abus Ligne rouge

    Pardon , Je voulais dire bien sûr , non en 74 mais en 73 lors de la guerre de Kippour

  • Par toulonrct - 29/08/2013 - 20:42 - Signaler un abus enfumage

    qui a remarqué que depuis 3 jours la presse a occulté la hausse du chômage,la hausse des impôts,des cotisations sociales,le prix du gas oil à un niveau record,l'insécurité grandissante etc...tout ça pour nous abreuver avec des images syriennes(toujours les mêmes)avec des défilés d'experts (toujours les mêmes) , des discours pompeux de nos dirigeants (toujours les mêmes depuis la guerre du golfe) le duo hollande ,fabius en sauveurs de la veuve et de l'opprimé bref toute une opération d'enfumage politico médiatique s'est mise en branle pour nous faire oublier que la rentrée va être très difficile pour les cochons de français!

  • Par Beaumanoir - 29/08/2013 - 20:58 - Signaler un abus La desinformation....qui desinforme qui?

    L' auteur de cet article en est un grand champion

  • Par MichelSaintJean - 29/08/2013 - 23:38 - Signaler un abus Nos dirigeants "occidentaux"

    Nos dirigeants "occidentaux" toutes inclinaisons politiques sont exaspérants de par leurs rodomontades et leurs attitudes belliqueuses. Après avoir trahi sans vergogne ceux dont ils avaient léché les pieds en Irak, en Libye, en Tunisie, en Egypte, voilà que depuis des mois ils entretiennent la "rébellion" en Syrie à coup de centaines de millions de dollars et en armant en sous mains les "rebelles" au régime légal de ce pays parmi lesquels se cachent les pires ennemis du genre humain toutes cultures confondues! Où est le Jaurès de 2014 pour prêcher la paix? Il est vrai qu'il serait sans doute vite éliminé par les Défenseurs des droits de l' Homme qui préfèrent toujours voir les Jaurès en statue qu'en tribun! Si on veut être objectif les dizaines (probablement centaines) de milliers de morts dans la guerre civile, religieuse, et ethnique qui se déroule partout dans le monde arabo musulman et en Syrie en particulier sont à imputer autant à l' ingérence partisane des pays occidentaux dans ces conflits et à leur inaction humanitaire qu'aux acteurs eux mêmes de ces conflits. Faut il encore en rajouter quelques milliers ("propres" ceux la puisque tués par nos missiles écologiques) ?

  • Par Bienconscient5454 - 30/08/2013 - 02:08 - Signaler un abus Tout à fait d'accord avec Leucate - 29/08/2013 - 18:26

    http://www.youtube.com/watch?v=cbOZBODPU64 Ils ne faut pas faire confiance aux islamistes, ceux sont des fous dangereux, combien y en a t-il en France? bien plus qu'on ne veut nous le faire croire. En cas de conflit grave avec un pays musulman islamiste, le pire est à craindre https://www.youtube.com/watch?v=RFN8ahYN1b0 Tout est dit dans cette vidéo, c'est une syrienne et non pas un membre du FN, raciste et islamophobe comme on traite trop facilement un citoyen Français patriote qui défend les intérêts de son pays et qui use de la liberté d' expression.

  • Par karimdzfr - 30/08/2013 - 08:41 - Signaler un abus l axe américano israélien : l axe du mal dans le monde

    Comme l irak et la lybie hier, sur la base de mensonges et de manipulation mediatique de l opinion publique, une nouvelle agression barbare se prépare contre la Syrie. Avant meme que la commission des experts de l onu n ait rendu son rapport, sans meme passer par le conseil de sécurité, le quarteron de pays terroristes qui ont le culot d incarner la communauté international (france angleterre etats unis et israel) qui nous impose le désordre international depuis la chute du mur de Berlin et du bloc soviétique, a décidé d intervenir contre l état syrien. Sur la base de mensonges, on sait que les informations viennent des rebelles. Qui sont les rebelles, des mercenaires, des djihadistes étrangers armées et financés par ce qarteron mais aussi d autres pays musulmans dirigés par des sionistes, qatar, arabie saoudite et turquie. La questtion qu il faut se poser : qui a fourni les armes chimiques aux rebelle

  • Par cloette - 30/08/2013 - 17:41 - Signaler un abus Carla del ponte

    pourquoi Carla Del Ponte, procureur suisse, non concernée, non politique, neutre de culture suisse et professionnelle ferait-elle exprès de mentir ?

  • Par Redomier - 30/08/2013 - 18:58 - Signaler un abus K

    K

  • Par Redomier - 30/08/2013 - 19:02 - Signaler un abus Israel, seule démocratie, seul locomotive de la région

    Karim, Sachez qu’Israël a soigné et continue de soigner de nombreuses victimes des deux camps . Que des manifs des deux camps ont eu lieu à Tel Aviv . Alors que dans les pays arabes, personne ne bronche au risque de rejoindre Allah ,sans.... gloire Triste monde arabe

  • Par Le Lampiste - 30/08/2013 - 19:40 - Signaler un abus @leucate : C del Ponte, la seule a sauver l'honneur, baillonée !

    Carla del Ponte a également eu le courage de dénoncer le scandale monstrueux des prisonniers et personnes enlevées par les crapules de l'UCK, les albanais du Kosovo à qui l'ONU et les ricains ont donné ce pays, sous le prétexte de massacres serbes jamais prouvés par les inspections du TPI. Ces gens ont été enlevés, assassinés pour alimenter un trafic d'organes, sur demande de ceux qui les greffaient. On n'a pas bcp parlé de cette monstruosité, ni de ceux qui greffaient ces organes, mais on devine que c'est dans un pays relativement développé et dans un périmètre proche du Kosovo, avec une cécité des douanes et polices aériennes, ce qui exclut les pays de l'UE; mais désigne les soutiens de cette affaire du Kosovo, ancien fief islamique de l'empire Ottoman. On retrouve là aussi les grands moralistes américains, qui ont installé la base de Bondsteel dans le sud du Kosovo, base relais vers le proche orient et vers l'Asie Centrale, base qui prend le relais des bases allemandes, devenues mal supportées par les populations. Et aussi notre grand moraliste le Bon French Docteur, grand ami de l'UCK pendant son mandat d'administrateur du Kosovo, désigné par l'OTAN. Grand copain du Chirac

  • Par walküre - 31/08/2013 - 00:16 - Signaler un abus Les pseudo-rebelles

    sont des provocateurs et des islamistes. Va t-on aider les suppôts d'Al qaida ?

  • Par KLAKMUF - 31/08/2013 - 19:40 - Signaler un abus Les "pacifistes" ont tout compris

    Non à l'intervention occidentale en Syrie! Oui à l'intervention en Syrie de la Russie, de l'Iran, du Hezbollah, de la Chine! On se croirait revenue aux plus beaux jours de la guerre froide et des "offensives de paix" staliniennes. Les réseaux de shabbihas électroniques, largement financés par les mollahs, sont à la manoeuvre: http://contresubversion.wordpress.com/2012/03/12/du-bon-et-du-mauvais-usage-des-rumeurs-en-syrie/

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alexandre Del Valle

Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc), il intervient pour le groupe Sup de Co La Rochelle et des institutions patronales et européennes et est chercheur associé au CPFA (Center of Foreign and Political Affairs). Il a publié plusieurs essais en France et en Italie sur la faiblesse des démocraties, les guerres balkaniques, l'islamisme, la Turquie, la persécution des chrétiens, la Syrie et le terrorisme.

Il est notamment auteur des livres Le Chaos Syrien, printemps arabes et minorités face à l'islamisme (Editions Dhow 2014), Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd'hui ? : La nouvelle christianophobie (éditions Maxima), Le dilemme turc : Ou les vrais enjeux de la candidature d'Ankara (Editions des Syrtes) et Le complexe occidental, petit traité de déculpabilisation (Editions du Toucan).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€