Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 22 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Après les “millenials”, les “linksters” : bienvenue dans l’univers de la génération qui n’a jamais vécu sans les réseaux sociaux

Les linksters sont une nouvelle génération de jeunes nés après 2002. A l'inverse des millenials qui sont nés avec internet à partir des années 1980, les linksters vivent avec internet et les nouvelles technologies dès leurs tout premiers jours. Les rapports au monde réel et la perception de l’irréel peuvent être difficile à appréhender quand on est toujours sur un écran.

Nouveaux jeunes

Publié le
Après les “millenials”, les “linksters” : bienvenue dans l’univers de la génération qui n’a jamais vécu sans les réseaux sociaux

Atlantico : Meagan Johnson, une sociologue Britannique a conceptualisé la notion de "linkster" les jeunes nés après 2002. Ce sont des enfants qui baignent dans l'univers d'internet et des nouvelles technologies. Cette génération est liée à internet depuis son tout premier jour.  Quelles sont leurs caractéristiques par rapport aux générations précédentes ? En quoi se distinguent-ils des "millenials" nés entre 1980 et 2000 ?

Florence Millot : L’arrivée d’internet, de ce monde « connecté » a changé toute la forme de communication que l’on pouvait avoir entre individu. Dans les années 80, les jeunes aimaient jouer, rêver, se regrouper les uns chez les autres. Et prendre plaisir à utiliser le virtuel avec parcimonie pour se divertir (que ce soit via la télévision, le cinéma ou les 1er jeux vidéos). Dans cette nouvelle génération de linkters le virtuel est devenu une priorité. Les enfants sont connectés des le berceau. Les touts petits, jouent de moins en moins seuls, on répond à ses besoins par une tablette, il est toujours nourri par un monde imaginaire qui n’est pas le sien.

Si le tout petit n’a plus de tablette cela devient une crise, et pour cause, l’enfant à besoin d’apprendre à être seul, pour créer et construire les bases de son développant affectif. S’il ne passe pas par ce stade, il reste dépendant de son environnement immédiat, parent ou de la tablette car il n’a pas fini de construire son monde interne (via son imagination).

Les conséquences sont visibles en grandissant, à partir de 8 -10 ans l’enfant à besoin d’etre hyper connecté pour ne pas se sentir seul. On peut entendre ces enfants dires «  si je reçois un texto, c’est que j’ai un ami ». Les moyens deviennent de plus en plus diversifiés pour les linksters :(téléphone, texto, Snapchat, twitter, Instagram). L’identité de l’enfant passe par une e-réputation pour exister dans le virtuel, en fonction de son nombre de like.

On peut reconnaître aussi dans cette génération, des enfants qui pensent avoir de moins en moins besoin de l’adulte ou du parent : ils s’aident entre eux, utilisent des face time pour les devoirs.

Ces enfants sont hypersensibles et hyper créatifs. Ce qui est très positif quand cela reste accompagné par l’adulte avec bienveillance. Car si ces outils de communication sont fabuleux à beaucoup d’égards pour communiquer avec le monde, s’ouvrir aux autres, connaitre par soi même et se faire une opinion, il y a aussi des limites auxquels il faut prêter attention. Prenons l’exemple de la réputation qui peut aider l’enfant dans une certaine mesure à avoir confiance en lui, avec la potentialité d’un cyber harcèlement. Les linkters passent du « j’aime à je déteste et je te le fais savoir sur internet » les détracteurs sont de plus en plus jeunes car tout est permis sur la toile et peu censuré. Il est donc primordial d’aider les enfants à s’accomplir tout en leur apprenant à protéger leurs vies privées.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par bd - 12/04/2017 - 10:56 - Signaler un abus Emmanuel Macron: La logique pragmatique (1)

    Parce qu’Emmanuel Macron peut être d'accord avec des gens de droite et de gauche, il n'aurait pas d'idée? Nous souffrons tous depuis des années de voir des lois élaborées sous un gouvernement être détricotées par le suivant. "En Marche!" n'est pas comme les autres. Le rôle d'un Président dans un pays mature est, en effet, de trouver le dénominateur commun entre des personnes et des positions différentes, pour avancer, pour que le pays, en tant que nation, avance. Est-ce que les politiques qui divisent, qui pointent du doigt l'autre, sont plus claires pour l'électorat? Il est temps de comprendre que ceux qui jouent à diviser, à opposer, sont des apprentis sorciers.

  • Par bd - 12/04/2017 - 10:56 - Signaler un abus Emmanuel Macron: La logique pragmatique (2)

    Pantin, sans expérience, disant ce que d'autres puissances l'enjoignent à dire?
 Dont acte, il a 39 ans, c'est vrai, et sans doute donc moins d'expérience que des hommes et femmes politiques rompus aux joutes électorales...
 Il suit une ligne cognitiviste, ce qui pour tout pédagogue, est particulièrement parlant.
Il faut des constats, argumentés, intellectualisés, et de ces constats, découlent des solutions. 
Cela s'appelle du pragmatisme. 
Il ne prétend pas que toutes ces solutions seront un succès. 
Il explique le droit à l'échec (pour lui comme pour tout le monde en promettant le droit au chômage pour tous).
Mais on tente, on essaie, parfois cela marchera, parfois non. Mais, bon sang, qu'est-ce que ça fait du bien justement d'entendre quelqu'un qui peut ne pas être totalement sûr de lui et dire : «on va faire ensemble». Cela permettra à chacun, individuellement, de se sentir meilleur, en ayant le sentiment légitime d'avoir participé à l'élévation de la société dans son ensemble. Là où tous les politiques depuis plus de 40 ans expliquent à longueur de temps sur Les plateaux télé savoir exactement ce qu'il faut faire, et qu'une fois élus, ils semblent d'un coup avoir tout oublié.

  • Par toupoilu - 12/04/2017 - 19:07 - Signaler un abus Meme la ?

    J’espère que ça va vous aider à remonter sur filteris, même si au final ça renforce l'impression que tout est factice chez Macron.

  • Par toupoilu - 12/04/2017 - 19:14 - Signaler un abus Entre la trouille de voir Hamon

    Se désister pour Mélanchon, et la volonté d'inonder le web de pénibles copiés collés pour inverser l'impression d'inexistence sur le web, est ce qu'on n'est pas en train de voir le camp Macron s'afficher en mode panique ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Florence Millot

Psychologue pour enfants.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€