Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 20 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Apprenez à maigrir en comprenant ce que vos bourrelets disent de votre métabolisme

Êtes-vous plutôt poignées d'amour, culotte de cheval ou ventre gonflé ? Les zones de stockage des graisses en disent long sur nos habitudes alimentaires et sur le régime idéal pour se débarrasser de ces rondeurs.

Profils adipeux

Publié le

Le visage joufflu

Vous avez une face de lune, des joues rebondies, voire un double menton.

La cause

"Un visage gras est souvent synonyme de rétention d'eau ou d'excès d'alcool", remarque Jason Camm. La boisson peut déshydrater la peau, et ce phénomène cause en réaction, paradoxalement, un phénomène de rétention d'eau.

 

Le remède
Quatre jours par semaine sans alcool, minimum. A compléter éventuellement par des massages faciaux tonifiants, tels que ceux prodigués par le réflexologue Paolo Lai au centre Hair & Beauty de Londres.

Les mollets dodus

Vous avez du mal à enfiler vos bottes.

La cause

Vous êtes fatigué. Les mollets lourds ou enflés peuvent découler d'un manque de sommeil profond, ou d'un excès de réveils intempestifs la nuits.

Le remède

Bien qu'il n'existe pas de règle universelle, la plupart des gens ont besoin de sept à neuf heures de sommeil par nuit. Pour améliorer la qualité du sommeil, évitez de manger des glucides trois heures avant d'aller se coucher parce que cela stimule excessivement le système.

 

Les hanches larges

Vous avez des hanches larges et des fesses rebondies.

La cause

Il faut blâmer vos parents ! Pour le coup, les gènes sont les principaux coupables de cette forme de corps. Les habitudes alimentaires n'y sont malheureusement pas pour grand-chose. Point positif tout de même : il est meilleur pour la santé de stocker la graisse au niveau des fesses que dans le dos ou sur le ventre, régions qui sont plus proches du cœur et des organes vitaux et donc plus dangereuses.

Le remède

La seule chose qui peut faire la différence dans cette zone du corps est d'éviter les produits à base de soja, tels que le lait de soja, l'edamame, mais aussi les produits alimentaires transformés tels que les plats préparés en grande distribution et le pain.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par kelenborn - 02/01/2018 - 12:20 - Signaler un abus Putain

    Mais on ne peut pas cesser de donner la parole à ces charlatans lobotos, qui disent une chose et son contraire et sont surtout attentifs à vendre leur soupe! Autrefois, c'était le curé qui expliquait comment ne pas pécher, maintenant c'est le toubib qui vs explique comment ne pas grossir! La différence: personne n'est obligé d'aller à la messes tandis qu'ici c'est service tous les jours quand c'est pas deux fois par jours! Que l'on se rappelle de ce dernier rejeton des Serva-Schreiber qui se faisait des couilles en or en expliquant comment ne pas attraper le cancer et qui est mort d'une....tumeur au cerveau!

  • Par assougoudrel - 04/01/2018 - 16:03 - Signaler un abus Derchu, fessu, joufflu,

    ventru, de gros mollets et des pieds de cochon. Personne ne trouvait à en redire après que Hollande ait laissé tomber son régime Duncan pour entamer son régime Ducon (de la connerie).

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€