Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Mars 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Apple a un plan pour conquérir nos maisons et voilà par où ça va commencer

Un an après l'annonce de son projet de plateforme domotique HomeKit, Apple place ses pions. Régler la température de chez soi, contrôler la fermeture des portes ou encore allumer la lumière à distance grâce à son smartphone... Les premiers objets connectés fonctionnant avec le système d'Apple sont prévus pour le mois prochain. Et la marque à la pomme nourrit de grandes ambitions dans ce marché à fort potentiel.

Maisons intelligentes

Publié le
Apple a un plan pour conquérir nos maisons et voilà par où ça va commencer

Atlantico : Un an après l’annonce du lancement de son programme HomeKit dédié à la maison connectée, Apple a annoncé l’arrivée des premiers produits compatibles. Dans quels domaines s’appliquent ces objets connectés ?

Anne-Sophie Bordry : HomeKit permet à Apple de lancer une première plateforme accessible pour tous qui adresse sur Homekit des services connectés.

La force d'Apple dans la course au leadership dans l'IoT passe par l'Usage " user friendly" et la notion du "plug and play" ce sont les atouts de la marque qui a toujours su allier design de l'objet, design ergonomique des plateformes et qualité de service. 

HomeKit fonctionne comme une télécommande de services pour la maison et permet de gérer l'ensemble de l'éco-système de la maison, lumières, musiques, thermostat...

 

Christophe Benavent. Un objet connecté n'est pas isolé, il s'insère dans un système. S'il prend des mesures et engage des actions, le traitement de l'information ne se fait pas forcement dans l'objet, mais d'abord dans le dispositif de contrôle et de commande : pour Apple c'est le rôle du I-phone, ou dans le cloud pour des services plus élaborer. Dans le cadre de la domotique, on s'attend à ce que de nombreux objets deviennent connectés : la porte du garage, les ampoules électriques, l'ensemble des appareils électro-ménager, le thermostat, etc. Il faut penser les objets connectés dans la maison comme une flotte dont il reste à déterminer le vaisseau amiral. Et bien le Home-kit c'est la passerelle du vaisseau amiral, c'est ce qui permet de detecter les objets, de les connecter et de distribuer l'information dans les applications associées aux objets connectés.

Pourquoi ce secteur est-il stratégique ? Quel est l’enjeu pour un géant comme Apple et quel est le potentiel de ce marché de la domotique ?

Anne-Sophie Bordry : L'Internet est devenu une commodité essentielle comme l'eau et l'électricité. Les services entrent dans notre quotidien avec la multitude d'objets intelligents qui vont adresser de nouveaux marchés, ceux du quotidien de l'individu, la ville "Smart Cities", la maison, la santé et le bien être.  C'est une opportunité exponentielle  de déploiement pour les acteurs du numérique.

Avec les objets connectés, on assiste à une explosion d'objets multi-acteurs qui proposent des services. Et nous sommes encore à l'aune de la révolution des objets connectés parce que chaque acteur développe des familles d'objets mais ceux-ci ne sont pas encore connectés entre eux à l'aide d'une plateforme.

C'est cet enjeu qui intéresse les leaders de l'Internet : quelle est la plateforme qui deviendra la télécommande des services connectés? L'acteur qui aura su imposer sa plateforme aura un potentiel de marché inouïe, les "data" de l'ensemble du quotidien de l'individu et des foyers connectés transiteront par ce hub.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 04/06/2015 - 16:13 - Signaler un abus Ça jargonne dur

    Un petit effort pour traduire les termes en français serait le bienvenu; surtout que, le plus souvent, ce n'est pas bien difficile.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christophe Benavent

Professeur à Paris Ouest, Christophe Benavent enseigne la stratégie et le marketing. Il dirige le Master Marketing opérationnel international.

Il est directeur du pôle digital de l'ObSoCo.

Il dirige l'Ecole doctorale Economie, Organisation et Société de Nanterre, ainsi que le Master Management des organisations et des politiques publiques.

 

Le dernier ouvrage de Christophe Benavent, Plateformes - Sites collaboratifs, marketplaces, réseaux sociaux : comment ils influencent nos Choix, est paru en mai  2016 (FYP editions). 

 

Voir la bio en entier

Anne-Sophie Bordry

Anne-Sophie Bordry est présidente du Think Tank Objets connectés et intelligents France fondé en 2013. 
 
Avant de rejoindre Facebook en tant que directrice des affaires publiques pour la zone France et Europe du Sud, elle a été conseillère auprès des secrétaires d'Etat à l'Economie numérique Eric Besson et Nathalie Kosciusko-Morizet. 
 
 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€