Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 18 Janvier 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’apocalypse par les GPS nous guette (et la menace dépasse de très loin le fait de se perdre sur un chemin sans issue…)

Le GPS est loin de ne servir qu'à la géolocalisation : une partie considérable de nos appareils en dépend désormais largement. La mise hors-circuit de tous les GPS mondiaux pourrait constituer un véritable scénario catastrophe.

Chaos total

Publié le - Mis à jour le 18 Janvier 2017

Comment expliquer une telle fragilité et une telle dépendance mondiale à l'égard du système GPS ? Comment s'en affranchir (et donc se protéger) davantage ?

Le GPS, comme la micro-informatique, a permis des gains de productivité phénoménaux et ces gains ne font que commencer.

Au-delà de la sécurité du système GPS, se pose la question de la sécurité informatique.

La menace est réelle et présente. Les parades efficaces existent mais sont coûteuses et exigent une formation de tous. Et pourtant, pratiquement rien n'a été fait. Le Pentagone et les ordinateurs de l'armée et du gouvernement américain sont régulièrement visités en toute impunité. Le système financier, les banques et encore plus les hôpitaux ne sont pratiquement pas protégés.

Les dirigeants politiques qui ont le pouvoir de changer les choses aujourd'hui n'ont pas grandi et fait leurs études dans la société informatique. La sécurité informatique n'est toujours pas une matière principale du curriculum de nos écoles secondaires et collèges. Donc il faut s'attendre à peu de changements.

De plus, il s'agit là d'un phénomène considéré comme accidentel et comme il y a peu (ou pas) de morts, la parade peut attendre car nos leaders politiques ont leur attention focalisée sur des questions avant tout politiques.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par edac44 - 23/12/2016 - 12:02 - Signaler un abus Voilà pourquoi les GPS ne sauront jamais faire la cuisine !...

    Qu'ils soient américains (GPS), soviétique (Glonas), chinois (BeiDou) ou européen (Galiléo), leur fonction première est de piloter un missile porteur d'une charge nucléaire sur le tronche de son (putain de) voisin, qu'il soit à votre frontière ou de l'autre coté de la planète. Leur seconde fonction est de piloter des engins terrestres ou aériens pour en faire autant !... Vu le prix de ces systèmes, on s'est enfin décidés à les utiliser à des fins plus pacifiques et rémunératrices aussi. Ouf !... Et là, on rentre aussi dans une nouvelle guerre mais économique celle-là !... Un secteur d'avenir pourrait être l

  • Par edac44 - 23/12/2016 - 12:11 - Signaler un abus Voilà pourquoi les GPS (suite)

    Un secteur d'avenir pourrait être et sera probablement la régulation du trafic aérien partout dans le monde sans contrôle sol, soit de substantielles économies dans le transport aérien avant la génération des prochains avions sans pilote, et pourquoi pas le transport maritime avec des bateaux sans équipage. Cela existe déjà pour les machines agricoles aux US et au stade expérimental pour les voitures. En résumé, de juteux débouchés qu'une panne intentionnelle de ces systèmes rendraient caduques !... Heureusement, pour les marins et les pilotes qui savent encre naviguer à l'ancienne, il existe toujours ce bon vieux sextant, un bon chrono, des tables de logs et les recueils d'éphémérides nautiques pour se déplacer mais surement pas un mètre près !...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Michel Nesterenko

Directeur de recherche au Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).

Spécialiste du cyberterrorisme et de la sécurité aérienne. Après une carrière passée dans plusieurs grandes entreprises du transport aérien, il devient consultant et expert dans le domaine des infrastructures et de la sécurité.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€