Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 05 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Antarctique : effondrement irréversible de la calotte glaciaire d’un côté mais masse totale de glace qui augmente, que se passe-t-il réellement sur le continent blanc ?

De nombreuses études démontrent que la glace fond en Antarctique. Une nouvelle étude de la NASA démontre le contraire en raison du nombre important de précipitations qui se transforment en neige.

Calotte palotte

Publié le - Mis à jour le 6 Novembre 2015
Antarctique : effondrement irréversible de la calotte glaciaire d’un côté mais masse totale de glace qui augmente, que se passe-t-il réellement sur le continent blanc ?

Atlantico : Une nouvelle étude de la NASA semble démontrer que la fonte des glaces en Antarctique n'a pas été aussi importante que cela en raison de la neige qui est tombée (voir ici). Au contraire il semble que la fonte des glaces n'a jamais été aussi importante en antarctique. Que se passe t il réellement ?

Catherine Ritz : Tout d'abord, il y a  plusieurs façons de mesurer. La méthode ici utilisée, l'altimétrie (laser et radar), tend à donner des valeurs plus positives que les deux autres méthodes, surtout pour l'Antarctique de l'Est. Par exemple, dans une comparaison il y a deux-trois ans, cette méthode donnait déjà une moyenne positive (gain global de masse pour l'antarctique) alors que les deux autres méthodes, gravimétrie et méthode des entrées – sorties, étaient elles négatives. Ces résultats restent quand même dans les marges d'erreur des différentes méthodes.

Il faut donc souhaiter que les efforts se poursuivent afin d'évaluer les causes de ces différentes appréciations.  En revanche, il est observé par les trois méthodes que certaines régions côtières s'affaissent et un phénomène de déstabilisation dû à l'écoulement est possible mais nous avons du mal à le projeter comme nous le verrons.

Comment concilier des résultats aussi contradictoires ? Le continent risque-t-il de fondre en fin de compte ?

Il faut faire la différence entre l'observation qui est différente en fonction des méthodes utilisées et l'estimation de comment la situation va évoluer. Le phénomène d'épaississement est relativement limité. Le risque d'effondrement semble quant à lui bien plus important. Nous n'avons cependant pas la certitude. Le risque de déstabilisation dynamique (accélération de l'écoulement) existe. A court terme, il peut (ou pas) être compensé par une augmentation des précipitations et l'effet "historique". Beaucoup de chercheurs estiment que l'effet dynamique l'emportera et à long terme, la contribution à l'échelle du millénaire peut être de l'ordre de plusieurs mètres (3 m). Par contre, on estime en général que pas plus de 20 m (équivalent niveau des mers) est mobilisable et encore, ça prendrait des dizaines de milliers d'années et il faudrait vraiment un réchauffement important.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par brennec - 04/11/2015 - 12:30 - Signaler un abus Laissons de coté les modèles.

    La méthode 'entrée sortie' qui mélange des mesures avec les résultats de modèles climat devrait être laissée de coté étant donné que pas un seul de ces modèles climat n'a pu rendre compte de la 'pause' (terme du GIEC) dans le réchauffement et que leurs estimations sont constamment supérieures a la rélité mesurée.

  • Par 2bout - 04/11/2015 - 14:31 - Signaler un abus Modélisons jusqu'à plus soif.

    Plus long sera le temps consacré à observer un verre de whisky, plus faible sera le temps disponible pour le boire, pour un résultat finalement très banal : les glaçons auront fondu et le volume de liquide augmenté. Tout autre constat eut été la conséquence d'une intervention extérieure quelle soit physique ou économique, comme par exemple que quelqu'un siphonnât l'éprouvette pendant qu'on l’étudiât. Le succès de la COP21 se mesurera en Hollandie bien ainsi, sans laser ni radar : en nombre de mesures restrictives et bien sur, fiscales.

  • Par MONEO98 - 04/11/2015 - 15:59 - Signaler un abus bonne lecture

    voir Photos d’ours polaires : la manipulation | Contrepoints

  • Par zouk - 04/11/2015 - 16:08 - Signaler un abus Antarctique

    Aucune conclusion possible ,sinon la recherche pour l'amélioration des différentes méthodes utilisées en espérant les voir converger...un jour.

  • Par J'accuse - 04/11/2015 - 16:33 - Signaler un abus Soupirs

    Conclusion : on ne sait rien sur rien, mais ça n'empêchera pas nos gouvernant d'alarmer les peuples comme si l'apocalypse était pour demain, de se présenter en sauveurs de l'humanité, et de faire dépenser 100 milliards par an d'argent public pour atteindre un objectif inconnu au détriment d'autres travaux importants.

  • Par Texas - 04/11/2015 - 17:43 - Signaler un abus Etrange affaire

    Les Glaciers reculent....incontestables .....et la masse glaciaire polaire augmentent ( en surface selon le CNRS ) . Mais nous n' avons plus de nouvelles de la couche d' ozone ( ce gaz plus lourd que l' air ) , le trou s' est refermé en 10 ans , avec l' arrêt de l' utilisation des CFC ? .

  • Par gwirioné - 04/11/2015 - 23:58 - Signaler un abus Arnaque Cop 21 et GIEC!

    Cette scientifique a , honnêtement, parfaitement illustré l'arnaque du"réchauffement": scientifiquement, on ne sait rien de sûr sur rien, mais il est sûr qu'il y a réchauffement....

  • Par MONEO98 - 05/11/2015 - 10:31 - Signaler un abus ce qui est sûr

    on cherche du pognon... beaucoup....Tout le monde il est vert ,même les plus pollueurs..... et comme les gens qui parlent et décident au nom de l'Etat doivent faire croire qu'ils peuvent faire quelque chose ,cette histoire est parfaite :HOU ....HOU ayez peur bonnes gens ,la fin du monde arrive,repentez vous , abandonnez vos pratiques néfastes pour la Planète "Gaga" heureusement nous avons la solution ,un nouvel impôt mondial. faites une prière Planète Gaga faites que la COP 21 soit un succès,taxez , imposez pour changer le monde ;votre President vous sauvera

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Catherine Ritz

Catherine Ritz est directeur de recherche au CNRS et travaille au laboratoire de Glaciologie et de Géophysique de l'Environnement à Grenoble.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€