Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Anne Hidalgo : ces choix politiques qu’oublie bien vite Bruno Julliard en ne mettant en cause que la méthode de la Maire de Paris

Bruno Julliard, premier adjoint d'Anne Hidalgo à la maire de Paris, a choisi de quitter son poste en dénonçant une "exécution (...) défaillante."

Paris est une fête

Publié le
Anne Hidalgo : ces choix politiques qu’oublie bien vite Bruno Julliard en ne mettant en cause que la méthode de la Maire de Paris

 Crédit JOEL SAGET / AFP

Atlantico : Bruno Julliard, premier adjoint d'Anne Hidalgo à la maire de Paris, a choisi de quitter son poste en déclarant "Je crois en la pertinence du projet sur lequel nous avons été élus en 2014, et je suis persuadé qu’il est aujourd’hui encore soutenu par une majorité de Parisiens. Mais si l’orientation générale est la bonne, l’exécution est défaillante." Derrière le problème d’exécution ici pointé, comment mesurer celui lié à l'orientation politique générale elle-même ? 

Serge Federbusch : Julliard personnalise l’échec d’Hidalgo. Son credo est en quelque sorte platonicien : "ne jetez pas le bébé du socialisme bobo-parisien avec l’eau sale dans laquelle barbotte Hidalgo ». Ce faisant il essaie en apparence de sauver les meubles et l'idéologie mi-festive, mi-répressive héritée de Delanoë. La réalité est plus triviale : il prépare le terrain pour les Macronistes qui veulent prendre la mairie à Hidalgo. Le discours sous-jacent consiste à convaincre l’électorat qui l’a portée au pouvoir de voter pour En Marche en lui susurrant : tout changera à la tête de l’Hôtel-de-Ville pour que rien ne change dans l’inspiration politique municipale.

Evidemment c’est une arnaque : c’est le clientélisme, le communautarisme et la névrose de la communication hérités de Delanoë qui sont à l’origine des déboires de Paris. Pas seulement le sectarisme et l’incompétence d’Hidalgo même s’ils sont réels. En bref, il s’agit de refaire en 2020 à Paris l’escamotage de 2017 en France : remplacer Hidalgo par Griveaux comme Hollande par Macron. Le tout sans aucune efficacité puisque les mêmes concepts erronés prévaudront : lutte contre-productive contre l’automobile, logements clientélistes hors de prix, désorganisation du service public inhérente au socialisme, endettement galopant, etc.

Comment mesurer cependant, du point de vue des électeurs d'Anne Hidalgo, l'ampleur du problème posé par "l’exécution" que pointe par Bruno Julliard ? 

Hidalgo a un réseau clientéliste de logés sociaux et d’associations prévariquées très fort. Cela n’a plus grand chose à voir avec l’idéologie ou les peines de coeur des socialistes. A mon sens ce système la protège de descendre en dessous de 15 à 18% des voix. La défection de Julliard n’y changera rien. Si la presse en parle autant, c’est plutôt le signe que les réseaux macronistes sont derrière tout ça.

Qu'est-ce que cette décision de Bruno Julliard pourrait avoir comme conséquences, aussi bien pour l'avenir politique de Anne Hidalgo, que pour l'avenir de la politique menée pour les parisiens ?

Cela fragilise un peu plus Hidalgo et vient à point nommé pour Griveaux pour l’aider à la supplanter. Mais l’impact de cette tempête dans un verre d’eau de rose sera très limité à terme. Une fois encore la virulence des médias appartenant aux oligarques sur le sujet montre qu’ils vont essayer de rééditer la magouille de 2017. Macron veut à tout prix emporter Paris pour avoir un succès à brandir après les municipales qui promettent d’être désastreuses pour lui. D’une certaine manière, la défection de Julliard pourrait envenimer leurs relations. Quant à Paris, il n’a rien de bon à attendre d’Hidalgo ou de Macron. Seule Aimer Paris, l’association que j’ai fondée avec des défenseurs de notre ville, peut offrir une alternance réelle en 2020.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 18/09/2018 - 11:16 - Signaler un abus La vieille ritournelle socialiste!

    « Si le socialisme ne cesse d’échouer, ce n’est pas parcequ’il fait fausse route, mais parce que ses exécutants sont mauvais! »....et ça dure quand-même depuis un siècle! Ces navets sont incapables de remettre en cause leur idéologie de l’ancien-monde , et préfèrent remettre en cause les dirigeants, ne comprenant pas que le fusible a déjà grillé des milliers de fois!...peu importe! Hidalgomygode sera traitée d’anti-sociale par ces archaïques, éjectée en douceur, puis remplacée par un autre légume...pourquoi pas Julliard?...l’important est de quitter le Concordia socialiste à temps...

  • Par lasenorita - 18/09/2018 - 11:32 - Signaler un abus Les rats se sauvent du navire...

    ..en perdition!..la mafia socialo-écolo-collabo commence à se sauver du Titanic...27 ''adjoints'' travaillent à la mairie de Paris et les contribuables doivent payer des impôts énormes parce qu'en plus Hidalgo ''entretient'' des ''clandestins'' musulmans avec les sous des non-musulmans voir http://magoturf.over-blog.com/2018/09/plus-de-700-migrants-illegaux-mineurs-isoles-recus-chaque-mois-a-paris.html..les Parisiens vivent dans un climat d'insécurité permanent:mon fils a été braqué par un musulman qui lui a volé son portefeuille!...j'ai connu Paris avant 1962;les femmes pouvaient sortir,seules,le soir,sans être agressées,etc..mais les musulmans ont chassé (en 1962) les non-musulmans de leur pays natal puis ils ont suivi les ''colonisateurs'' en France au lieu de RESTER dans ''leur'' pays ''indépendant''...

  • Par Atlante13 - 18/09/2018 - 11:33 - Signaler un abus Bof, il pourra ainsi reprendre ses chères études,

    il n'a fait que 7 ans sans réussir a avoir sa licence en écologie, il pourra remettre ça et reprendre la présidence de la MNEF. Vive la gaucho-gangrène.

  • Par LOTHARINGIEN 31 - 18/09/2018 - 15:24 - Signaler un abus sa reconversion en macronie n

    sa reconversion en macronie n'est qu'une question de (peu de) temps ... en plus son coming out lui ouvre des portes ...

  • Par JLH - 18/09/2018 - 16:13 - Signaler un abus Julliard - Le Goff - Gourcuff

    Plantons le décor : Julliard premier adjoint à Paris, chargé des appels d'offres, Le Goff marié depuis le 7 juillet 2017 avec Julliard, Gourcuff patron du plus consortium de la nuit à Paris depuis la déconfiture de Bakthiar, Le Goff embauché par Gourcuff (directeur commercial en gros, mais en langage bobo çà porte certainement un nom plus noble), la boîte de nuit "showcase" (pont Alexandre 3, rive droite de la seine) concession de la Ville de Paris que gérait Bakthiar. Soudain Gourcuff remporte l'appel d'offre sur la concession dudit Showcase fin juillet 2017, 3 semaine après le mariage du chargé des appels d'offres avec le directeur de commercial.... Mais si j'ai bien tout compris, il pourrait s'agir d'une coïncidence. Oh...comme ils disent

  • Par Paul Emiste - 19/09/2018 - 07:55 - Signaler un abus Ce mec?!

    Il me fait gerber. Mais bon sang qu´on l´envoie travailler 6 mois chez Renault (ou Peugeot au choix), 6 mois habiter dans un HLM de banlieue juste pour lui apprendre la vraie vie.

  • Par moneo - 19/09/2018 - 11:42 - Signaler un abus une petite ritournelle pour les prochaines municipales

    l'ancien monde c'était papipi dans Paris papopo avec Hidalgo pacaca avec DSK mais dans le nouveau monde le refrain devient paconcon avec Macron

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Serge Federbusch

Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€