Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 01 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Allergies : la saison 2012 est la plus grave jamais connue (et le pire est à venir)

Une étude britannique le montre : la saison du pollen ne cesse de s'allonger. La France n'est pas épargnée par ce phénomène et nous croulons toujours plus tôt sous le pollen et autres graminées.

Atchoum

Publié le

Atlantico : En Grande-Bretagne, la saison des allergies dure plus longtemps... c'est même un record pour le pays qui n'a pas connu pareille situation depuis 20 ans. Comment l'expliquez-vous ?

Véronique Lustgarten : Pour des raisons essentiellement climatiques. L'Angleterre est soumis à un climat océanique en constante évolution. Le printemps dure plus longtemps mais surtout les périodes de soleil sont courtes et denses et alternent avec des moments de pluie et d'humidité. C'est le contexte idéal pour une pollinisation et donc des allergies.

En général, le réchauffement climatique entraine des printemps plus longs et donc, forcément, des périodes de pollinisation plus élargies.

Est-ce également le cas en France ? Et pareil phénomène est-il amené à s'amplifier avec le changement climatique ?

En France, nous battons chaque année des records. Les printemps polliniques sont de plus en plus longs, cela commence plus tôt et finit plus tard, surtout dans le Sud de la France. Le Nord n’a pas trop été atteint cette année car il n’a pas fait très beau. La saison pollinique a commencé cette année mi-février et a duré jusqu’à mi-juillet. L’an dernier, cela avait plutôt commencé au mois de mars.

Dans le Sud de la France, nous avons même connu des années où cela commence dès mi-janvier, avec déjà des pollens de cyprès sur les capteurs à pollen.

La saison pollinique dure cinq mois notamment dans le sud de la France. L'hiver est en train de disparaître, le printemps s'allonge et les arbres rentrent dans un cycle de "pollinisation récurrente". Ils ne font que ça.

C'est une tendance qui concerne beaucoup la Côte d'Azur mais le Nord n'est pas en reste. Il y a beaucoup d'arbres de type "bouleau", très allergènes et leur saison commence aussi très tôt. Rajoutez à cela une dégradation de la qualité de l'air notamment à Paris et vous faites face à une recrudescence des allergies. Dans ce genre de villes, la pollution et les maladies qui en découlent peuvent même vous toucher en hiver.

Le futur verra-t-il un nombre toujours plus grand d'allergiques ?

Il y a de plus en plus d'allergies alimentaires et dans le futur ça sera un souci. On n'a pas encore trouvé de traitements efficaces pour ce type de pathologie. Notre environnement change, nos habitudes aussi et donc nous sommes plus sensibles à certains aliments surtout quand ils sont nouveaux. On connaissait les problèmes liés au gluten ou à l'arachide. Aujourd'hui, on fait aussi face à des allergies au kiwi ou encore la farine de lupin présente dans de nombreux produits industriels. On ne sait pas comment lutter contre.

Du côté des plantes, il y a l'ambroisie. C'est une mauvaise herbe qui pousse l'été et l'automne et qui envahit la France. Elle est très mauvaise et allergisante. On est même obligé d'organiser des campagnes d'arrachage pour en venir à bout mais à terme cela ne suffira pas. Il faut faire attention. La nature évolue !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par savoircomprendre - 22/08/2012 - 07:43 - Signaler un abus info

    très bel article - comme d'habitude - il est envisageable de parler d'allergie certes - 1 grande raison qui n'est pas citée c'est la mortalité des abeilles d'1 façon dramatique est c'est dommage de ne pas en parler - si vous me permettez de mettre 1 lien : http://j.mp/Ny7s1F - merci bon succes

  • Par eiram - 22/08/2012 - 18:13 - Signaler un abus allergies

    belle démonstration qui prouve surtout qu'on peut être diplômé et dire des conneries.

  • Par eiram - 22/08/2012 - 18:15 - Signaler un abus post criptum

    Bien sur le coupable, c'est le réchauffement climatique. CQFD

  • Par totor101 - 23/08/2012 - 10:37 - Signaler un abus POURQUOI ?

    il y a 50 ans il n'y avait que très peu d'allergies ...... Quel a été le facteur déclenchant ? Je pencherais pour les produits "de santé" ou ceux "de beauté" dont on s'enduit ou que l'on avale... ainsi que pour la sur-médicalisation !!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Véronique Lustgarten

Véronique Lustgarten est allergologue à Nice et possède un certificat Immunologie et Immunopathologie de la Maîtrise de Sciences Biologiques et Médicales.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€