Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 21 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’Allemagne, l’euro et l’énarchie

Depuis la chute du mur de Berlin, l’élite française, et singulièrement l’énarchie, ont dégouliné et dégoulinent encore d’un amour immodéré et dogmatique pour l’Allemagne et l’euro.

Aveuglement économique

Publié le
L’Allemagne, l’euro et l’énarchie

L’énarchie dégouline d’un amour immodéré et dogmatique pour l’Allemagne et l’euro.

Cette nouvelle trahison des clercs nous mène à la catastrophe. Non seulement l’aveuglement économique dominant conduit à des choix économiques absurdes, qui sont autant de dangers pour l’équilibre continental, mais la fascination pour l’Allemagne entraîne un affaiblissement constant de la France.

L’énarchie et l’Allemagne: fascination et aveuglement

 

Que l’énarchie soit prussophile n’est guère étonnant. L’ENA fut créée en 1945 pour reconstruire une élite technocratique qui avait fait défaut avant et pendant la guerre.

L’objet de l’ENA était donc étroitement lié à l’édification d’un nouvel ordre social et continental où l’Allemagne devait être un allié. Cette alliance était facilitée par la division de l’Allemagne en un bloc de l’ouest, libéral, et un bloc de l’est, communiste.

Il est assez cocasse de comparer, au passage, la carte de l’Allemagne de l’ouest adulée par l’énarchie:

Allemagne fédérale

Et la carte de la confédération du Rhin bâtie par Napoléon:

Confédération du Rhin

Peu d’énarques, entre 1945 et 1991, avaient à l’esprit cette ressemblance entre l’Allemagne avec qui ils pactisaient et l’Allemagne inventée par l’empereur. Pourtant…

Le problème de l’énarchie est d’avoir figé sa compréhension du monde en 1945, et de n’avoir pu la réformer après la chute du Mur. La technocratie n’a pas compris le phénomène de la réunification: elle n’a pas analysé les risques inhérents à un bouleversement du rapport de force interne à l’Europe, ni la signification historique particulière de la sommation dans un même espace politique de la Prusse et de la Rhénanie.

De là, les aberrations sur le rapport de l’Allemagne à son passé non pas nazi mais impérial. L’élite française, dans son dogmatisme courtisan, a systématiquement ostracisé toute tentative de prise de conscience face à ce reconstruction méthodique du Reich qui nous a fait la guerre par trois fois.

L’énarchie n’a pas compris le fait germanique

 

Il faut ici faire le procès de la culture énarchique, qui est pauvre en connaissances historiques, est essentiellement juridique et contemporaine, et méconnaît systématiquement ce qui lui est étranger.

Pour l’énarque moyen, l’Allemagne est une entité qui rassemble les peuples de langue germanique comme la France est une entité qui rassemble les peuples de langue française. Peu d’énarques connaissent le fait germanique au-delà de cette idée vague, et rares sont ceux qui ont dépassé l’ignorance scolaire de ce qu’est l’Allemagne et son histoire.

Combien savent que le Saint Empire romain germanique, qui fonde ce que pourrait être une unité allemande, n’a jamais englobé Berlin ni la Prusse? Combien savent que ce qu’on appelle l’Allemagne aujourd’hui est une fiction qui n’a pas cent cinquante ans, et dont la réalité politique fut proclamée à… Versailles en 1870? Combien savent que l’unité allemande, dérivée de la confédération du Rhin, s’est toujours constituée par la guerre contre la France?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par MORVAN58 - 12/11/2014 - 10:01 - Signaler un abus Fondée

    A l'auteur : prise de position fondée et intéressante.

  • Par Benvoyons - 12/11/2014 - 10:28 - Signaler un abus Il faut être ENA pour écrire et dire que la cause

    de la non réussite de la France est l'Allemagne. Le problème de la France est que les ENA en plus d'être des Fonctionnaires sont les contrôleurs des fonctionnaires (cour des comptes),sont des élus( 55 à 60% des élus députés, sénateurs, régions, etc) sont des Fonctionnaires. C'est amusant mais les pays dynamiques, qui se transforment(USA, UK, Allemagne, Autriche, Pologne, etc) et bien les Fonctionnaires n'ont pas le droit d'avoir des élus Fonctionnaires. En effet pour être élu et bien il faut qu'ils démissionnent et ne reviennent plus dans la Fonction Publique quand ils ne sont plus élus. La non réussite de la France vient tout simplement de la consanguinité des élites Fonctionnaires et donc d'une seule forme pensée pour la France. C'est à dire qu'il n'y a pas la représentation réelle de tous les Français dans la gestion de la France. Nous sommes en plein despotisme comme en 1789. La cerise sur le gâteau est le FN MLP avec encore plus d’État et toujours plus d’État alors que justement la France se meurt par cette caste de Fonctionnaires Élus. Ce qui m'amuse c'est que vous n'avez fait aucun écrit sur la place publique au moment ou ce que vous racontez est arrivé? Ah ENA!!

  • Par Texas - 12/11/2014 - 10:38 - Signaler un abus La Troisième conscience...

    ...et l' exutoire des tares hexagonales : Citons l' Allemagne ! Son impérialisme monétaire , mais pas son effort colossal de reconstruction de 40 ans de Marxisme en R.D.A .... on ressentirait même comme une odeur de nostalgie du Mur ! .

  • Par Benvoyons - 12/11/2014 - 10:41 - Signaler un abus Ce qui m'amuse c'est que vous n'avez fait aucun écrit sur la

    place publique à ce moment là pourtant vous aviez l'Age de vous indigniez! La France se meurt de son élites consanguines et des conflits d'intérêts pas de l'Allemagne. ======D'ailleurs je vous signale qu'avec le DM et sans encore l'Allemagne de l'Est et la France avec le Franc et bien l'Allemagne malgré une différence de 35% entre le DM et le Franc et bien vendait des composants pour l'électronique 40à 60% moins cher que les produits Français. Tout cela à cause de l'organisation de la France Politique et de sa vie économique (consanguine). Marchés captifs, combines entre ENA. La France était sous un dogme d'organisation Socilaite Marxiste dont l'ENA était la pierre angulaire. Il ne faut pas chercher la paille dans l’œil du voisin alors que c'est la poutre dans l’œil de la France qui l'a fait vaciller.

  • Par brennec - 12/11/2014 - 14:01 - Signaler un abus Pas d'accord.

    Dire que l'allemagne a sciemment profité de l'euro est a mon avis une contre vérité, l'euro a été voulu et mis en place par ceux qui craignaient un dérive vers l'est de l'allemagne. Bien entendu ça n'empêcehe pas que l'euro nous porte tort, mais la responsabilité en incombe a mitterand et ses suiveurs. L'allemagne se contente de faire une bonne politique... allemande. La france a accumulé les mauvaises politiques alors bien sur la comparaison fait mal. L'euro a surement une responsabilité dans la défaite économique de la france, mais pourquoi ne pas parler de la fiscalité, de la règlementation et surtout du mépris souverain qu'éprouvent et les gouvernants et la population envers ceux qui créent des richessses et gagnent de l'argent (quand il ne s'agit pas de politiciens). La défaite de 40 est a imputer a notre état major qui est tombé dans la ruse de guerre allemande et a envoyé toutes ses troupes dans le nord, la défaite économique n'est due a aucun piège tendu par les allemands, tous sont dus aux français eux même. Ceci étant dit aucune défaite n'est définitive. Quant a agiter la marionette d'une nouvelle guerre allemande en europe ce n'est pas crédible.

  • Par Deneziere - 12/11/2014 - 16:38 - Signaler un abus Cette obsession anti-germanique est pathétique

    Brennec a raison. J'ajoute qu'il est grotesque d'incriminer l'euro comme un espèce de complot germanique visant à ruiner les voisins. On pourrait très bien faire nos choux gras de l'euro si on était un peu plus industrieux et si on mettait mieux en musique nos avantages concurrentiels. La faute originelle de l'enarchie n'est pas sa prétendue inculture historique vis à vis de l'Allemagne, mais bel et bien son incapacité à concevoir un modèle administratif et de gouvernement pour la France plongée dans une concurrence mondiale.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www.lecourrierdesstrateges.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€