Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’Algérie sera-t-il
le prochain pays du Maghreb
à tomber dans l’islamisme ?

En France, on s'inquiète de voir l'Algérie basculer elle aussi dans la tentation islamiste. Les Algériens, s'ils ont traversé discrètement les Printemps arabes sans bouleversement majeur de leur gouvernement, n'accordent cependant guère d'attention aux islamistes.

Morne printemps

Publié le

L’Algérie sera-t-il le prochain pays du Maghreb à tomber dans l’islamisme ? La réponse à cette question que d'aucuns posent avec grande inquiétude en Occident et en particulier en France, pays voisin qui s'inquiète légitimement d'une telle perspective en raison des liens historiques et de proximité géographique qu'il entretien avec l'Algérie, ne se pose pas avec la même acuité et obsession en Algérie dont les préoccupations et les craintes sont ailleurs.

Là-bas, la question qui est sur toutes les lèvres, et qui revient comme un leitmotiv, est celle-ci : quand et comment le chaab (le peuple) va-t-il se débarrasser de cet houkouma (ce gouvernement ou ce pouvoir politique) considéré à la fois comme foncièrement corrompu, impopulaire et dont les hommes sont inamovibles ?

L'islamisme « radical » tout comme l’islamisme « pasteurisé », c'est- à-dire domestiqué, n'ont plus le vent en poupe. Le premier a bien échaudé la population quand le second l'a écœuré par ses conduites tout à la fois hypocrite et opportuniste. L'islamisme « maison » que représentent Harkat al islah al watâni (mouvement de la réforme nationale), Jabhât al Adala wa al Tanmiyya (Le Front de la Justice et du Développement) présidé par Jaba Allah ou encore le MSP (Harkat Mujtam' al –Silm) que dirige Abou Jarra Soltani dont le mouvement détient deux portefeuilles ministériels sur 38 dans le gouvernement et 51 députés au Parlement sur 389, est un islamisme timoré et honni par la majorité de la population tant en raison de ses accointances avec le pouvoir en place qu'en raison de ses pratiques et ses implications dans la corruption.

Quant à l’islamisme radical représenté naguère par le Front Islamique du Salut dissous, il a perdu de son aura, en même temps que les sympathies et la crédibilité qu'il avait auprès certaines franges de la population du temps de son triomphe ( 1988-1991). Même si ce parti dispose encore, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays, de partisans actifs, et résolus à poursuivre le combat pour leur réhabilitation, et même si son discours anti- étatique et anti- corruption séduit une partie de la population qui partage avec lui la détestation du régime, elle ne semble guère prête cependant à défendre son projet de République islamique et à lutter contre le pouvoir en place sous cette bannière.

Les Algériens sont trop abreuvés d'islam. Ils n'ont pas besoin d'islamistes radicaux, modérés ou fanatiques, pour subir le matraquage de de l'islam. L'Etat s'en charge. Il n'a pas inscrit seulement dans la Constitution « l'Islam religion d’État », mais il veille aussi à sa promotion et à son respect sur le terrain. Quand la presse française rapporte que les autorités algériennes traquent de plus en plus les buveurs et ferment les débits de boisson alcoolisés, ils n'inventent rien. Depuis plus de quatre ans, en effet, que le gouvernement mène partout des opérations « d'assainissement » de ce type en retirant même l'autorisation initialement accordée a beaucoup de cafetiers et de restaurateurs de servir des alcools.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Petit Poucet - 02/04/2012 - 09:35 - Signaler un abus Résignation

    La fin de l'article dénote d'une certaine résignation. L'Algérie a souvent été dans l'entre- deux. 50 ans après son indépendance c'est court et c'est long..... combien de générations sacrifiées encore ?

  • Par slavkov - 02/04/2012 - 09:50 - Signaler un abus allons voir ...

    ... après eux, le prochain client qui va tomber dans l'islamisme est-il sur continent européen et qui donne de leçons au monde entier ? ...

  • Par Carcajou - 02/04/2012 - 10:09 - Signaler un abus Gages

    Le gouvernement algérien ferme les débit de boissons, chasse avec vigueur les non-musulmans qui contreviennent en public aux lois islamiques parce que les dirigeant ont retrouvé la foi qu'ils avaient perdu durant 50 ans. Non, le gouvernement est toujours aussi corrompu, mais il donne des gages à une population qui comme presque partout dans le monde musulman revient à une pratique plus sévère de l'islam.

  • Par Mackley - 02/04/2012 - 12:50 - Signaler un abus @ nuala, Merah est un pur

    @ nuala, Merah est un pur produit français. Il n'a rien à voir avec l'Algérie, son affaire est franco-française, lachez-nous les baskets! Alors que l'article traite d'un autre sujet, on ne vous demande absolument rien. En ce qui concerne l'article, on dénote un trop plein de naîveté.

  • Par sheldon - 02/04/2012 - 16:11 - Signaler un abus Ça voudrait dire une forte immigration politique !

    Il me semble d'ailleurs qu'il y aurait à Marseille des plans pour faire face à une forte immigration politique en cas de régime islamique sérieux en Algérie. Ironie de l'histoire, ils risqueraient d'être bien mieux accueillis que les Pieds Noirs qui ont du débarquer avec leur valise (pour éviter le cercueil) !

  • Par Euréka - 02/04/2012 - 16:38 - Signaler un abus Algérie vaccinée

    L'Algérie est sûrement un pays vacciné contre l'islamisme radical, compte tenu des grandes souffrances endurées par ce peuple pendant les années 90. C'est ce que j'espère. Néanmoins je pense aussi que la rage des islamistes algériens risque fort bien de chercher des territoires pour s'épanouir. Et le plus faible d'entre tous, c'est bien la France, dont la classe politique est totalement corrompue et achetée. Le Qatar est en train de tirer les ficelles et de préparer le terrain. Avec la bénédiction d'ordures françaises qui claironnent que la France est musulmane et qui sont en odeur de sainteté au plus près de nos gouvernants depuis 30 ans.

  • Par aladine - 02/04/2012 - 18:03 - Signaler un abus et c'est maintenant que les journalistes de gauche y pensent!!

    15h46: Pour Hollande, la précarité des Roms est due à la politique de Sarkozy Le candidat socialiste l'écrit dans une lettre au collectif Romeurope consultée par l'AFP. «C'est bien la politique du gouvernement de Nicolas Sarkozy qui est responsable de la précarité intolérable dans laquelle se trouvent ces familles et qui fabrique un groupe de population, bouc-émissaire idéal pour justifier des politiques toujours plus répressives», estime François Hollande. des cadeaux de monsieur hollande ,des terrains gratuits et le RSA!! et allons y

  • Par kronfi - 02/04/2012 - 19:17 - Signaler un abus on sature

    avec l'islam... trop c'est trop..... l'islam nous sort par les trous de nez... pas une page , pas un site, pas un quotidien, pas un hebdomadaire, pas une TV , un journal TV ne parle d'islam. il suffit avec l'islam.... ON SATURE.....

  • Par kronfi - 02/04/2012 - 19:25 - Signaler un abus et arretons avec ses arabismes....

    on sature aussi chaab, ,........houkouma Harkat al islah al watâni , ..............Jabhât al Adala wa al Tanmiyya ,............ (Harkat Mujtam' al –Silm que dirige Abou Jarra Soltani ..... STOP..... en réalité messieurs les algeriens... votre islam on en a ras le c..l, vos arabismes ... on sature..... et entre nous soit dit on est pas VOISIN...... heureusement....

  • Par bacal - 02/04/2012 - 21:06 - Signaler un abus La prévision est difficile surtout lorsqu'il s'agit de l'avenir

    L'argumentaire basé uniquement sur la répression de l'alcool me semble bien court, même si elle est poursuivie au nom de l'islam. Aux USA du temps de la prohibition, l’État a aussi fait la même politique et ce n'était pas un État islamiste. Pour le reste que le pouvoir soit corrompu, on sait bien que le pouvoir corrompt ! Est-ce que pour autant cela permet de présager de l'avenir ? Je ne pense pas. Mais la contagion par proximité est un mal bien connu. Inch allah !

  • Par nuala - 03/04/2012 - 09:44 - Signaler un abus merah n etait ni français ni algerien

    c etait un terroriste qui s est laisse bouffer le cerveau par l ideologie extremiste islamiste prechee par cer certains imams dans les mosquees il bien la ou il est quand aux predicateurs qu ils restent chez eux quand au dirigeant de forzane alizza( tiens je croyais cette assoc interdite) qu on l expulse lui et toute sa smala qu il aille precher au bled et fiche la paix aux français on nous sature avec l islam dans les medias cette religion ne sera jamais une religion de tolerance et d amour c est tout le contraireoqu on fasse comme les anglais qui ferment des mosquees suppression de la double nationalite et retour au pays pour toutes ces crapules qui nous haissent leur place n est pas en europe

  • Par Mimi - 03/04/2012 - 12:46 - Signaler un abus Ignares, et ignorances

    Bonjour, beaucoup d'ignorance, en somme quand je lis vos écrits, L'islam ets une religion d'amour et de tolérance.qui n'a rien a voir avec ces doctrines fascisante des extremistes.. Comme le nazisme ou le communisme qui furent un temps des doctrines fascistes pour les personnes cultivées. Alors lisez les bouquins ecrits par les musulmans et non des ouvrages torchons anti islam. PS: les algériens n'onrt rien demandé a personne, et règlent leur probleme en interne, alors lachez leur les baskets. Et occupez vous des banlieues parce que ça pue!

  • Par sheldon - 03/04/2012 - 15:40 - Signaler un abus L'Algérie est un grand pays riche, les Algériens fiers de lui

    Je ne comprends pas pourquoi ils viennent en France, et pourquoi ils ne retournent pas en Algérie pour faire avancer les problèmes, profitant de la manne du pétrole et du gaz : la départementalisation de l'Algérie c'est fini depuis 50 ans : il faut vivre dans le présent.

  • Par Carcajou - 03/04/2012 - 18:43 - Signaler un abus Changez le disque

    @Mimi - 03/04/2012 - 12:46 Vous êtes musulmane et vous considérez votre religion comme un parangon d'amour et de tolérance. Mais, comme la plupart des mahométans s'adressant aux infidèles, vous les taxez d'ignorance. Il se trouve que je puise ma modeste culture de votre religion dans 2 ouvrages essentiellement: le coran lui-même et "le dictionnaire du coran" sous la direction de Mohammad-Ali Amir-Moezzi. Le coran dont je vous rappelle qu'il est parfaitement clair, plusieurs verstes l'affirment. Donc soit le coran est clair et je suis à même de le comprendre, soit le coran n'est pas clair et les versets claironnant sa limpidité et invitant à le lire sans y chercher un sens caché (Sourate III verset 7) sont erronés. Des versets dictés par Allah peuvent-ils être erronés? Impossible. Donc le coran est clair et le message fasciste qu'il véhicule est clair, lui aussi. Le dictionnaire du coran, ouvrage collectif de avec 27 chercheurs du CNRS dont des musulmans éclaire parfaitement les applications du texte coranique dans la vie des musulmans. De nombreux commentateurs montrent une connaissance fine des écrits islamiques. Ils n'écrivent pas à la légère

  • Par New - 03/04/2012 - 19:10 - Signaler un abus L'Algérie, 50 ans de terrible échec

    L'Algérie avait beaucoup, sur le papier en tout cas, en 1962 pour devenir un moteur et un exemple de développement dans le Sud. 50 ans plus tard, le bilan est dramatique à tout point de vue. Non seulement il n'y a pas eu de progrès mais il y a eu régression dans presque tous les domaines, malgré l'immense manne pétrolière tombée du ciel. Les Algériens ont fait l'éclatante démonstration que seuls ils ne pouvaient rien faire. Une agriculture en déroute alors qu'elle fut si brillante avant l'indépendance, une industrie faible et arriérée, des services publics nuls, une corruption et un clientélisme endémiques, des infrastructures en ruine, une éducation anéantie par l'arabisation, un pouvoir autoritaire marxisant, etc.... Tout n'est qu'échec et ruine. Et qu'est ce que cela serait sans le pétrole et le gaz, qui assurent la survie du régime.... C'est bien ce qui explique la haine qui habite aujourd'hui les Algériens, tant ceux qui sont enfermés dans la prison qu'est leur pays que ceux qui vivent en France avec un fort ressentiment envers l'ancienne puissance, toujours accusée de tous les maux sans plus aucune justification.

  • Par Carcajou - 03/04/2012 - 21:17 - Signaler un abus Y a pas photo...euh si

    @New - 03/04/2012 - 19:10 Très juste et comme une bonne image vaut mieux qu'un long discours, voyez http://www.tuxboard.com/hopitaux-algeriens-bienvenue-en-enfer/ Etonnant,non!

  • Par Rosine - 03/04/2012 - 21:47 - Signaler un abus CIA

    ne laissera jamais le Maroc tomber. Mektoub!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Ahmed Rouadjia

Ahmed Rouadjia a obtenu son doctorat d’histoire à Paris VII (Jussieu) en 1989.

Il est actuellement Maître de Conférences à l’Université de Msila (2006-2011) et directeur du Laboratoire de Recherche d’histoire de sociologie et des changements sociaux et économiques .

Il a notamment publié Les Frères et la mosquée. Une enquête sur le mouvement islamiste en Algérie (Karthala, 1990), Grandeur et décadence de l’Etat algérien (Karthala, 1994) et Les enfants illégitimes de la République (Maisonneuve et Larose, 2004).

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€