Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Alain Mimoun : un grand champion que nous ne devrons pas oublier

"Un sportif exceptionnel (…) porté par l'amour de la France". C'est par ces mots que François Hollande a rendu hommage hier lundi au champion olympique de marathon Alain Mimoun, qui s'est éteint le 27 juin à l'âge de 92 ans.

Patriote

Publié le

Alain Mimoun a tiré sa révérence dans la soirée du 27 juin à l’âge de 92 ans. Sa vie aura été aussi longue qu’un marathon, épreuve qu’il remporta lors de Jeux Olympiques de Melbourne en 1956, mais derrière l’immense Champion (avec un "C" majuscule), il y avait un homme qui mérite pour l’ensemble de son œuvre un hommage appuyé de toute la Nation.

Alain Mimoun était l’aîné d’une fratrie de 7 enfants né en 1921 dans ce qui était un des trois départements qui formaient l’Algérie française. Engagé volontaire dans l’armée française, il est sur le front en 1940 avant de combattre face à l’Afrika Korps durant la campagne de Tunisie et d’être grièvement blessé par un éclat d’obus lors de la terrible bataille de Monte Cassino. Ces états de service parlent d’eux-mêmes et, même s’il est logique qu’on parle avant tout des médailles qu’Alain Mimoun avait gagné sur les stades, il faut rappeler pour ceux qui ne le savaient pas qu’Alain Mimoun avait auparavant gagné des médailles sur les champs de bataille.

Car Alain Mimoun était avant tout un grand patriote. Un homme qui aimait passionnément le France et qui n’avait pas son drapeau dans sa poche puisqu’il n’hésitait pas à le brandir à sa fenêtre pour montrer son amour pour ce pays qu’il avait défendu les armes à la main et le Coq Tricolore sur la poitrine. D’ailleurs, lorsqu’en 1997 le CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français) décida de retirer le coq du logo officiel de l’équipe de France, Alain Mimoun prit la tête des athlètes opposés à cette décision.

Inutile de dire qu’Alain Mimoun était aux antipodes des stars surpayées du sport business d’aujourd’hui puisqu’au sommet de sa carrière, il habitait une cité proche de la Porte des Lilas qui a été rasée depuis pour cause d’insalubrité.

Alain Mimoun aura prouvé à la France entière qu’on peut parfaitement ne pas être un "Français de souche" tout en étant un grand Français et un grand patriote. Il représentait et représentera encore longtemps le parfait modèle d’assimilation à la française, assimilation qui est, faut-il le rappeler, l’antithèse de l’intégration.

Pour votre vie, pour votre carrière, pour l’homme que vous étiez, vous méritez, monsieur Alain Mimoun, un hommage national.

Et, au nom de tous ceux qui aiment la France, permettez-moi, monsieur Alain Mimoun, de vous dire que la France et les Français ne vous oublieront jamais.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zelectron - 09/07/2013 - 13:34 - Signaler un abus Une belle âme d'immense modestie

    Mimoun a faillit à un certaine époque devenir SDF, vous avez bien lu, les pouvoirs publics ont réagit alors en lui octroyant une allocation spéciale pour tenir compte de son engagement militaire et du marathon dont il est sorti vainqueur (médaille d'or)

  • Par Edomar - 09/07/2013 - 21:02 - Signaler un abus Un bel exemple d'amour de la France

    Et si François Hollande et ses sbires, les "chances pour la France" et leurs défenseurs, prenaient cet exemple d'amour de la France pour s'y convertir eux aussi !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe David

Philippe David est cadre dirigeant, travaillant à l'international.

Il a écrit trois livres politiques : "Il va falloir tout reconstruire", ouvrage qui expliquait le pourquoi du 21 avril,  "Journal intime d'une année de rupture", sorti en 2009 aux éditions de l'Ixcéa, qui retrace les deux premières années de présidence Sarkozy et  "De la rupture aux impostures", Editions du Banc d'Arguin (9 avril 2012). 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€