Vendredi 18 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ah les cons! Ne voient-ils pas la reculade française au sommet européen...?

Les organisations de gauche voient aujourd'hui les promesses de Hollande prendre l'eau. Faible hausse du Smic, baisse du nombre de fonctionnaires... et sommet européen. Car si les médias ont salué une "victoire diplomatique", Hollande a en fait dû ravaler ses ambitions. "Ah les cons", pourrait répéter Edouard Daladier, 74 ans après le sommet de Munich...

Fourvoiement

Publié le 30 juin 2012 - Mis à jour le 6 juillet 2012
 

Munich 1938 demeure une référence historique en matière d’abdication et de fourvoiement. Et c’est justement parce que ce Munich marqua à jamais les esprits en tant qu’exercice d’abdication, que cinq décennies plus tard, pour dénoncer ce qu’il jugeait comme une intolérable absence de priorité donnée à la lutte contre le chômage, Philippe Séguin parla d’un « Munich social ».

Aujourd’hui il y a matière à dresser un autre parallèle avec Munich, cette fois-ci dans le domaine du fourvoiement. Mais avant de poursuivre, il convient de rappeler la fameuse anecdote à propos du chef du gouvernement français de l’époque, Edouard Daladier, lors de son retour à Paris. Lorsque l’avion se pose sur l’aéroport du Bourget et Daladier regarde la foule amassée pour l’accueillir, il prit peur, craignant des actes de violence physique contre lui pour avoir montré tant de compromission avec le nazisme. Quelle ne fut pas sa surprise, à sa sortie de l’avion, de voir la foule l’accueillir, non pas avec des hués, mais avec des applaudissements. Daladier ne put alors se retenir, exclamant son célèbre « Ah les cons ! ».

Des propos semblables peuvent aujourd’hui être proférés à l’égard des organisations de gauche, y compris des organisations syndicales, qui, après s’être ralliées avec espoir et dévouement à la candidature de François Hollande, observent impuissantes combien leur candidat donne l’impression de les avoir flouées.

 A commencer par la hausse du smic, promesse symbolique de la campagne de Hollande. La montagne qui accouche d’une souris. Ou plutôt d’une fourmi. Car, quelque vingt euros par mois d’augmentation, le prix de quelques tasses de café, c’est s’être moqué du monde.

Il y aussi la question de la stabilisation des effectifs de la fonction publique. Qui allait dire aux syndicats qui s’étaient battus contre le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, règle établie par le précédent président français, que François Hollande, celui dont la victoire électorale doit tant à ces syndicats, allait durcir la règle dans toute l’administration à l’exception de trois ministères, l’appliquant désormais à deux départs sur trois ?

Quant au pacte budgétaire européen visant à parvenir à l’équilibre des comptes publics dans les pays de l’Union, pacte dénoncé par François Hollande pendant la campagne électorale, ce n’est un secret pour personne qu’il s’apprête à le signer dans les jours ou les semaines à venir. Non pas de plein gré, mais de peur de voir, dans le cas contraire, les marchés augmenter les taux d’intérêt appliqués aux obligations de l’Etat français.

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par guigou - 30/06/2012 - 19:21 - Signaler un abus la crise nous a sauvé de Sarko, pas l'inverse

    Les projets ultra libéraux de Sarko l'américain comme le prêt hypotécaire, poison qui a mis à la rue des américains propriétaires depuis 25 ans, n'ont pas eu le temps de voir le jour car la crise est arrivée en 2008.
    C'est le système social "à la française" et la consommation des fonctionnaires, entre autre, qui a amorti la crise. Le modèle social dont Sarko voulait la peau a été notre sauveur. La claque prise par les libéraux d'Irlande et de Grande Bretagne en sont la parfaite illustration.
    Sarko a bien transpiré effectivement, mais j'en fais autant sur mon vélo d'appartement sans parcourir un centimètre...

  • Par léonard simon - 30/06/2012 - 19:11 - Signaler un abus à bacal

    Ne soyez pas trop dur avec nos gentils socialistes. Ils débutent et leur leader ayant été une fainéant pendant 30 ans il a du mal à prendre le rythme d'un homme d'état qui doit prendre de plein fouet la vague qu'il a tant promis à Sarko. Mais c'est vrai que son sourire niais est attendrissant.
    Et ses bons mots ? Quel artiste !

  • Par LeditGaga - 30/06/2012 - 19:02 - Signaler un abus @Jacques Bono

    Bien vu ! Et merci pour cette belle fable...

  • Par bacal - 30/06/2012 - 18:18 - Signaler un abus Débâcle en rase campagne

    Cette déroute en prépare d'autres dans le domaine international quand les dirigeants étrangers mesureront la "capacité" de Benêt 1er; elle annonce les reculades dans d'autres domaines en politique intérieure: Montebourg qui va se ramasser avec les dossiers PSA, Arcelor et autres encore, Sapin qui va prendre de plein fouet la montée inéluctable du chômage, Vals qui devra faire face aux vagues migratoires irréfrénables, Moscovici qui sera dans l'incapacité de boucher les trous budgétaires, etc...On se prépare une rentrée avec des taux de satisfaction dans les eaux de 35 % !

  • Par flogo - 30/06/2012 - 18:08 - Signaler un abus @De France et de plus loin - 30/06/2012 - 13:53

    Quel aveu de sottise ...
    Virer un président en sachant que celui pour qui on vote est un imposteur...
    *****
    On appelle cela la'irréflexion enfantine pour ne pas dire la sénilité précoce !
    *****
    Vous devriez réfléchir aux différentes positions et en définir les valeurs ou les erreurs :
    Pour le contre
    Contre le pour,
    Pour le pour
    Contre le contre
    Cherchez bien vous trouverez votre case notée en rouge : Choix le plus sot !

  • Par flogo - 30/06/2012 - 18:02 - Signaler un abus @Fonky

    "C'est celui qui dit qui est ...!"
    *****
    Voila une autre intelligence de gauche qui ne nous étonne pas ....
    Allez prenez votre pelle avec le seau pour construire vos chateaux de sables du programme Hollande ...

  • Par samu31 - 30/06/2012 - 17:59 - Signaler un abus Merci Mr Fabio Rafael Fallio

    Cet article est un véritable modèle du genre. Je le garde en archive. Les Français, dont je suis, ne vont pas tarder à détester "Moi Président" puis le haïr.

  • Par Karamba - 30/06/2012 - 17:53 - Signaler un abus Confirmation essentielle...

    les journalistes français sont décidément vraiment les larbins du PS pour nous servir cette soupe propagandiste après nous avoir forcé la main pour voter pour le candidat de secours de Solférino. Toujours cette collusion de pouvoirs qui n'a plus rien à voir avec le fonctionnement d'une démocratie...

  • Par Fonky - 30/06/2012 - 17:43 - Signaler un abus 1ère phrase point godwin

    1ère phrase
    point godwin atteint.
    C'est l'auteur le "con" ( pour reprendre sa terminologie )

  • Par victor07 - 30/06/2012 - 17:28 - Signaler un abus @ Guigou

    Le chef de clan de Neuilly comme vous dites a mouillé la chemise et tenu la baraque pendant les crises sans précédent que nous avons traversées. Sans lui, vous auriez probablement fait la queue devant votre banque pour retirer vos sous. Ne l'oubliez pas !

  • Par victor07 - 30/06/2012 - 17:23 - Signaler un abus @ Le Gône

    Joli coup Monsieur le Vicomte adressé à De France et de plus loin !
    Pierre Dac voulait instituer un permis de conduire les affaires publiques pour ceux qui veulent conduire le char de l'Etat. Je doute que ceux qui nous gouvernent actuellement puissent le réussir cet examen. Il faudrait d'ailleurs ajouter un permis de voter car la moitié au moins des Français ne sait pas à quoi sert un parlementaire ou un conseiller général. 15% des électeurs se décident dans l'isoloir. Le destin d'un pays à pile ou face en quelque sorte. Ca fait frémir.

  • Par guigou - 30/06/2012 - 17:19 - Signaler un abus Il n'y a que les balots de droite

    pour croire que le président du conféti qu'est devenu la France pouvait imposer sa volonté à tous les autres. Quand Sarkozy revenait en affirmant " j'ai gagné, c'est moi le boss!" , les mamies aux cheveux bleus de l'UMP mouillaient leurs gaines...
    Hollande a été élu pour dégager le chef de clan de Neuilly, mission accomplie. Pour le reste, personne ne croit qu'il va résoudre tous les problèmes de l'Europe avant la fin de l'été !

  • Par pimousse - 30/06/2012 - 16:37 - Signaler un abus la grenouille......

    qui veut se faire aussi grosse que le boeuf
    hollande n a rien obtenu il n a meme pas piloté les debats et ce qu il pretend avoir obtenu figurait deja ds le traité avant son election
    l escroquerie continue! encore un peu moins de 5 ans a tenir

  • Par Ravidelacreche - 30/06/2012 - 16:14 - Signaler un abus Edouard Daladier

    Déjà un Socialiste, l'histoire se répète.

  • Par le Gône - 30/06/2012 - 16:05 - Signaler un abus @De France et de plus loin

    ce qui prouve bien que certains devraient apprendre a lire et a compter avant de voter..quand a vous, votre attitude citoyenne vous honnore et "ah les cons " est taillé a vos mesures...

  • Par RcommeRobert - 30/06/2012 - 15:51 - Signaler un abus @De France et de plus loin

    Je suis au regret de vous dire que je suis comme vous... et bien d'accord avec vous.

  • Par sam84 - 30/06/2012 - 15:41 - Signaler un abus Que dire de plus

    Ah les cons,......mais comme dirait Timsit les cons sont toujours plus nombreux chaque année et ceux de l'année prochaine sont déjà la...Bon il est vrai qu'en matière de cons Timsit est un vrai actif de la vraie connerie de cette pensée bobo de gauche caviar, anormalement normal et gonflé au "moi-je" comme d'autre au amphétamines ou a la cook

  • Par JO94 - 30/06/2012 - 15:35 - Signaler un abus Il n'y aura pas de rigueur

    Il n'y aura pas de rigueur tout simplement parce qu'on a pas à payer pour les Espagnols, les Italiens . Parcontre il faudrait exporter plus hors d'Europe en Amérique Latine, asie et océanie et en Afrique

  • Par ARES - 30/06/2012 - 15:31 - Signaler un abus Fourberie ...

    En fin de compte et au final tout le monde s'est fait entuber par Hollande !! Du moins ceux qui ont votés pour lui quelque soit la raison ...
    Ceux qui ont cru aux rèves au moins maintenant la réalité est entrain de les rattraper et comme ceux la memes si ce ne sont pas des motons sauront faire entendre leurs voix ...
    On verra bien si ceux ci sauront réagir ou resteront là à subir sans rien dire ou compter encore sur les autres pour sauver leurs fesses !!

  • Par Ercole - 30/06/2012 - 15:21 - Signaler un abus Pierre et le loup

    Je ne compte plus les fois où l'on nous a annoncé que ça y était, on avait sauvé le Titanic Europe, et 15 jours après patatras le chomage avait re-augmenté, ou les banques avaient encore besoin d'oseille, ou la croissance s'avérait encore plus faible que prévu ou autre nouveau coup de théatre... Vous me fatiguez à nous prendre pour des billes avec vos pseudo victoires à la Pyrrhus !!!!
    Allez plus qu'une petite dernière victoire et nous sommes perdus...

  • Par jacques bono - 30/06/2012 - 14:46 - Signaler un abus le plan croissance de hollande

    la France ayant dépensé sans aucune retenue,
    se trouva fort dépourvue quand la crise fut venue:
    hollande nouvel élu eut l'idée saugrenue
    d'emprunter à l'Europe pour être secouru..
    or Merkel n'est pas préteuse c'est là son moindre défaut:
    on a bossé chez nous, vous, vous étiez en congés payés
    donnant des leçons au monde au lieu de travailler.
    Donc NICHT pour combler le trou en créant un autre trou,
    surtout que ce serait avec nos propres sous!!
    Economisez d'abord et peut-être qu'alors
    , les Fritz vous prêterons un peu de leur bon or
    la CIGholland et la FOURMIkel

  • Par heautontimoroumenos - 30/06/2012 - 14:43 - Signaler un abus 2 autres choses…

    1/ Tout le monde semble avoir oublié le plan de relance européen signé fin 2008 pour un montant de 200 milliards, qui a été pour moitié enterré et pour l'autre totalement inefficace (il prouve cependant que les incantations à la croissance ne date pas de FH : pas une déclaration finale des 5 derniers G8 ou G20 qui ne mettent l'accent sur celle-ci).
    2/ La promesse de FH de renégocier le pacte budgétaire est non seulement caduque, mais il revient aujourd'hui de Bruxelles avec des mesures encore plus contraignantes et des abandons supplémentaires de souveraineté pour la France.

  • Par nicolasetsesamis - 30/06/2012 - 14:21 - Signaler un abus Europe, Europe, Europe

    Seguin disait que la gauche et la droite sont les deux mains accrochés par les mêmes menottes: l'Europe. En 97, la gauche avait déjà fait le coup de la croissance et du "changeons d'Europe". Le résultat a été le traité d'Amsterdam... un gros flop! La seule manière d'adoucir la très grave crise des pays du sud est de dévaluer la monnaie. C'est ce qu'ont fais la Suède et le Canada lorsqu'ils étaient dans des situations délicates dans les années 90. L'euro est une grave erreur car il a rigidifié les taux de change qui ne permettent plus d'ajuster les monnaies. Les jeunes générations d'espagnols, d'Italiens...et de Français, sont condamné à la déflation, le chômage de masse et pour une partie d'entre eux l'émigration... Bravo l'euro!!! Sans nul doute nous sommes plus fort maintenant! merci les européistes!

  • Par heautontimoroumenos - 30/06/2012 - 14:20 - Signaler un abus Et encore, le pire est à venir…

    Si l'Espagne et l'Italie ont obtenu gain de cause, après avoir pris la France à revers (ce qui donne déjà à réfléchir sur nos nouvelles alliances), c'est parce qu'elles ont d'ores et déjà largement entrepris les réformes structurelles exigées par l'Europe et devant lesquelles nous rechignons toujours. Allemagne, Italie et Espagne se retrouvent de fait du même côté, et aucun cadeau ne sera fait à la France : elle est désormais au pied du mur et devra faire ces réformes qui sont à mille lieues des promesses de FH et des dogmes de nos socialistes (recul de l'âge des retraites, assouplissement du marché du travail, baisse des coûts de production, réduction drastique des dépenses de fonctionnement, etc.). On sait que FH se distingue par sa capacité à avaler des couleuvres, mais il ne pourra pas tenir trop longtemps les Français pour des imbéciles…

  • Par De France et de plus loin - 30/06/2012 - 13:53 - Signaler un abus Je suis un électeur de

    Je suis un électeur de hollande et proche du PS et je vous confirme que les événements actuels n ont rien de surprenant. Personne ne pensait ( à part vous?) que Hollande pourrait imposer sa vision à 27 états ou faire comme s'il n y avait pas de crise. Nous on voulait juste que Sarko dégage . CQFD

  • Par jmpbea - 30/06/2012 - 13:49 - Signaler un abus oh si il y a du neuf!

    moi, ça me plairait plutôt, mais les 51 et qq % qui ont voté Hollande vont petit à petit sentir une douleur sourde du côté du postérieur...

  • Par De France et de plus loin - 30/06/2012 - 13:42 - Signaler un abus Bof, les électeurs de

    Bof, les électeurs de Hollande savent bien qu il y a une crise et que la dette est immense! Les français savaient bien qu'ils ne passeraient pas entre les gouttes comme par miracle. Hollande va évidemment mettre en place la rigueur que Sarko ne voulait pas débuter avant l'élection .
    Rien de neuf..

Fabio Rafael Fiallo

Fabio Rafael Fiallo est économiste et écrivain, ancien fonctionnaire à la CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement). Il est diplômé d’économie politique de l’université Johns Hopkins (Baltimore).  Son dernier ouvrage, Ternes Eclats - Dans les coulisses de la Genève internationale (L'Harmattan) présente une critique de la diplomatie multilatérale.

Voir la bio en entier

Fermer