Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'administration Obama en pleine perplexité : mais pourquoi le boss ne se confronte-t-il pas à Poutine ?

La Russie attaque en Syrie ; ses pirates perturbent l’élection présidentielle américaine. Et la réponse est… absente.

The Daily Beast

Publié le - Mis à jour le 7 Octobre 2016
L'administration Obama en pleine perplexité : mais pourquoi le boss ne se confronte-t-il pas à Poutine ?

Comment l'administration Obama va-t-elle répondre face à une Russie de plus en plus provocatrice ?

Copyright The Daily Beast - Nancy A. Youssef et Shane Harris

La Russie et l'armée du gouvernement syrien ont attaqué deux hôpitaux et une boulangerie dans la ville assiégée d'Alep mercredi. Poutine et Assad cherchent à affamer la population et reprendre le contrôle d'une ville où vivent jusqu'à 100 000 enfants. Comment l'administration Obama va-t-elle répondre face à une Russie de plus en plus provocatrice ? Pour l'instant, elle ne répond pas.

Il y a un accord tacite au sein de l'administration qui veut que malgré les nombreuses provocations de la Russie en Syrie il n'y aura pas de réponse américaine majeure. Une position qui met de plus en plus en colère les responsables de la sécurité nationale ont indiqué trois responsables américains au Daily Beast.

Et la frustration de ces officiels est d’autant plus grande que l’agression russe ne se limite pas à la Syrie. Des preuves indiquent que la Russie est derrière la série de piratages informatiques destinés à perturber l’élection présidentielle de novembre.

Les officiels disent craindre que l’inaction de la Maison Blanche puisse passer pour un feu vert en Syrie, en Ukraine, et dans le cyberespace. Mercredi, l’ambassadeur de Syrie aux Nations Unies aurait ri quand on l’a interrogé sur le bombardement des hôpitaux d'Alep.

''Bien sûr, nous nous demandons jusqu’où va aller la Russie'' a expliqué un officiel au Daily Beast. ''Et nous sommes inquiets, particulièrement au vu du tort que cela provoque pour la crédibilité des Etats-Unis''.

Même des membres du parti du président parlent à la chambre des députés de cette agression russe incontrôlée.

Une partie des milieux de la sécurité, le Département d'Etat et les agences de renseignement se mobilisent en faveur d'une réaction adéquate en Syrie et particulièrement face à l’assaut mené par les Russes dans l’Est d’Alep, disent ces officiels.

Au cours des dix derniers jours, depuis la fin du dernier cessez-le-feu en Syrie, la Russie et les forces d'Assad ont effectué ce que les habitants désignent comme la plus violente campagne de raids aériens jamais employée pour reprendre Alep aux opposants du Président syrien. Si le régime, avec l’aide la Russie, reprenait la ville ce serait une importante victoire psychologique et tactique pour le régime Assad.

Dans le milieu du renseignement américain certains s’inquiètent des conséquences, de ce qui passe pour un abandon des forces rebelles soutenues par les Etats-Unis en Syrie.

Le département d'Etat sent qu’il a épuisé toutes les tentatives de négociation par la voie diplomatique avec la Russie à propos de la Syrie. Et l’administration a abandonné tout espoir qu’elles portent des fruits. Même le secrétaire d’Etat, John Kerry, l’éternel optimiste qui considère qu’un accord avec la Russie est imminent est ''extrêmement frustré'' comme le disait un officiel mercredi.

Et il y a le Pentagone qui souligne que toute tentative d’intervention est trop risquée. Il est soutenu par la Maison Blanche qui reprend tous les arguments possibles pour éviter une escalade américaine en Syrie pendant les quatre derniers mois de cette administration. Que se passerait-il si les Etats-Unis décidaient de fermer l’espace aérien en Syrie et que les Russes ne respectait pas cet embargo ? Les Etats-Unis sont-ils prêts à déclarer la guerre à la Russie pour cela ?

Au cours d’une conversation téléphonique avec son alter ego américain, Serguei Lavrov, John Kerry a ''informé le ministre des Affaires étrangères russe que les Etats Unis se préparaient à suspendre l’accord bilatéral Russie-Etats-Unis, à moins que la Russie ne prenne des mesures immédiates pour mettre fin à l’assaut sur Alep en Syrie, et rétablisse le cessez-le-feu'' selon un compte-rendu du département d'Etat. 

En d’autres termes, John Kerry a fermé la porte des négociations avec les Russes.

Coincée entre les deux camps qui s’opposent au sein de l’administration américaine, il y a le sort de la moitié de la plus grande ville de Syrie, Alep. La ville subit un assaut choquant même aux yeux de ceux qui sont habitués à la sauvagerie de la guerre. Le régime syrien et les Russes ont bombardé des hôpitaux, des travailleurs humanitaires, des entrepôts de nourriture et des civils. Selon un rapport, au moins 96 enfants ont été tués dans l’Est d’Alep depuis vendredi.

Quoiqu’il en soit, l'administration estime que les Américains doivent se concentrer sur la défaite de l'EI.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 03/10/2016 - 11:58 - Signaler un abus Dailymocrat Beast

    Toujours la même obsession des arc en ciel Anti Poutine et donc alliés idiots utile de l'EI.

  • Par hannibal barca - 03/10/2016 - 12:42 - Signaler un abus Cet article est minable ,il rallume la guerre froide

    Que vous le vouliez ou pas Assad nettoira la syrie des terroristes. Que ne parliez vous pas des enfants des femmes des hopitaux bombardes par les Us et les saoudiens? Des bavures sur les hopitaux ,les civils par vos amis Us en Afghanistan des 180 bases militaires US qui sont disseminés dans le monde pour menacer et tuer Stop a votre propagande qui instrumentalise les enfants ,les hopitaux ,les femmes les civils pour mieux enfoncer russes et syriens C est devenu grossier et ouvrez vos yeux personne ne vous fait plus confiance vous soi disant journalistes

  • Par ikaris - 03/10/2016 - 15:55 - Signaler un abus Daliy Beast = sans intérêt !!

    en fait ce canard du Web est un gisement de "néo-cons" ... comme en France avec l'UMPS, on voit qu'aux US il y a bien un establishment defait Républicains-Démocrates ... c'est en y réfléchissant le seul intérêt du Daily Beast : rappeler ce qu'est establihment sous un dehors progressiste-trash.

  • Par valencia77 - 03/10/2016 - 16:53 - Signaler un abus we

    support a nest of terrorists: Saudi Arabia. What the hell can we tell Putin? Worse even! We invite them into the U.S.

  • Par zouk - 03/10/2016 - 19:37 - Signaler un abus Obama Poutine

    L'un est un stratège, avec une vision du monde et de son pays l'autre pas, juste des discours brillants.

  • Par zouk - 03/10/2016 - 19:45 - Signaler un abus Obama Poutine

    L'un est un stratège, avec une vision du monde et de son pays l'autre pas, juste des discours brillants. Hannibal Barca énonce une évidence, seule la bienpensance lâche/droitsdel'hommiste d'Obama, Hollande et quelques autres mauvais chefs d'Etat maintient la condamnation absolue de Bachar El Assad qui nous rend pourtant un signalé service. Poutine est plus clairvoyant. L'erreur majeure fut commise en 2012: il fallait reconnaître la coalition des opposants à Bachar El Assad, il est maintenant trop tard pour tenter de l'arrêter.

  • Par zouk - 03/10/2016 - 19:46 - Signaler un abus Obama Poutine

    L'un est un stratège, avec une vision du monde et de son pays l'autre pas, juste des discours brillants. Hannibal Barca énonce une évidence, seule la bienpensance lâche/droitsdel'hommiste d'Obama, Hollande et quelques autres mauvais chefs d'Etat maintient la condamnation absolue de Bachar El Assad qui nous rend pourtant un signalé service. Poutine est plus clairvoyant. L'erreur majeure fut commise en 2012: il fallait reconnaître la coalition des opposants à Bachar El Assad, il est maintenant trop tard pour tenter de l'arrêter.

  • Par jurgio - 03/10/2016 - 21:44 - Signaler un abus Pour une confrontation fructueuse avec Poutine

    il faut savoir quoi dire et quoi faire.

  • Par pdeando - 03/10/2016 - 23:11 - Signaler un abus Les méchants Russes attaquent en Syrie .... .

    .... alors que les gentils Américains ne bombardent en ce moment que sept pays : la Syrie (aussi), l'Irak, l'Afghanistan, la Lybie, le Pakistan, la Somalie et le Yémen. Mais eux, c'est pour la démocratie et le bonheur des peuples .... .

  • Par Deudeuche - 03/10/2016 - 23:31 - Signaler un abus @pdeando

    Et la cause LGBT la nouvelle croisade de l'homoccident à la Obama et Dailymocrat Beast d'où la détestation psychotique de Poutine qu'éprouvent ces Bobos va t'en guerre.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nancy A. Youssef

Nancy A. Youssef est une journaliste égypto-américaine. Elle est correspondante pour The Daily Beast.

Voir la bio en entier

Shane Harris

Shane Harris est correspondant pour The Daily Beast sur les questions de sécurité nationale américaine. Il est l'auteur de deux livres :  @War: The Rise of the Military-Internet Complex, et The Watchers: The Rise of America’s Surveillance State.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€