Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Polémique Dupont Aignan : les medias se croient-ils "tout permis" avec les petits candidats ?

Nicolas Dupont Aignan en a fait les frais ce week end avec le buzz créé par l'interview dans laquelle il disait pouvoir choisir Marine Le Pen comme premier ministre. Des propos tronqués selon le candidat qui aurait aussi mentionné Jean-Pierre Chevènement ou Arnaud Montebourg

Deux poids, deux grosses mesures ?

Publié le
Polémique Dupont Aignan : les medias se croient-ils "tout permis" avec les petits candidats ?

Samedi soir 18h00. Le centre ville de Toulouse est un capharnaüm pour les automobilistes, dont je fais partie, en particulier ceux se rendant au Stadium pour le match TFC-Lorient. Les cars venus de tout le Sud Ouest garés sur les boulevards gênent en effet considérablement la circulation ainsi que les nombreux véhicules se rendant à « La Halle aux Grains », où François Bayrou tient une réunion publique à partir de 18h30. Comme on peut s’y attendre la salle est comble, François Bayrou faisant un très bon discours, contrairement à son prédécesseur à la tribune, Philippe Douste-Blazy qui joue pourtant à domicile en tant qu’ancien Maire de Toulouse (je n’étais pas au meeting mais au Stadium et c’est une amie présente au meeting par curiosité et encartée nulle part qui m’a tenu des propos élogieux sur la teneur du discours et l’enthousiasme de la salle).

Dimanche matin, les chaînes d’info passent en bas d’écran quelques bribes des propos de François Bayrou à Toulouse sans montrer la moindre image du meeting, par contre on voit de manière répétitive les images des techniciens s’affairant à monter la tribune et les chaises à Villepinte pour le meeting de Nicolas Sarkozy.

Question : Voir des types tirer des câbles ou monter des chaises est-il un sujet d’information d’une importance telle qu’il mérite d’être montré en boucle sur toutes les chaînes d’information ? N’aurait-il pas été plus important, et surtout plus honnête, de montrer des images du meeting de François Bayrou à Toulouse ou de tout autre candidat ?

Samedi après-midi, les réseaux sociaux bruitent de propos de Nicolas Dupont Aignan qui font scandale. Celui-ci aurait déclaré dans une interview au « Figaro Magazine » qu’il « nommerait Marine Le Pen Premier Ministre au cas où il serait élu ». Tous le medias s’empressent de publier cette information qui n’a aucun intérêt, sachant que Nicolas Dupont Aignan n’a aucune chance d’être élu et qu’il n’est même pas sur d’obtenir les 500 signatures nécessaires pour être candidat.

Voyant le tollé provoqué, le candidat souverainiste fait une mise au point déclarant que ses propos ont été sciemment dénaturés par Le Figaro magazine puisqu’à la question "Un premier Ministre que vous pourriez choisir ?" celui-ci avait répondu "Chevènement, Montebourg ou Marine Le Pen". Bien entendu, le fait d’avoir fait disparaître les deux autres personnes citées ne relève en rien de la manipulation, de la désinformation ou de la malhonnêteté intellectuelle. Cette méthode rappelle celle de l’URSS de Staline qui faisait disparaître des photos tous les ennemis de Staline, à commencer par Trotski…

Le pire dans cette affaire est que seul le site Marianne 2, parmi les sites de journaux de la presse écrite, a donné l’occasion à Nicolas Dupont Aignan d’expliquer la supercherie qui n’a été dévoilée par aucun des médias ayant mis en une cette "information" tronquée et truquée et pour laquelle aucun "erratum" ou "avis aux lecteurs" n’a été publié depuis, ce qui ne permet même pas de savoir si le Figaro Magazine maintient sa propre version de l'interview.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lespoir - 11/03/2012 - 15:51 - Signaler un abus A quoi joue Nicolas Dupont-Aignan?

    A ce sujet je vous conseille la lecture de cet article qui analyse le piège tendu par le Figaro à NDA et le démenti de ce dernier dans Marianne2: http://lespoir.jimdo.com/

  • Par slavkov - 11/03/2012 - 18:05 - Signaler un abus socialistes

    ... les "journalistes" et leur temps de parole doit être compté comme temps de parole des socialistes...

  • Par Philippe David - 11/03/2012 - 18:32 - Signaler un abus @lespoir

    Je suis bien d'accord sur le fait que proposer ces trois noms incompatibles entre eux n'était pas la chose la plus "fine" à faire...

  • Par Equilibre - 11/03/2012 - 18:34 - Signaler un abus Les médias se croient tout permis tout court.

    Quand à Mariane2, je n'approuve pas les trois quarts de leurs articles mais force est de constater qu'ils sont largement moins intellectuellement malhonnête que d'autres. Merci à vous de nous relater ces petits incidents et vive le web.

  • Par Equilibre - 11/03/2012 - 18:36 - Signaler un abus Rectification

    pour mariane2, c'est plutôt leur ligne politique. Approuver est inadapté.

  • Par Diego - 11/03/2012 - 19:48 - Signaler un abus Journaleux

    D'accord avec slavkov. Les journaleux français sont une des courroies de transmission du grand méchant mou. La presse et les médias français sont une véritable entreprise de désinformation... Lisez pour ceux qui le peuvent la presse étrangère ou les médias étrangers si vous voulez avoir des infos beaucoup moins manipulées. ( Un exemple capture par les troupes loyalistes en Syrie de militaires français.)

  • Par unk pablo - 11/03/2012 - 20:19 - Signaler un abus j'ai vu le dédain de

    j'ai vu le dédain de guillaume durand face a lui outrant tout simplement

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe David

Philippe David est cadre dirigeant, travaillant à l'international.

Il a écrit trois livres politiques : "Il va falloir tout reconstruire", ouvrage qui expliquait le pourquoi du 21 avril,  "Journal intime d'une année de rupture", sorti en 2009 aux éditions de l'Ixcéa, qui retrace les deux premières années de présidence Sarkozy et  "De la rupture aux impostures", Editions du Banc d'Arguin (9 avril 2012). 

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€