Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 21 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Abolissons le principe de précaution. Ou coulons avec lui !

On ne se précipite pas vers l’avenir, en faisant un pas en arrière à chaque innovation.

Les entrepreneurs parlent aux Français

Publié le

Une main qui tremble ne peut tenir le gouvernail du leadership mondial. On ne se précipite pas vers l’avenir, en faisant un pas en arrière à chaque innovation. La France mérite un avenir qui lui est refusé par ce  stupide principe de Précaution, qui ruine les volontés d’innovation d’un peuple qui, pourtant, brille par sa créativité.

L’innovation se nourrit d’un carburant essentiel qui se nomme le risque. La précaution, impose une longue hésitation, incompatible avec le rythme auquel vit le Monde. Le temps que nous tournions notre langue dans notre bouche, les autres nous ont ôté le pain de la bouche. Notre avenir s’obscurcit à chaque précaution inutile. Nous avons fait de la sécurité un objectif au lieu d’en faire un simple moyen, et la France se perd en normes illusoires et hypocrites, qui transforment la société en une mosaïque d’interdits, qui nous prive de liberté et de réussite.

Le corollaire de la sécurité, la norme, sera bientôt la seule chose qui soit en croissance en France. Nous aurons bientôt sécurisé ces 2 seuls éléments: la détresse économique et la pauvreté.

Alors Mr le Président, supprimons le principe de précaution.

Pourquoi ? Et en quoi cette proposition serait-elle corroborée par les faits ? Bienvenue dans l’univers de la frilosité et du recul. Bienvenue dans un pays qui aime tuer sa capacité de créativité, son talent, et dont le futur se conjugue un peu plus chaque jour, au passé.

Tout d’abord, retenons que "tous ceux qui font de la précaution un principe, font de la réussite une exception ». L’innovation fait tourner le monde, et la précaution est son ennemi. Un homme, une entreprise, un Etat, qui n’innove plus s’endort et se trouve bien vite remplacé par plus éveillé que lui. C’est ce que nous vivons, depuis que Jacques Chirac, persuadé que la France était irréformable, et dont les 2 mandats furent marqués par l’urgence à ne rien faire, laissant place à « un immobilisme en marche », nous a légué cette bombe à retardement, ce terrain miné, sur lequel viennent mourir chaque jour innovateurs et explorateurs de l’économie Française.

Enfin, prenons quelques exemples récents et navrants, pour ne pas dire, scandaleux.

-Aux USA, pour ouvrir un entrepôt et obtenir les autorisations nécessaires à sa sécurité, il faut en moyenne moins de 8 jours. En France, tenez vous bien, il faut 92 jours ! Un investisseur bien informé, aura vite fait de comprendre que son développement prioritaire devra se faire dans le pays qui lui permet d’aller à la vitesse de ses concurrents. Pas en France.

Le responsable ? Le principe de précaution. Il a « grevé» l’ouverture de tout établissement, de l’obligation réglementaire d’obtenir tellement d’autorisations d’organismes différents, qui, de plus, n’interviennent que de façon chronologique et jamais parallèle (sinon cela serait trop simple), que prendre un entrepôt devient un combat technocratique au lieu d’être un marqueur de notre croissance. Complexifier la volonté d’un investisseur de s’installer en France arrange certainement les fonctionnaires en charges de ces organismes, mais assez peu les chômeurs qui se satisferaient bien volontiers des emplois à créer dans ce secteur.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par moneo - 19/09/2017 - 14:17 - Signaler un abus Of course

    Mais ça va être compliqué ...les français sont demandeurs tant ils ont été élevés avec ce genre de grand principe ,l'autre est coupable par nature , ils ont besoin d'être protégés du renard dans le poulailler et pour le verts c'est l'arme atomique... l'inversement de la charge de la preuve c'est extraordinaire. Parfois on entend des sorties de politiques invraisemblables ,cette dame députée ,qui ,il y a 2ans, environ, face au développement fulgurant des" Drive in "dans les grandes surfaces s'indignait en déclarant mais vous vous rendez compte, toutes ces installations sans permis préalable.. sans autorisation.. La Liberté connait pas ...Tout doit être interdit sauf ce qui est autorisé... ce pays est mûr pour une dictature

  • Par kelenborn - 19/09/2017 - 14:32 - Signaler un abus ah TB

    A beh...je retire toutes les vilainies que j'ai pu proférer sur Jacquet et...hein Rayski, je ne le fais pas contraint et forcé de bouffer mon slip!!! Oui tout à fait! encore Jacquet aurait -t-il pu évoquer la nature du système qui nous opprime: le totalitarisme mou justifié par les trois grandes peurs: écologique, sécuritaire, sanitaire! Avec ça , pas besoin de mur des Berlin ni de Guépéou!! Au passage, peut être faudrait il invoquer la féminisation des valeurs ! Enfin! le principe de précaution , voulu par le gâteux Chirac nous emmène tout droit au cimetière!

  • Par jurgio - 19/09/2017 - 15:09 - Signaler un abus La France, une immense nurserie

    Il fallait vraiment être un socialo franchouillard pour nous pondre une ..... pareille !

  • Par xenophon - 19/09/2017 - 16:28 - Signaler un abus Levothyrox

    Levothyrox. Précaution: lactose,potentiellement risqué. Nouvelle formule: grosse pagaille. On dit d'abord que c'est du cinéma, fake new comme on dit maintenant. Et puis,après tout, demandez à votre médecin et faites ce qu'il vous dira ( sous entendu: pas d'indemnités) Et la TSH en hausse? C' est le réchauffement climatique, bien sûr, nu. Belle défausse. Par précaution, évidemment! Alfred Jarry s'en bidonne dans sa tombe!

  • Par vangog - 19/09/2017 - 21:09 - Signaler un abus Houlllah! Mais si vous abolissez le principe de précaution.

    vous allez avoir tous les écolo-gauchistes réactionnaires sur le paletot, Jacquet! Mais je vous soutiendrai, coûte que coûte...

  • Par ajm - 19/09/2017 - 22:58 - Signaler un abus Le principe d'ignorance.

    A la base du principe de précaution, il y a surtout une phénoménale absence de vraie culture scientifique dans un pays qui pourtant a produit des contributions remarquables dans tous les domaines de la connaissance, avec un culte de la raison quasiment congénital et même hystérique. Ce retournement historique est incroyable. A noter qu' il y a beaucoup moins d'ingenieurs dans notre personnel politique qu'avant, mais même NKM, pourtant X Ponts, contribue demagogiquement à la bêtise ambiante. Les incroyables délires écolo qui nous expliquent que les ouragans dans les régions cycloniques de toute éternité sont la punition méritée pour nos turpitudes automobiles en sont une bonne illustration. On rigole de la peur millenariste de l'an mille en se gaussant de nos ancêtres qui craignaient l'arrivée de la fin du monde mais on n'est pas mieux, la fausse science d'aujourd'hui remplaçant le méli-mélo religieux d'avant.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Denis Jacquet

Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€