Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 28 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

59% des Français favorables à une restriction des conditions de circulation et d’installation des Européens dans le cadre des accords de Schengen

Les Français de disent majoritairement favorables à une limitation de la circulation des immigrés européens en France, et donc à une remise en cause du traité de Schengen. C'est un des piliers de la construction européenne qui est ainsi contesté par l'opinion publique.

Europe sous le choc

Publié le
Info Atlantico

Les Français et les accords de Schengen, un sondage Ifop pour Atlantico

Question ifop : Dans le cadre des accords de Schengen, les citoyens des différents pays-membres de l’Union Européenne peuvent rentrer et circuler librement sur notre territoire.

Ils ont également le droit de s’y installer s’ils ont un emploi, s’ils sont étudiants ou s’ils peuvent disposer de ressources suffisantes pour subvenir à leurs besoins. De la même façon, les citoyens français peuvent circuler librement et s’installer dans les mêmes conditions dans tous les pays de l’Union Européenne. Vous personnellement, êtes-vous favorable ou opposé à ce que la France remette en cause les accords de Schengen et restreigne les conditions de circulation et d’installation des citoyens européens sur son territoire ?

Atlantico : Selon une enquête Ifop pour Atlantico, quasiment 6 Français sur 10 (59 %) sont favorables à une limitation des immigrés européens en France et donc à une remise en cause des accords de Schengen. De quoi ce chiffre est-il la marque ?

Jérôme Fourquet : C'est un score très élevé qui fait suite à la votation suisse du week-end dernier. Ce chiffre montre deux choses. D'une part, il marque une défiance très forte vis-à-vis de la construction européenne telle qu'elle a été menée ces dernières années avec une ouverture à tout-va des frontières, ou en tous cas perçue comme telle. D'autre part, on a une tension très forte dans la société française vis-à-vis de tout ce qui touche à l'immigration alors même que la question posée dans le sondage ne portait pas sur l'immigration extra-européenne mais bien de libre circulation ou d'immigration à l'intérieur de l'Europe. Comme en Suisse, donc, on a une demande de contrôle et de fermeture qui est majoritaire.

Il est intéressant de constater que l'on avait posé une question plus ou moins similaire en mars 2012, après le meeting de Villepinte de Nicolas Sarkozy, où il avait parlé d'une réforme du traité de Schengen sur la libre-circulation des personnes. A l'époque, 59 % des Français étaient favorables à une réforme du traité de Schengen afin de mieux contrôler l'immigration clandestine. Le fait que l'on ait exactement le même chiffre aujourd'hui laisse à penser que lorsque les Français se prononcent pour une réforme du traité de Schengen, c'est moins sur l'immigration des frontaliers qu'ils se positionnent que sur la question des Roms ou l'arrivée sur le territoire de populations venues d'Europe de l'Est. Le défaut Schengen est perçu à travers le prisme d'une maîtrise insuffisante des flux migratoires et de circulation de populations, notamment de populations "à problème". Sauf, comme dans le cas de la Suisse, ce faisant, on est prêt à entraver la libre circulation des Français vers les autres pays européens ou l'arrivée de personnes qui peuvent avoir le même niveau de vie que nous.  

Ce chiffre doit faire réfléchir, d'autant plus à 100 jours des élections européennes. L'un des piliers fondamentaux de la construction européenne est la libre circulation des personnes. Or, une large majorité de Français est pour une remise en cause de ce pilier. Même au sein des départements frontaliers, où l'on vit pourtant l'Europe au quotidien et où l'on pourrait penser que la construction européenne est importante, on a des résultats un peu plus élevés qu'au niveau national.

A lire également : Le camouflet anti-Europe : et maintenant les Français veulent réformer les frontières aux autres citoyens de l'Unions... à qui la faute ?

Est-ce que les résultats de ce sondage montrent qu'il n'y a finalement pas de solidarité européenne ?

C'est une façon de voir les choses. On peut aussi interpréter cela comme une très forte demande de maîtrise des frontières et de retour, d'une certaine façon, à un cadre national, sans doute exacerbé par la crise économique. Quand on dit que les eurosceptiques vont faire un malheur aux élections européennes, on en a aujourd'hui une nouvelle illustration. Même quand, dans la question, on ne fait pas référence à la circulation des Roms ou autres, 6 Français sur 10 disent qu'il faut fermer les frontières.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ambroisine - 15/02/2014 - 10:10 - Signaler un abus la suisse, un labo européen ?

    Oui, il semblerait bien que la Suisse puisse être le début d'un plus large mouvement... http://www.magtuttifrutti.com/article-votation-suisse-sur-l-immigration-un-laboratoire-pour-l-europe-122521836.html

  • Par Varennes - 15/02/2014 - 10:11 - Signaler un abus est-ce si étonnant que cela?

    Non. L'étonnant, c'est qu'il y est encore 40% de gens favorables à Schengen. On oublie trop facilement l'immigration massive des Leonarda,qui vient polluer le débat. Non, les français ne sont pas hostiles aux anglais, hollandais, espagnols ou italiens qui viennent s'installer chez nous? On va encore polluer le débat en faisant semblant de confondre ces européens, et les hordes de wisigoths, venus de Roumanie, de Bulgarie et d'ailleurs, qui n'ont rien de commun avec les vrais européens. Non, nous ne sommes pas racistes. Mais avec 6 millions de chômeurs, les RSA, CMU et autres, nous choisissons la préférence nationale. Est-ce un crime que de préférez aider sa famille plutôt que des inconnus qui viennent chez nous uniquement pour les avantages sociaux qu'un système inique leur réserve?

  • Par amike - 15/02/2014 - 10:49 - Signaler un abus Les accords de Shengen ce sont avérés une manoeuvre

    idéologique, sous le contrôle d'influences politiques jamais endormies pour profiter et utiliser le biais de promesses déclamées ... Et comme d'habitude, aucun des 2 partis de gouvernement français (UMPS) pour éviter le discours gloubi goulba progressiste ....

  • Par MONEO98 - 15/02/2014 - 10:58 - Signaler un abus la faute à l'admission de pays disparates

    la faute à la construction européenne A 2 c'était jouable en y ajoutant la Belgique , la Hollande , l'italie, des pays scandinaves ça allait toujours et à condition de savoir ce qu'on voulait un futur Etat fédéral ou pas et pas une solution bâtarde Y rajouter la GB a été une erreur majeure non pour une question de niveau de vie mais parce que c'est le porte avion US qui ne veut pas d'une Europe unifiée et puissante ensuite y rajouter tous les autres pays n'ayant pas le même niveau de vie a été catastrophique et a aboutit à la construction de bulles économiques ce que les français ne veulent plus c'est l'invasion des ex pays de l'est et même si ce n'est pas dit de l'invasion de peuplement arabe et africaine en une image ils ne veulent plus prendre le RER D à certaines heures et se croire en Afrique.Les Lepen avaient raison sur le diagnostic comme on les a diabolisés il est à craindre qu'un jour leurs solutions soient mises en place .Mais à qui la faute ? à ceux qui ont construit le schmilblick actuel et ont refusé d'en voir les conséquences ou aux guetteurs de fumée..?

  • Par Ravidelacreche - 15/02/2014 - 11:03 - Signaler un abus citoyens européens

    C'est quoi ? L’ambiguïté donc le biais, réside dans la notion de citoyen européen ! Un clandestin en Espagne n'est pas un citoyen Européen de fait.

  • Par zouk - 15/02/2014 - 11:24 - Signaler un abus Libre circulation des citoyens européens

    Difficile de nier que certains sont moins citoyens que d'autres. L'origine du problème et des rejets qu'il soulève? L'élargissement plus ou moins imposé par la Commission, dans l'inertie d'ailleurs des gouvernements nationaux. Soyons clairs, nous avons en France un gros problème avec les Roms, Roumains et Bulgares qui s'étend, dans l'opinion à tous les Européens, même ceux que nous accueillons, sans problème depuis plus d'un siècle. Quant aux non Européens... vaste problème. Leur apport n'est pas totalement enrichissant

  • Par mich2pains - 15/02/2014 - 11:40 - Signaler un abus POUR ...." TRANSFORMER L 'ESSAI " !

    Ou , plutôt , pour transformer ce sondage ( 59% des sondés favorables à u contrôle de nos frontières " ) : Remplissez et signez la PETITION mise en ligne par le FN , exigeant : ---" UN REFERENDUM SUR L ' IMMIGRATION ET LA MAITRISSE DE NOS FRONTIERES NATIONALES " , sur le modèle démocratique suisse ! Ensuite , votez FN aux élections Européennes , le seul parti à proposer un vrai contrôle de nos frontières , par les Français et seulement les Français !

  • Par mich2pains - 15/02/2014 - 11:43 - Signaler un abus Pour mémoire :

    La pétition lançée par le FN est disponible sur le : " Site Officiel du FN " !

  • Par l'enclume - 15/02/2014 - 11:57 - Signaler un abus Va doucement !!!!!

    Encore une question à la con. A la question : "Seriez vous d'accord pour que les autres pays européens, vous empêchent de pénétrer sur leurs territoires en instaurant des frontières" - Combien de pourcentage de OUI ????? - Combien de pourcentage de NON ????

  • Par td - 15/02/2014 - 12:22 - Signaler un abus mais non

    "Sauf, comme dans le cas de la Suisse, ce faisant, on est prêt à entraver la libre circulation des Français vers les autres pays européens ou l'arrivée de personnes qui peuvent avoir le même niveau de vie que nous. Ce chiffre doit faire réfléchir, d'autant plus à 100 jours des élections européennes. L'un des piliers fondamentaux de la construction européenne est la libre circulation des personnes. Or, une large majorité de Français est pour une remise en cause de ce pilier." . Ne dites pas de bêtise. . Ce qui pose problème, ce n'est pas la libre circulation par elle-même, mais son élargissement à des pays de niveau de vie trop différent. Ne mélangeons pas tout. . Il aurait été possible de procéder différemment pour intégrer les pays de l'Est, le temps que leur niveau de vie se rapproche suffisamment de celui de l'Europe de l'Ouest pour éviter les problèmes les plus flagrants. . Le problème n'est donc pas un choix binaire entre libre circulation ou pas. . . C'est le rôle des milieux dirigeants d'éviter le type de régression et de menaces qui est observé, pendant que leurs concitoyens travaillent dans leurs domaines d'activité respectifs. Ils ne l'ont pas fait, d'où pb

  • Par nostradamus - 15/02/2014 - 12:32 - Signaler un abus D'accord avec Varennes

    L'élargissement de l'Europe , le mépris du résultat du référendum , l'absence de controle politique de l'Euro ont ,sinon tué , du moins considérablement affaibli l'adhésion des citoyens à ce projet . "Qui se ressemblent s'assemblent"dit on , les responsables (ou présumés tels) politiques feraient bien de se souvenir de cet adage . PS Ne dites pas de mal des wisigoths et souvenez vous du royaume wisigothique de Toulouse qui s'étendait de la Loire à Gibraltar .

  • Par Anguerrand - 15/02/2014 - 14:07 - Signaler un abus La réponse n'est elle pas

    êtes vous contre l'immigration des Roms de Roumanie ou de Bulgarie? Je pense que les sondés ont répondu en fonction de l'immigration des Roms et non des âtres citoyens de l'UE . Léonarda ne venait pas de l'espace schengen. Par contre enceinte qui concerne l'immigration provenant d'Afrique ( du nord ou subsaharienne) la très grande majorité dit stop!

  • Par FATALITAS - 15/02/2014 - 15:31 - Signaler un abus 59% de Français favorables à

    59% de Français favorables à une restriction des conditions de circulations des citoyens européens mais alors quand est il des citoyens des pays tiers, de toute façon il n'y a plus de frontière dans l'ue et avec le droit du sol en France beaucoup de régularisation en perspective comme il n'y a pas de travail, chômage, allocation familiale, logement, cmu, rsa, insertion bref beaucoup d'impôts à venir, la classe moyenne n'a pas fini de trinquer les riches eux s'exilent fiscalement ou physiquement on leur demande juste de ne pas nous donner de leçons de morales.. Read more at http://www.atlantico.fr/users/fatalitas#sjDdrjYTz3P8vVyz.99

  • Par jacques. - 15/02/2014 - 15:33 - Signaler un abus chengen (ou) et libre circulation des citoyens europ.

    Je regrette le lien établi par votre sondage, entre "Schengen et libre circulation des citoyens européens" . Ce lien n'existe plus, et existerait-il encore qu'il n'aurait aucune incidence sur "l'immigration intérieure"" ( les citoyens europ.). Schengen concerne en revanche "l'immigration extérieure", personnes étrangères voulant entrer dans l'UE. Les conditions à la "libre circulation des citoyens europ". sont fixées par les traités de l'UE ( TUE et TFUE, Lisbonne).En fait elles sont assez simples et fondées sur le "principe fondamental de la libre circulation" ( personnes, travailleurs, ( salariés mais aussi artisans et prof.indépendantes). Au fond, ce que veulent les français , c'est que la France ait le droit de fixer, comme la Suisse , des "quotas" de travailleurs, citoyens europ. sous diverses formes ( annuelles , de saison , par profession et métiers etc.). La motivation des français est simple et claire.( il y en a trop , confondant parfois europ et non…) Le problème est de savoir comment sortir d'une telle impasse entre Etats voulant des quotas et Etats qui n'en veulent pas du tout.

  • Par GOGGOS - 15/02/2014 - 16:54 - Signaler un abus A quand les "réserves" pour les eurogaulois ?

    Amérindien Définitions Web Les Amérindiens, ou Indiens d'Amérique, sont les habitants du continent américain avant la colonisation européenne des Amériques et leurs descendants. Est ce qu’il est prévu des réserves pour “eurogaulois” terme inexistant qu’il faudra créer?

  • Par Hugues001001 - 15/02/2014 - 17:03 - Signaler un abus Pauvre France

    59% ? Il faudrait préciser la question et la façon dont elle a été posée. Mais cela, néanmoins, en dit long sur l'état des Français. Un peuple de névrosés, peureux, mû par des craintes fantasmées, replié sur lui-même, incapable de se projeter en avant et de voir que ses problèmes viennent de lui, et pas des autres. Il n'y a qu'à lire les réactions délirantes concernant le projet de libre-échange entre l'UE et les États-Unis. C'est bien triste de voir cela en 2014. Surtout que, ma main à couper, TOUS, parmi ces 59%, connaissent au moins une personne de leur entourage (le fils d'une voisine, la soeur d'un collègue de travail, etc.) qui réside dans un autre pays de l'Union et donc qui bénéficie de la libre circulation et installation. TOUS, ou une grande majorité, en ont d'ailleurs profité, ne serait-ce que pour aller en vacances. La libre circulation, c'est la meilleure chose qui soit arrivée à l'Europe. Les Français, qui n'en finissent pas de supporter la crise, rejettent leurs responsabilités sur les autres: l'Europe, les pays de l'Est, les immigrés, l'euro fort, etc. Il serait grand temps qu'ils se réveillent et regarde la réalité en face: le responsable, c'est la France.

  • Par prochain - 15/02/2014 - 18:30 - Signaler un abus On circule comme dans un moulin

    On régularise les illégaux par dizaines milliers venant de partout alors...Les Roms aiment bien la France, ils sont 10 millions en Europe et ils ne peuvent pas aller plus loin à cause de l'Océan normal.

  • Par chrisgpm - 15/02/2014 - 18:51 - Signaler un abus Schengen une énorme bétise

    La construction de l'Europe n'aurait jamais dû se faire sur une décision de non contrôle des espaces, ce qu'est en fait Schengen. Cette perte flagrante de contrôle est une ouverture...aux trafics en tout genre : stupéfiants, terrorisme, armes, prostitution, délinquance, inactifs demandeurs d'allocations, soins gratuits pris en charge par des contribuables de moins en moins nombreux...

  • Par FATALITAS - 15/02/2014 - 19:20 - Signaler un abus Il est quand même vrai que

    Il est quand même vrai que l'industrie réclame pas mal de main d'oeuvre et, sur fond de coûts salariaux sensiblement plus élevés en Europe de l'Ouest qu'en Europe de l'Est, de plus en plus d'entreprises délocalisent en Pologne ou ailleurs en europe, grâce à l'umps il n'y a plus de frontière en europe rien n'empêche une entreprise de s'installer dans un pays de l'ue et après avec la libre circulation des marchandises et personnes, impossible de protéger le marché national avec des droits de douane. En Pologne, Roumanie etc le smic n'est pas à 10 euros, ce n'est pas 35 heures, et les syndicats c'est loin d'être la CGT, même en Allemagne il n'y a pas de smic alors c'est sur ils peuvent nous inonder de produits à bas cout et ainsi participer à la destruction de notre industrie certains plutôt que de mourir préfèrent délocaliser pour le malheur des travailleurs Français.

  • Par Hugues001001 - 15/02/2014 - 20:31 - Signaler un abus Délirant 1/2

    Les commentaires de cet article sont un concentrés de peurs et de croyances délirantes. Les choses sont claires pourtant: - Schengen, c'est le contrôle EXTÉRIEUR des frontières de l'Union. Schengen, ce sont CERTAINS États de l'Union, et une poignée d'autres comme l'Islande, la Norvège, et la Suisse par ex. Ça n'a donc rien à voir. N'importe quel étranger qui arrive dans cet espace Schengen, qu'il soit Chinois, Canadien, Brésilien ou Russe, passe par une frontière Schengen et ne rentre pas comme dans un moulin. Le contrôle des frontières relève des États membres et ces Chinois, Canadiens, etc., quand ils arrivent en France à Roissy, entrent à la frontière Schengen de Roissy et sont donc contrôlés par l'Immigration FRANÇAISE. Si les contrôles semblent à certains trop laxistes ou légers, qu'ils se plaignent à l'Intérieur. Ce n'est pas la faute de l'Union. La libre circulation elle, elle concerne les citoyens EUROPÉENS, donc des pays membres de l'Union, et de quelques autres (Norvège, Islande, etc.) via des accords d'association. C'est la plus formidable avancée qu'on ait jamais réalisée:

  • Par Hugues001001 - 15/02/2014 - 20:40 - Signaler un abus Délirant 2/2

    pourvoir passer un week end en Hongrie ou au Portugal sans avoir à passer une douane, pouvoir s'installer sans problème parce qu'on a un travail en Belgique ou en Suède, c'est un énorme avantage. Pour rappel, la libre circulation n'est pas absolue: pour résider en France, il faut avoir une source de revenu et une assurance sociale. Prétendre que des hordes d'Européens de l'Est seraient venus en France profiter du système relève encore une fois du pur fantasme: a-t-on les fameux plombiers polonais arriver en masse ? Non, quoi qu'en dise Fabius. Des chauffagistes hongrois ? Non plus, pas plus que des plâtriers slovaques. Le fait que la criminalité ait pu augmenter avec le trafic d'armes et de drogues - qui existaient au demeurant bien avant aussi - ou que quelques dizaines de milliers de Roms s'installent en France n'enlèvent rien aux énormes avantages que procure la libre circulation au 450 millions d'Européens. Ces Roms ont des droits, comme tous les autres citoyens européens, ni plus ni moins. S'il semble qu'ils en aient plus, cela n'est dû qu'à la politique française, pas européenne. La France n'a qu'à appliquer ou modifier ses lois, et cesser de blamer l'Europe.

  • Par Hugues001001 - 15/02/2014 - 20:50 - Signaler un abus @ Varennes

    Au cas où vous l'ignoreriez, Léonarda et sa famille sont Kosovars. Jusqu'à preuve du contraire, le Kosovo n'est pas dans Schengen. Donc la libre circulation ne s'applique pas à lui. Si la famille a pu bénéficier d'avantages sociaux, ce n'est pas à cause de Schengen. C'est parce qu'ils ont demandé l'asile et que les lois sont ainsi faites en France qu'un demandeur d'asile a des droits. S'ils ont pu rester et formuler 3 demandes successives, c'est encore une fois uniquement de la faute de la France, à qui il appartenait de les reconduire plus tôt au Kosovo au lieu de laisser pourrir la situation. Si les autorités ont mis 5 ans pour le faire, ce n'est pas la faute de l'Europe, mais des procédures FRANÇAISES. Et si des demandeurs d'asile arrivent dans un pays membre puis parviennent en France, il n'appartient qu'à la France de modifier ses lois sur la prise en charge, les droits sociaux, la durée des procédures, etc., mais ce n'est clairement pas une raison pour remettre en cause Schengen et la libre circulation qui bénéficient à 450 millions d'Européens. Quant aux Roumains et aux Bulgares, que vous méprisez et qui nous envahissent par millions apparemment, je pense qu'ils vous emm...

  • Par jmpbea - 15/02/2014 - 21:50 - Signaler un abus Le pire , c'est que ça al. air d'étonner les spécialistes !!!!

    Non mais!!! Écoutez un peu la France bande de pinioufs!

  • Par vangog - 16/02/2014 - 01:17 - Signaler un abus Bon, maintenant que la majorité des Français

    a vaincu l'enfumage médiatique et s'accorde sur les solutions du FN, on commence quand à déconstruire, pierre par pierre, la commission Européenne, puis le parlement...avant de passer à l'ENA, HEC, les écoles de journalisme? Car, lorsque les patriotes seront chauds, il ne faudra pas faire retomber la pression!....

  • Par gdv - 16/02/2014 - 07:44 - Signaler un abus Rien de surprenant

    Avec les Français, il faut s'attendre à tout, on les a tellement intoxiqué qu'ils ne sont mêmes plus capable de faire la différence entre un européen (de souche) et un Africain

  • Par gdv - 16/02/2014 - 07:49 - Signaler un abus Servez la soupe !

    ce forum est rempli de personnes qui ont confié leur intelligence et leur discernement à Marine, charge à elle de réfléchir pour eux. Ils font partie au même titre que les électeurs de Sarko ou Hollande, des acteurs aveugles et inconscients de la prochaine désillusion. Atlantico leur sert la soupe comme Marine son programme et ils se précipitent sur le chiffon rouge, c'est assez tordant et assez répétitif.

  • Par Parsifal - 16/02/2014 - 09:04 - Signaler un abus Évidence

    Mais oui, n'en déplaise à certains. M'est avis, que nombre de Français sont surtout, contre la masse qui vient de partout, profiter d'une manne généreusement distribuée. Faudrait déjà, songer a établir des règles: instaurer un temps de latence de 2 années minimum avant que de prétendre à quoi que ce soit. Sauf, pour ceux qui travaillent vraiment, pas simplement pour la forme afin de prétendre. Instaurer encore, le fait que deux enfants c'est bien, mais que au delà, ça n'est plus à la charge de la nation comme ce qui se fait en Suède depuis des lustres (et ailleurs); pays que l'on sait pourtant très ouvert. Comment donner l'exemple de la rigueur au pats des intermittents.....difficile bien évidemment ! L'argent devrait être géré en bon père de famille responsable, ce qui n'est pas le cas. Les gauchistes veulent le partage certes, mais aussi et surtout de l'argent des autres c'est connu. Alors que les meilleurs capitalistes dans les ex pays communistes, sont les anciens tenants purs et durs. Ubuesque !

  • Par guy.h - 16/02/2014 - 09:53 - Signaler un abus Et encore ce n'est pas assez

    Probablement que d'autres sondages seraient encore plus élevés, si l'on tenait compte des populations ROMS ROMS ..Suffit de nous voiler la face, ces gens là sont déjà indésirables dans leurs propres pays, bien contents de s'en débarrasser ...Et puis honnêtement qui voudrait vivre aux côtés de ces gens là, , qui refusent toute forme d'intégration, de part leur culture .

  • Par tubixray - 16/02/2014 - 10:15 - Signaler un abus Europe = utopie

    Au début il s'agissait d'une alliance économique entre pays ayant des niveaux économiques voisins. Puis les politiques ont pris les choses en main et ont monté un "machin" hétéroclite en absorbant un maximum de pays de l'ancien bloc soviétique. Après arriva l'euro et la libre circulation des biens et des personnes; l'ensemble est alors parti en vrille... Sans harmonie fiscale / économique nous sommes parti dans un délire total au seul bénéfice des allemands (aucune animosité à leur égard). Il est reconnu que des bandes organisées des Balkans écument la France enchainant les cambriolages à la chaine. Libre circulation + Schengen = Non merci;

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’IFOP.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€