Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 07 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

4,1% de croissance en Suède : pas de pétrole, même continent que nous, même contexte mondial... mais comment font-ils ?

Affichant un PIB inférieur à celui de l'Île-de-France, la Suède peut néanmoins se vanter d'une croissance plus de deux fois supérieure à celle de l'Allemagne. Son beau 4.1% a de quoi impressionner, particulièrement en France. Pourtant, derrière tout ça, rien que des recettes éculées... dont l'Hexagone pourrait tout à fait s'inspirer.

Quel est le secret ?

Publié le - Mis à jour le 4 Mars 2016
4,1% de croissance en Suède : pas de pétrole, même continent que nous, même contexte mondial... mais comment font-ils ?

Atlantico : Le Royaume de Suède, membre de l'Union européenne (mais pas de la zone euro), accuse un taux de croissance à 4.1% quand la croissance allemande s'élève à 1.7% en 2015. Quels sont les ingrédients d'une telle potion magique ? Comment la Suède parvient-elle à de tels résultats ?

Mathieu Mucherie : Modérons un peu. Ils ne font pas 4% de croissance chaque année. Et ce niveau ne peut pas durer, dans une économie très manufacturière, donc très affectée par le ralentissement global. De plus, ils ont un sérieux problème avec l’inflation, qui est négative et franchement en-dessous de la cible à 2%/an de façon récurrente depuis 2008 (ce n’est pas un drame, sauf quand on s’est engagé fermement sur cette cible auprès de tous les agents). Au passage la Banque de Suède s’est ridiculisée maintes fois dans ses prévisions (les lignes jaunes du graph’ ci-dessous, la ligne bleue étant l’inflation effectuée), ce qui a fini par provoquer un audit et un changement de méthodologie, mais ce qui en dit long sur les marges de progression qu’ont encore les dirigeants de ce pays, il est vrai, plutôt bien géré.

Au fond, la performance suédoise, ce n’est pas une potion magique mais l’application de vieilles recettes qui ont fait leurs preuves : souveraineté et flexibilité monétaire, sérieux budgétaire, ouverture systématique des marchés, investissements dans le capital humain. Rien que du classique, à condition bien sûr de ne pas faire partie de la zone euro (comme la Finlande) ou de se mettre en changes fixes avec elle (comme le Danemark).

A condition aussi de ne pas en rajouter à longueur de colonnes sur les performances sociales du pays, un cliché éculé. Les inégalités dont nous parlons en France (des dispersions de revenus) seraient bien plus élevées en Suède si une partie des élites ne résidaient pas à Londres, à Paris et à New York. Quant aux patrimoines, fonciers notamment, ils sont très concentrés, quelques familles possèdent une proportion considérable des terres et des entreprises. La vraie réussite suédoise réside dans l’insertion dans les échanges et dans le reengineering de l’Etat en lien avec une politique monétaire au service du pays et non dans la redistribution étatique ou dans je ne sais quelle ambiance de Bisounours new age.     

Le PIB de l'Île de France est plus important que celui de la Suède. Sa population est largement inférieure à celle de notre pays et pourtant la Suède a su garder une monnaie souveraine et maintenir une croissance largement supérieure à la nôtre. Le pays bénéficie-t-il toujours du miracle suédois entamé dans les années 90 ?

Aucun miracle : une situation « désespérée » en 1994 (dettes, stagnation), une dévaluation, des réformes financées par le surcroît d’activité autorisé par la déflation. Tout ce que l’on réclame depuis des années pour la France (qui a connu la même séquence vers 1960) ou pour l’ensemble de la zone euro, tout ce que d’autres ont fait ou font (Pologne…), et tout ce que la BCE nous refuse (le taux de change effectif de l’euro, contre un panier large de monnaies, n’a presque pas bougé depuis 4 ans). 

Aujourd’hui, la plupart des modèles concluent à une sous-évaluation de la Couronne d’environ 30% contre l’euro et contre le dollar US, ce qui est bien agréable dans une phase de ralentissement global et de basses eaux du commerce international, a fortiori quand on a quelques actifs assez chers.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par de20 - 03/03/2016 - 07:31 - Signaler un abus Ils sont moins cons voilá

    Ils sont moins cons voilá tout et c est peu dire...

  • Par Lafayette 68 - 03/03/2016 - 08:42 - Signaler un abus la différence ?

    La différence c'est qu'un Suédois n'a pas la mentalité d'un Français, rouge à l'extérieur mais blanc à l'intérieur et amoureux de l'égalité avec le corporatisme et les avantages qui vont avec. Modèle français redistributif et faux cul par excellence mais avec la devise de la république chérie.

  • Par zouk - 03/03/2016 - 09:13 - Signaler un abus Suede

    Ajoutons à tout cela une assez grande facilité à accueillir des migrants, une fois de plus, nous sommes tellement sûrs de nous (tous partis confondus) que nous ne regardons jamais ce qui réussit hors de nos frontières, ajoutons y une bonne dose d'idéologie périmée et autosatisfaction ....concluez vous mêmes

  • Par REVERJOVIAL - 03/03/2016 - 09:49 - Signaler un abus @Zouk

    Question mentalité a revoir pour des latins de culture catholique qui ne sont pas comme les scandinaves protestants disciplinés et travailleurs, et pour l'accueil des migrants, l’extrême droite vient de rentrer en force au parlement et le pont autoroutier entre le Danemark et la Suède est maintenant fermé pour des contrôles d'identité par les suédois.

  • Par superliberal - 03/03/2016 - 10:46 - Signaler un abus Question de culture ?

    Il faut reconnaître aux peuples Nordiques et Germaniques un courage, un sérieux, une intelligence collective sans commune mesure avec les peuples Latins qui par ailleurs disposent d'autres qualités. On reconnaît paraît-il un arbre à ses fruits et là il n'y a pas photo. Les latins sont individualistes, "ma gueule avant les autres", il a même fallu instaurer le socialisme pour compenser...si on descend encore plus au sud c'est le bordel total. La Belgique est un exemple intéressant: taux de chômage Wallonie (latin): 12,5% BXL (latin + immigré) 16,5% Flandres (Germanique): 4,8% Quelqu'un à une explication ?

  • Par l'enclume - 03/03/2016 - 11:28 - Signaler un abus On ne refait pas l'historique

    Oui, toutes les usines sidérurgiques ont fermée en Wallonie, ce qui explique ce grand nombre de chômeurs.. Il en est de même chez nous en Moselle.

  • Par superliberal - 03/03/2016 - 12:39 - Signaler un abus L'enclume

    Ca commence a dater cette histoire de sidérurgie....la Wallonie est entourée des régions les plus riches d'Europe (sauf le Nord de la France) et n'est pas enclavée c'est le moins qu'on puisse dire. Pour caricaturer je dirai le syndicalisme a créer le chômage qui a voté socialiste qui a coulé la région qui s'est appauvrit et a revoté socialiste pour le plus grand bonheur de ces parasites qui n'ont pas trop intérêt à ce que les Wallons s'enrichissent. Le Brabant Wallon, la partie la plus riche vote à droite...

  • Par MIMINE 95 - 03/03/2016 - 13:21 - Signaler un abus TIENS

    Encore un pays qui n'a pas voulu de l'euro........

  • Par Texas - 03/03/2016 - 13:57 - Signaler un abus La situation suèdoise

    ..ne paraît pas aussi idyllique . Une augmentation de 15 Milliards d' impôts ( dans un pays qui en paie déjà beaucoup ) est envisagée et fait l' objet d' une publication dans le Fria Tidar , pour faire face aux coûts sociaux de l' immigration sauvage .Wait and see the collapse .

  • Par Anguerrand - 03/03/2016 - 14:32 - Signaler un abus A MIMINE 95

    L' € à baissé de 30% durant cette période, le pétrole a divisé son prix de 2/3, les taux n'ont jamais été aussi bas, et tous les pays qui utilisent l'€ comme monnaie en ont largement profité, chômage, déficit, investissements. La France, elle a continué à s'enfoncer, Àlors il s'agit bien du Resultat de la politique française,ne cherchons pas ailleurs. Pour l'instant l'€ est plutot un bouclier principalement pour les taux d'intérêt proche de zéro. Le simple risque du Brexit a fait baissé la livre de 10% Àlors qu'il n'est pas certain qu'il se réalise, Imaginez la France qui passerait au franc . Les partis actuels, sauf les Républicains veulent augmenter les dépenses y compris le FN avec sa politique économique de gauche.

  • Par vangog - 03/03/2016 - 16:50 - Signaler un abus Les Suédois subissent la même immigration que la France,

    mais en plus condensé et en une seule fois ( après les augmentations de leurs impôts et de la délinquance, ils vont rapidement stopper l'hémorragie...). Quarante ans de gauchisme français correspondent à quinze mois de gouvernement Löfven, coalition de socialistes et de verts. En France, l'immigration est un tel échec d'assimilation que les socialistes et les écolos n'osent en réclamer d'avantage, se contentant de maintenir, dans l'ombre, le flux actuel de naturalisations et de regroupement familial. En Suède, le gouvernement écolo-socialiste succède à huit années de gouvernement libéral, qui n'a pas subi la folie de l'Euro, et qui a mis la prospérité sur les rails. Un afflux massif d'immigrés, dans un tel contexte, ne peut créer que de la croissance, grâce à la demande et au nouvel assistanat qu'il génère. C'est ensuite que commencent les ennuis...

  • Par Ganesha - 03/03/2016 - 17:56 - Signaler un abus Moustache

    Il y a sur ce site un gentil vieux monsieur qui, comme cela arrive souvent à son âge, est retombé en enfance. Il est convaincu de vivre dans les années 1950. Il a bien deviné que Marine Le Pen porte la moustache, mais il nous explique que ce n'est pas celle d'Adolf Hitler, mais bien de Josef Staline !

  • Par Normal 1er. - 03/03/2016 - 17:59 - Signaler un abus La seule raison qui vaille...

    C'est qu'il n'ont pas Hollande. Seule réforme réussie chez nous par notre grand manitou c'est lui. Réformé pour incapacité à diriger notre pays. Et c'est pas sûr qu'il ait fait son service militaire. A bientôt.

  • Par MIMINE 95 - 03/03/2016 - 18:37 - Signaler un abus A ANGUERRAND

    OK , mais moi , j'ai appris il y a bien longtemps , "1 économie = 1 monnaie " ., et non 19 économies = 1 monnaie. Le fait que l'euro baisse , ne signifie pas la même chose pour l'Allemagne , pour le Portugal ou pour la France . J'espère que la Pologne ne commettra pas l'irréparable en 2016, car sinon en 2017 ou 2018, on risque de ne plus lire : Pologne / Etudes économiques - Coface www.coface.com/fr/Etudes-economiques-et-risque-pays/Pologne En 2016, la croissance devrait conserver son dynamisme. ou : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pay Pologne :Situation économique Données macroéconomiques : La Pologne a été le seul État membre de l’UE à afficher une croissance positive de son PIB en 2009 (+1,7%). Après une croissance soutenue en 2010 et 2011 (3,8% et 4,5%), l’activité a nettement marqué le pas en 2012 (à seulement 1,9% contre 2,5% prévus dans la loi de Finances) et 2013 (1,7%). Un redémarrage de l’activité a été amorcé l’an dernier (3,4%) et s’est confirmé au premier trimestre 2015,

  • Par toupoilu - 03/03/2016 - 20:21 - Signaler un abus Les pays en dehors de la zone euro s'en sortent mieux,

    c'est un fait. Hors Allemagne évidemment, puisque c'est elle la beneficiaire de cette monnaie unique. Ça crève les yeux.

  • Par Frangipanier123Paris - 04/03/2016 - 11:49 - Signaler un abus Pourquoi la Suède etc... ?

    La réponse est triple: 1/ La Suède, depuis 40 ans, a eu l'intelligence d'élire des dirigeants politiques moins incompétents et surtout PLUS COURAGEUX que nous; 2/ En matière de travail, les Suédois travaillent beaucoup plus longtemps (c à d qu'entre 60 et 70 ans, beaucoup d'entre eux GAGNENT un salaire au lieu de GASPILLER une retraite); de plus leur éducation initiale ET une formation professionnelle tout au long de la vie de qualité leur permettent de rester mieux en harmonie avec le vrai marché du travail (en France, le nombre de psychologues, sociologues, géographes et historiens au chômage est énorme ... et incompréhensible); 3/ Ils ont redécouvert récemment - après de multiples expériences ratées - que le multiculturalisme à haute dose, c'était de la daube et ont ré-établi des conditions très strictes pour l'admission des immigrants extra-communautaires. ... Et voilà pourquoi votre fille est muette !!!

  • Par essentimo - 04/03/2016 - 15:18 - Signaler un abus Et pendant ce temps

    il semble manquer 2 milliards à la France pour boucler son budget alors que 2 années de suite, elle a engrangé plus de 20 milliards sur les repentis fiscaux. Où donc passe cet argent ?

  • Par Anguerrand - 04/03/2016 - 16:19 - Signaler un abus A essentimo

    La France emprunte pres de 100 milliards par an pour boucler ses fins d'années, Àlors soyez sûr que les 2 petits milliards dont vous parlez ont été engloutis par l'état comme les taxes sur l'alcool, le carburant, la sécu, et les 100 nouvelles taxes et impôts dont les esprits féconds du PS ont mis en place et qui ne fait pas reculer le déficit budgétaire. Nous devions être à -3% en 2013 ! Malgré 50 milliards d'impôts supplémentaires nous n'y seront pas en 2017 !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Mathieu Mucherie

Mathieu Mucherie est économiste de marché à Paris, et s'exprime ici à titre personnel.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€