Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 20 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

291 400 emplois créés en France depuis un an : oui, mais dans quels secteurs ?

Le marché du travail français s’est franchement amélioré au deuxième trimestre. Dans le secteur privé, 91 700 emplois ont été créés après déjà 57 700 au premier trimestre.

Travail

Publié le
291 400 emplois créés en France depuis un an : oui, mais dans quels secteurs ?

C’est le 11ème trimestre consécutif de hausse de l’emploi privé. Sur un an ce sont 291 900 emplois nouveaux. La dynamique du marché du travail s’accroît de façon robuste et significative comme le montre le graphe.

Plusieurs remarques

Tous les secteurs s’améliorent. Les créations d’emplois sont principalement dans le secteur des services (on ne dispose pas encore de la décomposition entre services privés et intérim).
Mais depuis deux trimestres l’emploi dans la construction augmenteDans l’industrie, l’emploi est quasiment stable  avec un repli de 600 emplois contre une moyenne trimestrielle de -5 300 en 2016 et encore -5 500 au premier trimestre de 2017.


Ce changement est facilement perceptible dans le graphique qui décompose l’évolution de l’emploi par secteur.

Le profil de l’emploi par secteur est cohérent avec celui des enquêtes menées par l’INSEE sur l’activité. On notait ainsi depuis le début de l’année la hausse de l’activité dans la construction et on relevait aussi l’allure plus robuste de l’industrie.
Les chiffres de l’emploi salarié du secteur privé montre que l’activité redémarre dans tous les secteurs. La reprise de l’activité prend de l’ampleur et tous les secteurs désormais en bénéficient.
Cette évolution se constate déjà dans l’amélioration des chiffres du taux de chômage, cela va aller en s’accentuant dans les prochains mois si, comme je l’imagine, la croissance française se cale sur 1.7% en 2017.
Car la progression de l’activité va se poursuivre. Le profil de croissance de la zone Euro est robuste et la France s’inscrit dans cette dynamique. L’accélération des créations d’emplois permettra d’accroître les revenus vers les consommateurs afin d’alimenter la consommation. En outre, la réduction de l’incertitude provenant de la hausse de l’emploi entrainera des comportements favorisant la dépense de consommation.

Fallait il réformer le code du travail si l’emploi va mieux? Oui.

 

La problématique de l’emploi s’observe dans les retournements du cycle économique. Lorsque celui ci est bien engagé le marché du travail fonctionne plutôt bien comme le montrent les derniers chiffres. La question est celle de la réactivité du marché du travail au moment du changement d’allure du cycle. En France, le cycle économique repart à la hausse au début de l’année 2013 mais la dynamique de l’emploi privé ne reprend qu’au début de l’année 2015. C’est long. Cela traduit une économie française qui manque de réactivité lors des changements de tendance et qui reste soumise aux aléas de la conjoncture globale.
Si l’économie française est capable de créer rapidement des emplois au moment des retournements cycliques, et notamment dans les secteurs porteurs de la conjoncture, alors elle renforcera sa capacité à l’autonomie de son cycle de croissance et c’est ce qui doit être recherché. C’est pour cela qu’il est nécessaire de bouger des éléments du code du travail.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 12/08/2017 - 14:03 - Signaler un abus Propagande grotesque !

    Cet article a déjà été publié ! Et on nous le ressort sans les commentaires précédents ! Il suffit d'examiner le deuxième graphique (en couleurs) pour se rendre compte de son aspect grotesque et mystificateur : la quasi totalité des emplois créés sont dans les services ! Précaires et variables selon la conjoncture ! Les parts de l'agriculture et de l'industrie s'amenuisent inexorablement ! Bouyges a glâné quelques beaux contrats...

  • Par ajm - 12/08/2017 - 16:38 - Signaler un abus Définition des "services marchands"

    L'essentiel des emplois crées dans les économies modernes , y compris dans l'Allemagne hautement industrialisée, le sont dans les services "marchands" qui comprennent aussi toutes les activités de soutien externalisées par l'industrie: gardiennage, transport et logistique, nettoyage, comptabilité et paie, entretien de certains equipements et machines spécialisés, personnels intérimaires etc... Ces emplois ne sont pas nécessairement précaires. De toute façon , dans une économie de marché mondialisée, tous les emplois sont soumis â une certaine forme de précarité, même les employés "titulaires " de grandes entreprises prospères du CAC 40 étant amenés à changer plusieurs fois de métiers au cours de leurs carrières dans le même groupe.

  • Par Anguerrand - 12/08/2017 - 16:54 - Signaler un abus Chiffres moins mauvais mais...

    La moyenne des pays de l'UE est toujours bien supérieure à la notre et en particulier les pays les plus en difficulté ( Grèce, Espagne, et Portugal font mieux que nous ) . Le socialisme pas mort en France.

  • Par Ganesha - 12/08/2017 - 19:25 - Signaler un abus Ce qui me fait doucement rigoler

    Ce qui me fait doucement rigoler, ce sont les lecteurs d'Atlantico qui se déclarent experts dans la situation économique d'un pays, simplement après avoir lu le chiffre officiel du chômage dans le Figaro ! Une enquête parlementaire anglaise signale que trois millions d'enfants de ce pays risquent d'avoir faim durant les vacances : la cantine scolaire leur apporte une grande part de leur alimentation. Et pourtant, les deux tiers des parents concernés travaillent. Si vous n'avez jamais entendu parler des ''Zero hour contract'', faites une recherche sur internet ! === http://www.independent.co.uk/news/education/education-news/uk-children-hunger-school-holidays-poverty-food-lack-a7700161.html

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 12/08/2017 - 22:08 - Signaler un abus Une ganeshânerie répétée cent fois....

    ......reste une ganeshânerie ! Ganeshânebâté est incapable d'expliquer pourquoi 300.000 Français ont choisi d'aller travailler dans "l'enfer de Londres" au lieu de rejoindre le "Paradis bolivarien" de Maduro comme le préconise son idole Mélanchouille

  • Par Ganesha - 13/08/2017 - 10:49 - Signaler un abus Charlemagne

    Parmi les nombreux français qui partent travailler en Angleterre, beaucoup occupent des emplois peu qualifiés et très mal payés, surtout par rapport aux prix exorbitants du logement et des transports. Quant à ceux qui deviennent traders, il faut malheureusement reconnaître qu'ils se conduisent comme les kollabos du nazisme ! Les français de la division SS Charlemagne se sont battus courageusement en Russie et en Allemagne. Mais lorsqu'ils étaient faits prisonniers par le général Leclerc, ils étaient immédiatement fusillés ! === https://fr.m.wikipedia.org/wiki/33e_Waffen-Grenadier-Division_de_la_SS_Charlemagne_(französische_Nr._1)#Historique

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 13/08/2017 - 11:23 - Signaler un abus Et hop ! 2 ganeshâneries pour le prix d'une !

    .........y'en a un peu plus je vous le laisse ?? Voilà t'y pas que notre grand résistant se révèle insoumis..... En fait si il préfère rester au RSA plutôt que d'aller bosser c'est pas parceque c'est une feignasse. Il a juste peur d'être tondu à la libération !!!!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe Waechter

Philippe Waechter est directeur des études économiques chez Natixis Asset Management.

Ses thèmes de prédilection sont l'analyse du cycle économique, le comportement des banques centrales, l'emploi, et le marché des changes et des flux internationaux de capitaux.

Il est l'auteur de "Subprime, la faillite mondiale ? Cette crise financière qui va changer votre vie(Editions Alphée, 2008).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€