Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 20 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

2018, l’année où Emmanuel Macron devra transformer l’essai

L'allocution traditionnelle du 31 décembre a été l'occasion pour le Président de transmettre ses meilleurs voeux aux Français, comme le veut la tradition.

Défis

Publié le
2018, l’année où Emmanuel Macron devra transformer l’essai

Atlantico : 2017 fut l’année de la victoire pour Emmanuel Macron, et 2018 sera l’année où il faut transformer l’essai. Mais comment, et avec quels obstacles?

Chloé Morin : Les conséquences du séisme de mai 2017 sur notre vie politique sont d’ores et déjà considérables, mais tout indique que le processus de décomposition-recomposition n’est pas achevé.

Emmanuel Macron se trouve dans une phase de consolidation et d’élargissement de son socle - on note ainsi que les derniers baromètres de popularité enregistrent une progression du Président dans des segments électoraux plus éloignés de sa base -, mais aussi du corpus idéologique qui doit la rassembler.  

Pour l’essentiel, la remontée d’Emmanuel Macron dans l’opinion depuis la rentrée de septembre s’appuie sur deux leviers: d’abord il agit, il réforme vraiment, il multiplie les fronts ouverts et donne le sentiment de ne pas ménager ses efforts pour « faire bouger les choses ». Beaucoup de gens se disent « au moins, il essaie ». Ensuite, même les personnes qui n’ont pas voté pour lui reconnaissent qu’il est fidèle à son programme. Ils ne peuvent donc pas l’accuser de prendre les gens par surprise. D’ailleurs, on note qu’Emmanuel Macron lui-même fait de ces deux leviers d’opinions des arguments centraux de sa communication. 

Il doit désormais consolider le bloc de ses soutiens, et passer du stade des aspirations communes qui les réunissent, à un corpus idéologique qui se déploiera et prendra de la consistance au fil des actes et des réformes. Ainsi, il devra trouver un équilibre - délicat, car ce sont des questions sur lesquelles le clivage droite-gauche reste fort - acceptable sur la réforme de la politique migratoire, de même que sur la réforme de l’assurance chômage. Ces derniers temps, ces deux sujets ont donné lieu à des polémiques, et il y a fort à parier que les débats ne font que commencer…

Ensuite, il va peu à peu, au cours de cette année - et malgré le fait qu’il fixe à 2 ans l’horizon des résultats - passer du stade des attentes (plus ou moins bienveillantes et optimistes) au stade de la mise en oeuvre de ses premières réformes, et donc du jugement sur les premiers résultats. Or, il est difficile de dire à ce stade comment les français réagiront à la confrontation avec les premiers effets concrets des réformes Macron: vont-ils finalement se rendre compte que les réformes très impopulaires, telle que celle de l’ISF, des APL, ou la hausse de la CSG, sont moins négatives dans leur quotidien qu’ils ne l’avaient anticipé? Ou vont-ils au contraire découvrir que certaines mesures, passées relativement inaperçues car complexes et noyées dans la masse, ont un impact plus néfaste qu’anticipé sur leur quotidien? Je pense notamment aux annonces récentes de rupture conventionnelle collective. Il faudra guetter avec attention leur réception par l’opinion dans les semaines à venir.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 01/01/2018 - 10:57 - Signaler un abus Comme les autres

    "’à la différence de ses prédécesseurs, qui enterraient leurs engagements en espérant qu’on les oublie, il est lui-même allé au devant de son échec pour l’expliquer": si on ne lui avait pas rappelé, il aurait fait comme les autres. Là, il a dû faire comme Hollande avec le chômage et "assumer", c'est-à-dire inventer des justifications bidon et s'excuser lui-même... et il espère qu'on finira par oublier.

  • Par gerard JOURDAIN - 01/01/2018 - 12:36 - Signaler un abus manque juste le plus important....

    Comment désengager 120 000 fonctionnaires? Encore que 500 000, serait la vrai recette à la compétitivité durable de la France.... Mais là, sans révolution, les règles des français fond qu'il ne pourra pas.. Alors continuons à atterrir de 4 % chaque année de baisse de pouvoir d'achat et baisse de qualité des services d'état. Dans 10 ans on sera à 50% de moins en pouvoir d'achat...Ce qui doit être notre réelle positon.

  • Par Ganesha - 01/01/2018 - 14:23 - Signaler un abus Cancrelats

    Comme une nichée de cancrelats ayant trouvé refuge sous une armoire de cuisine, Atlantico abrite encore quelques ''libéraux'', admirateurs de ''l'austérité merkelienne'', pourtant en pleine déconfiture. Inutile de chercher à les raisonner : leur cerveau sénile est aussi momifié que celui de Toutânkhamon. Il suffit d'attendre patiemment l'achèvement de leur pyramide. En pratique, il y a de fortes chances pour que 2018 marque, enfin, l'effondrement du Capitalisme, qui a atteint un état de décomposition encore pire que celui qu'a connu l'Union Soviétique !

  • Par kelenborn - 01/01/2018 - 16:30 - Signaler un abus misère nouère

    A lire cette bonne femme on a envie de paraphraser (au fait je sais plus si c'est Coluche Jean Yanne ou un autre) enfin celui qui a dit: c'est pas parce qu'on n'a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule! Et bien c'est pas parce que Macroléon n'avait rien à dire qu'il faut l'ouvrir!!! D'ailleurs....il suffit de Chloé son bec!

  • Par kelenborn - 01/01/2018 - 16:36 - Signaler un abus oh la

    mais qu'est ce qu'attendent les redresseurs de torts d'orthographe, les chasseurs des atteintes à la grammaire, que fait Ah2Bouh ? Car , Gérard , il a , l'année tout juste commencée décroché le bonnet d'âne qui sera décerné par Brighelli! C'est simple, la gibecière est pleine et plus de cartouches! NDLR comme Gerard va souvent causer sur Louseur et que Brighelli y est aussi qu'il le reçoive la bas, on se passera de la cérémonie!

  • Par kelenborn - 01/01/2018 - 16:40 - Signaler un abus oh Ganesha

    la franchement t'as vidé une caisse de bourbon hier soir!!!! L'effondrement du capitalisme ! rien que ça ! Tu sais, quand j'étais gamin au lycée, un grand avait écrit dans les chiottes " c'est ici que tombent en ruine les châteaux de la cuisine"!!! Et bien, je pense que t'as bien vu quelque chose s'effondrer hier soir ou ce matin mais...c'était pas le capitalisme! Bonne année quand même!

  • Par Ganesha - 01/01/2018 - 18:09 - Signaler un abus Pulsions génocidaires

    Lire un commentaire qui évoque tranquillement des centaines de milliers d'êtres humains ''à exterminer'', cela fait vraiment ''froid dans le dos'' ! Cela donne l'impression de feuilleter le ''rapport d'activité'' du camp d'Auschwitz ! Décidément, les ''Fillonistes'' sont des malades psychiatriques qui ont trouvé là un exutoire pour pouvoir exprimer leurs pulsions génocidaires nazies en toute impunité.

  • Par Ganesha - 01/01/2018 - 18:17 - Signaler un abus Empires éternels

    Quant à ceux qui croient au ''Reich Millénaire du Capitalisme'', l'avenir nous départagera. Après l'Empire des Pharaons, puis l'Empire Romain, le Mur de Berlin s'est effondré en 1989 !

  • Par kelenborn - 01/01/2018 - 18:42 - Signaler un abus Oui oui Ganesha

    le capitalisme mourra un jour comme l'humanité après les dinosaures et même la terre quand elle sera absorbée par le soleil! mais il y a quelque chance que tu sois mort avant que le capitalisme ne le soit!!! D'ailleurs, Marx, Engels, Lenine, Trotsky, Staline avaient annoncé la mort du capitalisme...Ils ont du confondre avec les morts qu'ils ont fait! Même Melenchon n'y croit pas! au fond de lui il est persuadé qu'il survivra même à une attaque de quinoa! Et puis quand même...les comparaisons avec Auschwitz, le Reich millénaire, laisse ça à Crassepoutine Leroy sur Louseur! Cela fait à peine 19 heures que 2018 est commencé et t'as au moins 12 points Goodwin !

  • Par Anouman - 01/01/2018 - 19:29 - Signaler un abus Essai

    J'ai encore dormi en 2017, je n'ai même pas vu que Macron avait marqué un essai depuis sa qualification en équipe de France. Va falloir que je sois plus attentif.

  • Par Ganesha - 02/01/2018 - 01:04 - Signaler un abus Engagez-vous !

    Si je veux être honnête et objectif, il me faut reconnaître que le monsieur ci-dessus a précisément écrit : ''Comment désengager 120 000 fonctionnaires? '' Mais, la question reste :''désengager'', en quoi cela consiste-t-il exactement ? ''Éliminer'', c'est, par exemple, une balle dans la nuque. Mais comment est-ce qu'on ''désengage'' ? On commence par un bon coup de pied dans le cul ! Mais ensuite, on les met au RSA ? Ou, on leur conseille de se trouver un autre engagement, dans la Légion Étrangère, ou la Marine Nationale ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€